Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Culture > Pierrefitte vibre au son de Matoub Lounès

Pierrefitte vibre au son de Matoub LounèsPierrefitte vibre au son de Matoub Lounès

lundi 1er juillet 2013, par Rezki Mammar

Deux soirées kabyles se sont déroulées dans un même quartier de Pierrefitte sur Seine le 29 juin. Kamel Bouyakoub, Gadry et d’autres artistes ont ainsi fait retentir l’œuvre du chanteur Matoub Lounès, assassiné en juin 1998. Reportage.

Deux associations ont rendu hommage à Matoub Lounès ce samedi 29 juin à Pierrefitte. Boulevard Pasteur, l’AFB Pierrefitte présente une pièce de théâtre suivie d’un concert de Kamel Bouyakoub à la Maison du peuple. Un peu plus haut, sur la place Jean Jaurès, Tudert a invité plusieurs chanteurs à interprêter des titres de Matoub Lounès, notament Gadry.

Mais revenons à la Maison du peuple, la soirée doit commencer à 19h30 mais une heure plus tard le public finit par s’impatienter. Au programme la pièce Tazemmurt i cennun (L’Olivier qui chante). Le héros est un arbre animé qui provoque l’étonnement des villageois, d’abord parce qu’il parle, ensuite parce qu’il est porteur d’un message plein de sagesse et d’un pan de la mémoire populaire. L’interprête de ce personnage hors du commun est Kamel Awaz, ancien animateur à la Chaîne Deux qui est venu spécialement de Montpellier pour cette soirée. Après la pièce nous sommes allés trouver Kamel, vêtu d’une chemise immaculée, encore en sueur après sa performance sur scène, le comédien nous dit son émotion, il a de plus en plus envie de quitter le sud de la France pour se rapprocher de Paris et de faire du théâtre d’expression kabyle. Après la pièce, le public de la Maison du peuple a eu droit à un concert de Kamel Bouyakoub. A l’entrée de la salle nous sommes frappés par la présence d’un service d’ordre digne d’un meeting politique, plusieurs hommes portent même des brassards rouges avec la mention « Sécurité ».

La soirée s’est écoulée paisiblement, sauf un incident vite maîtrisé. Vers 22h30 quelqu’un a été expulsé de la Maison du peuple. Cette personne poussée à la sortie par le service d’ordre est un homme au crâne rasé qui anime régulièrement des stands dans les soirées kabyles, il dit avoir été insulté.

JPEG - 20.1 ko

A quelques dizaines de mètres de là se déroule une autre soirée, place Jean Jaurès, Ici c’est Gadry qui enflamme le public. Le « Petit Matoub » comme on le surnomme parfois a enchaîné les titres du chanteur assassiné, puis il est revenu un peu plus tard pour chanter des titres de Cheikh Lhesnaoui. Ici pas de service d’ordre, il règne une ambiance bon enfant, Nadia Akker la présidente de Tudert danse, puis se mêle au public. Ici on circule entre les poussettes et les bancs. Nous croisons Kamel Saidi, qui a lancé une association amazighe à Villeparisis et qui annonce un programme riche pour la saison à venir. Parmi les spectateurs, le chanteur Ali Ideflawen est là, juste comme invité. Trois jeunes nous demandent s’il y a de la bière à la buvette, la réponse est non, en tout cas pas ce soir. Les associations kabyles auraient-elles décidé de bannir l’alcool ?

Commentaires

  • JUBA LAKSI DRS....
    Comment se fait-il qu’n fils d’un militaire eu t secrtaire d’une fondation Matoub ?
    Finalement l’ex secrtaire gnral de la fondation MATOUB, est le fils d’un militaire ?????? " Aujourd’hui, je vis sous l’ombre d’une menace d’expulsion et une retraite d’invalidit dpourvue de richesse ainsi qu’une paie militaire " disait son pre...
    Honte vous les kabyles et triste sort de la bravoure LOUNES MATOUB meskin....Agissez et dnoncez ses kabyles de services.
    Trahison !trahison !

  • Triste spectacle chaque fois, Les Kabyles ont tellement soif de tout, que des qu’on leur presente un minimum, il se chargent d’en faire un maximum...
    Matoub Lounes etait un Rebelle, il a et assassine par le pouvoir algerien pour le danger qu’il representait pour toute cette maffia au pouvoir... Ce n’est pas lui rendre hommage en le folklorisant de la sorte.
    Cet homme arrive a chanter le kabyle comme je chantait les Beattles au Lyce, les anglais ne se sont jamais preoccupes de la curiosite que je representait alors...
    Reveillez-vous, et les mains de ces femmes tendues vers cet homme feraient mieux, pour honorer la Memoire de MATOUB, et continuer le combat, se lever en poing ferme vers le ciel...
    Assez de folklorisation, assez de banalisation, assez de nous prendre pour des cons meme si a des endroits on n’est pas loins d’etre des debiles...
    Vive la Kabylie Libre, et Hommage et Honneurs a Lounes et tous les Martyrs, et un Grand merci a tous ceux et celles qui continuent le combat malgre toutes ces defaillances.

  • vive tmazighthe je veut vous voir sur sain

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.