Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Politique > La Charte de Clichy interpelle les gouvernants marocain et français

La Charte de Clichy interpelle les gouvernants marocain et françaisLa Charte de Clichy interpelle les gouvernants marocain et français

jeudi 12 avril 2012, par Rezki Mammar

Quatre associations de Franco-berbères d’origine marocaine s’adressent aux autorités du Maroc et de la France et aux candidats de l’élection présidentielle française. Le texte revendique des « droits linguistiques et culturels » pour les Amazighs des deux pays.

Les associations Azal, Club Adlis, Tamaynut France et Tiwizi 59 ont signé un texte commun le 1er avril dernier à Clichy, dans les Hauts-de-Seine. Les signataires sont des organisations animées par des militants berbères d’origine marocaine. Le texte énumère les revendications « linguistiques et culturelles » adressées aux autorités du Maroc, de la France. Le document est également envoyé aux candidats à la présidentielle française.

Les signataires de ce texte reconnaissent l’aspect généraliste et tâtonnant du document, l’objectif selon eux est de faire un appel commun et peut être de se revoir pour donner suite au premier pas. Pour l’heure la charte demande à chacun des deux Etats de promouvoir la langue amazighe (berbère). Il est aussi question des accords bilatéraux. Ce dernier point concerne les petits berbérophones issues de l’immigration marocaine qui se voient proposer d’office des cours d’arabe. Le texte aborde également le sujet qui fâche, les « appellation ethnicisantes et homogénéisantes » entendez pas là le fait de désigner les Franco-Marocains comme des « Arabes » ou des « Maghrébins », ces deux termes étant liés à une autre culture que celle des Berbères.

La signature de cette charte s’est fait à Clichy à l’occasion d’une rencontre commémorant le dixième anniversaire de l’association Tamaynut France. Quelques jours auparavant le 23 mars les mêmes associations avaient publié un communiqué commun pour dénoncer les propos d’une élue français Martine Aubry. Au cours d’un voyage au Maroc, la représentante socialiste avait pris position pour un renforcement de l’enseignement de l’arabe aux Marocains de France sans mentionner le berbère qui théoriquement est devenu la seconde langue officielle dans le royaume.


Charte de Clichy pour une pleine reconnaissance des droits linguistiques et culturels des « Franco-amazighs »

L’histoire franco-amazighe (berbère) remonte à deux siècles (depuis 1830). Elle a donné naissance à une identité « franco-amazighe » qui se forge dans l’interaction des conditions historiques, politiques et économiques et des échanges de la France avec l’Afrique du Nord. Le rôle des Amazighs dans la défense de la France pendant les deux Guerres mondiales, dans son développement économique ainsi que dans son rayonnement politique et sportif n’est plus à prouver. De même, la France était pendant longtemps le refuge de la culture amazighe et son lieu d’épanouissement, loin de la répression des États d’origine. Les Amazighs d’origine marocaine, dont la présence en France remonte au début du XXe siècle, ont largement contribué à ce processus de construction identitaire franco-amazigh.
Aujourd’hui, ces Franco-amazighs, toute origine confondue, comptent autour de deux millions d’individus. S’ils vivent pleinement leur citoyenneté, ils demeurent privés d’un certain nombre de leurs droits.
Ainsi, s’appuyant sur les référents et les cadres suivants :
1- La Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948.
2- La Charte des Langues régionales et minoritaires de 1998.
3- La devise de la république : « Egalité, Fraternité, Liberté ».
4- Les valeurs de tolérance, d’égalité et du respect mutuel portés par la culture amazighe, en pleine adéquation avec les valeurs de la République.
5- L’ancienneté de la présence amazighe en France.
6- L’importance numérique des Amazighs en France.
7- La reconnaissance du berbère comme langue de France.
8- La reconnaissance de tamazight (berbère) comme langue officielle au Maroc.
 
Les Franco-amazighs d’origine marocaine qui se sentent à la fois Français et Marocains, revendiquent ce qui suit :

Au gouvernement français :

1- Reconnaître l’identité amazighe de ses citoyens d’origine nord africaine.
2- L’enseignement de l’amazighe aux Franco-amazighs.
3- La mise en place des instituts de recherche et des centres culturels consacrés à la langue et à la culture amazighes.
4- Donner des noms de personnalités franco-amazighes aux rues, boulevards, stations de métros et aux lieux de mémoires…
5- Enseigner l’histoire franco-amazighe dans les programmes scolaires français.

Au gouvernement marocain :

1- La prise en charge de l’enseignement de l’amazighe aux Marocains résidant en France.
2- La promotion de la langue et de la culture amazighes dans les programmes des centres culturels marocains en France.
3- Garantir aux Marocains résidants en France le droit de donner des prénoms amazighs à leurs enfants.

Aux deux gouvernements :

1- Revoir les accords bilatéraux entre les deux gouvernements pour prendre en considération l’enseignement de la langue et de la culture amazighes aux Marocains résidant en France.
2- Cesser d’utiliser des appellations ethnicisantes et homogénéisantes pour désigner l’Afrique du Nord et garder son appellation géographique, plus démocratique et respectueuse de la diversité qui la caractérise.
Adoptée à Clichy (92)
Le 1 avril 2012.
Les associations signataires :

- Azal – (93) par Hamid Belkassem
- Club Adlis- (75) par Myriem Jeroua.
- Tamaynut France – Clichy (92) par Ali Idaissa.
- Tiwizi 59 – Lille (59) par Hassan Aselouani

Commentaires

  • bravo à nos frères marocains pour cette initiative..

    POURQUOI NE PAS RENTRER EN CONTACT AVEC TOUTES LES ORGANISATIONS AMAZIGH DE FRANCE POUR DEMANDER ENSEMBLE QUE CESSE LE DENIE AMAZIGH ET L’AMALGAME VOLONTAIRE AVEC LES ARABES..DE NAPOLEONA SARKO RIEN DE CHANGER QUANT A LA HAINE ET LA DESTRUCTION DE L’ENTITE AMAZIGH QUI A DONNE A L’OCCIDENT SA LUMIERE INGRAT NOTAMMENT LA FRANCE..

    IL FAUT UN COMBAT DES AMAZIGHS POUR EN FINIR AVEC CETTE CONFUSION MORBIDE..

    • COMMENT AVANCER QUAND DES KABYLES OU AMZIGH FONT LA PROMOTION DU MAGHED ARABE COMME LE FFS.

      Tassadit Ch.
      Le premier secrétaire national du Front des Forces Socialistes (FFS), Ali Laskri, était hier à Tizi-Ouzou et a animé un meeting populaire où il a appelé au vote pour le changement.
      Au septième jour de la campagne électorale pour les législative du 10 mai, le premier secrétaire du FFS s’est rendu à Tizi-Ouzou pour un meeting qu’il a animé devant une assistance moyenne, avec quelques centaines de personne présentes. . Mais Karim Tabou, deuxième sur la liste du parti à Tizi-ouzou a brillé par son absence. Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agissait, hier, pour les partisans d’Aït Ahmed, de convaincre les indécis et les abstentionnistes. Il rappellera aux présents la situation en Kabylie. « La Kabylie est mise sous apartheid par le pouvoir. Elle est marginalisée et se voit privée de sa part de développement. Pis, elle est plongée dans l’insécurité et la violence. Les kidnappings en sont la preuve vivante »,
      _
      http://www.liberte-algerie.com/contrechamp/le-mystere-ffs-176633_

    • PostLE MAL AMAZIGH...

      ALLEZ SUR LE BLOG DE LA MAIRIE...
      http://www.toutlemaghreb.com/rubriques_/Villes_du_Maghreb/tibane.php

      TRAHISON FFS "MAIRE DE TIBANE"..ATTOUC

      le ffs vient de découvrir l’apartheid que maintenant quand on sait que le pouvoir depuis 50 ANS n’a fait que détuire tout ce qui est kabyle.
      Si le ffs se voit dans l’obligation d’aborder des thèmes comme le kidnapping dont il ne dénonce ni ne condamne c’est qu’il sait que d’autres ont déjà emboîté le pas notamment les autonomistes qui marquent des points ..
      C’est pour contrecarrer les autonomistes entre autres .
      N’oublions pas que le le ffs du zaÏm pour qui le magrheb arabe est une réalité dont il suffit de voir ce blog du maire FFS attouche de la mairie de TiBANE en basse kabylie pas loin de SIDI AICH..

      UNE TRAHISON DE LA CAUSE AMAZIGHE.
      A MON HUMBLE AVIS ,SEULE L’AUTONOMIE POURRA TERRASER CE POUVOIR TENTACULAIRE AVEC SES NOMBREUX RELAIS ET REDISTRIBUER LES CARTES.

      .A BAS LES KABYLES DE LA HONTE QUI PREFERENT SERVIR NOS ENNEMIS CONTRE BIENS.
      TAMAZGHA VIVIRA !!http://www.toutlemaghreb.com/rubriques_/Villes_du_Maghreb/tibane.php

    • J’ai fait un tour sur le blog du maire de TIBANE..CA PU L’AROBO-ALIENE

      C’est la maladie génétique des Boccus que de servir nos ennemis..

      Ce maire FFS comme les partis alibis et les dhimmis sont la cause des malheurs kabyles .
      En élargissant le raisonnement c’est tous ces amazighs zélateurs aliénés et opportunistes qui nous font maintenir dans les griffes de l’araboilmisme et qui ont livre tamazgha au bédouins.

      Combattons-les avant tout pour assainir nos rangs afin de nous délibrer.Sans leur complicité personne n’aurait pu nos dominer..

    • Ali Rabhi, maire (FFS) de Souk El Tenine

      Yakoubi, autonomiste poignardé, à Souk El Tenine, par un inconnu

      Dans le cadre des tentatives de récupération des symboles de la Kabylie, la Daira de Souk El Tenine, 30 km à l’Est de Bgayet, n’a pas trouvé mieux que d’inviter des chanteurs arabes à l’image de Chaba Yamina.
      24/4 Areẓqi Ayemel

      Dans le cadre des tentatives de récupération des symboles de la Kabylie, la Daira de Souk El Tenine, 30 km à l’Est de BgayetBgayet" , n’a pas trouvé mieux que d’inviter des chanteurs arabes à l’image de Chaba Yamina.

      Devant cette provocation qui consiste à réduire le combat kabyle à un vulgaire chant de rai, les jeunes autonomistes de la région ont affiché leur mécontentement face à cet outrage.
      Dans la salle, ils n’ont pas arrêté de scander « Kabylie autonome ».

      Contacté par tamurt, M. Mouloud Mebarki, président du conseil national du MAK, estime qu’il s’agit d’une énième provocation à l’égard des kabyles et de la Kabylie.

      Il dit par ailleurs que le pouvoir nous provoque doublement en ramenant des chanteurs arabes en Kabylie pour célébrer un évènement phare de notre existence tel que le 20 avril.

      Le pouvoir harcèle quotidiennement des citoyens kabyles pour aller voter afin d’assurer sa pérennité.

      http://www.makabylie.info/spip.php?...
      _
      Pauvre kabylie..Des partis qui servent le pouvoir et qui nous disent opposants pour mieux nous tromper..Drôles d’opportunistes indignes..

    • un texte qui sent l’arabomuz des kabyles aliénés...TRAHISON

      « Jean Amrouche, de son nom Jean El Mouhoub Amrouche né le 6 février 1906 en Kabylie (Algérie),Sur le versant sud de la Vallée de la Soummam. Dans la commune d’Ighil Ali , et meurt le 16 avril 1962 à paris .
      Kabyle d’origine et de culture , la colonisation a fait de lui un chrétien avec le français comme langue , ce qui lui donne le sentiment d’être exilé dans son propre pays, l’image de l’enfance perdue et de l’innocence hante sa poésie toute á la recherche de lumière , une part de son œuvre, encore non encore publiée, se découvre progressivement , revélant un poète important universel . En exprimant en français les chants berbères de Kabylie, il en fait un trésor de la poésie universelle ».

      http://kabyles.net/la-statue-de-jean-amrouche-est,8538.html

    • La maison ancestrale des Amrouche à Ighil-Ali est de nouveau menacée de démolition. Les autorités locales, à leur tête le chef de daïra d’Ighil-Ali, s’emploient à faciliter l’obtention d’un permis de construire à son indu occupant, seul document administratif l’ayant empêché par le passé de recourir en toute légalité à la démolition de la demeure séculaire des Amrouche pour éventuellement la reconstruire en lui faisant toutefois disparaître toute trace de son authenticité historique et culturelle.

      Cette nouvelle menace n’est pas fortuite. Elle intervient au lendemain même du vernissage de la statue de Jean El-Mouhoub Amrouche, le 16 avril 2012 à Ighil-Ali. L’évènement eut lieu sans la présence des officiels qui ont auparavant exercé moult pressions et intimidations sur l’association Taos et Jean Amrouche d’Ighil-Ali, pour l’empêcher sournoisement que cet hommage historique et populaire lui soit dignement rendu.

      Aujourd’hui, les autorités locales, appuyées par le pouvoir central, se mobilisent toujours pour mettre en échec le projet de récupération de la maison des Amrouche dans le noble objectif de la transformer en musée dédié à l’œuvre universelle de Taos, Jean et leur mère Fatma Aït-Mansour, première écrivaine algérienne, auteure du célèbre Histoire de ma vie.

      SUITE

    • SUITE..

      C’est au nom de l’idéologie nihiliste arabo-islamique que le régime algérien s’échine à vouloir détruire l’héritage intellectuel et artistique de Taos et Jean Amrouche. C’est pourquoi, ni le wali de Bejaïa, encore moins le ministère de la Culture, ne veulent procéder au classement de cette maison comme patrimoine national culturel dans le sillage de la loi n° 98-04 du 15 juin 1998 dans laquelle il est stipulé dans son article 5 :

      SUITE
      KABYLE NET

    • LES PSEUDO AGENTS DE L’AMBASSADE NE SONT FINALEMENT QUE DES AGENTS DU DRS entre les mains de leur cellule alqaida..
      l’OBJECTIF DISQUALIFIER LES TOUAREGS POUR EVITER LEUR INDEPENDANCE.actuellment les sevices de l’ombre sont en maonouvre pour faire échec au projet des touaregues.

      VITE/SOLIDARITE

      http://www.tamazgha.fr/Azawad-les-plans-diaboliques-d.html

      http://toumastpress.com/actualites/liberation-azawad/352-apres-independance-azawad-debute-nettoyage-aqmi.htm3

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.