rezki.net

Accueil > Brèves > Mohamed Gharbi, victime collatérale du système

Mohamed Gharbi, victime collatérale du système

dimanche 5 décembre 2010, par Nadia Mechiche

L’officier, accusé du meurtre d’un terroriste repenti vient de voir sa condamnation à mort transformée en une peine de vingt ans de prison. Le président algérien qui a pris cette décision non pas sous la pression populaire, mais à la demande de personnalités proches du régime et d’opposants fantoches.

La peine de mort contre Mohamed Gharbi a été commuée en 20 ans de prison, a annoncé sa famille 4 décembre. Cette affaire, dont nous avions déjà parlé ressemble davantage à un intrigue de palais qu’à une erreur judiciaire. Mohamed Gharbi a réellement été victime d’une injustice, sauf que la campagne de soutien a servi à quelques dignitaires du régime à tirer quelques ficelles politiques. Parmi les défenseurs de monsieur Gharbi, on trouve des cadres du système comme Reda Malek ou encore la sénatrice et ancienne combattante Zohra Drif, qui critique de temps en temps la politique gouvernementale tout en soutenant tout de même le régime.

Les autres brèves

L’homme enlevé à Aghrib a été libéré sans conditions dans la nuit du 21 novembre. La population des Aït Jennad a manifesté à Freha contre les kidnappings 22 novembre, avec l’appui des élus locaux, selon la presse. Par ailleurs des élus du RCD ont manifesté à Azazga (Haute-Kabylie) contre l’insécurité 25 novembre.

TSA Algerie a été rendu inaccessible suite à un piratage informatique le 23 novembre, selon El Watan du même jour. Le site a porté plainte 25 novembre après son piratage, auprès de la BEFTI à Paris

L’affaire Hortefeux-Amine a connu un rebondissement. L’ancien militant UMP qui avait fait l’objet de propos racistes de la part du ministres dit avoir subi des pressions (Le Parisien du 24 novembre).

L’association France Maghreb est suspectée d’avoir détourné des subventions publiques, a révélé Rue89 25 novembre. Cette organisation a en charge les tombes

Le Gouvernement provisoire kabyle a inauguré son siège à Saint-Ouen en banlieue parisienne le 27 novembre dernier.

Deux terroristes auraient été tués, un troisième blessé le 2 décembre à Mizrana, nord de la Kabylie selon la presse algérienne.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.