rezki.net

Accueil > Société > Rue Matoub Lounès, entretien avec Masin Ferkal

Rue Matoub Lounès, entretien avec Masin Ferkal

dimanche 29 juin 2008, par Rezki Mammar

A l’occasion de l’inauguration d’une rue Matoub Lounès à Paris le 3 juillet prochain, nous avons décidé de donner la parole à des Kabyles. Au micro de Rezki.net, Masin Ferkal, président de Tamazgha, une association parisienne qui défend le droit des Berbères. Le responsable associatif dénonce les mots utilisés par la mairie de Paris. En effet, sur la plaque de la future rue, on lira [« chanteur algérien » et non pas « chanteur berbère » ou « kabyle ».

Messages

  • Mr Ferkal,étant une algérienne tsaqvaylith,je suis fiere de Matoub qui chantait : " Koul wa akken is-ihwa ad yenteq,adh yili kan d azzayri ".

    Matoub Lounes aimait son pays et sa Kabylie,et surtout il était toujours avec les opprimmés : " Meskoud vrarhent wallen-iw,ad-asen zwiregh i ymeghvan" ...Il l’a bien chanté.

    Vous boycottez,ca c’est votre choix qu’on respecte mais Lounes est assassiné en Kabylie,c’est une vérité....Ne soyons pas amnésiques et ne donnons pas raison à ceux qui nous collent souvent l’étiquette de séparateurs...Matoub n’a jamais mets en cause son algérianité...yennough ghef uzar-is.

    Si vous pensez que la maire de Paris s’est trompé,et vous trouviez ca scandaleux,moi personnelement je vais choisir cet hommage mais pas ce chanteur qui chantait les vulgarités et que vous avez diffusé pendant des mois sur le site internet de votre association...Ca n’honnôre pas la culture ghef yeghli Matoub ce qu’il chantait ce type-là dont je ne citerais pas le nom par respect à Mr Rezki.

    Yenna-as win :" adh zwiregh deg iman-iw,ouqvel adh zzmegh wiyadh "

  • monsieur ferkal

    vous vous etes un berbere d’origine arabe ( je connais tres biens ton village).

    mais rien n’empeche que tu es d’expression berbere

    quant à matoub il était toujours algerien musulman .

    • Il faut être taré pour dire que Matoub est algérien musulman. Je vous conseille d’écouter la chanson Erret tili pour savoir ce que Matoub pense des barbus, au passage écoutez Allah Akbar et vous serez fixé sur les idées religieuses de Matoub. Quant à algérien, écoutez Aurifur dans laquelle il dit Nessengar Bni wiwi yiwen ur d-igwri / Ughalen-agh d bni naâm ur ifur. Bref, nous avons combattu les beni oui oui, et maintenant on combat l’impérialisme arabe. Je vous laisse à votre ignorance. Je ne vous salue pas.

    • berbere d’origine arabe... pffff n’importe quoi. Les gens que tu croit d’origine arabe sont déja d’origine berbere alors arete tes betises.
      Quant à Matoub musulman... on aura tout vu. Il a dit lui même qu’il n’est pas musulman. C’est un vrai kabyle, non musulman. C’est d’ailleurs les non musulmans qui defendent le mieux les interets berberistes et notamment les interets Kabyles. Merci à eux

    • Préalablement, matoub lounes est un grand chantre, il a lutté pour la cause berbère et avait dénoncé l’islam et l’arabisation monoculture en Algérie, concernant sa confession, haha ne soyez pas hypocrites vous qui aimez matoub et vous êtes musulmans, comme l’avait dit dans ce forum je ne sais pas qui, écoutez Allah wekbar, arras thilli, assidhi abd arrahman, el hedjaj.. etc, en outre. pour clarifier cela, dans son interview, il avait proclamé qu’il n’est pas du tout musulman et avait rajouté dans une autre interview, bon sang, ils prient cinq fois par jour et un congrès par semaine, allons. et il a raison car le message de l’islam est celui de la violence, je vous laisse avec ce verset coranique, si vous rencontrez des mécréants, coupez en leur cous, olala, c’est bestial. matoub est libéral et il est plus justifié que n’importe quel musulman. il a un bon coeur, il est hospitalier et convivial, ce sont ces choses que le bon dieu exhorte d’exécuter et non pas l’hypocrisie, la haine et la violence. vive la liberté.

    • matoub n’est qu’un chanteur loin d’etre sage devant ait menguelat et loin d’etre intelectuel devant tahar djaout

      vous me dites qu’il n’est pas musulman mais cela ne veut rien dire ça ne n’engage que lui l’essentiel moi et ma kabylie nous sommes musulmans

    • HOMMAGE A MATOUB LE 28 JUIN 2009 A 17H00 AU ZENITH DE PARIS

      Djura, Sorif, Nabila Dali, Azal Belkadi et d’autres artistes reprendront les chansons de Matoub Lounès dans le cadre d’un hommage.

      Ce spectacle se veut un message d’espoir et d’amitié qui rassemblera toutes les communautés pour leur faire découvrir un artiste symbole de la diversité culturelle.

      « Mais la paix renaîtra un jour et mes chants parmi vous célébreront à nouveau le printemps si cher à nos cœurs... ». L’auteur de ses lignes s’appelait Matoub Lounès, star de la chanson kabyle et héros dans sa région natale. C’était un partisan de la laïcité et de la démocratie qui s’est fait le porte-parole des femmes et des laissés-pour-compte. Matoub Lounès faisait partie de ces "maquisards de la chanson berbère", comme les avait baptisés Kateb Yacine. Ses chansons portaient un message d’espoir pour un avenir meilleur et une meilleure connaissance du peuple berbère et kabyle en particulier.

      Matoub Lounès, né en 1956, a grandi en Kabylie, le fief des "Imazighen" (hommes libres). L’autodidacte Matoub se fabrique une guitare et devient populaire grâce à des poèmes chantés puisés dans l’héritage ancestral. Une chanson dédiée aux femmes kabyles, "Ahaya Thilawin" (Allez les femmes), le lancera complètement.

      Matoub Lounès était un rassembleur, un leader, il réunissait autour de lui des milliers de femmes et d’hommes en Kabylie mais aussi à Paris, Marseille, Montréal ou Barcelone. Il soulevait les foules et beaucoup se reconnaissaient dans ses chansons qui racontaient les joies, les malheurs mais aussi les espoirs d’un peuple qui voulait être libre. Il savait trouver les mots justes pour que tous aillent main dans la main défendre une cause commune avec pour seul arme des mots.

      Les Kabyles représentent l’une des plus grosses communautés étrangères de France, principalement établie à Paris et en région parisienne. Ils sont aussi l’une des plus grandes communautés françaises d’origine étrangère. Cela résulte de la première grande vague d’immigration débutant dans les années 1900, époque où les grandes sociétés françaises envoyaient leurs recruteurs dans les villages reculés de Kabylie, mais aussi à la conjoncture de l’Algérie d’aujourd’hui.

      Djura, l’égérie qui a révolutionné la world music avec sa touche berbère inégalée, sera la maîtresse de cérémonie. L’artiste, engagée dans le mieux-vivre ensemble, connaît bien cette communauté dont elle est issue. Elle souhaite également transmettre à cette nouvelle génération son expérience et son dynamisme pour les aider à devenir des artistes de qualité.

      "Une culture figée et repliée sur elle-même est inexorablement vouée à mourir. Elle doit s’adapter au monde qui l’entoure en s’inscrivant dans une dynamique d’échange favorisant le dialogue entre communautés. Une dynamique créatrice et génératrice d’espoir pour les générations futures."

      Ce spectacle est à l’initiative de l’association Au Bonheur des Femmes d’Ifigha et leurs amis.

      Les invités :

      Rachida Khalil
      Cheikh Sidi Bemol
      Zayen
      Azal Belkadi
      Houria
      Gadry

      Une chorale de femmes avec Djura, Nora Ait Brahim, Kassia, Nassera, Nabila, Kamelia, Houria et des surprises chanteront "La complainte à mon fils" chant traditionnel du Djurdjura

      Les musiciens :
      Allaoua : oud
      Rabah Khalfa : derbouka
      Larbi Oucheni : violon
      Areski Baroudi : batterie (absent car sera en Algérie à cette date)
      Mamoune : batterie
      Ptit Moh : guitare
      Amar Chaoui : percussions
      Lahouari Bennedjadi : clavier
      Loic Taillebrest : cornemuse
      Thérèse Henry : flute
      Jeff Sicard : saxophone

      V.I.P. :

      Na Aldjia Matoub (mère de Lounès Matoub)
      Chaharazade Belayni, vice présidente de NPNS
      Safia Otokoré, Conseillère régionale de la région Bourgone
      Akli Meloulli, Maire-adjoint de Bonneuil sur Marne
      Rachid Kaci, Conseiller technique à la présidence
      Fadila Mehal, Présidente des Mariannes de la Diversité
      Luc Broussy, ConseillerGénéral de Goussainville
      Tahar Boudjelli, Antinea production
      Gerard Louvin, Louvin production
      Side, Chorégraphe
      Carolina Casimiri, Via progressista
      Rabah Mezouane, Conseiller à l’institut du Monde Arabe
      Kamel Igman, Chanteur
      Jil El Ghiwane, Auteur-compositeur et musicien
      Nabyl Tamarat, Musicien
      Sté Strausz, Chanteuse
      Olivia Cattan, Présidente Paroles de femmes
      Fayçal Douhane, Association des Maires de France
      Karim Choubane, Directeur Kaina Radio
      Salem Kacet, Parrain d’Au Bonheur des Femmes
      Nacer Kettane, PDG Beur FM
      Omar Tibourtine, Médecin
      Djamila Messous, Médecin
      Naima Faddel, Présidente La Maison d’Averroès
      Djelloul Beghoura, France 2
      Bouchra Azouz, Secrétaire générale NPNS
      Jacky Sehaki, producteur
      Lahlou, chanteur

      http://www.ticketnet.fr/shop/fr/manif.asp?idmanif=174542&idtier=3214332

      http://www.digitick.com/les-rebelles-chantent-le-rebelle-concert-world-soul-funk-le-zenith-paris-28-juin-2009-css4-digitick-pg101-ri255704.html

      30 euros la place

    • Qui organise ce spectacle ? La famille est-elle d’accord ? Où ira la recette ? De son vivant, Matoub Lounès remplissait des stades et beaucoup de ses concerts étaient gratuits. 30 euros pour retrouver l’espoir, c’est pas cher, mais je vous en prie, laissez Matoub Lounès tranquille.

    • Pourquoi en veut toujours coller à l’algérien "musulman".

      Je suis algérien mais aucunement musulman.

      Qu’est-ce que c’est cette mentalité uniciste.

      Dieu nous a crée différents ,chose que certains, peuvent contester ,car personne ne détient la vérité.

      A quand la laïcité..

    • Matoub is the BEST, pour ta religion et celle de la kabylie y a un paradoxe dans tes propos parce que ta religion n’engage que toi aussi, parle pas au nom de la kabylie. prendre les mausolés pour Dieu est interdit dans la religion, alors qu’en kabylie on les venere, on fait des offrondes etc au lieu de les donner aux pauvres.

    • L’Algerie est un Pays de Musulmans qui sont tellement fiers de l’tre ! que des gens comme vous (je ne parle bien sur pas de Matoub, mais des minables comme vous) n’ont pas le droit ni l’honneur de dire qu’ils sont algriens, je suis algerien, et surtout MUSULMAN et je remercie le bon dieu de nous avoir donn ce privilge (d’tre n mouslim ! )

      vous tre mprisables et bien plus encore !

      si non la fin, il faut de tout pour faire un monde et le rebus de la socit comme vous malheureusement vous existez !

      vous voulez tellement ressembler aux occidentaux, que nous, algeriens (vrais) ne vous acceptons pas...et le pire c’est que les occidentaux non plus, et se moquent de vous en vous voyant vouloir tant leur ressembler qu’ils vous traitent comme des btes de cirque .

      vive la mdiocrit !
      Merci Matoub pour toutes tes chansons mais y a des gens qui ont a peine une cervelle (pour les plus intelligents d’entre eux ) pour pouvoir comprendre...

    • On est musulman ou pas et quand on ne l’est pas il n’y a pas de quoi fouetter un chat. C’est une religion c’est tout. Si vous entendez bien ce que dit Matoub vous sauriez qu’il ne porte pas l’islam dans son coeur.

  • Je suis une algérienne je m’appelle FERKAL A. je suis trés contente qu’une autre personne porte mon nom de famille.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.