Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Société > Ramadan 2014, quatre déjeûners et une agression

Ramadan 2014, quatre déjeûners et une agressionRamadan 2014, quatre déjeûners et une agression

lundi 28 juillet 2014, par Rezki Mammar

Retour sur les actions menées par les partisans de la liberté de conscience en Kabylie au cours du mois de jeûn.

Depuis quelques années, les non-pratiquants contestent l’interdiction qui leur est faite de se cacher pour manger pendant le mois du ramadan. Pendant cette période il est interdit de s’alimenter dans les lieux publics en Algérie, tandis que les cafés et les restaurants sont systématiquement fermés. En Kabylie, au nom de la liberté de conscience, des militants organisent des déjeuners publics pour en quelques sorte « désacraliser » la rue.

Un premier pique-nique a eu lieu le 3 juillet à Tizi Ouzou sur la place Matoub Lounès. La première action similaire s’est déroulé en 2013 au même endroit, mais cette année l’événement a attiré moins de monde. Ce rassemblement n’a pas été perturbé.

Des islamistes ont répliqué par une manifestation 4 juillet sur la même place contre le rassemblement de la veille. Un groupe d’hommes barbus en robes blanches a occupé les lieux à l’heure de la rupture du jeûne. D’ailleurs, le mois du ramadan 2014 a été émaillé de menaces relayées par les milieux intégristes via la presse conservatrice. C’est ainsi qu’Abdellah Djaballah, un responsable islamiste a qualifié les partisans de la liberté de conscience de « poignée d’apostats », dans un entretien au journal arabophone El Hadath, Djaballah a appelé les autorités à intervenir.

Un deuxième déjeuner s’est déroulé le 5 juillet à Aokas près de Vgayet.

Le quotidien Liberté a donné la parole au ministre algérien des Affaires religieuses dans son édition du 3 juillet, Mohamed Aissa manie le double discours contre les mangeurs de ramadan :

« “ Nous n’allons pas décréter contre eux de fetwa ni solliciter les forces de l’ordre pour les arrêter ! ”, assure-t-il. Ceci dit, il considère que cela ne relève pas moins de “ l’outrage ” d’autant que cela reste confiné à une région particulière de l’Algérie. »

Le ministre tente de se faire passer pour un libéral et en même temps il rejette toute évolution sur la question des lieux publics.

Le 11 juillet, une personnalité kabyle a pris position contre la méthode des déjeûners publics, c’est Murad Zimu. L’artiste a publié un texte sur son mur Facebook pour dire qu’il considère ce type d’actions comme vaines parce que selon lui la Kabylie est trop profondément ancrée dans l’islam pour que les lignes bougent.

« Dans notre société, fortement imprégné par l’Islam, il est utopique de penser que les kabyles se débarrasseront de leur religion du jour au lendemain. Avec des siècles de scolarisation, avec des siècles de savoir de philosophie, avec des Etats laïques et des gouvernants athées depuis des dizaines d’années, l’Occident, n’a pas réussi, à nos jour, à effacer la religion des esprits. »

Cette prise de position entraîne de nombreux commentaires sur la page de Zimu, il revient d’ailleurs à la charge le 13 juillet, estimant qu’en s’exprimant il a opéré un « nettoyage » dans sa liste d’amis virtuels. Le chanteur a même cette phrase dure vis à vis des militants du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) :

« J’ai compris aussi, depuis longtemps, mais je viens de le confirmer, pourquoi le MAK, malgré la légitimité de son projet politique (avec quelques réadaptations c’est mon avis), ne parvient pas à avancer. Ces militants prennent leur islamophobie pour de la laïcité. »

Un autre pique-nique public s’est déroulé le 12 juillet à Akbou, au sud-ouest de la ville de Vgayet.

Le 19 juillet, un autre rassemblement a eu lieu à Vgayet, devant la Maison de la culture. Cette fois-ci les manifestants ont été pris à partie à la fois par le personnel de cet établissement, ainsi que par des nervis (de petits délinquants rémunés) et des islamistes. Après avoir chassé les participants au déjeuner, les salafistes se sont retournés contre la Maison de la culture, en exigeant qu’ils annulent une partie de leurs activités.

Les seules réactions de soutiens aux manifestants sont venues du Café littéraire de Vgayet qui a condamné ces violences le 21 juillet et du Gouvernement provisoire kabyle dont la branche militante, le MAK est en première ligne lors des rassemblements.

C’est sur cette scène de violence que s’achève une page de ce qui risque de devenir un conflit de longue durée. Moins nombreux qu’en 2013, les manifestants ont été pris pour cible par éléments islamo-conservateurs, mais la protestation s’inscrit désormais dans la durée.

Des pommes, l'objet du délit

Commentaires

  • Je crois qu’il y a quelque chose qui échappe au chanteur Zimu : c’est qu’avant les gens avaient un bon coeur, se montraient bon, généreux autour d’eux, avaient du respect pour les anciens, les "sages" et ça n’a rien à voir avec l’islam. S’il a des convictions religieuses à revendiquer, elles doivent rester personnelles.

  • Zimu a exprime une évidence. Pourquoi nier le fait que l`Islam est chez lui en Kabylie.
    Ce que zimu veux dire c`est que le prosélytisme des uns et des autres n`est pas la solution.
    En Kabylie nous appliquons l`un des versets du Coran dans sa plénitude a savoir :
    Iliekoum dinikoum oualia dini- en francais : Vous avez votre religion et j`ai la mienne.
    Zimu rejette les demonstrations qui choquent le subconscient. Je l`approuve totalement.

  • Les affirmations péremptoires de ce Mr appellent quelques éclairages : La sécularisation ne vise pas un lavage de cerveau , mais une pratique dans le strict domaine privé. La loi du 9 décembre 1905 dresse une barrière étanche entre le temporel et l’intemporel. Enfin pour son information , la deschristianisation touche actuellement de plus en plus de pays au point que l’Eglise s’alarme de la crise des vocations et recrute en Afrique Noire, en Amérique Latine et en Asie.
    La fermeture des lieux de culte ( catholiques) est non négligeable . Certains sont vendus à des particuliers , d’autres laissés à l’abandon . L’école laïque sert à éclairer la société . Hélas , les pays dont vous vous réclamez de façon subliminale pratiquent une école qui proscrit l’esprit critique et invite à la soumission , à une posture autistique (tout est immuable et rien ne change ) voire à une certaine désertification psychique .

    Cordialement.

  • @Emiss N Jerjer vous êtes en contradiction avec vous-même. D’un côté vous dîtes que chacun a droit à sa religion, c’est le principe d’égalité et de diversité. De l’autre vous dîtes que l’islam est chez lui, c’est le monopole. Je suis chez moi et je fais la loi, ça s’appelle en arabe Dar el isalm, en gros l’islam est chez lui et on ne discute pas. Une belle contradiction n’est-ce pas ?

  • Je ne fais pas le ramadan. L’espace public appartient à tout le monde. Si je ne peux pas manger dehors alors c’est que les musulmans se croient supérieurs aux autres. C’est même ce qu’ils pensent. Mais bla rebbi on va changer ça on va entendre parler de nous.

  • Après l’avertissement d’ALLAH ce séisme a Béjaia aux kabyles d’appliquer l’héritage islamique pour les femmes de fermer les bars surtout Béjaia Tizi ouzou et Azazga et de mettre fin en nudisme sur les plages et de mettre fin en christianisme et disc jocky en Kabylie aujourd’hui pour éviter ces punitions d’ALLAH en Kabylie glissement de terrain tsunami les séismes les inondations grêlon les foudres les accidents de la route de train crash d’avion et les virus sida Ebola H1N1 feu de forêt et leurs animaux par la fièvre aphteuse si la fin du monde pour éviter l’enfer aux diables humains Aqmi Qaida de poser leurs armes pour éviter la mort par balles et feu de forêt

  • @Mehdi quand tu arreras les substances stupédiantes tu comprendras que les séismes se produisent dans le monde entier. Avec un raisonnement pareil vous pourriez presque dire qu’Allah avait prévenu les Palestiniens de Gaza de ne pas voter pour le Hamas, une organisation terroriste. Et comme vous le suggérez ils n’ont rien écouté ils ont subi les foudres divines.

  • Je suis choqué par les propos de ce Murad Zimu qui sait très bien qu’il s’agit de rassemblements contre l’intolérance et pour la liberté de culte !
    C’est très malhonnête de la part de ce chanteur. C’est l’occasion aussi pour moi de faire "le nettoyage". Plus jamais je n’achèterai de CD de cet individu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.