rezki.net

Accueil > Société > Mohamed Hendayen, de l’histoire à la biodiversité

Mohamed Hendayen, de l’histoire à la biodiversité

lundi 23 mars 2015, par Rezki Mammar

Le chercheur a donné une conférence à Drancy, il en a profité pour rappeler le rôle des peuples autochtones par rapport aux enjeux climatiques et environnementaux.

Mohamed Hendayen est un universitaire polyvalent, il enseigne l’histoire au Maroc, il a aussi participé à la création du Congrès mondial amazigh, une ONG née au milieu des années 90. Aujourd’hui, l’homme travaille sur la biodiversité au sein des instances onusiennes. Tous ces sujets ont été abordés par Mohamed Hendayen le 22 mars dernier à Drancy à l’occasion d’une conférence au centre culturel berbère, un événement organisé par Tamaynut France. Le conférencier a d’abord abordé l’histoire amazighe par un rappel des traits marquants de ce peuple, sa pratique millénaire de l’écriture, sa résistance.

Le conférencier est également intervenu sur le thème des enjeux environnementaux et de leur lien avec la questions des peuples autochtones. Depuis la conférence de Kyoto en 1997, les différents Etats négocient sur la réduction de l’effet de serre. Parmi les sujets abordés par l’accord adopté dans cette ville japonaise figure la reconnaissance des peuples autochtones comme acteurs. Ainsi, les populations en question possèdent un savoir lié à leur milieu, ils ont aussi leur mot à dire sur l’exploitation des richesses naturelles présentes sur leurs terres. Les autorités marocaines ont ratifié le protocole de Kyoto, la notion de peuples autochtones leur posent problème, mais Mohamed Hendayen est convaincu que le texte sera signé par Rabat comme par de nombreuses capitales.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.