Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Opinions > Ramadan, business et malbouffe à tous les étages

Ramadan, business et malbouffe à tous les étagesRamadan, business et malbouffe à tous les étages

dimanche 21 juin 2015, par Nadia Mechiche

Le mois de jeune est l’un des piliers de la religion musulmane. C’est surtout la période de tous les excès alimentaires et sociaux.

On dit que l’enfer est pavé de bonne intentions. Eh bien le paradis est pavé d’hypocrisie. Prenez le ramadan, vous savez, le mois sacré de l’islam. Un grand moment de solidarité où l’on purifie son corps pour tendre vers la spiritualité...

Consommation et malbouffe

Pratiquer le ramadan, c’est jeûner du lever au coucher du soleil. Oui, mais après une telle privation, il faut voir comment on se gave le soir. Et on ne mange pas très sain. A la table d’une famille musulmane, il faut compter sur du bouillon gras, des fritures et des pâtisseries orientales très sucrées. Après avoir purifié son estomac, on tombe dans l’excès inverse. Le ramadan est le mois de la malbouffe, du cholestérol et des sucreries.

Cette période est aussi celle des soirées festives durant lesquels on avale des sucreries jusqu’au bout de la nuit. Il faut ajouter à cela la nécessité de se réveiller avant le lever du soleil pour faire un nouveau repas, histoire de faire des réserves. Bref, l’horloge biologique se détraque très vite. Et bien sûr tous ces plats sont préparés par les femmes, qui passent de longues heures en cuisine. Dieu domine l’humanité et l’homme se venge en dominant sa femme.

Business et spéculation

Dans les pays musulmans, le ramadan est la période bénie des commerçants. C’est le mois de la flambée des prix et de la spéculation sur les produits alimentaires. Qui a dit que le ramadan favorisait la solidarité ? Les prix montent et les plus modestes ont du mal à suivre la mode. Dans les pays d’Europe et d’Amérique du Nord le ramadan a aussi fait naître un business. Les grandes marques ont su exploiter le filon. En France, un distributeur comme Carrefour est passé maître dans l’art d’adapter son offre pour attirer les consommateurs du mois sacré. Sacrés infidèles, même eux ont compris qu’il suffit de créer des rayons halal pour attirer les foules. Pour cela on déploie tous les clichés d’une culture orientale au rabais. Cette imagerie issue de l’époque coloniale sert aujourd’hui à vendre de la semoule et des feuilles de brick.

Commentaires

  • Cholestérol, sucre à gogo, gras en abondance c’est normal c’est musulman !
    - Le Jambon c’est interdit (pourtant moins gras) , mais la viande de mouton super grasse est autorisée voir recommandée. Vive l’Aïd mais dommage pour nos amis les moutons.
    - Le diabète d’après certains médecins est très répandu en ADN, n’empêche Selecto, leur fameux gazouze, Zalabia et autres cochonneries accompagnent tous les repas.

    On voudrait éliminer une partie de la populace qu’on ne s’y prendrait pas mieux !

    qu’il bouffe et qu’il crève ce peuple idiot.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.