Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Politique > Une pétition demande tamazight comme langue officielle en Algérie

Une pétition demande tamazight comme langue officielle en AlgérieUne pétition demande tamazight comme langue officielle en Algérie

samedi 30 mars 2013, par Rezki Mammar

Lancé il y a un peu plus de deux semaines, l’appel a reçu le soutien de près de 200 personnalités d’horizons et de différentes région d’Afrique du Nord.

Le 15 mars dernier, notre site a reçu la copie d’une pétition encore confidentielle demandant l’officialisation du berbère en Algérie. La liste des premiers signataires vient d’être rendue publique ce samedi 30 mars (lire ci-dessous). Pour signer, il faut envoyer un mail à l’adresse tamazightofficielle yahoo.fr précisent les . Parmi les premiers soutiens à cette initiative on compte surtout des artistes comme les chanteur Idir et Madjid Soula, le comédien Nafa Moualek, les auteurs Youcef Zirem et Makhlouf Bouaiche. D’autres sont universitaires comme Hacène Hirèche et le linguiste Said Chemakh. Enfin on trouve des figures du militantisme berbère comme Ahmed Ait Bachir, Ramdan Achab (qui est aussi éditeur), Belkacem Lounès, conseiller régional en Rhône-Alpes et ancien président du CMA ainsi que Said Khelil. Enfin citons Mohand Barrache, responsable associatif plus connu sous le pseudonyme de Mohand Taferka, Azzedine Zalani, qui a la charge de l’enseignement du berbère en France par le biais de l’ELCO et Stéphane Arrami le fondateur du site Kabyle.com.


Tamazight langue officielle dans la Constitution algérienne

Dans l’histoire des luttes pour la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes, la guerre de libération nationale a constitué une période clé. Elle a donné naissance aux droits des Algériens à la liberté individuelle et collective allant dans le sens des textes internationaux ratifiés par l’Algérie.

La quasi -totalité des courants politiques du pays ont pris acte de cette nécessité de libérer le peuple algérien de toutes les oppressions et ont posé le concept de citoyenneté au cœur du projet politique indépendantiste, projet qui implique l’égalité des Algériens quels que soient leur sexe, leur origine, leur langue, leur religion, etc.

Ce droit du peuple algérien fondé sur un projet de société juste et non sur une idéologie de domination de quelque nature qu’elle soit a déteint sur l’ensemble des pays sous domination coloniale.

Plus de 50 ans après l’indépendance, force est de constater que des droits élémentaires n’ont pu être obtenus qu’au prix de nouveaux sacrifices dont l’Algérie aurait pu faire l’économie, elle qui a subi des atrocités innommables pour accéder à sa souveraineté.

Force est de constater également qu’un des droits fondamentaux et inaliénables reste encore à conquérir, celui de la langue ancestrale, Tamazight, à être officialisée dans la constitution.

Certes des acquis, comme Tamazight langue nationale, ont été obtenus suite aux luttes qui ont encore valu de grands sacrifices aux générations post-indépendantes. Mais ces acquis ne sont pas à la hauteur de nos espoirs et ne doivent, en aucun cas, être l’arbre qui cache la forêt.

Trop de larmes et de sang ont été versés dans notre pays, il est temps que l’officialisation de Tamazight soit intégrée dans la constitution, texte qui protège nos droits fondamentaux. La coexistence de deux ou de plusieurs langues officielles est un fait dans de nombreux pays, elle permettra à l’Algérie de se réconcilier avec elle-même et d’asseoir la démocratie.

Nous, soussignés, sommes déterminés à conquérir ce droit et appelons, de façon pressante, le chef de l’Etat, l’ensemble des parlementaires, des sénateurs et de la classe politique à œuvrer avec force pour que Tamazight soit inscrite, sans ambiguïtés, langue officielle dans la constitution et qu’elle acquière tous les droits liés à ce statut.

Pour une Algérie démocratique et plurielle

Pour signer la pétition envoyer un mail à tamazightofficielle yahoo.fr

Premiers signataires par ordre alphabétique, liste actualisée le vendredi 5 avril 2013.

  1. ABANE Bélaid (Professeur d’université/Essayiste, Ile-de-France)
  2. ABBOU Fatma (Madame) (Ain Benian- ALGERIE)
  3. ABBOU Mohamed (Ain Benian- ALGERIE)
  4. ABBOU Nadia (Madame) (Ain Benian- ALGERIE)
  5. ABBOU Lynda (Ain Benian- ALGERIE)
  6. ABBOU Ali (Ain Benian- ALGERIE)
  7. ABBOU Mustapha (…, Ain Bénian – ALGERIE)
  8. ABDELKADER Walid (…, Ain Benian – ALGERIE)
  9. ABDELKADER Ayyoub (…, Ain Bénian – ALGERIE)
  10. ABDELKADER Hichem (Ain Benian- ALGERIE)
  11. ABDELKADER Mounir (Ain Benian- ALGERIE)
  12. ABDESLAM Khalafi (Chercheur à l’IRCAM, Maroc)
  13. ABERBOUR Karim (Etudiant, Ile-de-France)
  14. ABES Sonia (Etudiante, Ile-de-France)
  15. ABRIKA Bélaïd (Professeur d’université, Tizi-Ouzou-Algérie)
  16. ACHAB Ramdane (Editeur, Tizi-Ouzou – ALGERIE))
  17. ADANE Ahcène (Retraité, Ile-de-France)
  18. ADDA Wahib (…, CANADA)
  19. ADEL Sid mohand (Ile-de-France, …)
  20. ADIL Dehbia (Retraitee, …)
  21. ADIL Ferroudja - Epouse Zaher
  22. ADIL Hadjila - Epouse Beguenane (Retraitee, …)
  23. ADJILLI Azedine (Chef d’entreprise, Ile-de-France)
  24. ADLI Jugurtha (Etudiant, Tizi-Ouzou- ALGERIE)
  25. ADLI Moh ou Chabane (Administrateur, Taguemount Azouz- ALGERIE)
  26. ADLI Younes (Chercheur-Ecrivain, Tizi-Ouzou – ALGERIE)
  27. AGGAD Ali (Etudiant, Mekla – ALGERIE)
  28. AGGOUNE Mokrane (Directeur du théatre berbère de Kabylie, ALGERIE)
  29. AÏSSANI Boualem (Hydrogéologue, Aokas-Algérie)
  30. AIT ABDELLAHAit Akli (Journaliste, Montréal)
  31. AIT BOUADDOU SEHAD Slimane (Gérant d’entreprise,…)
  32. Ait Challal AIT CHALLAL Mohand (Technicien, Ile-de-France)
  33. AIT CHIKHOUNE (Saddek Etudiant, Ait yahia – ALGERIE)
  34. AIT DJOUDI Samir (Etudiant, Ile-de-France)
  35. AIT IFTENE Hacène (Cinéaste/Enseignat, Tizi-Ouzou-ALGERIE)
  36. AIT KHELIFA Sabrina (…, Ile-de-France)
  37. AIT MOHA Brahim (Professeur, Maroc)
  38. AIT MOHAND Belaid (Educateur, France)
  39. AIT ZIANE Serhane (Etudiant, Alger – ALGERIE)
  40. AIT-AHMED LADJADJ Sonia (Manager Radio Numydia, Columbus Ohio USA)
  41. AIT-BACHIR Ahmed (Chef d’entreprise, Tizi-Ouzou-Algérie)
  42. AIT-YOUCEF Amar (Entrepreneur, Ile De France-France)
  43. AKOUCHE Karim (Ingénieur et écrivain, MONTREAL – CANADA)
  44. ALIANE Arezki (Salarié, Ile-de-France)
  45. ALI-BENALI Zineb (Professeur d’université, Ile-de-France)
  46. ALI-YAHIA Rachid (Responsable politique berbérisant, Alger-Algérie)
  47. ALLEK Djaffar (Encien animateur du MCB, Ile-de-France)
  48. ALLIOUI Youcef (Psychologue, Ile-de-France)
  49. ALLOUCHE Leyla Allouche (Responsable associative, Aix en Provence – France)
  50. ALOUANE Hakim (Etudiant, Taguemount azouz – ALGERIE)
  51. AMARA MOHAMED (…, BOUZEGUENE-ALGERIE)
  52. AMARA Mohand (Gestionnaire/R.H., Tizi-Rached-Algérie)
  53. AMEUR Mohand Tayeb (Géophysicien en retraite, Chemini – ALGERIE)
  54. AMEUR Rachid (Pharmacien, Bretagne-France)
  55. AMEZIANE Amar (Enseignant, Ile-de-France)
  56. AMLIK DJENA (Chargé d’affaires, Belgique)
  57. AMMOUR Mohand (Audioprothésiste, ALLEMAGNE)
  58. AMROUCHE Fériel (Educatrice de justice, Aix en Provence – FRANCE)
  59. AMROUS Mohammed (Auteur/journaliste, Mizrana - ALGERIE)
  60. AMSEBRID Said (…, Imtghren - MAROC)
  61. ANNARIS Arezki (Poète, Azeffoun – ALGERIE)
  62. AOUCHICHE Sabiha (Fonctionnaire, Montréal, Canada)
  63. AOULI Boudjemaa (Médecin-chirurgien, Ile-de-France)
  64. AOURANE Boualem (Informaticien, MONTREAL)
  65. ARRAMI MÉRABET Stéphane (Entrepreneur, Rhône-Alpes – France))
  66. ASSID Ahmed (chercheur amazighe à l’IRCAM/ membre du bureau d’OADL, MAROC)
  67. AT MUSA Micipsa (Ingénieur, At Zikki – ALGERIE)
  68. ATOUB Madjid (Chef d’établissement, Béjaia – ALGERIE)
  69. AZEM Farroudja Azem (Gestionnaire,Montréal - CANADA)
  70. AZZI Sabrina (Doctorante, Ile-de-France)
  71. AZZI Samir AZZI (Corrosion data manager in oil plants, Maatkas – ALGERIE)
  72. AZZOUG abdelhak (Chef d’entreprise, Houra – ALGERIE)
  73. BACHIRI Sofiane (Informaticien, Béjaia-ALGERIE)
  74. BACHOUCHE Nacira (Fonctionnaire, CANADA)
  75. BAJARD Yasmine Léa (Etudiante, Ile-de-France)
  76. BANDOU Saliha (Agent du collège, Taverny – France)
  77. BANDOU saliha (Conseil général, Val d’Oise – Ile-d- France)
  78. BARACHE Mohand (Responsable associatif, Ile-de-France)
  79. BECACI Kahina
  80. BEGRICHE Lila (Etudiante, Montpellier – FRANCE)
  81. BEGUENANE Rachid (Professeur, Ottawa, Canada)
  82. BEKRI Farida (Universitaire, Canada)
  83. BELABBAS Adnane (Salarié, …)
  84. BELAID Madjid (Médecin, Ile-de-France)
  85. BELARBIA Mohamed (Enseignant, Tadmait – ALGERIE)
  86. BELARBIA Mohamed (Enseignant, Tadmait – ALGERIE)
  87. BELGAT Saci (Enseignant/Chercheur, Mostaganem-Algérie)
  88. BELKACEMI Ahcène (… , Alsace-France)
  89. BELKACEMI Farid (Fonctionnaire, Tibane – ALGERIE)
  90. BELKACEMI Sirem (Mère au foyer, Ile-de-France)
  91. BELLAL Katia (Assistante de Direction/ Manager, Ile-de-France)
  92. BEN KACI Djilali (Chef de rang, Dunkerque-France)
  93. BENAMAR Ouerdia (Etudiante, Ile-de-France) 
  94. BENAMARA Smail (…, Montréal-QUEBEC)
  95. BENAMGHAR Massinissa (Etudiant, Iflissen Tigzirt – ALGERIE)
  96. BENAMGHAR Massinissa (Etudiant, Iflissen Tigzirt – ALGERIE)
  97. BENBOURICHE Chérif dit Beben (Président de l’A.C.B. Ile-de-France)
  98. BENKACI Mehend (Boucher, Taouirt Amrous-ALGERIE)
  99. BENMOKHTAR Farid (Etudiant, Ile-de-France)
  100. BENOUMHANI Ilies Ismail (HSE officier, Batna, ALGERIE)
  101. BENSADOK Samir (Licencié en langue et culture amazigh, Tigzirt – ALGERIE)
  102. BENSALA Abalache (Expert-comptable, Ile-de-France)
  103. BENSALEM Achour (Ingénieur, Ile-de-France)
  104. BERRICHI Boussad (Professeur d’université, Ottawa- CANADA)
  105. BEZAHI Mustapha (Technician corrosion monitoring, Annaba – ALGERIE)
  106. BOUAICH Makhlouf (Ecrivain, Vaux-le Pénil-France.
  107. BOUBEKKI Aomar (Professeur, Marseille-France)
  108. BOUCHAMA Ali (Responsable commercial, Ile-de-France)
  109. BOUCHEBABA Ahmed (Informaticien : Computer Analyst, Ottawa)
  110. BOUCHEBABA Nassim (Software Engineer, Common Law Student, Ottawa)
  111. BOUCHEBABA Sami (Software Engineer, Ottawa)
  112. BOUCHEBABA/BELGACEM Djamila (Adjointe à la Direction, Ottawa)
  113. BOUCHEFRA Saliha (Mme Touat) (Professeur d’université, Alger – ALGERIE)
  114. BOUDARHAM Mohammed (Journaliste-Casablanca – MAROC)
  115. BOUGHANEM Malika (Cadre de gestion commerciale, Ile-de-France)
  116. BOUHANIK Farid (Enseignant/formateur, Ile de France)
  117. BOUHATA Mohamed (AGENT DE PREVENTION, VILLE DEJON – France)
  118. BOUHMILA Fatah (Professeur d’université, Souk-el-thenine- ALGERIE)
  119. BOUIBED Aghiles (Etudiant, Taguemount azouz – ALGERIE)
  120. BOUKELLA Atmane (Santé et services sociaux, Montréal – CANADA)
  121. BOULOUFA Mohamed (…, Alger – ALGERIE)
  122. BOUMALA Merzouk (Etudiant, Tala-Athmane – ALGERIE)
  123. BOUMEKLA Chabha (Médecin, Montréal – CANADA)
  124. BOUMEKLA Gaïa (Lycéen, Ile De France-France)
  125. BOUMEKLA Madjid (Chef d’entreprise, Ile-de-France)
  126. BOUMEKLA Mouloud (Militant du M.A.K., Tizi-Rached-Algérie)
  127. BOUMEKLA Youva (Etudiant, Ile-de-France)
  128. BOURAHLA Mohamed (Professeur formateur, Bejaia – ALGERIE)
  129. BOURAS Alain (Ministère de la culture, Ile-de-France)
  130. BOURDACHE Kamal (Technicien supérieur de laboratoire, Massy – France
  131. BOUZEBOUDJA Noufel (Auteur, DANEMARK)
  132. BOZETINE Ahcène (Avocat,) Ile-de-France)
  133. BROCART Dalila (Éducatrice, Port Ste Foy – France)
  134. CHABANE Yahia (Doctorant, Clermont Ferrand – France)
  135. CHABANE Brahim (Ingénieur, Angers – France)
  136. CHABANE Djamel (Informaticien, Montréal – CANADA)
  137. CHAIB Sofiane (Administrateur principal, Kouba – ALGERIE)
  138. CHALLAL Voussad (…, Ile-de-France)
  139. CHAOUCHE Amar (Technicien en textile-Entrepreneur, SUEDE)
  140. CHEMAKHE Saïd (Professeur d’université, Tizi-Ouzou-Algérie)
  141. CHEMINI Omar (retraité, Toulouse - FRANCE)
  142. CHERIET Hamid - IDIR (Ingénieur-chanteur-compositeur, Ile-de-France)
  143. D’EVOHE Marie (Peintre et auteure, Angers – France)
  144. DAHMANE Mohand (…, Ile-de-France)
  145. DALI Smail (Etudiant, Ile-de-France)
  146. DEMNATI Meryam (Membre du bureau d’OADL, MAROC)
  147. DJABRI Zoubir (Agronome, Aokas - Algérie)
  148. DJADEL Sarah (Kinésithérapeute, Montréal – CANADA)
  149. DJENADI Ahmed (Journaliste, Béjaia – ALGERIE)
  150. DJERBIB Yazid (Ingénieur en informatique, Ottawa – CANADA)
  151. DJEROUD Tahar (Architecte, Ile-de-France)
  152. DOUMANE Saïd (Professeur d’université, Tizi-Ouzou-Algérie)
  153. EL KOUCHA Hocine (…, Neuchâtel- SUISSE)
  154. FEDAOUI Mourad (Ingénieur en informatique, Mekla 6 ALGERIE)
  155. FEDDAG Bélaid (Juriste, Ile-de-France)
  156. FERAOUN Ali (EL Biar – ALGERIE)
  157. FERKANE Aziz (Professeur de lycée, Ile-de-France)
  158. FERRAGUI Farid (Artiste, Alger – ALGERIE)
  159. FERRAT Bachir (…, Ben-Aknoun – ALGERIE)
  160. FERROUDJ Fatah (Directeur commercial, Béjaia – ALGERIE)
  161. FERROUDJ Louiza (Employée, Ile-de-France)
  162. GOUMEZIAN Arissa (Assistante de vie, Ile-de-France)
  163. GOUMEZIAN Belkacem (Agent d’exploitation, Ile-de-France)
  164. GUENOUN Ali (Historien, Ile-de-France)
  165. HABBAS Mohamed (…,Bouzegane – ALGERIE)
  166. HACHELAF Azouz (Architecte-chanteur-compositeur, Lille - FRANCE)
  167. HADDAR Hamza (Etudiant, Poitiers – France)
  168. HADDOU Bariza (Consultante, Ile-de-France)
  169. HADJALI Ameziane (…, PRAGUE - REPUBLIQUE TCHEQUE)
  170. HAMAL Kahina (Étudainte, Montréal – CANADA)
  171. HAMAMI Arezki (Juriste /Chef d’entreprise, ile-de-France)
  172. HAMDANE Wassila (Etudiante, Ile-de-France)
  173. HAMDI Hassina (Educatrice en milieu scolaire, Montréal, canada)
  174. HAMDIS Chérif (Retraité – Belgique)
  175. HAMEL ABDERRAHMANE (…, …)
  176. HAMICHI Samir (Ingénieur, Ile-de-France)
  177. HAMITOUCHE Sarah Imen (Etudiante à l’USTHB, Alger –ALGERIE)
  178. HAMLA Miriem (Universitaire, Ile-de-France)
  179. HAMMA Samir (Syndicaliste - Ile-de-France)
  180. HAMMAD Ahmed (Co-fondateur du mouvement Printemps Méditerranéen, Ile-de-France)
  181. HAMOUCHET Mokrane (Chanteur, Ile-de-France)
  182. HARBANE Kader (Ingénieur, Ile-de-France)
  183. HAREB Khelifa (Technicien, Montréal – CANADA)
  184. HEBIB Farid (Ingénieur en électronique, Ile-de-France)
  185. HEBIB Fatima (Maître-assistant/Avocat, Alger, ALGERIE)
  186. HEBIB Louiza (Madame) (Médecin-neurologue, Picardie – France)
  187. HEBIB Mouloud (Médecin-Psychiatre, Picardie – FRANCE)
  188. HEBIB Rachid (Retraité, Alger, ALGERIE)
  189. HEBIB Youcef (Retraité, Ile-de-France)
  190. HEMDANI Hocine
  191. HENNACHE Hayet (Etudiante, Tizi-Ouzou – ALGERIE)
  192. HIRECHE Belkacem (Hôtellier , Ile-de-France)
  193. HIRECHE Dihya (cadre RH – Londres)
  194. HIRECHE Hacène (Universitaire-consultant, Ile-de-France)
  195. HIRECHE Rabéa (Interprète – Ile-de-France)
  196. HIRECHE Wardiyya (Ingénieur – Paris)
  197. HITOUCHE Rachid (Auteur-romancier, Béjaia-ALGERIE)
  198. HITOUCHE Rachid (Ecrivain, Béjaia – ALGERIE)
  199. HOUACINE Karim (Informaticien, Ain-El-Hammam – ALGERIE)
  200. IBERSIENE Saliha (Informaticienne, …)
  201. IDJA Ali Idja (Ingénieur, Tizi-Ouzou – ALGERIE)
  202. IKHLOUFI Tarek (Ain Benian – ALGERIE)
  203. IKNI Arezki (Retraité, …)
  204. ILLOURMANE Mebarek (Ingénieur, Tizi Ouzou – ALGERIE)
  205. IMINE Kamel (Etudiant, Tizi Ouzou – ALGERIE)
  206. ISSAD Fahim (…, Bouira-ALGERIE)
  207. ITIM Mourad (.., CANADA)
  208. KABOUB Mohand Akli (Employé, Ile-de-France)
  209. KACI Lamia (Etudiante, Marseille – France)
  210. KACIMI Youcef (Enseignant universitaire, Bejaia-ALGERIE)
  211. KANEB Mohammed (.., Nantes- FRANCE)
  212. KAOUANE Abdel (Formateur en informatique, France)
  213. KARAMANI Said (Formateur, Ile-de-France)
  214. KASSOUS Hamid (militant, Québec - CANADA)
  215. KEBAILI Akli (Écrivain et Politologue – Allemagne)
  216. KECHIT Naïma (Fonctionnaire, Alger – ALGERIE)
  217. KECIR Saida (Docteur en Sciences de l’éducation – Enseignante, Ile-de-France)
  218. KEJAT Saïd (Juriste/animateur associatif- Ile-de-France)
  219. KESSAI Aurore (Etudiante, Ile-de-France)
  220. KESSAI Mourad (…, Ile-de-France)
  221. KHEDDAM Mohammed (Fonctionnaire –Directeur, Alger- ALGERIE)
  222. KHELLil Saïd (Pharmacien, Leader politique- Larbaa Nat Iraten-Algérie)
  223. KHENDEK Améziane (Responsable commercial, Quimper – France)
  224. KHENNOUSSI Abderrahmane (…, Ile-de-France)
  225. KHOUFACHE Meziane (retraité, Béjaia-ALGERIE)
  226. BACHIRI Sofiane (Information, Béjaia-ALGERIE)
  227. KHOUFACHE meziane (Retraité bejaia – ALGERIE)
  228. BACHIRI Sofiane (Informaticien, Béjaia – ALGERIE)
  229. LAHLOU SAADI (Syndicaliste, AKBOU – ALGERIE)
  230. LAHOUAZI Ouarda (Animatrice radio, …)
  231. LAMARA Ali (Artiste, Agouni-Gueghrane,-ALGERIE)
  232. LAMARI Bélaid (Animateur culturel-artistique, Ile-de-France)
  233. LANGLOIS Nicole (Retraitée, Montmagny – CANADA)
  234. JACQUEMIN CATHELIN Dominique (Retraitée Dijon – France)
  235. LARBI Méziane (Méziane Aqvayli) (Etudiant/Chanteur, Boghni-ALGERIE)
  236. LE TRI Mélodie (Retraitée, Ile-de-France)
  237. LEROUX Agnès (Assistante,Marseille – France)
  238. L’HOCINE Mohand (Enseignant, Maastricht – Pays-bas 
  239. LOUNES Belkacem (Professeur, Grenoble-France)
  240. MAHTOUT Ahmed (Etudiant, Ile-de-France)
  241. MAMMERI Ali (Retraité, Rennes – France)
  242. MEDJBER Abdenour (…, …)
  243. MEDJOUBI Brahim (Contrôleur de gestion, Nantes – France)
  244. MEDKOUR Youcef dit Youcef Amazigh (Taxieur, Ile-de-France)
  245. MEGAT Tarek (Etudiant, Ile-de-France)
  246. MEGHAR Hakim (…, Ain Bénian – ALGERIE)
  247. MEHIEDINE Nabil (Directeur artistique, Mchedallah – ALGERIE)
  248. MEKACHER Boualem (Electronicien, Ile-de-France)
  249. MELAIN Halima (Assistante maternelle, Ile-de-France)
  250. MERMOURI Said (Fonctionnaire, Bgayet – ALGERIE)
  251. MESBAH Amar (Journaliste, Maatkas – ALGERIE)
  252. MEZACHE Macinissa (Columbus, Ohio, USA)
  253. MEZAIB Aliane dit Momoh MEZAIB (Militant R.C.D. Ain Bénian – ALGERIE)
  254. MEZOUED Younes (Informaticien, Ile-de-France)
  255. MOHELLEBI Aomar (Journaliste, Tigzirt – ALGERIE)
  256. MOKHTARI Mohand (Ingénieur/Auteur, …)
  257. MOSTEFAOUI Toufik (Enseignant, Béjaia – ALGERIE)
  258. MOUALEK Nafa (Comédien, Ile-de-France)
  259. MOULOUDJ Takfarinas (Etudiant, Bouira – ALGERIE)
  260. MOUMOU ammar (Technologue, Montréal)
  261. MOUNIR Idder (Chef d’entreprise, MAROC)
  262. MOURYF Ali (Etudiant-chercheur, Rabat)
  263. MOUSSAOUI dalil (Fonctionnaire, Sidi Aich – ALGERIE)
  264. MOUSSAOUI Foudil (Sécurité incendie, Ile-de-France)
  265. MOUTERFI M’Hani (Ingénieur informaticien, Chemini- ALGERIE)
  266. NAFA (Mme BOUMEKLA) Malika (Garde-enfants, Ile-de-France)
  267. NAILI Omar (CHAUFFEUR LIVREUR, BLOIS – France)
  268. NAIT ABDESSELAM Karim (Ingénieur, Tizi Ouzou-ALGERIE)
  269. NAIT Mouloud Abdelhamid (Etudiant, Ile-de-France)
  270. OTMANI Ramdan (Retraité, Haute Normandie – France)
  271. OUADADESS Mohamed (Retraité-Prof. Ens. Sup., …,)
  272. OUERDANE Samir (Etudiant en master Management, Ouadhias – ALGERIE)
  273. OUERDANI Amirouche (Organisateur de galas, Ighil Ali-ALGERIE)
  274. OUHAROUN Madjid (Enseignant, CANADA)
  275. OUIDJA Boussad (..)
  276. OUKARA Karim (Ingénieur, Tizi Ouzou – ALGERIE)
  277. OUKEMOUM Nacer (Fonctionnaire, Montréal, Canada)
  278. OUKSILI Hanane (Doctorante, Ile-de-France)
  279. OULD FEROUKH Nourredine (Chef électricien, Ighil Bougueni – ALGERIE)
  280. OUMANSOUR Mansour (Sympathisant du M.A.K., Roubaix – France)
  281. OUSSAD Sofiane (Ingénieur d’Etat, Ait Toudert – ALGERIE)
  282. OUSSAID Ferhat (Entrepreneur, Tizi-Ouzou ALGERIE)
  283. OUYAHIA Abdenour (Chimiste/ex-cadre du R.C.D., Ile-de-France)
  284. OUZAID Lounes (Instituteur, Tigzirt – ALGERIE)
  285. Rabia Rezki (Sans, Ile-de-France)
  286. RACHEDI Omar (…, Nice-France)
  287. RAHMANI Malika (Cadre de gestion commercial, Ile-de-France)
  288. REKKAB Salah (…, Ile-de-France)
  289. RENAÏ Mahmoud (Chef d’entreprise, Ile-de-France)
  290. SAAOUI Lyacine (Etudiant, Ile-de-France)
  291. SACI Brahim (Artiste-chanteur, Ile-de-France)
  292. SADAT ali sadat (Responsable financier, ALGER – ALGERIE)
  293. SADI Amirouche (Professeur d’université, Ile-de-France)
  294. SADOUNI Djamal (…, France)
  295. SAIBI Belcacem (Chef d’entreprise, Ile-de-France)
  296. SAIDANI Slimane (Chirurgien CHU Tizi-Ouzou,Tizi-Ouzou – ALGERIE)
  297. SALEMI Amar (Travailleur social, Ile-de-France)
  298. SALMI Hamid (Universitaire, Ile-de-France)
  299. SAMEUR Koucila (Technicien-réparateur, Ile-de-France)
  300. SAYAD Athman (Enseignant, …)
  301. SAYAD Hocine (Ingenieur, Los Angeles, California – USA)
  302. SEDDIKI Yalla (Auteur, Tizi-Ouzou – ALGERIE)
  303. SEMINE Ahmed (Libraire, MONTREAL)
  304. SENANE Bouzid (Directeur d’association, Marseille-France)
  305. SENNAD Rabah (Ingénieur,QATAR)
  306. SENNAD Saliha (Fonctionnaire gouvernement fédéral du Canada)
  307. SI TALEB Symouna (Etudiante, Pas-De-Calais – France)
  308. SLIMANI Cécile (…, Ile-de-France)
  309. SLIMANI hakim (…, Ile-de-France)
  310. SLIMANI Katia (…, Ile-de-France)
  311. SLIMANI Lydie (…, Ile-de-France)
  312. SLIMANI Sahiba (…, Ile-de-France)
  313. SLYM (Artiste – Ile-de-France) 
  314. SOLLY Ali (…, Ile-de-France)
  315. SOUIFI Hamid (Chercheur à l’Institut Royal de la Culture Amazighe, - Rabat / Maroc)
  316. SOULA (MASSAÏLI) Madjid (Artiste-chanteur-compositeur, Ile-de-France)
  317. TALEM Farida (Sage-femme, …)
  318. TALEM Ferroudja - Epouse Sadoun (Retraitee, …)
  319. TAOUALIT LOUISA (sans emploi, Lorgues, France) 
  320. TARIKT Allaoua (Etudiant, Lyon – France)
  321. TARWIHT Kamal (Journaliste-juriste-artiste Ile de France)
  322. TEZKRATT Mourad (…, Tizi-Ghenif – ALGERIE)
  323. TIAKOUT Boualem (cadre-technique, Aix en provence-France)
  324. TIFRA Karim (…, Saint-Etienne – France)
  325. TIGHILT Farhat (Ingénieur, Ile de France)
  326. TOUAT Arezki (Ingénieur en T.P., Ile-de-France)
  327. TOUAT Fatiha (Sans emploi Tizi Ouzou – ALGERIE)
  328. TOUAT Kahina agent welcome Ile de France
  329. TOUAT Lyazid (Cadre à la jeunesse, Tizi Ouzou – ALGERIE)
  330. TOUAT Meziane (Retraité, Tizi Ouzou – ALGERIE)
  331. TOUAT Mohand (Chef d’entreprise,Tizi Ouzou – ALGERIE)
  332. TOUAT Mouloud (Chef d’entreprise, Alger-Algérie)
  333. TOUAT Noura (Sans emploi, Tizi Ouzou – ALGERIE)
  334. TOUAT Salem (Délégué médical, Marseille – France)
  335. TOUAT Tarik (Etudiant, Ile-de-France)
  336. TOUAT Louiza (Ingénieur en génie civil, Ile-de-France)
  337. TOUAT Torkia (Infirmière, Ile de France)
  338. YAHIA Azeddine (…, Montréal Québec CANADA)
  339. YAHIAOUI Djamal (Formateur, Angers – France)
  340. YAHOU Rachid (Journaliste, Azazga-ALGERIE)
  341. YATAGHANE Djamal (membre d’A.P.C., Tibane- ALGERIE)
  342. ZAIDI Lakhdar (…, Sétif-ALGERIE)
  343. ZALANI Azedine (Juriste, Ile-de-France)
  344. ZENIA Nacer (intervenant en milieu de santé, Montréal, canada)
  345. ZIANI Nacéra (Agent marketing, Tizi Ouzou – ALGERIE)
  346. ZIREM Youcef (Ecrivain-journaliste - Ile-de-France)
  347. ZIZI Achour (Consultant, Tamentfoust – ALGERIE)
  348. ZOURANE Ahmed (Artiste-chanteur-compositeur, Ile-de-France)

Commentaires

  • c’est triste ce a quoi les kabyles sont rduits,qumander pour un tel pouvoir,de surcroit illgitime,revient a renier tous les sacrifices et luttes consentis a ce jour.ce qui nous rendra notre honneur n’est ni plus ni moins que notre autodtrmination.

  • pourquoi le site n’affiche pas la lettre "e"dans les commentaires ay arezqi ?ca dure dja depuis un temps.

    • Bonjour, c’est un probleme qui affecte le champs des formulaires de commentaires, les lettres contenant des accents ne sont pas prises en charges, nous cherchons une solution qui regle le probleme sans detruire les commentaires anciens.

  • Le pouvoir algerien ne tombera pas avec des petitions ni avec des lettres d’amour a Boutef. Syez serieux cinq secondes.

  • chef d’entrepride ile de france

  • ca passera par un rejet massif de la langue aarabe et l’usage de celle ci dans les institutions en pays kabyle ( administration , coles ... et si necessaire le recours a la methode du grand kabache

  • Et avec ainsi la langue kabyle sera officielle ?

  • NOUS SOMME DES ALGERIENS COMME TOUT LE MONDE

  • Bonjour Feddal Abdekrim, c’est impoli d’utiliser les majuscules c’est comme crier sur les autres. Veuillez ne plus recommencer.

  • il est scandaleux que la langue brbre ne soit pas encore oficielle sur son propre territoire. le combat continue

  • je signe la ptition pour que la langue tamazight soit officielle .

  • je suis videment pour l’officialisation de Tamazight dans la constitution Algrienne , car son officialisation lui donnera des attributs a devenir une langue comme toute les autres langue dans le monde, avec son statut et les moyens qu’on lui donnera je suis sur qu’elle fera un grand pas en avant.

  • Tasuqilt (Traduction) n Ubizar
    Tasutert ( ptition)
    Tamaziɣt tunṣibt di tmenddawt n Lzzayer
    Deg umezruy n tnekkriwin ɣaf tlelli n yegduden, akken ad ilin s yiman nsen. Ṭṛad n uslelli aɣelnaw yella-d d ttasarutt, ackku yegla-d s tlalit n izarfan n izayriyen ɣar tlelli n umdan, d ttlelli n tnebbazt (collectif), yeddan deg ubrid n izarfan igraɣlanen andda deɣa i tnug (ratifier) Lzzayer .
    Amur ameqṛan n yeḥrumen (courants) isartiyen n tmurt bedden ɣaf tekti-agi : tukksa n kra yellan d azaglu ; arnan sarsen-d tamsalt n tiɣarmit (citoyennet), di tlemmast n usenfaṛ asartan n imzarugen (indipendantistes). Asenfaṛ d-yegren asemsawi neɣ tullut (galit) ger izayriyen, i s-nihwu ilin : d ttameṭṭut neɣ d arggaz, d abarkan neɣ d amellal, yenṭaq s tutlayt s ihwan, taṣṛeṭ (ddin) i s-yehwan yumen yis artg.
    Azṛef-agi n ugdud azayri, ires ɣaf usenfaṛ n tidett ; mači ɣaf tesnakta n uɣemmeṛ (idologie de domination), ay-akken i s-yehwa tili, ɣas tessa ɣaf tmura ttirni, yellan ddaw ucenggu amharsan (colonial).
    Zrin 50 iseggasen i syin akkin azarug, am akka ; iban-d belli izarfan imezwura ur d-ttwaḥellan ara mebla ma ttumerten medden tikkelt nniḍen, andda amer wi yufan lzzayer ur tesawaḍ ara ɣar tgwnitt-a. Nettat yeṛwan tiqriḥin war ǧin yessin yiwen, akken ad ḥelli tanaya-s ( sa souvrainet).
    Am akka, iban daɣen azref ger imezwura i wumi ur tbarru, id yeqqimen a t-id ḥelli ; d win n tutlayt n tjaddit : d ttamaziɣt, akken a ttili d ttunṣibt di tmenddawt.
    S tidett aẓayer(Statut) n tmaziɣt tutlayt taɣelnawt yettwaḥella-d s akkin i mi i d-yella umenuɣ d imartat n tsutwin (gnration) i d-yernan seg uzarug d asawen. Maca aya drus ur yessaweḍ ara ɣar usirem nnaɣ, yarna d awezɣi ma tuwtaɣ tmagirt ɣaf yirden akken a nttu timẓin.
    Aṭas n imeṭawen, d idamen yeneɣlen di tmurt nnaɣ, d lawan andda aneṣṣeb n tutlayt tamaziɣt, ad yekcem di tmenddawt. D aḍris aɣedmi (texte juridique) ara yefdun izarfan nnaɣ igejdanen (fondamentaux). Tamyilit (coexistence) n snat neɣ uger n tutlayin tunṣibin, d ayen yellan deg waṭas n tmura ; ad yefk tagwnitt i Lzzayer andda ara taf neɣ a ttemsawi d yiman-is, a tt-s-ars tugdut.
    Nekwni s izemiliyen (soussigns), ngucel (dtermin), akken ad nḥelli azref-agi, arnu n sawl-d s wudem n lḥir, i uselway n tegduda, d imazaten n ugraw aɣelnaw, d wugraw n lɛuqal n tmurt (snateurs), d ikabaren n tsartit ; akken ad nedhen s tezmert nsen, i wakken tamaziɣt a ttsizeg (inscrite) mebla rrda ; belli d ttutlayt tunṣibt di tmenddawt. Yarna as-ttunefkken akkw izarfan yarzan aẓayer-agi (ce statut).
    I Lzzayer tamagdayt tasgwtant.
    Tansa tasemlant - E-mail : tamazightofficielle yahoo.fr
    Une copie envoyer aux initiateurs

  • Sans attendre une quelconque rvision de la constitution ou le geste d’un quelconque faux-cul tel un boutef. il est surtout du devoir de chaque amazigh de la protger et la dvelopper, comme a t le cas jusqu’ prsent.La langue brbre a travers des sicles durant grace au parler et sa transmission d’une gnration l’autre,or il devient inquitant de voir la langue amazigh non transmise ou parle par des parents kabyles leurs enfants.Bien sur, le combat pour son officialisation ne fera que la dvelopper dans sa transcription.

  • Tu te tais tu meurs ,tu parle tu meurs ,alors parle et meure .

  • C’est notre identite, donc notre xistence.TAMAZIGHT s’imposera un jour ou l’autre par le travail et son dveloppement bien sur .

  • Tamazight OFFICIELLE EN ALGERIE . NO COMMENTE.
    L’ALGERIE AUSSI EST BERBERE,donc........

  • ur nelli seg wigad yettwaxxiren
    ur nelli seg wigad ifecclen
    ur nelli seg wigad iyettnuzun
    WIN IBGHAN TAMAZIGHT YESSIN THIRAS

  • Mon dieu tu es le dispensateur des richesses
    tu fais vivre et mourir
    tu permets chacun de vivre en son pays AVEC SA LANGUE MATERNELLE .

  • tamazight officielle bien sr.

  • jadhre et je signe pour l’officialisation de tamazight comme langue officielle en Algrie

  • un peuple sans langue est un homme sans langue (agdud mbla idles damdan nbla iles)

  • tanemmirt-nwen ghef leqdic i agh-d wwim tanemmirt i kunwi i ibghan tilelli iwakken ad tili tmurt n lezzayer d tugdudt afud deg ufus ta3kkemt ad tifsus d ayen i nessaram .Abdeslam si stif ar tufat

  • Tamazight est une langue naturelle comme toutes les autres langues ,elles est parle par les nord africains et Dieu. Toute chose naturelle est utile pour l’humanit et participe a la vie et survie de toute l’humanit. Amput l’humanit d’une langue est pareil d’amputer un humain d’un organe.
    l’officialisation de tamazight est vitale pour la terre entire, elle vhicule un savoir linguistique sans pareil. ELLE est la seule langue au monde qui prononce les 70 phonations ( prononciations) , chose rare.
    Elle est donc l’une des premire langue de Dieu et d’Amdan ( dAdam). ET DE Yehwa (va) .

  • Demandez a un tat raciste ,pervers de d’officialiser tamazight pendant que le kabyles aprs un engouement pour l’apprentissage de leur langue lui ont complment tourn le dos au point ou l’arabisation et l’islamisation s’acclrent. L’urgence n’est-elle pas de trouver une parade de conscientisation et d’organisation d’une riposte rflchie et gnrale travers une organisation dans chaque village d’acteurs pour la dfense de cette langue qui nous ait si chre.
    Messieurs les intellectuels ,les responsables , politiques ,d’associations et citoyens avertis devant la gravite et l’urgence de la situation vous imposer une riposte afin que tamazight dans chaque village soit au cur du combat.
    Demander l’officialisation c’ est bien mais ancr l’apprentissage dans chaque village .c’est mieux et peut se faire sans attendre.
    Qu’attendez-vous pour l’officialiser dans les villages ?
    Bon courage tous.. Que chaque village la prenne en charge EN URGENCE..

  • tamazight,bien sur c’est notre langue maternelle.med mekaoui bab ezzouar (retraite).

  • lasl-iw yellan
    lasl-ik yeqla3en
    lasl-ik i zegl-ik
    win tebYid yug-ik
    mlid wikilan

  • tamazight d tutelayt tunsibt

  • azul
    c’est pas logique avec cette politique de :
    J’existe pas toi
    J’ai ma langue pas toi
    Si le tamazight doit passer par voie d’urne dans d’autres regions le resultat est connu
    d’avance avec ce pouvoir et sa ruse mais l’arabe doit aussi passe par voie d’une chez
    nous aussi dans les regions kabylophones.

  • je signe 1000% pour que la langue tamazight soit une langue officielle en Algrie...

  • je signe 1000% pour que tamazight soit une langue officielle en Algrie

  • tudiant ille et vilaine rennes

  • Idir le chanteur a tout dis à propos de notre revendications dans l’émission berbère TV avec mas Hireche il faux qu’ont s’unissent entre nous d’abord et respecter les idées de nos intellectuels ;nous sommes capable d’aboutir a nos revendications parce que a la base ont est des démocrates que d’autre régions vivent dans l’impasse(idéologie islamiques) avec leurs biberons qui est toujours remplis sans regarder l’avenir.

  • zik deg-imi ar wayed assa dilkaΓed atsidafen ineggura

  • ved atswalid eddu atsawid qim ulac

  • tamazight langue oficiel en algerie

  • Une ptition demande tamazight comme langue officielle en Algrie

  • Tutlayt negh attili selxir negh sedra3.

  • Stop a votre pollution !
    Tamazight ne sera JAMAIS officielle en algerie ni dans aucun autre territoire occup de l’Afrique du nord.
    La seule officialisation possible est la liberation de notre territoire Kabyle. Aux autres de faire de mme s’ils le dsirent et rendez vous a la fin de l’histoire.
    Regardez tous les degats qu’a produit Tamazight langue nationale propose par nos bourreaux !
    Vive la Kabylie libre, tout le reste n’est que diversions et gain de temps du pouvoir algerien raciste et criminel comme tous les autres regimes dictatoriaux d’Afrique du nord.
    Mefiance de ceux qui se souviennent comme par hasard de leur pseudo amazighite des que l’espoir renait en Kabylie.
    Ne tombons pas dans les mmes erreurs et apprenons la discipline pour reussir comme tous les peuples...
    Le MAK et le GPK vous font donc si peur ? TANT MIEUX !

  • je demande que la langue tamazight soit officielle

  • Cher ami.
    Desole de te decevoir, Tamazight ne sera JAMAIS officielle tant qu’on sera sous occupation.
    C’est pas moi qui le dit, c’est le secretaire general du HCA, ce commissariat ou Tamazight est enfermee, qui l’affirme...
    Debber tura !!!

  • je demande tamazight comme langue nationale et officiel pour rduire le retard d’avancement technologique intellectuelle de nos enfants le meilleurs chemin a suivre et celui de notre mre
    luken ighdedjine lejdud ahhatt a n semghar agdud

  • Tamazight langue national et officiel

  • je signe pour l’oficialisation de tamazight

  • je signe pour l’oficialisation de tamazight

  • Azul ayatma. Ayant survcu comme tant d’autres la perscution bathiste des annes 70, mon rve a toujours t de voir ma langue maternelle Thamazight enfin reconnue dans mon pays. Je signe sans rserves !

  • Azul frre Arezki,
    Comme il existe beaucoup de similitudes entre frres amazighes marocains et algriens dans NOTRE COMBAT IDENTITAIRE, je propose aux internautes de ce site la lecture du document de notre frre Amazigh marocain Ali KHADAOUI- intitul : "NEST PAS AMAZIGH QUI VEUT !" qui passe de tout commentaire. Bonne lecture. Tanemirt
    " La polmique est rarement constructive, surtout quand elle met en jeu des humains (des ides) qui nont pas les mmes intrts, et encore moins les mmes principes et objectifs.
    Mais quand on a consacr sa vie une cause, de manire libre, consciente, bnvole et gratuite, on ne peut pas rester les mains croises devant des nergumnes qui, par un simple hasard ou un choix bien intentionn, se retrouvent impliqus dans des dcisions qui engagent le prsent et lavenir de cette cause. Quand jai associ ma voix celle du groupe des fidles la cause amazighe, et qui se sont retirs du Conseil dAdministration de lIRCAM pour dnoncer une drive qui risque dtre fatale lamazighit, je lai fait par conviction et par fidlit mes principes et engagements.
    Sur le moment et pour des raisons de conjoncture, le dpart des sept membres du Conseil dAdministration de lIRCAM na pas t valu, apprci sa juste valeur par le Mouvement Amazighe, (exception faite de lAssociation Tanoukra de Nador, du Congrs Mondial Amazighe, de la Coordination Ali Azayko et dans une moindre mesure, Amyafa).
    Par contre, les adversaires de lamazighit nont pas lsin sur les moyens pour minimiser cet vnement pourtant majeur. Pour ce faire, et comme dhabitude, ils se sont servis de certains individus se disant amazighes et mme militants amazighes, qui nont pas hsit un seul instant, et plusieurs reprises, calomnier les sept, les taxer dcervels, dextrmistes, de tratres et enfin de nihilistes, avec videmment, la complicit de certains organes de presse partisans anti-amazighes notoires.
    Devant les allgations fallacieuses, mensongres et sans vergogne de ces faux militants, je me trouve contraint et forc de rpondre, afin que les vrais militants du Mouvement Amazighe ne soient abuss et induits en erreur, surtout un moment aussi crucial pour lamazighit.
    Rappelons que les raisons de ce retrait ont t clairement exposes dans une dclaration commune signe par les sept en arabe et en franais. Ces raisons sont on ne peut plus claires et objectives, et personne ne les a dmenties, les commentaires ayant port uniquement sur la dmarche elle-mme, le moment choisi ou la procdure suivie.
    Cependant, on peut dores et dj remarquer que ceux et celles qui ont jug notre dpart prcipit, sans raison, nihiliste, se recrutent en gros, parmi les commis du vieux makhzen, et qui ont vu dans ce retrait un lse- Majest sans prcdent, comme ils ont en vu un avec lhistoire du baise main, ou ses nouveaux allis.
    Quant aux attitudes contre ou mme critiques lgard du dpart des sept par des militants amazighs (vrais ou faux), elles ne sexpliquent que par la manipulation ou lintrt mesquin qui, depuis toujours, a conduit aux trahisons qui sont derrire la situation o se trouve lamazighit aujourdhui : une situation dapartheid qui ne dit pas son nom, o les racistes sont dun ct dfendus par une lite intellectuelle que Paul Nizan a appel les Chiens de garde dune certaine classe ; et de lautre ct, on retrouve les masses amazighes, opprimes et alines par lignorance, lexploitation et le mpris que le makhzen a toujours observ leur gard.
    En fait, ceux et celles qui ont calomni les sept dmissionnaires pour leur courage et leur honntet lgard de la cause amazighe, lont fait pour faire les yeux doux au makhzen, car renversez la mdaille et ces Messieurs-dames srigent alors en sages, en constructifs, diplomates, conciliants, gentils et tout et tout avec le pourvoyeur en finances et pouvoir. Plus que cela, certains de ces Messieurs-dames font mme du zle jusqu franchement jouer les mercenaires, en srigeant en porte paroles du makhzen, de lIRCAM et de ses nouveaux allis.
    Et vous verrez que certains de ces arrivistes seront appels au Conseil dAdministration pour remplacer justement les sept, et vous verrez que, chaque fois quun amazigh remplit son devoir de dfendre les droits lgitimes de lamazighit, ces Messieurs dames seront l pour faire lavocat du diable, allant mme jusqu devenir irrespectueux lgard de leur propre dignit. Ce ne sont certainement pas lamour ou les intrts de lamazighit qui les font ragir de la sorte, car la plupart des concerns, et qui se reconnatront, nont jamais t militants amazighs, mais bel et bien des parvenus qui ne recherchent que la bndiction du makhzen et les largesses qui laccompagnent.
    Pour ces faux militants, voire ces anti-amazighit, lInstitut Royal pour la Culture Amazighe a t, est toujours une aubaine inespre. Certains dentre eux, sortis droit des cartons poussireux de certains Ministres, de certains partis, se sont dj achets villas et Mercedes, et on comprend leur acharnement calomnier ceux et celles qui, par leurs actions, menacent leurs intrts qui sont, disons-le, normes lIRCAM. Ces faux progressistes comme la politique politicienne en a beaucoup produit au Maroc, sont en fait des opportunistes qui ne reculent devant aucun scrupule quand il sagit de dfendre leur propre bifteck. Ils le font toujours de manire si cynique que mme ceux quils prtendent dfendre sen trouvent gns.
    Oui, pour nous dmissionnaires, si tre fidles une cause juste, en loccurrence la cause amazighe laquelle nous avons consacr et consacrerons toute notre vie, relve du nihilisme, nous sommes alors des milliers tre nihilistes ! Si dnoncer une supercherie historique contre cette cause en renonant des privilges financiers et autres relve du nihilisme, alors les sept sont doublement nihilistes.
    Une anne sest coule depuis le dpart des sept, et les faits sans quivoque, leur donnent raison : la situation de lamazighit est des plus prcaires. Ceux qui le savent parfaitement et affirment le contraire, manient non seulement la calomnie, mais aussi le mensonge comme personne. Ainsi, quand nous disons aujourdhui que la troisime anne de lenseignement de la langue amazighe nexiste que sur papier, cest que cela est vrai, et nous dfions quiconque prtend le contraire de nous montrer une seule cole o tamazighte est enseigne en 3e anne !
    Et cest normal car la langue amazighe, en tant que matire, na tout simplement pas dhoraire officiel car cest une langue sans statut ! Quant au manuel, il ne sert rien de dire quil a t distribu dans six Acadmies seulement, afin de se ddouaner dune responsabilit historique : celle de regarder chaque jour de prs la langue amazighe faire la rise de toute ladministration de lEducation Nationale, et continuer dire sans vergogne quelle sintgre comme il faut ; celle de regarder chaque jour des milliers dinstituteurs amazighs humilis par une administration imbibe dun esprit arabiste franchement discriminatoire, et qui a dj vid les dcisions royales de toute leur substance.
    Quant la tlvision et la radio, le problme est que justement, on ne peut aucunement cacher quelque chose que tout le peuple regarde jour et nuit. Larrogance des tenants de larabisme est telle quils ne prennent mme pas la peine de voiler leurs discours et leurs actes. Chaque jour et chaque nuit que Dieu fait, Imazighen subissent une propagande labore par ceux et celles qui dtiennent le pouvoir de dcision au sein des administrations, et qui consiste falsifier lhistoire, matraquer longueur de journe que nous sommes tous des arabes !, Si bien que nous avons fini nous aussi par clamer tous les jours, avec nos propres moyens et qui veut nous entendre : Nous sommes amazighs, nous ne sommes pas des arabes ! nous ne sommes pas des arabes, ! nous ne sommes pas des arabes !
    Ceux qui ont affirm que les dmissionnaires ne savaient pas de quoi ils parlaient car nayant jamais assist aucune runion, oublient que trois parmi les dmissionnaires taient respectivement chef des commissions des relations (Khadaoui) et de la communication (Ajaajaa) et de ladministration et des finances (Bougrine) ! A ce titre, ils taient au fait des moindres dtails dun dossier qui, aujourdhui, est mieux connu par les militants amazighs quavant notre dpart, nen dplaise ceux qui ont prfr dfendre leur Parti politique au lieu de dfendre les intrts de lamazighit !
    Alors, si les dmocrates et les hommes senss dans ce pays ne trouvent pas que cette situation a assez dur, que notre pays va droit lirrparable, il y a de quoi tre vraiment inquiet. Comment ne pas penser lirrparable quand des individus normalement responsables dclarent carrment la guerre au plus vieux fond civilisationnel de notre identit de marocains ? Comment veut-on quImazighen continuent tre sages, crire des articles et faire des communiqus, tout en sachant que lautre partie ne les considrent mme pas comme des citoyens part entire, ayant le droit de dcider du propre destin de leur langue, de leur culture et de lavenir de leurs enfants ?
    Et cela veut dire quoi langue nationale quant on sait davance que ce statut ne donnera pas le droit un amazighophone de plaider sa cause devant les tribunaux dans sa langue maternelle ? Cest quoi au juste listiamar, et cest quoi au juste listiqlal ?
    Et cest quoi au juste, tre dirig de lextrieur quand ceux qui rclament leurs droits, sont ceux-l mme que listiamar a dtruit afin que des antinationaux, chantres de causes externes riges en causes nationales, puissent insulter chaque jour ce pays quils exploitent et quils mprisent. Autrement, comment expliquer que Mer Sefiani et consort soccupent mieux des problmes des Palestiniens, des iraquiens et autres peuples du Golfe, alors quil ne connaissent mme pas ceux des ait Atta, des rifains, des Izayanes, des ait Bamrane,etc. Et pourtant, ce sont ces mmes tribus et dautres, ce sont ces chlouhs qui ont combattu l Istiamar pendant vingt cinq ans, et qui ont tout perdu depuis, jusqu aujourdhui, car les nationalistes, ne reconnaissent pas cette rsistance comme nationale, car seule la leur a conduit Aix Les Bains.
    Le Maroc vient de fter le 50e anniversaire dune indpendance qui ne signifie pas forcment la mme chose pour tout le monde : pour nous, imazighen, lindpendance demeurera un vain mot, une supercherie, tant que notre langue demeure non officielle, tant que les citoyens amazighes nont pas plein droit leur langue lcole, dans les tribunaux, ladministration, la tlvision et la radio et dans toutes les institutions de lEtat.
    Se taire dans ces conditions sappelle compromission, voire trahison dans la mesure o on ne se contente pas seulement de cautionner un gnocide culturel planifi, concert de longue date, mais dans la mesure o on participe activement ce gnocide par le silence, le faux tmoignage, ou mme la fausse compensation travers les nombreux festivals et rencontres o des millions sont engloutis, et o il est question de tout sauf des droits de lamazighit. Il ma t donn dassister certains de ces festivals o tous les intervenants officiels nont parl que larabe classique un parterre dauditeurs cent pour cent amazighophone. Le comble est que ces officiels et apparents ont parl des droits de lamazighit, de lamazighit comme composante de notre identit, etc.!
    Mais le plus grave dans cette affaire, ce sont ces berbres, qui sont tout sauf amazighes, et qui profitent de lignorance et de la misre de leurs compatriotes pour servir de pousseurs de brouette leur matres, les ennemis de lamazighit. Dans ce sens, ces berbres sont pires que Abbas El Fassi, car ce dernier au moins, est fidle ses anctres et matres penser.
    Il est donc temps pour le Mouvement Amazigh de clarifier la situation, en commenant par la rvision de la signification de certains concepts utiliss tort et travers et l. Il sagit en loccurrence de cette mode qui consiste dclarer que lamazighit relve de la responsabilit de tous, que lamazighit est un apport, que lamazighit est une composante, que personne na le droit de parler en son nom, etc.
    La pratique de lamazighit a montr que lexpression lamazighit relve de la responsabilit de tous est un pige, dans la mesure o, partir du moment o tout le monde est responsable, pratiquement, personne ne lest.
    Dautre part, si on peut admettre que lamazighit soit lhritage de tous les marocains, la responsabilit lgard du devenir de lamazighit nest pas ressentie et donc pas assume de la mme faon par tous les marocains. Nous avons vu comment cette formule est hypocrite dans la bouche de tous ceux qui sont contre lofficialisation de lamazighit, ultime revendication commune de tout le Mouvement Amazighe aujourdhui. Quant lamazighit est une composante de la culture marocaine, cest tout simplement la politique de noyer le poisson afin de diluer les droits amazighs dans un brouillard idologique bien connu du totalitarisme : celui de la culture dominante quivaut la meilleure culture, mme quand ses adeptes ne reprsentent mme pas 1/ de la population.
    Cest justement cela lapartheid que le Mouvement Amazighe ne cesse de dnoncer. Car le plus grave, la plus grande insulte pour tout amazigh qui se respecte, rside dans le fait que des apatrides puissent se donner le droit de vie et de mort sur lamazighit dans sa propre patrie, des apatrides qui, malgr quatorze sicles passs sur la terre de Tamazgha, continuent se rclamer du Moyen Orient.
    Il est clair que je fais ici allusion aux propos incendiaires de Mr Abbas El Fassi qui a dclar sans embarras que son parti combattra afin que la langue amazighe ne soit pas langue officielle. Cependant, le plus grave dans les positions du parti de l istiqlal, ce nest pas la position exprime par son Secrtaire Gnral, mais largument avanc pour justifier cette position, et qui a t publi par le journal Al Alam comme suit : Si la langue amazighe devient officielle, elle sera obligatoire lcole ; ce qui est dangereux pour lunit nationale !. Cela veut dire tout simplement que pour le Parti de lIstiqlal, la langue amazighe nest pas enseigne de manire officielle au Maroc, et cela correspond la ralit, nen dplaise ceux qui affirment le contraire.
    Faut-il rappeler que cette argumentation est la mme que celle avance par le Ministre de lEducation Nationale pour justifier son attitude hostile lgard de lenseignement de la langue amazighe ? On le voit, il sagit de la position officielle de la Koutla et de tous ses satellites de la socit civile lgard de lamazighit, avec la complicit silencieuse de certaines harakates reprsentes au Gouvernement. Cette position est claire aujourdhui grce Abbas El Fassi, Hamid Aqqar, Sefiani et tous les autres prsidents des associations des droits de lhomme arabe au Maroc : la langue amazighe ne peut prtendre qu un statut de langue nationale, et par l, le citoyen amazighe ne peut prtendre aux mmes droits que le citoyen arabe, mais bel et bien un statut de citoyen de troisime catgorie !
    Dans certains pays du Golfe, il existe quatre catgories de citoyens.
    Autrement dit, la langue amazighe doit mourir au plus vite afin que le projet politique de ces messieurs soit ralis : lunit des arabes du Golfe lOcan Atlantique. Il faut tout de mme reconnatre que cette position des partis arabistes et consorts, et qui se disent dmocratiques et nationaux, a au moins le mrite de la clart.
    Dans cet ultime combat pour la survie de lamazighit, le discours des militants amazighes doit tre plus clair sur au moins une chose : nest pas amazighe qui veut.
    Ainsi, en premier lieu, tout amazigh qui va lencontre des intrts de lamazighit doit tre clairement dnonc comme ces amazighes nesserbice qui, depuis lindpendance, constituent le paravent dun makhzen notoirement anti-amazigh.
    A ceux-l, il est temps de dire ceci : le makhzen nest pas ternel. Prenez vos responsabilit devant lhistoire. Ce nest pas de la morale, mais un avertissement car dornavant, vous serez jugs au mme titre que les ennemis de lamazighit.
    Ensuite, doit tre galement dnonc avec la plus grande nergie, le paternalisme hypocrite et mercantile de ceux qui ont mis lamazighit en dehors de la constitution du pays et qui croient pouvoir encore aujourdhui, continuer jouer les parrains indfiniment, afin de sauvegarder les privilges fastueux et le pouvoir dmesur quils se sont taills sur mesure.
    Enfin, il est temps de dnoncer ceux qui croient que leur apport culturel parce quil est le meilleur, se doit de supplanter le fond civilisationnel marocain amazigh, en fait par ce quil a simplement pactis avec le colon du temps du Protectorat !
    Notre histoire continue dtre falsifie sous nos yeux, notre patrimoine samenuise chaque jour davantage, nos paysans vgtent dans un monde rural dnu de tout sauf des forces du makhzen qui les exploitent, les terrorisent et les rpriment la moindre revendication, nos jeunes meurent chaque jour davantage dans le dtroit de Gibraltar, tandis quune poigne de charognards continue dtourner des milliards de dollars sans vergogne.
    Personne na le droit de nous dicter ce que nous devons tre dans notre propre pays, et par consquent ce que nous voulons faire de notre langue, ultime symbole et repre de notre identit".

  • Azul
    Par ce message, je me joins a mes soeurs et freres dans leur combat de voir Tamazight consacree langue officielle dans la prochaine revision de la constitution Algerienne.
    Tanmirt
    Hassen Yahi
    Londres, Royaumes-Unis
    25 Octobre 2013

  • comment voulez vous que tamazight devienne langue officielle quand en kabylie les lves ne veulent mme pas assister aux cours ou qu ils font grve pour ne pas composer au bac dans cette langue.je pense que nous n avons pas encore atteint la maturit ncessaire pour l’officialisation.

  • Maya ;comment voulez vous que les eleves veuillent passer des examens en berbere si des cours dignes de ce nom ne leur sont pas dispenses . Le bac est l’aboutissement d’un long travail en amont. Et l’etat s’y entend pour reduire son enseignement a la portion congrue.La fierte c’est bien beau mais cela ne suffit pas pour nourrir son homme .Il faudrait d’abord transformer le milieu environnant hostile au kabyle et donner des possibilites de trouver un emploi aussi valorisant qu’avec l’arabe, a petite echelle d’abord puis etendre le champ au fur et mesure que les nouveaux venus agrandissent la place.On ne peut malheureusement pas d’un seul coup de baguette magique et a partir de rien fonder une civilisation.
    Les perfides responsables de cette politique a l’emporte piece le savent et utilisent les memes arguments que vous pour nous denigrer.
    Il y a loin de la coupe aux levres .Le combat sous toutes ses formes est loin d’etre termine et le plus dur sera d’exorciser nos propres demons ; ne craignez pas tant le changement car ce ne sera jamais pire que l’humiliation que nous subissons aujourd’hui .

  • Je demande ce que ma langue TAMAZIGHT soit officielle pour la sauver de la marginalisation et de disparition.

  • azul,
    " win i suturen kkan ,wis ma ad yawi,win i tt-emghen it-eddmedd".
    Encore une autre ide de mon rpertoire pour conclure :
    " Quand vous dpendez des autres ,faite gaffe votre patience qu’elle s’rode ."
    Ide de M. AGELLIDAMUQRAN.

  • ma ulach tamazight ulach ulach ulach

  • Ce message est la correction de celui publie avant .merci
    azul,
    " Win i suturen kkan ,wis ma d yawi,ma d win i tt-emγen i t-eddmedd".
    Encore une autre idee de mon repertoire pour conclure :
    " Tant que vous dependez des autres ,faites gaffe votre patience qu’elle s’erode ."
    Idee de M. AGELLIDAMEQRAN.
    (Pourquoi il accepte pas les e accent ?)merci

  • Juste retour des choses, après maintes colonisations, maintes civilisations ayant traversé notre pays, cette Chère Afrique du Nord, ce paradis tant de fois convoité à travers siècles et millénaires, tant de fois piétiné par d’autres peuples... Après tant de luttes, pour la survie, la survie de l’identité, de la langue, sur une terre nourricière, tant de fois malmenée, escroquée, blessée dans sa chère, faut-il à l’ aube du 21ème siècle, quémander encore son existence sur ses propres terres ? Faut-il encore lutter pour que vive, au grand jour, la plus Vieille Langue d’Afrique du Nord ?
    Assez !
    Que par la lucidité de ceux qui font l’histoire, cette Langue qui nous est si chère, car elle est NOUS, devienne aussi et pour toujours, par un juste retour des choses, Langue Officielle de notre pays l’Algérie dont elle est incontestablement, le SUBSTRAT INITIAL.

  • C’est depuis une date lointaine que je ne revois pas mon pays et spécialement ma kabylie où je suis né et là où j’ai grandi, cependant je ne peux manquer à ce grand événement qui pourra changer notre vie de l’arabophonie à celle autenthique et autochtone berbère. Je me sens intégralement impliqué dans tous les événements qui ont boulvérsé et blesser profondément l’honneur, la tolérance, la tradition, la culture, l’histoire et surtout en premier lieu notre langue maternelle.
    Je suis trés fier et orgueilleux de voir prochainement notre langue Tamazight inscrite sur nos paiers d’identité, sur nos passeports et autres.
    Je serai trés content de respirer l’air fraiche de notre trés chère kabylie et bien que je le sois aussi pour la réunion de tous les Amazighs du monde entier, de pouvoir finalement relier avec nos frères perdus depuis des siècles et des siècles, à partir du 7ème siècle juste aprés l’arrivée de nos envahisseurs éternels qui se sont intoduits par force pour nous dépouiller de nos terres, en éffet les arabes, ceux qui nous en porter une sorcellerie dénommer religion sacrée et par le biais de laquelle ont transformé mes ancètres et déraciner complètement. Finalement, grace à la culture occidentale nous avions réussi à découvrir et à reconquérir à moitié notre répértoire amazigh afin de le divulguer dans tout le monde entier.Merci à mes frères amazighs et à tous ceux qui ont collaboré pour cette initiative de trés grande importance.

  • EN CE JOUR 11/01/2015 J’AA L’HONNEUR et le PLASIR D’ETRE PARMIS

    LES SIGNATAIRES DE LA LANGUE BERBAIRE P0UR QUELLE DEVIENNE OFFICIELE .

  • Amer Moussa ça ne sert à rien de crier votre signature sera acceptée même avec des fautes d’orthographe/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.