rezki.net

Accueil > Société > Un CAPES de berbère « logique et recevable » selon la ministre George (...)

Un CAPES de berbère « logique et recevable » selon la ministre George Pau-Langevin

mardi 5 juin 2012, par Rezki Mammar

Interrogée dans l’émission La Voix berbère, la ministre déléguée à la Réussite éducative estime que la demande de CAPES de berbère est légitime mais qu’il faut tenir compte des difficultés budgétaires.

Djilali Sekhi est professeur de kabyle en région parisienne, George Pau-Langevin est ministre déléguée à la Réussite éducative. Le premier enseigne dans plusieurs villes, notamment à Paris dans le 20ème arrondissement, où la seconde est députée et candidate à sa réélection. Tous deux se connaissent et se retrouvent sur le plateau de l’émission La Voix berbère diffusée le 3 juin sur Radio Pays.

En direct, Djilali veut aborder un sujet qui lui tient à cœur, la création d’un CAPES [1] pour le berbère, comme il en existe pour l’hébreu ou l’arabe. Le jeune professeur énumère les difficultés à enseigner cette langue dans des conditions informelles, notamment lorsqu’il s’agit de battre le pavé pour trouver une salle. Dans son cas, Djilali a couru ici et là pour tenter d’obtenir un lieu pour accueillir ses élèves au sein de l’Association des jeunes Kabyles de France, jusqu’au jour où « George » est intervenue pour lui trouver « non pas une salle, mais des salles ». C’est donc amicalement et avec une pointe d’émotion que le professeur interpelle la ministre :

« Mon souhait c’est que tamazight soit enseignée en France dans des écoles publiques, prise en charge par le ministère de l’Education nationale et je souhaite la création d’un CAPES en kabyle »

Djilali Sekhi ajoute que durant sa campagne le nouveau président François Hollande s’est engagé (dans le 56ème des 60 engagements) à faire ratifier par la France la Charte européenne des langues régionales et minoritaires.

« Belle plaidoirie » répond la ministre, qui est avocate de métier. Sur le fond elle estime que la demande de CAPES est « logique et recevable », mais elle émet des réserves liées aux arbitrages budgétaires :

« La demande d’avoir le capes me semble une demande tout à fait logique et recevable. Après, la question est de savoir si dans les choix budgétaires que fera le ministère ou le rectorat ce choix-là sera possible. »

La ministre déléguée donne l’exemple de langues comme l’allemand soumises à un allègement des effectifs. George Pau-Langevin revient au berbère, pour lequel elle estime que la demande d’un CAPES est « légitime » et appelle l’association concernée à formuler une demande.

L’animateur de l’émission Hamid Lamara interroge la ministre sur les difficultés rencontrées par les radios associatives, dont fait partie Radio Pays. La libération des ondes est liée à l’arrivée de la gauche au pouvoir en 1981 mais sur ce sujet aussi la réponse contient le même topo sur les arbitrages budgétaires.


[1Concours national pour le recrutement des enseignants du secondaires

Messages

  • bravo Mr sekhi.

  • Voilà des actes concrets. Des militants infatigables !!!

  • J’ai eu l’occasion d’assister aux cours de Mass, je les trouve très intéressants, Grâce à lui j’ai fait beaucoup de progrès en kabyle. C’est vrai qu’il faut donner une place officielle à la langue Kabyle partout où les Kabyles sont présents, mais il faut aussi valoriser le travail que font ces enseignants pour honorer la Kabylie.
    Bonne continuation a mass
    Un de tes élèves .

  • azul

    je souhaite qu’à l’avenir,il vaut meiux parler de la langue kabyle que des langues berberes. sinon nous allons avoir le meme resultat qu’ailleurs. faisant notre combat en tant que kabyles sans nous cacher derriere tous les berberes.c’est ce que je nomme :s’affirmer et s’assumer !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.