Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Culture > Much Loved : la prostitution, un tabou marocain

Much Loved : la prostitution, un tabou marocainMuch Loved : la prostitution, un tabou marocain

dimanche 31 mai 2015, par Rezki Mammar

Parce qu’il parle très librement de la prostitution, le film de Nabil Ayouch a été censuré. Une violente campagne a été lancée par les conservateurs contre les acteurs de Much Loved.

Tout commence par un film consacré à la prostitution au Maroc. Ce long métrage ne prend pas de gant pour traiter un sujet délicat. On sait que le royaume chérifien est une destination très courue en matière de tourisme sexuel. Le pays attire aussi bien les Occidentaux que les riches Saoudiens. Mais Much Loved montre aussi le fonctionnement de l’industrie du sexe tarifé, la corruption d’une partie de l’Etat, mais aussi une violence et une perversité que le Maroc officiel s’attache à gommer.

Le film de Nabil Ayouch a été projeté au festival de Cannes le 19 mai dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs. Much Loved n’est pas sorti au Maroc et ne sortira pas puisqu’il a été interdit dans les salles de ce pays. Le 25 mai, le ministère de la Communication a annoncé que le film est soumis à interdiction. Le gouvernement, dirigé par les islamistes du PJD parle d’outrage et accuse cette œuvre de porter atteinte à l’image du royaume.

Un acteur agressé

L’affaire ne s’arrête pas avec l’interdiction. Des militants conservateurs se déchaînent sur Facebook et appellent à exécuter les acteurs du film.. L’un des acteurs, qui incarne un Saoudien dans Much Loved a été agressé par un inconnu à Casablanca. Cet attaque ne passe pas inaperçue chez les professionnels du cinéma : le pays attire en effet de nombreux tournages étrangers.

Commentaires

  • La prostitution existe dans tous les pays, pas plus severe au Maroc qu’’a Paris, Alger , Berlin, Miami ou TataOuin les Bains. Ce qui choque les xorotos c’est que quelqu’un ose la montrer et depicter dans un film et que la secne se passe au Maroc.. dans un pays dit "zarabe". Comme on dit les chamaux ne voeint jamais leurs bosses.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.