rezki.net

Accueil > Politique > Rassemblement à Saint-Michel, en images

Rassemblement à Saint-Michel, en images

mardi 19 octobre 2010, par Rezki Mammar

Un collectif d’associations a rendu un hommage aux manifestants massacrés par la police le 17 octobre 1961. En voici un aperçu.

Cela se passe 49 ans après sur le pont Saint-Michel devant la plaque commémorative. Plusieurs personnes prennent la parole : Arezki Bakir, président du Haut-Conseil à la diaspora kabyle, puis Ferhat Mehenni président du Gouvernement provisoire de la Kabylie. Après le dépôt de gerbe on aperçoit Monseigneur Jacques Gaillot écoutant le récit d’un rescapé de 1961, puis Nafa Kirèche président de l’Association des Kabyles de France appelle la foule à se disperser.

Messages

  • Partie 1

    Il n’a jamais été dans notre esprit de militants déterminés et consciencieux de commémorer les kabyles exclusivement, même si nous savons tous qu’ils formaient le gros de la troupe des victimes tombés ce jour là du 17 Octobre 1961.
    Il nous a paru cependant nécessaire de marquer l’événement par notre présence kabyle et bien clarifier la question afin de mettre les points sur les « i » en direction des organisations françaises d’une manière générale et aussi nous distancer de façon claire et nette de tous les sbires et les organisations satellites du régime criminel d’Alger qui ont beaucoup trop longtemps pris l’habitude de squatter notre mémoire et violer notre conscience.

    (suite en partie 2)

  • Partie 2

    Il est de notre suprême devoir d’enfants fiers de la Kabylie éternelle de se réapproprier nos morts et nos symboles et d’affirmer haut et fort, que nos suppliciés et nos sacrifiés ne sont pas tombés pour la gloire de l’arabisme ou de l’islamisme d’une part, et d’autre part de demander à la France de reconnaître ses crimes passés et songer à la prise en compte institutionnelle et à la réparation de l’injustice d’hier et aussi celle d’aujourd’hui au travers de silence coupable et de complicité qu’elle peut entretenir avec nos bourreaux.
    Que nos ennemis idéologiques et les bourreaux de notre âme et de notre conscience sachent que nous refuserons toujours la résignation et ne baisserons jamais les bras pour nos droits fondamentaux bafoués depuis notre pseudo indépendance.

    Qu’ils sachent que notre ferveur est intacte, et pour chacun d’entre nous, tant qu’il reste un souffle de vie nous leurs ferons face.

    Dr Bahloul

    (Fin)

  • il est extrêmement important et même vital de mettre un point sur mesure sur notre descendance que nous sommes kabyles, nous restant comme nous ancêtre, évidement c’est l’effet de la génétique. ces explication scientifiques ont un sens émotionnel et de valeur humaine sans démenions puisque l’élite kabyles est rentrée dans l’histoire du monde.

    j’espere que demain nous travaillons sans relâche notre pays pour laisser une teinte et un fruit d’élite pour la jeunes génération. j’espere que tout le monde passe à l’action sans attente.

    Merci pour ces jeunes militants et tous les kabyles de France.

    Brahim

  • Une fois encore Le peuple kabyle vient d’apporter la preuve de sa trahison envers nous le peuple Algerien , Mr Ferhat Mhenni a annocé àla télévision juive TFJ de paris , qu’il ne voyait aucun inconvenient àvoir s’installer sur son futur territoire autonome, une amabassade Israelienne mais Ferhat ne precise pas les limites de son territoire kabyle , est ce qu’il sous entend que cette ambassade serait installée àtizi-ouzou ? mais pour celàfaudrait peut être d’abord consulter sa population zdimouhs si d’abord eux ils acceptent l ’autonomie , nous avons comme l ’impression que Ferhat Mhenni a dejàvendu la peau de l’ours avant de l ’avoir tué , vous serez tres etonné le jour où nous les tizi-ouziens , on sortira dehors pour reclamer au pouvoir de renforcer sa presence militaire sur notre ville pour interdire toute future manifestation que pourrait organiser le MAK que nous ne reconnaissons même pas.

    • Les juifs ne sont pas nos ennemis...
      Je te fais juste remarquer que les juifs ne sont pas les ennemis des kabyles encore moins des Algériens mais arabomuz haineux et hypocrites qui ont en
      fait leur cheval de bataille pour maintenir un ennemi éternel afin d’assoir leur assise politique liberticide avec à la clef la dictature ..

      Qui peut croire un seul instant en dehors des naïfs ou hurluberlus que les états arabomuz luttent pour leur peuple,eux qui collaborent avec les juifs ou achètent le matériel juifs pour se protéger .

      je vous cite juste l’Arabie saoudite.

      Savez-vous que l’Égypte reconnait et négocie avec ISRAEL ? En TUNISIE l’hébreu et enseigné alors que le berbère interdit chez lui ,le Maroc n’en parlant pas ,c’est eux qui gouvernent etc ....etc...La liste est longue de ses pseudo états arabes alibi.

      Les algériens tout comme les kabyles ne doivent pas marcher dans cette manipulation arabiste qui n’a rien avec nos intérêts ni nos mœurs et traditions .
      Les juifs ne sont pas nos ennemis mais ceux qui nous empêchent de vivre libre que les algériens doivent combattre comme les traîtres qui nous gouvernent et qui ont vendu le pays..

    • Bravo pour votre réponse ... je suis touchée car je suis Kabyle et Juive... j’espère que les Kabyles de confession juive car en France ils sont nombreux ont leur place en Kabylie, la kabylie de leurs pères ...
      Car vous pouvez vous en douter, je suis pro-israélienne et admirative de ce pays qui n’a que 62 ans d’existence.. de leur côté les israéliens sont sensibles à notre cause et JSSNEWS, 1er quotidien israélien en langue francophone met à l’honneur "notre peuple Kabyle". Leur soutien qu’il soit amical, moral ou financier est ou sera d’un grand réconfort.

      Merci, Tanmirt,
      Yolena

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.