rezki.net

Accueil > Opinions > Malika Domrane rend hommage à Mass Ben Hanafi

Malika Domrane rend hommage à Mass Ben Hanafi

jeudi 31 janvier 2008, par Rezki Mammar

La Chaîne 2 de la radio publique algérienne va rendre hommage à Ben Hanafi le 7 février prochain. Malika Domrane nous a fait parvenir un texte dans lequel elle témoigne publiquement sa reconnaissance à l’auteur. La chanteuse salue en lui un grand artiste qu’elle compare à Si Mohand, le célèbre poète kabyle de la fin du XUXème siècle. Malika Domrane évoque celui qui selon elle a servi de relai à toute une génétation, la sienne.

Mass Ben Hanafi : Amghar azemni

Je viens modestement, par cet écrit, apporter ma contribution et rendre hommage à Mass Ben Hanafi.
La chaîne 2 organise la cérémonie à l’auditorium de la radio le jeudi 07 février prochain en soirée.
Je ne manquerai pas ce rendez-vous.

Grand poète contemporain kabyle, Mass Ben Hanafi porte la tradition et la transmet. Il puise son inspiration dans le terroir de la kabylie profonde.

Homme de confiance et de relation, il sauvegarde les valeurs humaines ancestrales qu’il oriente vers l’altruisme.
Il a un bon verbe et excelle dans l’expréssion orale.

Par certains côtés, il me fait penser à Si Mohand ou M’hand.

Homme respectueux et respectable, de bon conseil, aux attitudes paternalistes, le maître porte son aide aux filles et aux garçons qui embrassent une carrière artistique. Il les pousse à travailler dans le perfectionnisme.
Il veille au grain comme la reine des abeilles dans sa ruche.

Une voix libre dans une voie libre, il a su passer des messages aux jeunes générations dans leur langue maternelle. Le Mass a contribué à l’émergence de certains grands chanteurs par ses textes poétiques.

Je témoigne personnellement du dévouement qu’il avait à notre égard, à l’époque où nous chantions dans la chorale kabyle de Tizi-Ouzou. Je ne dirai plus la chorale des filles du lycée mais plutôt les choeurs des sirènes, filles de Fadhma N’ Soumeur.

Les femmes et les hommes kabyles d’aujourd’hui, en particulier ceux de ma génération, ont été bercé dans leur jeune âge par la belle voix pure masculine de ce poète, animateur et éducateur.

Je viens rendre un grand hommage, de son vivant, à cet homme de culture kabyle, Mass Ben Hanafi, amghar azemni, ce père spirituel.

Paris le 30 janvier 2008
Malika Domrane

Messages

  • azul felawen je suis l’une de ses dernières élève et c’est vraiment un honneurs pour moi d’agrandir et d’apprendre dans son émission arif elkanun les base de nos traditions et notre culture je le souhaite une longe vie inchalah et notre devoire c’est de penser a lui ami yedar maci ima rayemat tanmirt enwan

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.