rezki.net

Accueil > Politique > Octobre 1961, drapeaux, fleurs et grincements de dents

Octobre 1961, drapeaux, fleurs et grincements de dents

dimanche 17 octobre 2010, par Rezki Mammar

Un collectif kabyle a rassemblé quelques centaines de personnes sur le pont Saint-Michel pour déposer des fleurs devant la plaque commémorative du massacres d’indépendantistes algériens. La foule s’est ensuite dispersée que la gerbe laissée sur place a été malmenée par des personnes hostiles.

Il est quinze heures et la place Saint-Michel se couvre d’une multitude de drapeaux berbères. La foule de plusieurs dizaines de personnes grossit, elle dépasse la centaine. Le froid est particulièrement mordant. Dans les rangs, on trouve les principaux organisateurs : Arezki Bakir et Nafa Kirèche de l’Association des Kabyles de France, Ferhat Mehenni et plusieurs cadres du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, Nadia Akkar de l’Association Tudert. Parmi les nombreux drapeaux berbères, on trouve deux autres aux couleurs algériennes, c’est un fait inédit dans un rassemblement du mouvement autonomiste.

Fatima Bedar

Le groupe se met en mouvement vers le pont Saint-Michel. Arezki Bakir et Ferhat Mehenni prennent la parole. Le premier précise que la mairie de Paris n’avait pas prévu de commémorer le massacre des indépendantistes algériens de 1961, mais qu’elle a finalement déposé des fleurs en douce dans la matinée. Le second a déposé a déposé une gerbe de fleurs. D’autres bouquets sont déjà là : celui du Rassemblement pour la culture et la démocratie (un parti kabyle) et un autre de la mairie de Paris.
Les organisateurs ont rendu un hommage particulier à l’une des victimes du massacre, il s’agit de Fatime Bedar, une collégienne de quinze ans originaire de Bgayet en Basse-Kabylie tuée avec les autres manifestants. Une fillette a lu la biographie de cette adolescente.

Une gerbe profanée

Vers seize heures trente, les organisateurs ont appelé les participants à se disperser, pour éviter une confrontation avec d’autres cérémonies, Peu à peu, les drapeaux berbères ont quitté le quai et d’autres personnes sont arrivées sur place. Les nouveau-venus, composés essentiellement de personnes âgées se sont mis à parler des « tentatives de divisions ». Nous avons demandé à une femme si ses propos visaient les autonomistes kabyle, ce qu’elle a nié, mais elle a ajouté « Il n’y a pas de Berbères, pas d’Arabes, nous sommes de Algériens » et elle entonne un chant patriotique en arabe. Sa voisine de droite déclare qu’elle n’a rien contre les Kabyles, elle raconte qu’elle s’est battu pour l’indépendance et éclate en larmes. Tout près de là, des retraités se crient dessus, l’un accuse l’autre d’être un partisan du chef de l’Etat algérien. Pendant ce temps, une main anonyme a profané la gerbe de fleurs déposée par le collectif kabyle , quelqu’un a écrit dessus « Vive FLN ».

La gerbe de fleur telle qu'elle est posée à la fin du rassemblement
La gerbe de fleur vandalisée

Messages

  • Azul. Une minute de silence...

    • azul

      je pense qu’il faut un silence eternel pour le fln.
      l’histoire du fln est une histoire de terroristes qui a commencé en 1954 et se poursuit encore en 2010.
      pensez-vous que l’avenir du peuple kabyle et des autres peuples algeriens sera incarnée par le fln ?

      "mon commentaire est modéré"veuillez publier.

      tanemirt

  • C’est bien les Kabyles commencent enfin a ouvrir les yeux, sur la haine que leur voue leur "frère" arabo islamo algériens.

    Il n’y a plus rien a attendre de l’algérie bateaux ivre qui divague depuis 1962, depuis qu’une véritable épuration ethnique de tout ce qui n’est pas arabo musulman a été initié.

    Les Kabyles n’ont rien a attendre de l’algérie, comment cela peut il en etre autrement puisque depuis 50 ans on voit chaque jour l’ostracisme, le racisme, la haine dont nous sommes victimes.

    Les kabyles qui continuent encore de nous endormir avec le nationalisme algérien sont au mieux de doux reveur au pire des criminels

    les saadi, ait ahmed, sans parler des khalida ou autre ouhyaya doivent etre considérés comme les pires ennemie de la Kabylie, car ils ont contribué a nous anesthésier pour que la bete immonde nous dévore.

    Mais il n’est jamais trop tard et le fénix renait toujours de ses sendre... les Kabyles comme ils l’ont toujours fait dans leur histoires encaisse, , mais leur lorsqu’ils se réveilleront leur colère est terrible contre nos ennemis et pire encore contre nos traites que nous bouilleront dans de l’eau bouillante, mais dans l’huile d’olive bouillante....

    • Ayyuz i yeqbayliyen id ibedden af izerfan nsen d w-usekfel umezruy nsen.
      Tanemmirt i yal win/tin idan ass n 17 n Tuber.
      Ur tettuyet !

  • c ça qu’il faut faire, à chaque fois quand les arabo- islamo hypocrito cherchent à nous rayer de l’histoire. Ce qui me dérange le plus c pas les khoroto mais nos kabyles qui defendent l’algerie arabe ss que personne ne leur demande de le faire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.