rezki.net

Accueil > Société > Pas de trêve hivernale à l’université de Tizi Ouzou

Pas de trêve hivernale à l’université de Tizi Ouzou

mardi 25 décembre 2007, par Rezki Mammar

Les étudiants de l’université Mouloud Mammeri sont actuellement en vacances. Mais le mouvement de protestation continue pour exiger le départ de la directrice des oeuvres universitaires. ironie du sort, la responsable a profité des congés pour reprendre sa place. En toute hâte, la Coordination étudiante se mobilise pour empêcher un coup de force des autorités et rester politiquement indépendante.

L’issue du conflit entre les étudiants et les oeuvres universitaires est suspendue aux décisions des commissions chargées de trouver une issue à la crise. L’université de Tizi Ouzou reste donc en alrte. La Coordinaton locale des étudiants (CLE) nous append qu’elle maintient la mobilisation au-delà des vacances de fin d’année.
Et justement, ce 22 décembre, la tension est brusquement remontée. La directrice des oeuvres universitaires, dont les étudiants exigent le départ a tenté de reprendre ses fonctions. La CLE a donc émis une « alerte générale » en pleine période de congés. Dimanche soir, un rassemblement devait avoir lieu devant la DOUH, le siège des oeuvres universitaires du site de Hasnaoua. Dans un mail envoyé à Rezki.net, la CLE précise qu’elle redoutait un coup de force. Les étudiants, actuellement en vacances jusqu’à fin décembre ont été appelés en renfort.

La CLE veut rester politiquement indépendante

De source étudiante, nous apprenons également qu’une organisation d’Etat a tenté de contrecarrer le mouvement. Selon notre interlocuteur, cette association s’intitule Nedjma. A la suite de la marche du 11 décembre, une personne « pro gouvernementale » a tenté de monopoliser la parole avant d’être interrompue. Un sympathisant du MAK (Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie) qui a pris le mégaphone a lui aussi été gentiment prié de le rendre. La CLE souhaite éviter toute « récupération ».
Nous sommes également dans l’attente d’informations concernant Amirouche, étudiant en génie électrique, passé à tabac en février 2007, puis condamné àtrois mois de prison. Une décision en appel devrait être rendue par la justice cette semaine.

Messages

  • Bonjour à tous les universitaires. Tenez bon ! Je suis de tout coeur avec vous. Vous êtes l’avenir de Tamourth.Vous êtes l’antidote au cancer qui ronge Tamourth. Courage ! Je suis vraiment fière de vous.
    Tamccict

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.