rezki.net

Accueil > Société > « C’est la première fois qu’on réprime une marche de (...)

« C’est la première fois qu’on réprime une marche de commémoration du 20 avril »

lundi 28 avril 2014, par Rezki Mammar

Kamel Saidi est vice-président du Congrès mondial amazigh chargé de la Diaspora. Le 20 avril dernier, il a participé à la manifestation qui a été réprimée par la police. Ce militant répond à nos questions, notamment sur le rôle qu’a joué Internet pour informer sur les violences policières.

Qui a appelé à la manifestation du 20 avril ? La presse algérienne a évoqué la participation du MCB...

Depuis maintenant des années et des années c’est le MAK qui appelle à manifester pour commémorer le 20 avril. Donc c’est le MAK, ainsi qu’un groupe qui s’est reconstitué et qui rassemble des ancien de 1980 et du Mouvement culturel berbère. Mais quand tu vas sur le terrain c’est principalement le MAK qui était représenté.

Quel écho a eu la répression dans l’opinion kabyle ?

Je ne suis pas resté suffisamment longtemps pour mesurer l’écho, mais dans ce que j’ai pu voir les gens étaient très étonnés, parce que c’est la première fois qu’on réprime une marche de commémoration du 20 avril.

Pour la première fois aussi Internet et les réseaux sociaux ont joué un rôle central, on a pu découvrir les images quasiment en direct. Est-ce que les cybercafés étaient ouvert à Tizi Ouzou ?

Oui, et puis maintenant les gens ont Internet à la maison, ils rentrent chez eux et ils publient. Sur place, presque tout le monde a un téléphone portable et peut filmer. Mais il n’y a pas forcément beaucoup qui mettent ces images sur Internet. Il faut aussi savoir qu’il y a pas que les marcheurs qui filment. La police le fait aussi, notamment les agents en civil. Donc quand on cherche à savoir qui filme quoi on n’est jamais sûr de rien. Ceci dit, il faut savoir que la connexion a été interrompue pendant de longues heures.

Que t’inspire ce rôle joué par Internet ?

On a vu avec à quel point les choses peuvent aller vite avec Internet. Si on compare avec les émeutes de 2001, très peu de gens pouvaient filmer à l’époque et il existait pas de moyens de faire circuler les images. Maintenant l’information est diffusée instantanément et tant mieux. On a pu le voir avec les vidéos montrant les graves dépassements de la police. En quantité, il n’y a pas tant d’images que ça comparé au nombre de manifestants qui ont un téléphone ou un appareil photo.

Est-ce que tu t’es senti en danger ?

A un moment donné je me suis senti repéré, mais quand tu es avec les autres manifestants tu n’as rien à craindre. Le problème, c’est quand on est isolé en dehors de la foule. C’est pour cela qu’il faut éviter d’être seul et avoir une porte de sortie si nécessaire.

La photo ci-dessus est de Kamel Saidi.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.