Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Politique > Une place Slimane Azem inaugurée à Paris

Une place Slimane Azem inaugurée à ParisUne place Slimane Azem inaugurée à Paris

dimanche 12 octobre 2014, par Farid H, Rezki Mammar

La place portant le nom du chanteur kabyle mort en exil en France a été inaugurée par des élus en présence de plusieurs centaines de personnes.

A la sortie du métro Pernety beaucoup de gens parlent kabyle en ce 11 octobre. Des familles entières cherchent le chemin de la place Slimane Azem qui doit être inaugurée à partir de 16h30. L’endroit se trouve tout près, dans un quartier résidentiel plutôt discret du quatorzième arrondissement. C’est dans cette partie de la capitale française qu’a été dévoilée une plaque portant l’inscription en l’honneur du poète.

Plusieurs centaines de personnes ont participé à l’inauguration, beaucoup d’anonymes mais aussi des militants et des célébrités, comme Lounis Aït Menguellet, Ferhat Mehenni (les deux chanteur se sont croisés dans la foule, ils se sont même donné l’accolade), Idir, mais aussi le comédien Nafa Moualek, le chanteur Brahim Saci, ou encore Malika Matoub. Des élus locaux sont également présents, comme Carine Petit, maire du quatorzième arrondissement de Paris et Pascal Cherki député du Parti socialiste.

Carine Petit, à droite, la maire du quatorzième arrondissement de Paris

Le chanteur Idir, ainsi que les élus et des représentants associatifs ont pris la parole et se sont succédé pour rendre hommage à Slimane Azem. Le projet d’une place a été porté par l’association Ameslay, en partenariat avec Paris, la CBF, l’AJKF et le CEFIJE. Né en 1918 en Haute-Kabylie, l’artiste a exercé plusieurs métiers avant de rencontrer le succès dans les années quarante. Chanteur de l’immigration et de l’exil, Slimane Azem a été banni banni par les dirigeants de l’Algérie indépendante tout en étant adulé par le public. Le chanteur est mort à Moissac dans le sud-ouest de la France en 1983.

Commentaires

  • Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Nous souhaitons préciser que c’est l’association Ameslay qui a porté le projet et qui y a travaillé pendant deux ans et demi. La CBF, l’AJKF, le CEPIJE et le collège Giacometti sont partenaires.

    Cordialement.

  • Slimane Azem a bercé mon enfance. Je ressens une grande fierté aujourd’hui, en voyant cet immense artiste passer à la postérité et son oeuvre appartient désormais au patrimoine universel.
    Slimane Azem, poète kabyle est une excellente trouvaille qui se démarque de l’inscription dédiée sournoisement au grand Matoub "chanteur algérien tué en Kabylie".
    La Kabylie a eu et aura toujours des femmes et des hommes dignes, des Slimane Azem, des Mouloud Mammeri, des Matoub Lounes, des Taos Amrouche...

  • @ Ameslay, merci pour la précision qui a été ajoutée.

  • Ameslay a oublié de préciser que c’est Hamou Bouakkaz qui a travaillé à ce projet alors qu’il était à la mairie de Paris.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.