rezki.net

Accueil > Culture > Si Lmulud, une poésie des sommets

Si Lmulud, une poésie des sommets

mercredi 15 avril 2009, par Rezki Mammar

Nous voici en compagnie d’un poète : Si Lmulud. Cet artiste compose des vers d’une grande finesse stylistique et au contenu très imagé. Pendant l’enregistrement de notre entretien, des jeunes étaient présents dans l’assistance, nous en avons profité pour interroger les uns et les autres sur l’état de la création en Kabylie, sur la place de l’oralité et des modes de diffusion des œuvres. Notre échange est en kabyle.

Messages

  • J’ai connu, dans mon enfance, Ighil l’mal. Le village des poètes mais aussi des poétesses, dont ma tante aînée, vers lesquelles rezki net aurait pu se rapprocher également ; histoire de savourer un échos féminin au poème d’amour de Si Lmouloud !
    Ce merveilleux village excelle aussi dans un autre domaine, le métier à tisser traditionnel,dont la charge sémantique des motifs berbères de "taavant", recouvre notre mémoire de la grandeur de l’histoire du peuple kabyle et, au delà, amazigh. Comme pour lui donner de l’éclat à toutes ses couleurs, la confection traditionnelle d’une "taavant" s’accompagne intimement du chant de ses poétesses ; ma grand-mère maternelle, née dans ce village au début du siècle passé, y excellait à merveille. Ighil L’mal, même de nos jours, est l’un des rares villages capables de nous ressourcer et de nous rappeler ce que nous fûmes autrefois. "Nostalgique ment" Nabache.

    • Nous espérons que ces premiers poète seront suivi par d’autres, notamment les femmes. Comme vous le savez peut être les femmes acceptent difficilement de s’exprimer, mais ce n’est pas impossible et ça en vaut le coup.

    • Si vous montez, Monsieur Rezki, dans la voiture imaginaire de Si Ahmed Cheikh L’Hacene,"le saint vivant d’Ighil Lmal", je suis très certain qu’il vous déposera à bon port. Lui, toutes les portes des "cités interdites" des poétesses et autres cantatrices lui sont cordialement ouvertes. Demandez après lui et le sésame s’ouvrira. Mais avant, il faux peut être penser à lui offrir un vers de thé ou une tomate fraîche dont il raffole. En vous remerciant très fort, M. Rezki, je vous dis tous mes encouragements pour ce que vous faites !

    • Quand l’esprit est de lumière l’âme ne peut qu’être d’or...

      La poésie de haute couture de ce personnage emblématique
      ne peut que transcender les inconditionnels du verbe..
      On ne peut que lui souhaiter longue vie pour nous gratifier de ses belles paroles.

      Tinemirt tamuqrant..

  • C’est bien de découvrir des poètes amazighs et amazighophones ; et c’est plutôt necessaire de les faire connaître à l’espace nord-africain et mondial. pour ceci, je propose à notre poète de consulter la rubrique Tamazgha sur le site www.poetasdelmundo.com afin de connaitre d’autres poètes amazighs dont la majorité est marocaine.

    http://www.poetasdelmundo.com/paises_africa.asp?IDPaises=197

    Peut-être que Si Lmulud trouve important de faire partie de ce petit monde !

    Voir en ligne : rejoindre le site des poetes du Monde

    • Ce serait tout à fait bien de référencer cet auteur, ainsi que tous ceux évoqués sur ce site. Nous sommes prêts à collaborer dans la mesure du possible. Par contre, la plupart des poètes installés au pays ont un accès très limité à Internet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.