rezki.net

Accueil > Société > Zari, une nouvelle association berbère marseillaise

Zari, une nouvelle association berbère marseillaise

dimanche 21 février 2010, par Rezki Mammar

C’est une nouvelle née dans le paysage associatif amazight, elle rassemble des Rifains, des Chenouis, des Kabyles et des Chaouis et elle a pour nom Zari. L’association va officiellement voir le jour le 28 février, nous diffusons l’appel qu’elle vient de lancer.

Zari est la contraction de plusieurs mots dont azar (racine), ari (qui est l’équicvalent de aru : écrire en rifain). Cette appellation va désigner une association marseillaise créée par Aziz Bensadek et Khalid Bouyaala et d’un groupe de militants berbères d’origine rifaine, chenouie, kabyle et chaouie. « On a voulu créer cette association pour avoir un regard croisé pour l’émancipation des Amazighs » explique Aziz, l’un des deux fondateurs que nous avons joint par téléphone. L’idée, c’est de rassembler des Berbères de différents origines pour dépasser ce qui existe ailleurs. Le groupe prévoit d’organiser des débats. Zari va être officiellement lancée lors d’une assemblée générale constitutive le 28 février à 15h00 à la Maison du Peuple kurde (les organisateurs précisent que le lieu n’a pas été choisi au hasard). Ci-dessous, nous reproduisons l’appel lancé par les initiateurs du projet.


Appel à la constitution de l’association ZARI

Pour la promotion de la culture Amazighe.

Depuis la défaite des dirigeants de la Nation Amazighe, l’Afrique du
Nord, terre des Berbères, n’a cessé d’être victime d’occupation, de
colonisation et d’aliénation culturelle.

Une raison importante, selon nous, de cet état de fait réside dans la
situation de division, d’éparpillement et, voire, de rivalités internes
dans laquelle se sont retrouvés le peuple amazigh et ses dirigeants.
Ces rivalités ont été décisives dans la désintégration de l’unité de
l’Afrique du Nord. Depuis, les dirigeants amazighs furent souvent les bras
armés de leurs colonisateurs, que se soit durant les occupations
phéniciennes ou romaines ou bien plus récemment avec l’arrivée des Arabes, des Turcs ou des Européens.

Si la lutte pour l’union des Amazighs, n’a pas encore abouti cela est
souvent dû à la non prise de conscience que pour eux la priorité devait
être l’unité dans l’action pour leur survie et la sauvegarde de leur
identité et la souveraineté sur leur territoire. Ce sursaut salutaire n’a
pas encore eu lieu sinon comment expliquer la situation de déni
identitaire qui est faite à leur endroit et sur leurs terres par leurs
envahisseurs successifs.

Le combat pour l’identité amazighe entamé de longue date dans les
différentes régions berbérophones d’Afrique du Nord a certes porté ses
fruits. Mais le point de non retour est encore loin. La remise en cause
des maigres acquis arrachés au prix de sacrifices humains est à tout
moment possible et cette remise en cause s’est opérée à chaque fois que
les Amazighs mettent leur divergence au premier plan.

Partant de ce constat et désireux de corriger les erreurs, plusieurs
générations de militants amazighs ont appelé à l’union dans l’action de
revendication. Ces appels furent parfois entendus. La création du Congrès
Mondial Amazigh est à ce titre une avancée considérable sur le long chemin
de l’Union.

Persévérer dans cette voie est la devise que nous : militants amazighs
originaires de différentes régions d’Afrique du Nord et résidents dans les
Bouches du Rhône, nous sommes donnée.

Nous appelons à la création d’une association pour la promotion de la
culture amazighe déclinée dans ses différentes facettes. La mise en
commun des expériences acquises, la création d’un vaste et dense réseau
d’informations sur l’état des lieux dans le combat des Amazighs en Afrique
du Nord constitueront, nous en sommes convaincus, un pas supplémentaire
dans cette voie qui mènera vers l’émancipation du Peuple Amazigh sur sa
terre Tamazgha.

La condition de succès de cette initiative, une première dans les Bouches du Rhône, est l’adhésion à celle-ci de tous ceux qui ont à cœur la
sauvegarde de l’identité Amazighe.

Pour cela vous êtes convié(e) à assister à l’Assemblée Générale
Constitutive de l’Association ZARI pour la promotion de la culture
Amazighe et la diversité culturelle le :

Dimanche 28 Février 2010 à 15h
A LA MAISON DU PEUPLE KURDE
29, Boulevard Longchamp 13001 Marseille
(Métro Canebière – Réformés ou Tramway National)

Le comité provisoire d’organisation

Contact Khalid : 06 48 78 87 67 Aziz : 06 67 27 58 24

Messages

  • ou sont les blogueurs marseillais !!!!

  • A elle est belle la france amazigh...
    Avec des sans papier, des fraudeurs a l’ursaff, des patrons qui ne declare pas leur salariées sur les marchés etc..
    Ah oui c’est sur on peut fanafaronner a monter des associations mais ne faut il pas d’abord honorer ses dettes avant ?
    La cause amazigh est une cause noble pour les gens pure et qui marche doit dans leurs bottes et ou il n’y a pas de place aux truands..

    • Je vous souhaite un bon succes et surtout un grand courage dans cette mission que vous prenez comme devoir . C’est tout a fait juste de creer une association Berbers . C’est le meilleur moyen de se connaitre et surtout connaitre que l’Amazighite n’est pas qu’une petite minorite comme on veut nous le faire croire .
      Nous sommes des millions en Europe sans compter les millions vivant dans notre pays d’origine . Tous les Berbers devraient se meler a cette cause , nous sommes dans le meme sac . Tous unis nous ferons la force car nos ennemis sont unis de l’Atlantique jusqu’au moyen Orient pour nous eradiquer. Bon courage a l’equipe de cette association .

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.