rezki.net

Accueil > Société > Nacer Meddah refuse l’étiquette islamique

Nacer Meddah refuse l’étiquette islamique

dimanche 14 décembre 2008, par Rezki Mammar

Un nouveau préfet issu de l’immigration a été nommé en France le 11 décembre dernier. Plus important encore, le nouveau venu prendra ses fonctions en Seine-Saint-Denis, un département populaire de la banlieue parisienne. A cette occasion, on a assisté à une démonstration de force des différentes idéologies en présence : une association islamique s’est empressée de saluer l’arrivée de ce « préfet musulman ». L’homme dément et invoque la laïcité. Et pendant ce temps, c’est le silence radio du côté des associations berbères.

Nacer Meddah a été nommé préfet lors du conseil des ministres du 11 décembre, il sera en charge de la Seine-Saint-Denis. Ce département, l’un des plus peuplés de France a été le principal théâtre des émeutes de l’autonome 2005. Le pays a déjà eu des préfets issus de l’immigration : en 2004, Aïssa Dermouche a été le premier à exercer cette fonction dans le Jura. La nouveauté avec Nacer Meddah, c’est qu’il va exercer les fonctions dans un département urbain, en banlieue, lui qui a grandi dans un bidonville au sein d’une famille d’immigrés kabyles du Pas-de-Calais, au nord de la France.

Les réactions sont aussi intéressantes que l’événement. Aucune association berbères ne s’exprime dans les médias. Personne n’a pris la parole, d’autant que les journalistes ne se bousculent pas pour demander leur avis aux Kabyles. En revanche, le 11 décembre, l’’UAM 93, une fédération d’association islamiques s’est empressée de saluer l’arrivée d’un « préfet musulman ». Le lendemain, dans Le Parisien, Nacer Meddah décline l’étiquette islamique : il déclare au quotidien qu’il n’est pas musulman et souhaite chasser les stéréotypes. « Je resterai à mon rang sans pour autant m’en laisser conter ni renier ma personnalité et ma façon d’être authentique. » ajoute le fonctionnaire.

Messages

  • "Dans les médias, aucune association berbères ne réagit".

    ....."les journalistes ne se bousculent pas pour demander leur avis aux Kabyles"

    Reprocherais-tu aux journalistes de ne pas avoir ton esprit tribal ?

    Que viennent faire ici les associations berberes et les "kabyles" ?

    Enfin, quand arrêteras-tu cet amalgame berbere/"kabyles" ?

    Les "kabyles" n’ont pas l’exclusivité de la berbérité

    J’espère que t’auras le temps de répondre avant de t’absenter comme la dernière fois.
    Merci.

    Ps : Dis tonton, berbere, je sais ce que c’est, mais "kabyle", j’ai des doutes.
    Ce serait sympa que tu nous dises ce que t’entends par "kabule".

    • Bonjour bellouga. Les Kabyles font partie des Berbères, et pour ne pas me répéter, je me suis permis d’utiliser ce mot, même si vous ne l’appréciez pas. Remarquez bien que je continue à vous vovoyer. Je respecte les gens qui ont un point de vue... différent, ce n’est pas votre cas. Bonne journée.

    • Berbère ca signifie d’abord kabyle mon cher ami. Mis à part le rif, le reste des berbères ne veulent meme pas entendre parler d e leur origine. Donc si vous ne voulez comprendre ce que veut dire kabyle, il y un paquet de choses qui vous ont déjà échappé
      Mohand

    • Ne tombons pas dans les affirmations : au Maroc, la revendication existe aussi dans le Souss et le Sud est. Par contre, en Algérie, la Kabylie semble bien seule. Il existe des militants mozabites, chaouis et chenouis, mais la revendication kabyle n’a pas d’équivalent. Les Etats ont toujours voulu accuser les Kabyles de prendre en otage la berbérité, pour diviser les berbérophones et casser la dynamique panberbère.

    • Tu peux me "vovoyer" si tu veux (humour).

      Tu ne réponds pas aux questions.

      Pourquoi les "kabyles" et les associations berbéres, et spécialement eux, devraient-ils avoir leur mot à dire sur la nomination d’un préfet français ?

      PS : Pour ne pas se répéter, il y a les pronoms personnels pour ça, mais je doute que ce soit la raison.
      En tout cas les conséquences de ton message subliminal n’ont pas tardé.

      T’as qu’à lire le commentaire qui a suivi ta réponse qui encore une fois n’en a pas été une.

      Sans rancune.

    • Merci de confirmer mes doutes sur les intentions premières du webmaster.

      Donc si je comprends bien tu dénies aux non-kabyles de se revendiquer de la communauté berbère, c’est bien ça ?

      Ou alors que ceux bien des berbères, mais de seconde zone.

      C’est marrant cette exclusivité de la berbérité que certains veulent s’accaparer.

      Marrant et triste à la fois.

    • Les associations berbères ont un avis à donner sur les débats sociaux tel que la diversité. Le tissu associatif kabyle est actuellement plus dense que chez les Chleus et les Chaouis du fait du nombre de Kabyles. La question a été abordée rapidement à Clichy, pour constater que les autres berbèérophones doivent combler le retard pris dans le développement d’organisations représentatives. Si vous avez des propositions ou des liens, ils sont les bienvenus.

    • Tu vois quand tu veux être plus clair.

      C’est bien des "kabyles" et non des berbères que tu veux parler.

      T’en as le droit, mais alors assume ton sectarisme.

    • BONJOUR, Je m’appelle Malika MEDDAH JE SUIS kabyle DE LA GRANDE KABYLIE,JE VIE DANS LE SUD DE LA FRANCE.JE SUIS PRESIDENTE DEPARTEMENTALE DU VAR A L’UNHAS,j’ai un site
      www.harkisduvar.com MON MAIL:malikamed@hotmail.fr SUR LE SITE JE PARLE DE MON PERE.JE NE VOUS CONNAIS PAS MAIS SI VOUS POUVEZ ME DONNEZ DES RENSEIGNEMENT,NOUS POURONS SAVOIR S’IL Y A UN LIEN DE FAMILLE.
      CORDIALEMENT

    • QUAND TU RENIES TA LANGUE,tu trahis ta race,donc les kabyles n ont pa a denier aux autres qui ne parlent plus la langue de leurs ancetres, ils se sont exclus d eux memes at tufat

    • On a essayé par le passé de vous montrer que vous vous trompiez de chemin, que vous étiez nos frères, nous avons compris que vous n’en vouliez pas et que seul l’arabité vous intéressait, que le combat pour la berbère/Tamazgha était une utopie qui nous mènerait à la perte...

      A présent, nous sommes kabyles point...Tu peux nous traiter de tous les noms que tu veux, le "sectariste" que je suis ne veut pas de la "bonté" de celui que tu es...

      Bonos !

    • Il ne faut pas répondre aux provocateurs qui tentent de faire dévier le débat. Cet article est très intéressant, il montre qu’une personne a le droit de refuser les étiquettes qu’on lui colle. C’est le plus important.

    • quel fougue pour se revendiquer de telle ou telle origine !
      en effet bellouga avec ironie vous fais sortir de vos retranchement, et cette ironie peut paraitre a vos yeux comme une critique du communautarisme que vous revendiquez
      cependant il n a pas tort en expliquant qu il n y a aucune raison de mettre en avant chez une personne nommée par la republique, son origine jusqu’a citer son village ou le fait qu’il soit berbere.
      tamoul vs sri lankais, breton vs franc, basques, tutsi, outous, irlandais catho vs protestants est-ce cela votre vision, un dominant et un dominé et une lutte sans fin !!

      Bravo a la nomination de ce prefet qui nous ressemble nous,
      Nous ! les enfants d’immigrés qui avont connus quelques soient les origines ou les villages ou les tribus, la meme galere et chez qui on ne voyaient en nous qu un bougnoule venu ramasser les poubelles puis repartir dans son bled.
      le monde change se mondialise, s"européannise", et vous pendant ce temps revendiquer une origine ou une culture et un retranchement en traitant les autres d’intrus, quelle haine de parler d’intrus ! alors que la plupart des gens aujourd hui pensent au quotidien et au futur et non pas a se revendiquer de telle ou telle origine,
      mais si vous avez trouver dans cette lutte tribale votre baton de pelerin alors continuez monsieur, dans cette voie monsieur.
      ps : en langue berbere existe t il une difference grammaticale entre le vouvoiement et le tutoiement ? si non je pense que vous commencer vous aussi a perdre peu a peu la notion de culture de nos ancetres !!

    • Personne ne vous a mordu et vous hurlez. Des religieux monopolisent l’identité et apparemment cela ne vous choque pas. La référence systématique à l’islam ça vous laisse indifférent, par contre le mot kabyle, ça vous donne des boutons. Les identités avec s c’est tout ce qu’on demande.

    • Quand l’ENTV caricature les Kabyles et quand les barbus se prennent pour la totalité, tu es toujours là à donner des leçons, mais on ne voit de toi que tes dents. Les Berbères sont victimes comme les autres d’une politique d’assimilation. Les Kabyles défendent là leur personnalité, sans haine (ils n’y a pas de haine dans les propos) et avec l’appui de Chleuhs comme moi, de Libyens, de Chaouis et bien d’autres. S’ils se laissent faire, tu es content mais s’ils se défendent, tu les accuses de tous les maux en tentant de les diviser pour mieux faire passer ta haine. Donc, il faudrait que les Berbères se laissent déshabiller et travestir, pour te faire plaisir.

  • C’est un sacré coup dans les dents pour les islamistes. En kabyle, Tirugza est une valeur importante : la hardiesse, il a renvoyé les barbus dans les vestiaires, mais c’est vrai que les associations amazighes sont nulles, que font la CBF, l’ACB et les autres ?

    • Amazighs, "kabyles", berberes..

      Et si on essayait de définir tout ça ?

      Savoir qui est qui et comprendre ce qui se cache derrière ces appellations non controlées, ça vous interresse ?

    • Je ne c rois pas qu’il ya une volonté de dissimuler quoi que ce soit en revendiquant sa kabylité. Pour moi la kabylité est beaucoup plus concrete et palpable qu’une soit disant berberisté que chacun assaisone à sa sauce. Il fut un temps ou nous passions des journées entiere à expliquer aux autres berberes et arabes que l’on considerait à ce moment comme des arabophones, que nous a vions les memes origines et partant le meme devenir nous attendait.
      C’était en vain. Et lorsqu’il nous arrivait de reussir notre sensibilisation, le coup se retournait contre nous. Ces derniers en profitaient pour affirmaient toute la legitimité que leur donne cette origine pour decider du sort à reserver à notre identité. En gros, ils ne manifeste que rarement la volonté de presever ses attributs (la langue, l’histoire).
      Alors moi je dis que parfois il faut savoir se contenter d e ce qu’on a et de laisserles autres decider de leur sorts.
      Les chleuhs et les Mozabites ne veulent pas se detacher de L’ARABITE car cela signifiearait un detrachement de l’islam. Et au cas ou on leur donnerait le choix ils choisirait l’arabité et l’islam sans hesiter. N e perdons pas notre temps sauvgardons cette niche kabyle faisons du kabyle une langue developpé et produisons dans notre langue. Certains parlers berberes sont peut condamné à disparaitre sous les coups de l’Islam, et il n’y a qu’en kabylie que L’ARABITE, LA LANGUE ARABE et L’ISLAM sont quelque peu rejettés et Je crois sincerement que cela constitue est une c hance historique pour sauvgarder notre langue.

  • POUR LE BON DIEU NE REPONDEZ PAS A CE BELLOUGA VOUS ETES TS HORS SUJET A CAUSE DE CET INTRUS ;M MEDDAH A BIEN FAIT QUAND IL A PARLE DE C ORIGINES ,COMME CA LES AUTRES FRANCAIS D’ORIGINES KABYLES PRENDRONT EXEMPLE SUR LUI,JE ME DEMANDE AVEC QUEL DROIT CERTAINNES PERSONNES S’AUTORISENT DE PARLER DES CROYANCES DES AUTRES ?C PAS PARCE QUE IL A UN NOM ARABE QU’IL EST FORCEMMENT MUSULMan,et je dirai bravo a m Meddah et merci d’avoir comfirmer votre atachement à la a licité dans un pays laic,y a plusieurs prefets chretiens ,juifs,athés,,,,, mais on dit jamais par exemle "on vient de nommer un prefet chretien ou juif ou autre ça n’existe que chez certains,

  • Azul,

    la fédération C.A.B.I.L a répondu à ces manoeuvres grossières de la part des islamistes par un communiqué repris par certains médias et pas d’autres. Pour plus de détail : "www.kabyle.info"

  • Pour vote information, voici ci-dessous la réaction de la CABIL (Coordination des Associations Berbères pour l’Intégration et la Laïcité) :
    « Ceux qui n’ont pas l’esprit libre ont des pensées toujours confuses. » Anton Tchekhov
    Nacer Meddah vient d’être nommé préfet de Seine Saint Denis. Les associations de la C.A.B.I.L. ne peuvent que se féliciter de cette nomination représentative de la diversité. Elles souhaitent beaucoup de réussite à ce haut fonctionnaire d’origine kabyle dans son statut de préfet de la République. Habitué des hautes responsabilités, il a été l’adjoint de Philippe Seguin et conseiller ministériel d’Elisabeth Guigou. Notre réaction n’aurait cependant guère dépassé les félicitations d’usage si, par les manœuvres de récupération habituelle, les associations islamistes du 93 ne nous avaient poussés à cette position. Elles se sont empressées, une fois de plus, de définir ce haut responsable par sa religion supposée. Or il a déclaré lui-même n’en pratiquer aucune. Aussi chaque fois que de telles confusions s’étaleront dans les médias, nous serons du côté de la clarification ! Ces actes forts en faveur de l’intégration dans une France diverse sont mis à mal par des manœuvres grossières. En mettant en avant une appartenance religieuse, de telles attitudes enferment les Français issus de l’immigration dans un ghetto qu’ils refusent. En faisant appel aux seules valeurs religieuses, les associations islamistes réveillent d’anciennes peurs et entretiennent ainsi un vieux mythe cher à l’extrême droite : l’inintégrabilité de ces populations. Partout en France, nos associations voient cette vérité : les intégristes extrémistes se nourrissent les uns des autres, l‘islamisme entretient l‘extrême droite qui le lui rend bien. En région parisienne, dans l’Hérault, en Meurthe et Moselle ou encore dans le Nord, nos adhérents s’opposent quotidiennement à l’embrigadement des habitants des quartiers dits sensibles. La seule réponse à ces amalgames réside dans la laïcité que notre fédération ne cesse de promouvoir depuis 16 ans. Notre république laïque, si elle admet la liberté de culte, n’en reconnaît aucun. Ces attaques contre les principes républicains sont facilitées par les sophismes visant à redéfinir la « Laïcité » : laïcité plurielle, laïcité positive,.... Associations de vigilance citoyenne, notre devoir est de mettre en garde contre cette segmentation et ces cloisonnements de la société ainsi que contre le danger de la compétition permanente des appartenances religieuses.

  • ça me fait toujours rire, les kabyles installés hors kabylie et qui se revendiquent comme défendeurs de la culture, la langue "des sciences" et bla bla bla... Lorsqu’on aime sa patrie on y reste non ? comme les vrais kabyles qui sont en Algérie. Allez bande de racistes, profitez des avantages et fermez la

    • Une personne qui n’a pas signé son message a posté un message ici. Ce commentaire n’a pas été publié, parce qu’il contient une insulte (à reformuler)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.