rezki.net

Accueil > Politique > Paris veut une rue Mohamed Arkoun

Paris veut une rue Mohamed Arkoun

jeudi 13 janvier 2011, par Rezki Mammar

L’islamologue kabyle pourrait donner son nom à une rue ou une place de la capitale. C’est la seule promesse faîte par le maire de Paris à l’occasion de ses vœux du Nouvel an berbère. Côté musique, le public a pu écouter Dihya la Chaouie.

Pour la sixième célébration [1] parisienne de Yennayer, il est toujours aussi difficile de comprendre sur quels critères repose le choix des invités. Des associations kabyles qui ont pignon sur rue obtiennent des entrées, d’autres en ont pour une seule personne, d’autres encore aucune. Le public est presque exclusivement kabyle, à l’exception de quelques chaouis et de rares Marocains un peu perdus dans la salle.

Lors de la présentation de ses vœux, le maire de la capitale, Bertrand Delanoë a annoncé qu’une rue ou une place de Paris pourrait bientôt porter le nom d’un « grand intellectuel parisien d’origine berbère », il s’agit de Mohamed Arkoun, l’islamologue kabyle mort en 2010. Aucune précision supplémentaire n’a été donnée. Reste à savoir ce que les associations impliquées dans la promotion de la berbérité vont penser du choix de cette personnalité.

Rien ne change dans l’organisation de l’événement, le maire est apparu comme les autres années, flanqué de Mohamed Saadi, président de Berbère Télévision et du chanteur Idir en chair et en os et sur grand écran. Ces apparitions ont été suivies d’un programme musical, ponctué d’incidents techniques et mal sonorisé. Dihya, qui a récemment repris le chemin de la scène a fait une apparition remarquée.

Lire également La rue Matoub Lounès, Paris multiplie les gaffes et Culture berbère à Paris, Delanoë rend sa copie


[1Cette célébration a eu lieu le 12 janvier à l’Hôtel de Ville de Paris

Messages

  • Je partage pleinement ton opinion a Rezki.

    Une nouvelle fois, le maire de Paris a perdu une occasion de bien faire. En effet nonobstant le fait qu’il continue et persevére à "privatiser" cette célébration en l’associant à Berbère Télévision (c’est comme si le nouvel an classique était fait avec (allez osons) TF1).
    Il n’a toujours pas compris que les SAADI ne représentent pas la majorité des berbères et qu’il doit composer avec tout le monde. Oui encore des centaines de personnes, des associations ont été marginalisées, oubliées,mais gageons qu’avec le tintammare engendré par certains, les choses évolue pour l’année prochaine.
    Et que dire de la présence d’Idir, qui est encore rameuté afin de servir de caution morale au maire de Paris, c’est pathétique !
    Au delà de ça, le vrai problème réside essentiellement dans le fait que Denanoë ne perçoit pas les attentes de cette communauté.
    Le sens oui, toujours le sens ! je n’ai rien contre Mohamed Arkoun, mais il n’est certainement pas une figure emblématique pour nous. En ce sens, il a certainement réalisé de grande chose pour le patrimoine universel, mais pour (et sur)le monde berbère, trés peu.
    Une rue Mouloud mammeri, ou Jean et Taos Amrouche, ça aurait de la gueule !
    Maintenant lorqu’on voit la rue Matoub lounès...enfin sur ce, asseggas ameggaz.

    • Le maire de paris en fin tacticien sait comment manipuler les kabyles pour faire plaisir aux arabes .

      Ce dhimmi arabiste ne fait que servir les siens..
      Il ne se mouille pas pour les kabyles comme il le fait pour les arabes.

      Je lui préfère mille fois le maire du 16em arrondissement Mr ,Claude Goasguen, non parce qu’il à reçu le GKP pour yennayer mais pour son engagement politique net et son bavure..

      Delanoé sait utiliser les kabyles sans égratigner ses amis arabes sinon les servir à travers eux..

      Pourquoi pas un grand nom humaniste kabyle laïc ?

      comme ,je vois que vous n’avez pas évoqué yennayer du 16em .j’espère que n’allez pas me censurer.

    • Tout à fait d’accord avec votre point de vue sur le choix du personnage. Arkoun est le moins bien placé pour représenter les berbères. Il est au contraire celui qui favorise l’expansion de l’islam au détriment de la culture berbère.

      Taous Amrouche est tout à fait représentative de l’identité berbère comme ouverture sur l’universalité.

  • Le maire de Paris sait qu’une rue Mouloud Mammeri ou Slimane Azem ça fait trop kabyle qui revendique. Arkoun, c’est bien mais ça passe partout, ça ne fait pas de vagues. La politique de Delanoe, c’est de promettre une bicyclette à chaque poisson rouge parisien.

  • azul
    du socialia-communisme à l’islamisme,il n y a pas une grande distance,l’un est proche de l’autre et l’un est dans l’autre. il y a juste le dieu pour les uns n’existe pas pour les autres le dieu est tout.entre le rien et le tout ,c’est toujouts l’infini.
    A ce calcul ,on peut nous proposé demain une rue pour ben laden puisque il est museleman et proche d’aqmi et donc proche de tamazgha.
    asuyas s vuhruyas.

  • Vivement le nouveau maire de Paris...

  • Même TIBERI, mais de grâce pas DE LA NOé...
    Heureusemnt qu’il y-a encore des Maires assez courageux...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.