rezki.net

Accueil > Brèves > Timunent ou l’indépendance de la Kabylie

Timunent ou l’indépendance de la Kabylie

dimanche 3 juin 2012, par Nadia Mechiche

Lentement mais sûrement, le mouvement autonomiste kabyle élargit son projet politique. Après timanit (l’autonomie) Ferhat Mehenni parle ouvertement de timunent (indépendance).

Depuis sa création, le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie utilise le vocable « peuple kabyle », le Gouvernement provisoire kabyle parle souvent d’« autodétermination ». Dans des interviews récentes, Ferhat Mehenni à DNA Algerie Ferhat Mehenni n’hésite pas à évoquer l’indépendance, c’est le cas notamment dans un entretien accordé à DNA Algérie le 22 mai dernier :

« DNA Algerie : C’est-à-dire que vous revendiquez l’indépendance de la Kabylie et sa séparation de l’Etat algérien…

Ferhat Mehenni : Oui. Cela pourrait aller jusqu’à l’indépendance. »

Le leader autonomiste confirme son adhésion de vive voix sur l’antenne de Berbère télévision en kabyle où le terme timunent est prononcé.

D’après un professeur de kabyle interrogé par notre site, le mot timunemt date au moins des années 80, c’est à dire depuis la diffusion du lexique Amawal de Mouloud Mammeri.

Bataille rangée sur les forums

Ferhat Mehenni et l’un de ses ministres se sont rendus en Israel du 20 au 24 mai, pour assister aux cérémonies du 65ème anniversaire de l’Etat hébreux. Ce voyage a donné lieu à une levée de boucliers chez les représentants du régime algérien et les conservateurs. Normal dans un pays qui ne reconnaît pas Israël. Les médias algériens en ligne ont relayé ces critiques. El Watan a même laissé publier un appel à éliminer Ferhat Mehenni posté par un internaute le 31 mai. Signalé par l’agence Siwel, le mesage semble avoir été retiré depuis. Face à cette levée de boucliers, ce sont les internautes qui sont montés au front pour défendre Ferhat Mehenni comme en témoignent les forums des articles en ligne.

La campagne contre les deux invités d’Israël a fait au moins une victime : Hchicha. Dans une vidéo publiée le 22 mai le blogueur kabyle, pas très porté sur l’idée d’autonomie a accusé le leader autonomiste d’avoir voulu faire un coup d’éclat, histoire de provoquer les Algériens, de susciter la haine des Kabyles pour ensuite récolter la sympathie de ces derniers. Ce raisonnement est dans la droite ligne des critiques issues des islamistes et des conservateurs à Alger, il a suscité des réactions d’une violence inouïe sur le malheureux blogueur. Devant l’avalanche de commentaires, Hchicha a posté une seconde vidéo histoire de calmer le jeu et plaider la liberté d’expression.

Kidnappings, le silence d’Amnesty International

Lors de sa réunion, le comité éxécutif du MAK a également condamné l’ONG Amnesty International, accusée de ne pas mentionner les kidnapping en Kabylie dans ses rapports concernant l’Algérie. « Nous prenons acte de sa pathétique complicité dans l’occultation des souffrances que l’Etat raciste d’Alger inflige au peuple. Cela confirme la vision sélective des droits de l’homme de beaucoup d’ONG qui obéissent à ceux qui les financent d’où leur allégeance. » écrit Siwel qui cite la déclaration du MAK.

Une ministre sur Radio Tamurt

Ce dimanche 3 juin, Hamid Lamara reçoit George Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l’Education nationale, chargée de la Réussite éducative. Le thème du jour est l’enseignement et le cas de la langue kabyle devrait être évoqué. Djilali Sekhi, professeur de kabyle est également invité. L’émission est diffusée à 19h sur Radio Pays (93.1 sur la bande FM parisienne).

Messages

  • l’independance de la kabylie doit susciter l’adhesion de tout kabyle digne de ce nom.faute de quoi l’histoire et tout ce que les prochaines generations de kabyles subiront de la part du pouvoir araboislamiste d’alger nous incombera.ne reeditons pas l’echec de nos parents qui se sont battus pour l’independance de l’algerie pour se retrouver aujourd’hui renies et opprimes.

    • Ferhat l a bien dit :c est l algerie que ne veut pas de nous ,l autonomie ou l independence nous sont imposees non par le GPK mais par les gouverneurs racistes d Alger et leur a acolytes arabo-baathistes des institution et la population bedouinisee.

      Avec le MCB,Les Aarouches ,les parties ,les associations ont tous revebndique un minimun ,rien n y fait au contraire le racisme s exhaserbe alors c est la derniere option et je suis convaincu que c est la meilleur.

      Je discute autours de moi avec mes comptriotes kabyles et croyez-moi que meme les gens reticents commencent a y reflechir et degagent de plus en plus de sympathie envers le MAK

  • @ Nadia. Comme toujours, à chaque événement, on est frappé par ce déficit d’analyse que le flot d’opinions célébrant ou condamnant tel acteur ou tel auteur ou mouvement, ne comble pas, loin s’en faut. La réserve dont font preuve nos prétendus intello’s, habituellement prompts à convoiter les médias, est préoccupante. Qu’en est-il ? Du renoncement ? Du reniement ? Car, aujourd’hui, les événements se décantent, les situations se clarifient, et il est opportun de prendre position.
    S’agissant du récent voyage de Ferhat en Israël, on n’a pas vu à présent de texte probant et consistant, à même d’apporter une interprétation objective, un décodage ou décryptage de cette « mise en scène » ou « démonstration », car en analyse politique concrète, c’est de ça qu’il s’agit. Les réactions hostiles n’étonnent pas, elles sont de « l’ordre du discours », sachant que Le Pouvoir militaire entretient des contacts (discrets) avec l’Etat d’Israel, chose connue avant même Wikileaks. Il faut dire que ça arrange bien les Généraux qui veulent donner des gages de bonne volonté à l’Occident, donc : 1) pour l’Extérieur : banaliser ce genre de liens, 2) pour l’Intérieur : parvenir à « l’achèvement, au point de non-retour de l’isolement, la division et la séparation de la Kabylie », qui est une « Stratégie délibérée » de la Junte militaire. Le bruit médiatique c’est pour la forme, la "réaction de principe". Ils s’en réjouissent au "fond" !

    • @Salem votre analyse vous honore. Je partage votre point de vue sur le silence assourdissant de l’élite kabyle, réduite à être « pour » ou « contre » l’autonomie. On aurait aimé avoir des discussions au-dessus du réflexe binaire. Les choses sont ainsi, on ne peut pas reprocher à un mouvement politique de promouvoir ses idées et de mettre à profit les occasions qui se présentent à lui.
      Il y a une chose qui m’échappe dans votre raisonnement.
      - Vous accréditez l’idée que Ferhat Mehenni est manipulé par le régime algérien. C’est une critique qui existe même parmi les autonomistes dissidents.
      - Par ailleurs vous trouvez que l’idée d’autonomie fait partie d’un plan concocté par Alger. Ce discours est aussi très répandu.
      Or on ne peut pas réduire une idée à un homme, ni même à un mouvement. Ce sont deux critiques différentes. Exprimez-vous, votre avis m’intéresse, il intéresse peut être beaucoup de monde.

    • Merci vivement pour vos compliments. Je tiens vous signaler que je suis à 100% pour l’autonomie régionale, avec une Assemblée territoriale pourvue de larges prérogatives, la proclamation de l’Etat de droit, laïc, pluraliste, universaliste et moderne, la restitution des noms authentiquement kabyles des lieux, des patronymes, des villes, villages, la mise en place d’un système socio-éducatif et universitaire moderne et performant, la fin de la politique criminelle de l’arabisation, la prise en charge totale du domaine amazigh, donc la mise sur pied d’institutions académiques, pédagogiques, etc. pour rendre « effectif » le projet. Quant à Ferhat et les accusations des dissidents et plusieurs milieux politiques et journalistiques, ça remonte à 1989, date de « l’ouverture contrôlée », et certains l’ont affronté directement. A l’Assemblée constitutive d’une Association le 06/01/89 à T-O, des membres l’avaient interpelé et révélé les avantages dont il avait bénéficié pour sa participation à la création du RCD. Les gens avertis ne croient pas à son autonomie d’action, et vue la « sainte alliance » entre Alger et Paris, c’est impossible ! De plus les Généraux ne sont pas prêts à accepter l’auto-organisation de la société, eux qui se considèrent comme les « propriétaires uniques et exclusifs » de l’Algérie. Les Chefs de la Gestapo d’Alger demeurent les « maitres » de l’initiative politique…

    • L’autonomie régionale est une solution judicieuse. Cette revendication formulée par l’Opposition en Kabylie dans les années 70, fait son chemin petit à petit. Et comme toute proposition politique, elle doit être avancée de manière claire, concise et rationnelle. La position du problème doit être juste, car l’histoire nous a enseigné que quelle que soit la justesse et la légitimité d’une cause, la « conception de lutte » en sa faveur importe énormément. Ainsi, la violence verbale ou armée ne peut que la desservir. Ceux qui par leurs mises en scènes, leurs discours et communications politiques et idéologiques, leurs actions et démonstrations, jouent dans la provocation, optent pour les doctrines racistes et xénophobes, adoptent les approches de l’ethnicisassions et de la racialisation, prônent le rejet ou l’exclusion de l’autre, ou s’affichent avec les extrémistes et lobbies dominateurs, ou encore font l’apologie de l’Occident et du colonialisme, ou s’emploient à minimiser les crimes coloniaux, ne font que jouer contre la cause, et ne seront pas suivis par la majorité des Kabyles, car ils servent le Régime militaire qui a pour objectif de : 1)achever et la division et l’isolement des Kabyles ; 2)diviser davantage et neutraliser l’Opposition ; 3)renforcer et pérenniser la « suprématie de la caste militaro-mafieuse » qui tient les rênes du Pouvoir dictatorial par la force, les manipulations et provocations….

    • a salem,tu es plus fort que don quichot,brasser du vent pour semer,quoi deja ?dur de comprendre en effet dans quelle direction tu souffles.saches tout de meme que le ffs a vendu son ame pour des miettes,et le rcd s’est fait ejecte par le mecanisme du pouvoir araboislamiste,pas de place pour la laicite,ni regionalisation.

    • azul

      salem et nadia me font revenir en memoire l’histoire :" qui a dit pour la belle fille que tu es charmante et belle ;la belle a dit:c’est ma mere en presence de ma tante".
      ça juste pour vous dire que vous n’avez rien compris ce qui s’est passé dans le printemps noir.
      je suis tres content que rien n’est pu sortir sur les pourparlers avec les autorités israeliennes pendant ce voyage."je sais vous cherchez à savoir pour informer vos maitres mais vous n’aurais rien ."

      je conseille le GPK que toutes negociations avenir doivent etre tenu secretes et c’est ces petites choses qui font la force d’une nation libre.

    • On peut se dire pour l’autonomie sur les forums tout en reconnaissant ses vertus..
      Qu’on est t-il de la réalité sur le terrain ?
      j’aimerai bien que ce monsieur OU dame nous diT ce qu’ils font pour qu’elle se réalise ?

      autonomie ou indépendance pour ce qui me concerne je suis preneur.

      L’essentiel étant de ne pas dépendre du pouvoir diabolique d’alger.

      LES BEDOUINS NE SONT PAS MIEUX DE QUE NOUS ,ALORS ONT-ILS FAIT CESSIONS en 1971 ?
      En 1971 les émirats du Qatar et du Bahreïn qui faisaient partie de la fédération des Emirats Arabes Unis ont pris la décision de faire sécession et d’opter chacun pour sa totale indépendance

    • extrait d’un article ku.com

      A titre de comparaison la superficie de la wilaya de Tizi-Ouzou mesure 3568 km², c’est-à-dire qu’elle peut former à elle seule une fédération de plus de 13 émirats de la Taille d’Ajman ! Soit, aussi, plus de 5 fois la taille du royaume souverain du Bahreïn.

      Les EAU sont la seule fédération du monde arabe, chaque émirat est représenté par un émir dont le pouvoir est héréditaire et absolu. Leur économie basée quasi absolument sur l’industrie pétrolière assure aux émiratis la plus grande prospérité économique dans le monde arabe, et leur offre probablement le plus haut revenu au monde par habitant.

      Malgré des ressources économiques certaines qui offrent aux émirs le luxueux pouvoir d’évoluer sur du velours, et malgré l’absence totale des « agitations » berbère, kurde ou nubienne, l’union des arabes de souche pratiquant la même religion, parlant la même langue et ayant la même histoire n’est pas aussi évidente que ça.

      En 1971 les émirats du Qatar et du Bahreïn qui faisaient partie de la fédération des Emirats Arabes Unis ont pris la décision de faire sécession et d’opter chacun pour sa totale indépendance.

    • george wachington a dit:ne vous demandez pas ce que l’amerique peut faire pour vous, demandez vous ce que vous pouvez faire pour l’amerique..la reponse a votre question est de remplacer l’amerique par la kabylie ,et bingo !et si vous ressentez vos chaines vous etes déja a moitié libre,chapau !"proverbe"

    • @ anwi tu as raison. Mais n’oublies pas qu’il y a un travail à mener pour que les Kabyles remplacent l’Algérie par la Kabylie. Les ravages de la guerre d’Algérie 50 ans de propagande scolaire ont laissé des traces. En un mois j’ai vu un seul drapeau amazigh à Tizi alors que le drapeau algérien est partout. CQFD.

    • Ce n’est pas Georges Washington qui l’avait dit mais John Fitzgerald Kennedy.

    • C’EST FOU !
      La cécité pour engranger du fric devient la cause de la sénilité de nos kabyles
      on dit que l’homme devient sage avec l’âge ,je crois que nos kabyles dementent cet adage.
      De hocine à menguellent nos ex sages avec l’âge sont devenus des malades assoiffés de biens au crépuscule de leur vie..
      ALLEZ COMPRENDRE !
      Lounis Ait Menguellet est programmé dans toutes les festivités officielles.
      Ce fut une sortie ratée pour Lounis Ait Menguellet lors de sa prestation au festival de la chanson arabe Djemila, qui se tient depuis jeudi à Sétif
      « C’est un véritable fiasco pour cet artiste », lance un jeune kabyle, que nous avons joint par téléphone.
      Il était minuit trente,lorsque Lounis Ait Menguellet fait son entrée sur scène. Il a été accueilli par des hurlements.Hué par la poignée de personnes présente pour la circonstance. il a tenté de résister face au chahut des jeunes venus au stade communal Mohamed Guessab en plein centre ville de Sétif.

      Ait Menguellet s’est montré très touché par le geste de ces jeunes.Chose qu’il déclarera, lors d’une rencontre avec la presse, à la fin de sa prestation ratée. « Sincèrement, il est regrettable qu’un tel évènement ne soit pas médiatisé »
      .
      « C’est une dérobade de sa part »dira un jeune sétifien,avant d’ajouter que « le public qui l’a hué avait marre de sa prestation et sacourse derrière l’argent ».
      A souligner, KhalidaToumi, sinistre algérienne du folklore ne s’est pas rendu à Setif pour l’ouverture des festivités.

    • Ait Larbi dans le Figaro du 21 Avril 2010 : « Certains de ses conseillers, prompts à la surenchère, travailleraient, dit-on, pour les Services algériens, qui tentent d’instrumentaliser ainsi la région dans les jeux claniques du sérail. ». L’on sait pertinemment que Ferhat avait, avant la création du MAK, mené des tractations secrètes avec le Colonel de la SM-Rachid AISSAT. D’ailleurs plusieurs militants de l’ex-MCB avaient dénoncé ces agissements et ses liens avec le sérail militaire, le DRS notamment. Il faut dire qu’il avait noué des connaissances dans les rangs de la dite Gestapo locale du temps où il était au RCD (crée par le Général Belkheir-parrain du Régime militaire et le Général Ayyat-Patron de la SM à l’époque, 1989), bref....Puis, il est « accrédité » en France auprès de la Diaspora kabyle. Et là, ses mises en scène, sa communication politique, ses affichages et compagnonnages vont dans le sens de la Stratégie des Maitres du DRS : « achever la division-séparation-isolement de la Kabylie ».
      ...Aucun parti n’est « autonome et indépendant », et aucun ne remet en cause le Régime militaire ; tous ces partis roulent pour les divers Clans mafieux qui forment la Junte militaire. Les uns roulent pour le Clan Boutef-Kabila (ex-MALG/SM), les autres pour le Clan Mediène-Tartag (néo-MALG/DRS), les deux Clans forts en raison de leur amarrage/arrimage à la Police politique (ex-MALG et néo-MALG/DRS) qui est le « Sommet de la Pyramide du Pouvoir ».

    • ...Et dire qu’il des nafs qui croient ces mgalomanes ; des nai^fs aveugls, tenus et enchains par l’idoltrie, l’adoration et le culte de la personnalit. Or un militant doit se doter de l’esprit critique, s-adonner au questionnement et ttonnement permanents, l’exercice intellectuel perptuel. Qui doit donc multiplier ses sources d’information, intensifier ses lectures dans ce qu’on appelle "le savoir critique", la culture critique, sortir des savoirs officiels et acadmiques toujours "orients". ce qui l’aide vaincre le dogmatisme, l’enttement, l’enfermement et le repli sur soi, bref.

      ...Pour revenir nos prtendus leaders, il faut rappeler que les militants critiques, avertis peut-on dire, savent depuis les annes 88, 89 que cre gens l sont vendus, achets et soudoys par les Gnraux ; Ces Gnraux qui ont cre leurs partis, associations, journaux et blogs. Ils sont alls trs loins dans la compromission avec les Gnraux manipulateurs, et donc ils ne peuvent rebrousser chemin, revenir la raison, et tout ce qu’ils font sert le Pouvoir militaire......

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.