rezki.net

Accueil > A Propos > Pourquoi Rezki.net ?

Pourquoi Rezki.net ?

2005, par La rédaction

Né en décembre 2003 sous la forme d’un site personnel, Rezki.net a évolué vers deux thématiques. D’une part l’observation de la problématique des langues. D’autre part vers l’illustration de ce thème par un exemple précis, le problème linguistique auquel font face les Berbères.

Créé par un journaliste, Rezki.net est né de deux constats

Dans la société du XXIème siècle, la mondialisation et les nouvelles technologies ont considérablement modifié notre façon de communiquer. Internet raccourcit les distances, l’information n’a jamais été aussi rapide et aussi abondante. Les acteurs sont obligés d’aller de plus en plus vite, en dépensant de moins en moins d’argent. Sur la place publique comme sur Internet, on parle de plus en plus l’anglais (un anglais simplifié au maximum), parfois dans d’autres grandes langues (français, espagnol, arabe, chinois...). Et puis c’est tout. Avec quelques efforts, l’humanité est condamnée à une semie uniformité.

Sauver la diversité

Un vieillard qui s’éteint, c’est une bibliothèque qui disparait, dit un vieux dicton africain. Le savoir, ce patrimoine immatériel de l’humanité est actuellement consigné dans quelques 6000 langues. Mais d’ici la fin du siècle, la moitié de ces idiomes aura diaparu.
Chaque village, chaque région parlait autrefois sa propre langue transmise de génération en génération. Pas mal de parlers ont déjà disparu de la surface du globe, ce phénomène va s’accentuer.
Seule une soixantaine de langues sont actuellement institutionnalisées, (1% tout au plus). L’unifrmisation va aller croissant, par la violence ou la loi, des Etats ont entraîné une forme de sélection sociale. La mort annoncé de la moitié des langues vivantes sera sans doute un coup violent porté à l’humanité. De même qu’on se préoccupe actuellement de préserver la diversité animale et végétale, il faudra un jour se préoccuper de faire coexister des cultures et des langues aussi nombreuses.

L’exemple amazigh

Pour illustrer cette problématique, nous parlons régulièrement sur Rezki.net de l’exemple des Berbères en Afrique du nord. La langue amazighe (berbère), vieille de plusieurs milliers d’années, fait face à une conccurrence acharnée de la langue arabe et aussi française. Déprécié, morcelé en dialectes, le berbère est pourtant toujours parlé dans une dizaine de pays. Les Etats nord africains, Maroc et Algérie en tête, ont mené depuis quatre décennies, une politique d’uniformisation. Interdit entre les années 60 à 90, le berbère n’est pas sérieusement enseigné et reste largement marginalisé. Notre démarche consiste donc à éclairer sur cette question.

Messages

  • azzul j espère que tu vas bien
    à bientôt

    Voir en ligne : http://fr.360.yahoo.com/auresiennekahina

    • Bonjour, Vous seriez bien amable de me mettre en contacte avec le sociologue Maxime Ait Kaki ou de me fournir son couriel. c’est pour les besoins d’une interview que je compte publier sur le quotidien le Soir d’Algérie à l’occasion de la célébration de prochain printemps amazighe. Merci de me rendre ce service, urgence signalée.

    • rezki c’est ali mazri je ne sais pas ou tecrire javé pas assez de credit mais deamin il yaura une conference de ferha le MAK je voudrai intervenir donc essaye de prepaer des questions pour demain avant 13 h

  • J’espere sincerement qu’il y’aura un foisonnement de sites web kabyle de qualité car ceux qui existent en ce moment se comportent pour certains comme l’ENTV. Sous le pretexte de la modérer un forum, ils scient et censurent toute opinion qui conterdit lprofondement la leur. Oui pour un certain nombre la liberte d’expression est tres precieuse à condition que ça soit eux et seulement eux qui prennent la parole.
    Je vous propose d ’ouvrir un debat reflexif sur toute ces questions la. Donner son point de vue ce n’est pas une injure. Mohand
    Enfin j’espère que vous allez publié ce commentaire

    • Sur ce sites, tous les commentaires sont publiés, sauf ceux qui pourraient nous mener devant les tribunaux (nous avons publié un article sur la modération des commentaires). Pour le reste, le foisonnement existe, des sites apparaissent chaque semaine et il faut espérer que que les Kabyles restés au pays vont pouvoir eux aussi prendre la parole, car pour l’instant les sites sont nés l’oeuvre d’immigrés.

    • Je vous remercie d’avoir publié mon commentaire. Il me semble que les kabyles du pays prennent deja la parole lorsque les sites existants la leur donne. Et ce n’est malheureusement pas toujours le cas Certains grands sites kabyles sont l’oeuvre de personnes qui n’ont aucune culture journalistique. Votre site me semble une ebauche de ce que peut etre une information kabyle et berbere de qualité. Tout le monde est effectivement responsable de ses propos. La censure de commentaires me semble tres grave car elle entame à la fois l’esprit d’internet et notre identité berbere meme( la liberté d e parole fait partie de nos traditions). Ne pas pouvoir aborder ces problemes sous pretexte de preserver la fraternité ca me semble tres hypocrite. Je vous suggere donc à vous Arezki et à d’autres de lancer un debat reflexif sur un certain nombre d e nos pratiques médiatiques.
      amicalement

    • Il y a eu des rencontres sur l’Internet berbère, j’ai participé à deux conférences sur ce sujet : l’une à l’université Paris VIII en avril 2007, l’autre à Levallois en janvier 2008. J’ai aussi publié des articles sur la question. Pour résumer, les grandes questions sont celles de la professionnalisation des sites, l’autre question épineuse est celle du droit d’auteur, car trop de sites de contentent de faire un copié-collé de la presse écrite en ligne et cela les met en contradiction avec leurs prises de position habituelles, il y a aussi le fléau du plagiat.
      L’autre grand volet, c’est le rapprochement entre les sites, pour que ces sites se parlent, se citent et se défendent si l’un d’eux est piraté, censuré ou attaqué en justice. Il existe des contacts, mais ce n’est pas franchement la fraternité joyeuse.
      Merci pour vos encouragements, ce site aura cinq ans dans quelques jours. Soyez sûr que je reparlerai à nouveau de ces sujets.

  • Colloque international
    Cité nationale de l’histoire de l’immigration, Palais de la Porte Dorée à Paris

    Chanson kabyle en France et mémoire de l’immigration (1930-1974)

    vendredi 12 et samedi 13 février 2010

    Le colloque international « Chanson kabyle en France et mémoire de l’immigration (1930-1974) » accompagne l’exposition « Générations : un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France » qui a pour objet la restitution de l’histoire et de la mémoire des étrangers en France.

    Ce colloque (12 et 13 février 2010) et l’exposition (présentée jusqu’au 18 avril 2010) se déroulent à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, Palais de la Porte Dorée à Paris.

    La manifestation scientifique est une initiative de la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord et de l’université Paris 8 associant d’autres partenaires, comme Génériques.

    Elle porte sur le thème général de la chanson kabyle en immigration dont l’histoire est riche en matière de création et de patrimoine. Ce thème couvre une époque dense allant du début des années 30 jusqu’à 1974. C’est à cette date qu’émerge une néo-chanson kabyle moderne issue de la jeune génération complètement éloignée des préoccupations de l’immigration traditionnelle.

    Cette chanson en immigration a été, plus qu’un simple divertissement, un moyen d’expression fort et une construction identitaire. Les artistes les plus emblématiques qui ont marqué les années 50 et 60, ont chanté les temps présents en mettant en évidence la triste condition des exilés et des humbles, en pointant du doigt les causes de multiples maux vécus par toute une génération. Ils ont chanté aussi les moments de lutte et les espérances dans lesquelles s’est reconnue toute une communauté.


    • Informations complémentaires

    Site du colloque : http://chanson-kabyle.mshparisnord.org/

    Programme du colloque (PDF) : http://chanson-kabyle.mshparisnord.org/images/programme.pdf

    Liste des intervenants (PDF) : http://chanson-kabyle.mshparisnord.org/images/intervenants.pdf

  • Bonsoir Rezk. j ai essaye plusieurs fois de me connecter a ANZAR TV mais je n´arrive plus a la voir. de la part de Senani jacky de suede.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.