Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Politique > Meeting de soutien à la Libye

Meeting de soutien à la LibyeMeeting de soutien à la Libye

samedi 14 avril 2012, par Rezki Mammar

Le collectif Un printemps pour Tripoli organise un meeting à Saint-Denis le dimanche 15 avril. Les organisateurs veulent envoyer un signe fort aux Berbères engagés dans une épreuve de force face au nouveau régime.

Il y a trente-deux ans éclatait le Printemps berbère. Pour la première fois des Amazighs osaient remettre en cause l’identité arabe imposée par l’Etat algérien. Plus près de nous en 2011 les Berbères de Libye font entendre leur différence après avoir été réduits au silence sous le régime de Kadhafi. Un collectif appelé Un printemps pour Tripoli prépare un meeting de soutien aux Amazighs libyens. L’événement a lieu à la Bourse du Travail de Saint-Denis le 15 avril à 15 heures. L’appel a été signé par des artistes et des personnalités de plusieurs pays et des associations, nous l’avons reproduit ci-dessous. A l’approche du meeting ce document a beaucoup circulé par mail et relayé par SMS.


Un Printemps pour Tripoli

L’image a fait le tour du monde : l’étendard amazigh flottant au vent dans Tripoli libéré ! L’émotion fut à la mesure de la surprise. Le régime qui a le plus durement réprimé les Amazighs, au point de châtier l’usage de leur langue même dans la vie privée, a fini par s’écrouler. On avait du mal à y croire. Comme si le monde avait fini par admettre comme une fatalité la victoire du panarabisme triomphant. Comme si, au fond, l’idéologie du Livre vert avait réussi jusqu’à faire oublier une réalité historique millénaire à laquelle renvoie pourtant, depuis Hérodote, le nom même du pays, Libye, qui fut celui d’une tribu berbère.
Certes, l’espoir soulevé par la chute du dictateur libyen fut suivi par des épisodes moins heureux : la spoliation de la victoire des Amazighs de l’Adrar Nefoussa par les légionnaires du djihad, soutenus par l’Occident ! Mais la symbolique des moments premiers, de ce drapeau hissé sur les ruines encore fumantes du kadhafisme, qui n’a pas fini de travailler les esprits n’en pèsera pas moins sur le devenir du sous-continent nord-africain.
De voir les combattants amazighs libyens arborer le drapeau de notre identité commune, symbolisant la liberté retrouvée, est un moment de victoire commune. Une victoire qui s’inscrit dans le droit fil du printemps amazigh de 1980 et des autres jalons du combat des Amazighs pour le recouvrement de leur être brimé par le diktat d’un panarabisme cynique.
La célébration du Printemps amazigh qui avait, en 1980, défié l’emprise du Parti unique en Algérie est depuis longtemps versé au patrimoine commun de tous les Amazighs en lutte pour leurs droits. Tous le revendiquent à raison.
Dans cet esprit, la célébration du 32ème Printemps amazigh doit être dédiée à nos sœurs et frères amazighs libyens qui ont donné raison au poète berbère qui écrivait il y a plus de cinquante ans

Mais on peut affamer les corps
On peut battre les volontés
Mater la fierté la plus dure sur l’enclume du mépris
On ne peut assécher les sources profondes où l’âme orpheline par mille radicelles invisibles suce le lait de la liberté.

Traduit en termes politiques, on peut dire que la culture amazighe est aussi ce « lait de la liberté » chanté par le poète. Pour rappel, c’est dans le sillage du Mouvement culturel amazigh qu’est née la première Ligue des Droits de l’Homme en Algérie dont les militants amazighs ont porté le projet. Au Maroc, en Algérie comme en Libye ou en Tunisie, partout l’amazighité apparaît comme la seule alternative populaire au salafisme. Alors même que l’Occident, qui a largement contribué à faire tomber les dictateurs arabes, semble résigné à accepter l’instauration de la chariaa dans ces contrées. Tandis qu’ailleurs, dans le Sahara, les Touaregs mènent la lutte de la dernière chance.
Ce Printemps pour Tripoli, offrons-le à nos sœurs et nos frères amazighs de Libye.
Ce Printemps pour Tripoli, prenons-le comme le signal du renouveau de notre combat à tous, un nouvel élan qui tisse de nouvelles solidarités, apporte d’autres repères et ouvre sur des horizons prometteurs.
Ce Printemps pour Tripoli, adressons-le comme un appel pressant aux instances internationales, et singulièrement l’OTAN, qui se sont impliquées dans le renversement de Kadhafi, pour empêcher l’avènement d’un système liberticide qui ferait regretter l’ancien dictateur. La volonté de l’Occident de contrôler le flux des robinets de pétrole n’autorise pas à sacrifier le peuple libyen.
Tamazight ne veut pas mourir.

Meγres 2962
Mars 2012
Le Collectif Un Printemps pour Tripoli
Email : unprintempspourtripoli gmail.com

Premiers signataires
France : Malika Domrane, Akli D., Ali Amrane, Jura du groupe Jurjura, Moh Cherbi (journaliste écrivain), …
Algérie : Boualam Sansal (écrivian), Ramdane Achab (éditeur) Said Boukari (enseignant à Tizi-Ouzou) Boudjema Agraw (chanteur), Ben Mohamed (poète), …
Azawad : Mme Zakiatou Walat Helati et M. Hama Ag Mahmoud (ex-ministres touaregs du gouvernement malien), …
Iles Canaries : Tomas Quintana (freepic awanak), Antonio Cubillo (CNC), Maria Moreroglez (Association Tigzirin), …
Maroc : Ahmed Assid (philosophe universitaire), Mahdjoubi Aherdan (leader historique amazigh), Meriem Demnati (universitaire) : Amouri M’barek, Khalid Izri, (artistes)…
Europe : Francois Alfonsi ( Président du friendships euro-amazigh).

Associations : ACB Tiddukla (Paris), Convergence (Lille), Identité et partage (Montpellier), Association Taferka (Montreuil), MCB-Immigration (Paris), ACBVO (Val d’Oise), Amitiés franco-berbère (Aulnay-Sous-Bois), Congrès mondial amazigh, Amitiés franco-berbères (Argenteuil), Alliance internationale pour Tamazgha, ACB54 (Nancy) …
Meeting le 15 avril 2012 à 15 heures
Bourse du Travail de Saint-Denis

Tafsut i Tṛables

Taɛlamt Imaziγen teţṛefṛif deg igenni n Tṛables. Ţţeswiṛa s tezger tilisa, tnuda timura. Amaḍal akw iwala ţ. Ass enni, ayen ẓṛant wallen d ayen akkenni neţṛaǧu s tuffra. D ayen akken s ur numin ara. Adabu enni imeḥqen tamaziγt, i ţ yenfan ula deg yexxamen yeγli, yegrareb.
Wi s yennan a d yas wass enn ? Nerra tablaṭ i wul, amzun akken neqbel akw ayen i d iḍṛan, neqbel tarennawt n “Wedlis azegzaw” n Qeddafi, tarennawt n Ibaatiyen, wid enni imeḍlen tamaziγt, imḥan ism is, yeqelɛan aẓaṛ is. Aẓaṛ enni yeṛṣan deg umezruy n tmurt, aẓaṛ i d yekkan si zzman n Hérodote. Aẓaṛ enni d yefkan ula d isem agi Libya, isem n tmurt n-wassa. Yak, zik, wid umi qqaren “Ilibiyen” llan d-taqbilt tamaziγt deg Libya.
D-tideţ, asirem enni amezwaru i yeččuṛen ulawen, isluγ it wayen i t id iḍefṛen : tarennawt Imaziγen n Wedrar Nefussa, ɛallqen ţ i yemǧuhad n tineslemt, at ičumar yeţţawes Utaram !
Maca, xas akken, taɛlamt Imaziγen enni iṛefeṛfen deg tazwara nnig lγaṛ n Maɛmeṛ Qeddafi, akken mazal it yedduxxun, yuγal d ixerban, teǧǧa d lateṛ deg-wallaγen. Mazal ad texdem ccγwel is. Ulac tardast n wakal n Tferka Ugafa ara ţ yeţţun.
Mi nwala, ass enni n tlelli d yuγalen, ilmeẓyen ɛallan Yaz (Z) i γ icerken deg igenni n Tṛables, iban belli tarennawt enni diγen tcerk aγ akken i γ icrek Yaz enni izduklen nnil, awraγ d uzegzaw. Neţţat enneγ, nekwni nban ines.
Tarennawt agi tedda d deg lǧeṛṛa n Tefsut Imaziγen n 1980, i yekkren i tsertit n ukabar yiwen, deg lǧeṛṛa isuraf n wid akw innuγen akken a d sekflen tamagit yeţwarkḍen, a d sekflen iẓuṛan enni isḥerqen Ibaatiyen iḥeqqaṛen, deg lǧeṛṛa n wid akw innuγen γef izerfan ennsen. Ass a Tafsut imaziγen, akw Imaziγen n tmura ţţikin degs.
Daymi, tameγra yagi useggwas a n Tefust Imaziγen tis 32, nessaram a ţ nehdu i tiyessetmatin enneγ yakw d wamtaten enneγ imaziγen n Libya. Wid i d yeḥyan awal umedyaz amaziγ i s yennan, nnig 50 iseggwasen akkin :

Ṭzemṛeḍ ad teǧǧeḍ i laẓ tiɛebbaḍ
Tzemreḍ ad tsekweḍ ifadden
Tzemreḍ ad teṛẓeḍ ţnefexa n-wezṛu n tnicca γef ẓẓebṛa n tmuḥqranit
Yiwen ur izmir ad isγar iγbula n ddaw tmurt i d iţţaken insisen deg i id iţsummu ayefki n telelli ṛṛuḥ agujil.1

Awalen agi, ma nerra ten γer tsertit, a d ibin belli idles amaziγ, d win i d ayefki n tlelli γef yewwi umedyaz. A d nesmekti belli deg lǧeṛṛa n Umussu amaziγ i d illul Ijerrid n Izerfan n Wemdan amezwaru deg tmurt n Lzzayer, d imeγnasen n tmaziγt i t id isekkren, i t irefden. Ama deg Lmeṛṛuk, ama deg Lzzayer, deg Libya neγ deg Tunes assa iḍehr ed belli, si tama n weγref, yiwen n sslak i tsalafit i yellan : d-timmuzeγt.
Ataram yuwsen akken ad γlin isnarafen n Waaraben, ass a iṛuḥ am wakken iqbel ccariɛa ad-tuγal deg-wemkan ennsen. Wannag atamten enneγ Imucaγ, kkren i ṭṭrad n taggara.
Tafsut agi i Tṛables, a ţ nefk i tiyessetmatin enneγ d watmaten enneγ imaziγen n Libya.
Tasfut agi i Tṛables, a ţ neg d tamuli n tegmaţ, n temselta tamaynut deg umennuγ i γ yeggunin, d tin ara d yawin limaṛat enniḍen, d tin ara yellin tibbura ywehhan γer tγaltin ansi ara d iḍil usirem.
Tafsut agi i Tṛables, d tiγri ara nger i tsuda tigraγelnawin, a nezwir seg l’OTAN, i yeţţikin deg useγli n Maammar Qeddafi, iwakken ur ţţaǧǧant ad yuγal g wemkan is udabu ara γ issendemen. A d naf iman enneγ neqqar : ţţif zzman n Qeddafi, a nuγal degs neţmenni.
Neẓṛa ayen yecqan Ataram, ur yelli d aγref n Libya, ayen i t yecqan d lgaz. Fellas i ṭerṣa tiṭ is, awi d kan a d iţceṛcuṛ. Maca, mačči γer yiwen ssuq i nsewweq nekwni yides. Di ssuq enneγ, nekwni, aγref amaziγ yezwar lgaz. Deg tmurt enneγ, tamaziγt teţţalas tudert.
Meγres 2962
Mars 2012
Agraw Tafsut i Tṛables
Email : unprintempspourtripoli gmail.com

Commentaires

  • LA PRISE DE CONSCIENCE ET LA REALITE AMERE

    A l’occasion de de ce meeting un ciyoyen maurétanien a pris la parole pour dire toute son mazighinité quant l’identité perdues des maurétaniens dont il faut à présent se réapproprier.
    ISLAMISES ,ARABISESAU POINT DE PERDRE SON IDENTITEE AMAZIGHE.

    Un travail de réappropriation doit être entrepris..

    une video sera publiée sur youtube prochainement..

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.