rezki.net

Accueil > Opinions > Rumeur, autocensure et racisme

Rumeur, autocensure et racisme

mardi 11 septembre 2012, par Krim

Notre dessinateur reprend du service pour illustrer l’actualité mais aussi pour écrire une chronique sur la récente rumeur sur l’état de santé du président algérien.

On est désormais soulagés de savoir que le président Bouteflika est vivant. Si on en croit la télévision algérienne le chef de l’Etat vivait encore dimanche dernier 9 septembre. Après l’annonce de la mort de Bouteflika sur le blog d’Allain Jules le 7 septembre dernier le gouvernement s’est trouvé dans l’obligation d’apporter un démenti le lendemain. Il faut croire qu’un démenti verbal ne suffisait pas, il a fallu diffuser des images.

Pendant ce temps Allain Jules a essuyé les critiques. Celui qui a annoncé la mort d’Abdelaziz Bouteflika est vite devenu le bouc émissaire idéal. Les uns reprochent au site de propager une rumeur lancée par les services secrets algériens (ça c’est l’argument tarte à la crème, on nous a aussi reproché ça à Rezki.net), les autres l’accusent de vouloir la mort d’un dirigeant.

Allain Jules a d’abord cru bien faire en disant qu’il appréciait Bouteflika (j’en suis à me demander si ce n’est pas du second degré). Dans un second temps l’universitaire-blogueur s’est carrément excusé d’avoir diffusé une rumeur, il a alors retiré l’annonce de la mort du président algérien. Là ce n’est pas très sympa pour Nadia notre rédactrice qui a oublié de faire une copie d’écran en souvenir. Si monsieur Allain Jules nous lit, qu’il sache qu’on veut bien passer l’éponge sur son amour pour Bouteflika, à condition de ne pas pratiquer l’autocensure. En retirant un billet, l’auteur du blog a effacé du même coup des centaines et peut être des milliers de commentaires. En revanche il n’y a pas de mots pour qualifier les propos racistes tenus contre Allain Jules.

Cette rumeur a commencé comme un événement intéressant d’un point de vue éditorial. Même fausse, cette annonce de décès a suscité un écho inédit sur Internet en ce qui concerne un dirigeant algérien. Sur notre site nous avons reçu des coups de téléphone de France et de Kabylie pour savoir si oui ou non Bouteflika avait passé l’arme à gauche. A tous ceux qui nous reprochent d’avoir publié deux articles sur ce sujet (cette chronique est le troisième) nous répondons que le sort d’Abdelaziz Bouteflika concerne aussi les Kabyles, notamment ceux tombés en 2001 pendant son premier mandat sous les balles des gendarmes. N’oublions pas de citer les dizaines de milliers de personnes engraissées par le régime pour mettre la Kabylie en coupe réglée. Nous devons tant à ce régime.

Messages

  • "Argument tarte la crme dites vous"
    A qui profite cette rumeur en dfinitive ? Le fait de se faire appeler Alain Paul ou Jacques change donc quelque chose au meurtrier ?

    Ur d qqaregh ara d akken tella tidett ar wagi nagh wa, dacu i wseqsi : Anwa i-gesfaydin di taluft-a temmal-ed tansa n taluft-a.

    Tanemmirt ar tufat !

  • ON N’EN N’A RIEN A FOUTRE !!!!!!

    DEAD OR LIFE.

    QU’IL AILLE AU DIABLE LUI ET TOUS LES AUTRES CLANS.DRS,RSD,SDR,ETC..... PRENEZ LE COMME VOUS VOUDREZ.

    CA NE CHANGE RIEN A LA CONDITION DU PETIT PEUPLE.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.