rezki.net

Accueil > Politique > Niger, polémique après les propos d’un représentant d’Areva

Niger, polémique après les propos d’un représentant d’Areva

lundi 10 novembre 2008, par Rezki Mammar

Areva, le géant français du nucléaire aimerait pouvoir en finir avec la guérilla touarègue du Nord Niger qui dure depuis février 2007 et qui entrave ses projets économiques dans ce pays riche en uranium. Des propos tenus le 21 octobre dernier par un représentant de l’entreprise ont relancé la polémique. L’homme a qualifié les Touaregs d’« hommes en bleu qui font rêver les hommes et chavirer le cœur des femmes mais ne sont qu’une illusion ».

Le 21 octobre dernier, le Medef, un syndicat patronal français, a organisé une rencontre sur la sécurité économique. En présence de chefs d’entreprises et de Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, les intervenants se sont penchés sur les enjeux liés aux intérêts hexagonaux à l’étranger.
Thiery d’Arbonneau, délégué d’Areva au Niger a pris la parole. Les propos de cet ancien amiral à la rettaite sont reproduits dans Le Canard Enchaîné du 5 novembre et repris par plusieurs sites touaregs. Voici le passage de l’article :
« L’Etat français ferait mieux, a-t-il ajouté, de donner aux autorités nigériennes les moyens de mater la rébellion des Touareg, « ces hommes en bleu qui font rêver les hommes et chavirer le cœur des femmes mais ne sont qu’une illusion ». Explication de cette sortie : Areva négocie actuellement le droit d’exploiter le gisement géant Imouraren. »

Le Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) en lutte armée depuis février 2007 a dénoncé ces propos sur son blog le jeudi 6 novembre :
« Le MNJ prend acte de ces propos haineux qui ne peuvent provenir que de la bouche des "barbouzes" dépassées et en manque de genre d’activités pour lesquelles elles furent dressées. »

Le mouvement pointe du doigt l’entreprise et les autorités françaises :
« Thierry d’Arbonneau n’est pas n’importe qui en France. Il ne peut tenir les propos qu’il vient de tenir sans la bénédiction de Areva et, Areva n’aurait pas permis cela à son employé sans l’aval du gouvernement français. »

L’article du Canard Enchaîné a été repris par Temoust.org le 7 novembre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.