rezki.net

Accueil > Culture > Mouloud Mammeri, sa vie et les circonstances de sa mort

Mouloud Mammeri, sa vie et les circonstances de sa mort

dimanche 1er mars 2009, par Rezki Mammar

Pour marquer les vingt ans de la disparition de l’écrivain Mouloud Mammeri, l’association Tudert a invité des artistes, des intellectuels et le public à une soirée. Nous y avons croisé un public nombreux, de toutes les générations et qui avait aussi son mot à dire sur celui qu’on appelle Dda Lmulud.

Samedi 21 février à 19h00, la place Jean Jaurès de Pierrefitte est plutôt animée. Parmi les badauds, certains sont venus à la soirée de l’association Tudert, puis sont ressortis, pour fumer, pour bavarder, mais surtout pour attendre un ami ou un proche qui s’est perdu en route. « Avec les Kabyles, c’est comme ça, les gens sont tout le temps en retard » plaisante un homme rondouillet en fourrant les mains dans ses poches de son anorak. Plus sérieusement, le bonhomme nous explique qu’il ne raterait pour rien au monde un hommage à « Dda Lmulud », le surnom respectueux qu’on donne à cet écrivain en Kabylie.

Hamid Salmi, ethnopsychiatre, lors de la soirée consacrée à Mouloud Mammeri

Pas moins de vingt minutes plus tard, le public est assis. Au premiers rangs à gauche on distingue plusieurs visages familiers : le poète et parolier Ben Mohamed, l’ethnopsychiatre Hamid Salmi, l’ethnologue Farida Aït Ferroukh, le journaliste Arezki Metref. Un peu plus tard est arrivé le chanteur et leader autonomiste Ferhat Mehenni, venu rendre hommage au défenseur de l’identité amazighe. Dans la salle, on croise les chanteurs venus se produite en fin de soirée, ainsi que des invités : la chanteuse Aldjia, le comédien Naguib et des cadres associatifs d’un peu partout en région parisienne.

Accident ou assassinat ?

Hamid Salmi prend la parole pour évoquer l’écrivain. « Mouloud Mammeri est avant tout un passeur pour moi », déclare l’ethnopsychiatre. Un passeur, cela veut dire que l’auteur a servi de lien entre l’ancien et nouveau monde, entre la Kabylie et ses migrants.et entre les différentes cultures qu’il a connues et étudiées. L’intervenant dit aussi son admiration pour un homme qui a su défendre ses idées sans se laisser entraîner « sur le terrain de l’idéologie ». Ben Mohamed entame ensuite un hommage beaucoup plus long, mais le public est moins attentif. Dans le fond de la salle et à l’entrée, des groupes se forment, on discute à bâtons rompus de manière moins académique que les intellectuels. Quand il parle de Mammeri, le Kabyle évoque un sujet moins politiquement correct : « Mouloud Mammeri a été assassiné par le régime » et certains estiment que ce spor « nos intellectuels » ont manqué de tact en ne parlant pas de la disparition mystérieuse de Dda Lmulud. Plusieurs personnes nous rafraichissent la mémoire sur les circonstances peu claires de cette mort. Le 26 février 1989, l’écrivain rentre d’un colloque au Maroc, il roule seul dans sa voiture du côté d’Aïn Defla. Puis c’est l’accident. Un drame sans témoins, sans enquête (malgré les demandes formulées par des personnalités kabyles). La thèse de l’assassinat n’a jamais été sérisuement étudiée ou démentie, en tout cas elle est solidement ancrée dans l’opinion kabyle.

Messages

  • azul j’ai une question et merci de me répondre ,je discutais avec une personne sur Maamri et cette "histoire " de sa mort ; la personne m’a dit s’il a été vraiment tué pour quoi on l’a pas tué avant quand il était "jeune" ,je trouve ça juste ,vous pouvez me donnez des explications sur les enjeux par exemple ,

    • Ce que je dis, c’est que la thèse de l’assassinat de Mammeri est tellement répandue que le fait de ne pas en parler c’est déjà reconnaître qu’il y a quelque chose de troublant. Je ne connais pas la réponse à votre question.

    • Salut, vous avez posé une question que tous les admirateurs de ce grand monsieur veulent avoir une réponse sur la mort de ce mythe.soyez sur mon cher ami que mammeri a été bel et bien assassiné dans la mésure où il représente une térrible menace pour le régime et le système qui pronait le critère d’arabisation et l’islam que je respecte comme religion alors que Mammeri revendiquait et faisait tout pour faire découvrir cette culture ancestrale aux siens et au monde entier.mammeri voulait conferer à l’université de TIZI OUZOU EN 1974 et que l’etat a annulé et qui est passé sans enjeu. en 1980, MAMMERI DEVAIT DONNER UNE AUTRE CONFERENCE à CETTE MèME UNIVERSITé et que l’état a annulé et c’est cette annulation qui a poussé les étudiants à manifester, à demander le pourquoi de cette annulation. c’est ainsi qu’on parle des evenements de 1980 ou bien le printemps noire berbere.il faut que vous ayez dans votre conscience que MAMMERI A CONSACRé TOUTE sa vie pour défendre ce peuple opprimé, cette culture ancestrale qui est en voie de disparition. je pense que le pouvoir a fait tout pour que cette culture disparaisse et de supprimer tout ceux qui veulent la proumouvoir.

  • Vous avez posé une question pertinente et c’est pourquoi je vais essayer de vous repondre.la mort de mammeri ressemble enormement a celle deMatoub ,Djaout et beaucoup d’autres ,la confusion qui regne et que les pouvoirs en place entetiennent obeie a une certaine logique /semer le doute.En ce qui concerne la mort de Mammeri sache bien que cela c’est produit en 1989 c’est a dire quelque mois apres la pseudo ouverture democratique et a cette epoque Mammeri aurait pu realiser des miracles pour l’avancée de notre cause ,C’est un homme rassembleur et personne en kabylie ne doutait de son engagement surtout qu’il est agé et sage alors comme aucune recuperation n’est possible l’heure de son assassinat a sonné ,voila comment reagi le systeme baathiste quand il ressent le danger .Son assassinat aussi est intervenu quelques temps apres la Proclamation de la creation du RCD comme parti culturel et auquelle idée Mammeri n’etait pas chaud vu l’experience de nos freres marocains ,certains meme confirment que Mammeri etait contre cette devision qui arrange beaucoup plus le systeme que notre cause .Ce qui reconforte ma these c’est surtout l’assassinat de Matoub lui egalement arrivé a changer une orientation au combat et son engagement vers Un etat federal ou autre.Les laboratoires du systeme te laissent agir mais le jour ou ils presentent le danger ,ils n’hesitent pas a passer a l’action.C’est ce qu’ils feront avec Ferhat si jamais ils reussiront a le prendre.

    Voir en ligne : Mammeri est dangeureux pour les Baathistes

  • Le commentaire de win ibeddun du 10 mars n’a pas été publié. Si vous voulez que quelqu’un publie vos insultes, il faudra être plus courageux et ne pas vous réfugier derrière un surnom.

  • da da lmouloud mammeri a été tué ayathmathen.par le pouvoire mé le tueure rest ???yela rebi .

  • Les assassins l’attendaient au tournant ! C’est ce qu’il fallait dire/écrire. Aujourd’hui, bon nombre de gens savent qu’il s’agissait bel et bien d’un crime politique. Le célèbre écrivain et grammairien est tombé dans un guet appens tendu par les tortionnaires de la SM-DRS,il est "parti" comme ses frères Abbane, Krim et autres grandes figures, suivies quelques temps après par Djaout, Matoub, Boucebsi . C’est bien la main du Régime
    dictatorial militaro-mafieux qui est derrière ces assassinats...

    Tant que la vérité n’est pas manifestée, et la juste non faite sur tous ces crimes, les massacres, les attentats, la guerre civile, l’Algérie ne connaitra ni bonheur, ni paix. C’est dire que le changement est impossible sans la dissolution de la police politique et ses ramifications(dans les usines,lycées,universités,administrations) et tentacules(partis,journaux,associations) et autres créations monstrueuses .

    Mammeri, Djaout, Matoub sont morts pour la meme raison:ils avaient refusé d’apporter leur caution morale à des "agitateurs politiques" alliés du Régime militaire qui les a sponsorisés et mis au devant de la scène !

  • Il s’agissait bel et bien d’un "assassinat politique" perpétré par le DRS, héritier de la Sécurité militaire, alias la Gestapo du Régime militaro-mafieux au pouvoir.

    Mammeri, Djaout, Matoub sont morts pour la meme raison. En raison de leurs refus d’apporter leurs cautions morales à des partis satellites, instigués dans les Laboratoires des criminels et manipulateurs que sont les Maitres de la SM-DRS, les vrais détenteurs du Pouvoir réel en Algérie...

    Quand nous aurons le courage d’adopter ces vérités, nous "guérirons"... Et nous dirons tous ensemble :"Généraux assassins,dégagez" !"Etat-DRS dégagé !".

    On savait bien que Mammeri était favorable à la consolidation d’un MCB fort et puissant à côté de
    L’Opposition historique et de la LADDH bien structurée. Il était opposé à la création des nouveaux partis politiques...instigués par Les laboratoires du Régime...

  • Toute doit etre fait pour aider à la manifestation de la vérité dur la mort du célèbre écrivain et chercheur.
    Il faut des Colloques, des Conférences, des Ouvrages collectifs où des Anciens militants et Animateurs du MCB doivent etre invités à témoigner sur les mois précédant son assassinat,les évènements importants,ses prises de position, son refus de donner sa caution morale à certains "agitateurs politiques"...qui l’ont insulté au téléphone. Mammeri est venu à Tizi-Ouzou dire son indignation aux Animateurs du MCB.Ces derniers
    avaient co-signé (à 11) une Déclaration pour dénoncer...C’était en Février 1989. Je vous invite à lire sur le web "Laissez Da Lmulud tranquille " et
    "Utiliser la mémoire de Mammeri est ...".Les textes certains commentaires donnent des pistes interréssantes...

  • quelle est la religion de moulod mammeri

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.