Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Culture > Les origines de Yennayer

Les origines de Yennayer

vendredi 20 janvier 2006, par Rezki Mammar

Le nouvel an berbère commence à entrer dans les moeurs. Par contre, cette fête est mal connue. Rezki.net a choisi de vous faire partager le peu qu’il sait de Yennayer.

Lire également Yennayer 2013 à Acigné, Paris et Chilly-Mazarin et Yennayer 2013 à Ivry et Beauvais.

On est bien en peine lorsqu’il s’agit de parler de Yennayer. " On ne sait ni les origines de cette fête, ni la façon dont elle a été intégrée en Afrique du Nord ", précise Nedjima Plantade, lors d’une table ronde organisée le 14 janvier par Tamazgha. Le nouvel an berbère, actuellement célébré le 12 janvier correspond au calendrier Julien.

Rendre à César...

Yennayar vient de Janiarius, qui a donné son nom au mois de janvier. Jusqu’au Ier siècle avant Jésus-Christ, les Romains faisaient commencer l’année en mars. Jules César a ensuite procédé à une réforme à l’origine de notre calendrier julien. César appartenait à une famille réputée, la gens Julia, d’où le nom. Problème, le nouveau découpage donne une année de 11 mois auxquels on ajoute 28 jours. En fait, ce système ne coincide pas avec le rythme solaire. Cela n’était pas du tout pratique pour les agriculteurs.


Ci-dessus, Malha Belbrahim et Nedjima Plantade

Pour trouve une solution au décalage entre l’année sur le papier et l’année réelle, il faut attendre 1582. Le pape Grégoire XIII élabore alors un calendrier qui porte son nom, celui que nous utilisons. Bien sûr, tout le monde ne suit pas les conseils du souverain pontife : c’est le cas des orthodoxes qui décident de garder le calendrier julien.
Et les Berbères dans tous ça ? En fait, en Afrique du Nord on ignore totalement la réforme grégorienne, du moins jusqu’au XIXème siècle. Les musulmans ont bien apporté un calendrier lunaire, mais les populations restent relativement insensibles à ce mode de calcul lunaire.

L’hypothèse andalouse

Maintenant que nous avons identifié l’origine du calendrier berbère, il faut essayer de comprendre comment le calendrier julien de César s’est retrouvé en Afrique du Nord. Et là, les choses sont compliquées. Il existe deux hypothèses, plus celle de Nedjima Plantade.


Ci—dessus, Afulay nous décrit Yennayer dans son pays, la Libye.


La première théorie consiste à dire que la conquête romaine de l’Afrique du Norda entraîné une latinisation du nom des mois. Mais cette explication est simpliste et ne tient pas debout. " En Afrique du Nord on n’a absolument pas de traces de cette transmission ", explique Plantade. Autrement dit, aucun document ne vient confirmer cela.
Une autre explication a été avancée dans les années 50 par l’ethnologue Jean Servier. Puisque le calendrier julien est là et qu’il n’est pas arrivé par le biais de la latinisation, il aurait pu être transmis par un autre biais, d’autant que les noms latins étaient connus partout. Cette hypothèse dîte " copte ", penche vers une origine égyptienne des mois. Il existait d’ailleurs une continuité entre Berbères et Égyptiens. Ces derniers divisaient l’année en 12 périodes de 30 jours et y ajoutaient 5 jours supplémentaire. L’année commence avec août-septembre avec les crues du Nil. Chaque mois porte un nom de divinité égyptienne. L’ennui avec cette hypothèse, c’est qu’on n’a pas de traces de ces noms chez les Berbères.
Nedjima Plantade propose une hypothèse différente, dîte " andalouse ". Le calendrier julien serait arrivé en Afrique du Nord au cours du Moyen Âge : à cette époque, les Berbères sont en contact avec des textes d’agronomes espagnols, principalement andalous.

Le point de départ

Pour finir, pourquoi est-on en 2956 ? Il s’agit en fait d’un repère fixé de manière rétroactive par l’Académie berbère dans les années 70. A l"époque, le but était d’établir un lien avec l’Égypte antique. Il y a 2656 ans, donc en 950 avant Jésus Christ, un Berbère est montée sur le trône égyptien. Shéshonq Ier (Cecnaq en berbère) inaugure la XXIIème dynastie, issue d’une famille venue de Bubastis. Il s’agit donc d’un choix récent, symbolique.

Lire également Le calendrier agraire berbère

Cette semaine, Yennayer donne lieu à de nouvelles rencontres :
- Une conférence intitulée Nouvel an berbère et pénétration libyenne en Égypte, par Mohand Harouz, samedi 21 janvier à 16h00, Maisons des associations, 93 La Cannebière à Marseille. Cette rencontre est organisée par l’Association culturelle amazighe de Marseille.
- Une conférence intitulée Yennayer, signification et rites, par Madjid Boumekla, dimanche 22 janvier à 15h00 Maison des association de Paris 12ème, 181 avenue Daumesnil, métro Daumesnil. Cette rencontre est organisée par le Cerak.

Commentaires

  • azul fellawen, juste une petite remarque a propos de l’origine de yennayer, je pense toujours on a tendance a dire que tout ce que les berberes en fait l’ont tiré d’ailleur:des romains, grece, egypte...est ce cette civilisation a existé ? n’importe qui raconte n’importe quoi d’ailleur y en a meme ceux qui disent que le bérbère est à l’origine est de l’arabe, vous vous etes meme aller un peu loin jusk’a dire je sais pas quoi que yennayer=janiarius, et je me pose la question si ce que j’ai appris est correcte disant que yennayer= yen ayyar : yen=le chiffre 1 (yiwen=yn) et ayyar= lune (ayyur=yr) en tout ça donne premiére lune ou premier mois (yennayer c’est pas janiarius c’est arbitraire vos hypotheses)et concernant l’année 2956 c’est une date refernence à l’entré des berberes en egypte.

    • Merci pour votre commentaire. D’abord je tiens modestement à rappeler que cet article n’est que le compte rendu d’une table ronde, rien de plus. Par ailleurs, l’éthymologie de Yennayer n’exclue pas le sens berbère, il est d’ailleurs tout à fait possible d’affirmer que certains mois latins ont des origines berbères. L’Afrique du Nord étant une source inépuisable en terme de connaissances de la nature, en particulier dans le domaine des plantes, les Romains y ont énormément puisé. Je vais inclure les infos que vous donnez dès que j’en trouve le temps.

    • azul fellawen , je suis d’accord avec vous ,j’ai déjà entendu parler que le calendrier bérbére commance a l’entré des berberes en egypte.

    • Moi qui me trouve dans un carrefour entre mère berbère et père arabe, vous me dérangez et beaucoup par certains détails. Je veux que chacun pense grand. Pense à tout ce qui unit religion , patrie et non le fait de conjuguer juste au passé. Ouvrez yeux et penser avenir. Les pays s’unissent par contre vos détails éclatent le pays ... Sur ce je vous passe ce récit :

      Ibn Khaldoun lui-même prend fermement position en faveur de ce qu’il appelle "le fait réel, fait qui nous dispense de toute hypothèse... : les Berbères sont les enfants de Canaan, fils de Cham, fils de Noé, ainsi que nous l’avons déjà énoncé en traitant des grandes divisions de l’espèce humaine. Leur aïeul se nommait Mazigh ; leurs frères étaient les Gergéséens (Agrikech) ; les Philistins, enfants de Casluhim, fils de Misraïrn, fils de Cham, étaient leurs parents. Le roi, chez eux, portait le titre de Goliath (Djalout). Il y eut en Syrie, entre les Philistins et les Israélites, des guerres rapportées par l’histoire, et pendant lesquelles les descendants de Canaan et les Gergéséens soutinrent les Philistins contre les enfants d’Israël. Cette dernière circonstance aura probablement induit en erreur la personne qui représenta Goliath comme Berbère, tandis qu’il faisait partie des Philistins, parents des Berbères. On ne doit admettre aucune autre opinion que la nôtre ; elle est la seule qui soit vraie et de laquelle on ne peut s’écarter" (traduction de Slane).
      Malgré cette objurgation d’lbn Khaldoun, nous devons également tenir compte, car elle n’est pas sans conséquence, d’une autre opinion qu’il nous rapporte avec précision : "Tous les généalogistes arabes s’accordent à regarder les diverses tribus berbères dont j’ai indiqué les noms, comme appartenant réellement à cette race ; il n’y a que les Sanhadja et les Ketama dont l’origine soit pour eux un sujet de controverse. D’après l’opinion généralement reçue, ces deux tribus faisaient partie des Yéménites qu’lfricos établit en Ifrikia lorsqu’il eut envahi ce pays.

    • Pour ma part je pense que votre hypothèse est fondée sur une croyance : celle selon laquelle nous les Berbères ne sommes pas dignes d’intérêt et qu’il faudrait nous rattacher à une origine extérieure.Vous supposez que les Berbères ne seraient pas originaires du contient africain. C’est une opinion tout à fait respectable et vous l’exposez habilement. L’histoire nous apprend aussi qu’il y a quelques millénaires le désert saharien n’existait pas et qu’à sa place notre continent était irrigué et représentait un trait d’union entre le nord et le reste de l’Afrique. Mais je vous laisse à votre opinion.

    • Vous citez les géographes arabes et Ibn Khaldoun. C’est vieux tout ça et beaucoup de travaux récents ne suivent pas ce genre d’idée saugrenues. Heureusement qu’Ibn Khaldoun a écrit des choses plus inteligentes. Vous parlez des Berbères avec condescendance et finalement Yennayer (le sujet de cette page) ça ne vous intéresse pas beaucoup.

    • Les Lybiens ou Amazighs sont les premiers habitants d’Afrique du nord.

      L’Afrique du nord antique s’appelait "Lybie".

      Les protoberbères sont les enfants de Pout,Fils de Cham,Fils de Noé.

      Ces Hamites étaient évoqués dans l’Ancien Testament.

      les protoberbères étaient des nobles et des hommes libres.

      Ils étaient sédentaires,nomades et semi-nomades.

      Ils étaient en trés bonne santé,trés fort en botanique et en Magie.

      "Les Lybiens étaient les gens les plus sains du monde" - Hérodote -

      Poétes,dramaturges,savants...

      Leurs fables étaient considérées comme oeuvres littéraires !!!

      les premières croyances berbères étaient plutôt Animistes et Héllensites.

      Ils croyaient à la vie aprés la mort.

      L’habit qui était porté par les grecs était à eux.

      Ce sont les Lybiens qui ont apprit aux grecs à atteler leurs chevaux à leurs chars.

      L’égide aussi était porté par les protoberbères.

      Ce sont eux aussi qui ont crée les premiers Arts de combat qui ont donné naissance aux Arts martiaux.

      Effectivement les Hyskos de l’Egypte ont exporté un ensemble de techniques de combat en Asie vers 1100 AV JC.
      Les Asiatiques développèrent leurs techniques et créèrent
      les arts martiaux : le Jujutsu,Judo,l’Aikido...

      Ensuite les peuples de la mer(Nobles),
      une confédération de tribus originaire d’Europe arrivèrent sur leurs
      terres ainsi que sur toute la méditerranée :

      les Achéens, les Troiens, les Danaéens, les Lyciens, les Sheklesh, les Philistins, les Tyrrhéniens...

      les tribus lybiennes et les peuples de la mer s’allièrent contre l’Egypte.

      C’est à cette période qu’on emploie le terme LYBICO-BARBARE ou berbère.

      Et puis aprés les colonisations,des Tribus et des Confédérations se créerent : Kabyle,chaouia,Touareg,Rifain...

    • Il est une chose indispensable dans ce genre d’affirmation...c’est d’afficher ses sources...sinon c’est du vent...

    • ya pas grand chose à faire pour vous monsieur l’arabo-berbère...on vous dérange ??? mais savez-vous monsieur que cela fait 14 siècles que la civilisation arabo-musulmane nous dérange et autrement que par des discours...les arabes sont des orientaux...les berbères sont des africains c’est pourtant pas très compliqué à comprendre...quant aux mélanges et autres croisements ethniques...nous avons toujours été ouverts à toutes les civilisation à condition que cette dernière ne soit pas dévastatrice comme celle que nous subissons depuis 14 siècles

    • - D’où vient l’homme ?
      Il vient d’Adam (Adan) et de Houa (Eve).
      D’où viennent Adam et Houa ?Ils viennent du paradis.

      Si on veut parler d’origine, l’homme ne peut avoir qu’une seule origine mais il a subit des croisements au fil du temps.

      L’odeur du paradis est en chacun de nous, c’est pour cela que l’homme sur cette terre est à la recherche permanent du Bonheur.

      Chercher son origine, c’est chercher le chemin qui mène à cette origine.

    • il faut rétablir des vérités basées sur les faits. la fête yennayer (nouvel an) estbien ancrée dans l’ouest algérien depuis tres longtemps et peu et pas du tout en kabylie ; beaucoup de traitions berberes restent ancrées dans l’ouest (mariage à Tlemcen, fantasia dans les haut plateaux.. en conclusion l’algérie ste bebere et la langue ne doit pas imposer l’exclusivité, on poeut parler anglais et ne pas anglais.
      sur que le colonialsme a favorisé les kabyles , mais la pluparts ont resisté à ça mais malheureusemlent des jeunes manipulés voient l’autre algérien non berberophone comme un adversaire. j’ai essayé de vivre en kabylie, j’en ai tellement subit que je deconseille à quelqu’un berbere d’origine ne parlant pas le berbere ou lekabyle de resider
      ceci est un fait mais je ne generalise pas il ya une minorité de kabyles complexes parleur culture et sont plus français que leurs feres algériens

    • Les Kabyles n’ont rien imposé à personne. Au contraire, ce sont eux qui ont essayé de réveiller les autres pendant que l’Algérie de Ben Bella à Boutef a toujours crache sur son identité berbère. Yennayer n’appartient pas qu’aux Kabyles, mais ce sont eux qui les premiers ont boycotté la culture officielle, qui ont manifesté, pris des balles dans le dos et qui ont vu leurs intellectuels décimés par les barbouzes algériens. Alors le jour où les autres se réveilleront, ils sont les bienvenus, on a besoin de bras pour se battre, Mais de grâce les Kabyles n’ont pas de leçon à recevoir de ceux qui ont renié leur culture pour se mettre à la remorque de l’Orient. Quant à la colonisation, on en reparlera parce que jusqu’à preuve du contraire, si la France avait avantagé les Kabyles elle aurait donné des noms de famille kabyle aux populations, alors qu’en réalité elle a servi les intérêts des arabophones, comme elle continue de le faire dans l’immigration en ouvrant des instituts du monde arabe et des chaînes dans cette langue. Vous mentez tellement que vous n’osez même pas signer vos commentaires.

    • Tu n’es pas du tout objectif, et pour ton info, les oranais n’on rien renié ils ne savent plus, c’est différent et ils sont plus méditerranéens qu’orientaux - Ouvre toi à l’Algérie, revendiquer uneidentité de manière exclusive n’est pas constructif

    • Faut arrêter la parano les gars, vous êtes ridicules mais pire on ne peut pas communiquer avec vous tellement vous êtes fermés
      Revendiquer une identité de manière exclusive n’est pas constructif

    • L’origine de l’homme est Adam et Eve.

      Et même si l’on croit Darwin, nous aurons toujours les mêmes origines.

      On appelle Arabe celui qui parle Arabe et pense Arabe.

      Arabe n’est donc pas une race mais une culture véhiculant le Coran et protégeant son sens d’origine, la traduction étant toujours infidèle.

      L’Islam est venu établir un monde de virtues, il a incriminé toute discrimination raciale, les qualités individuelles étant le seul critère de privilège (Hadith).

      La notion de race n’est qu’une notion débile, elle n’a aucun fondement moral ou logique.

      Parler des origines des berbères n’est qu’un signe de racisme aveugle et dévastateur. Ils acceptent qu’ils viennent de différents coins du monde, eh bien, une fois entre eux, ils seront aussi racistes.

      Dire que les ’Arabes’ ont détruit la culture berbère n’a aucun fondement. La culture berbère et Arabe se ressemblent étrangement ! Ce qu’ils voient comme différence n’est qu’un aspect protocolaire qui diffère d’une région à l’autre.

      Ces gens-là ne font que puiser dans le détail et la discodre pour satisafire un malaise psychopathique au fond d’eux même.

      C’est malheureux de voir tout ça au moment même ou les nations se rallient entre eux pour une vie meilleure.

      Plus malheureux est de voir tout ça en Algérie entre des Algériens qui ont subit les pires à travers les siècles, qui ont toujours vécu ensemble, qui ont repoussé les invasions l’une après l’autre au prix de leurs sang et leurs chers, qui se sont aimés sincèrement, qui se sont crées une identités à travers les siècles, l’identité algérienne avec toutes ses connotations et annotations...

      Malheureusement encore, quand on se rends à Tizi, on a pas l’impression de partager cet amour.

    • curieusement les arabo-baathistes algériens comme toujours polulent le débat pour persevérer dans leurs racisme antiberbère (alors que le débat portait sur les origines de yenayer).En tant qu’algérien je n’ai jamais ressenti le racisme dans les régions berberophones d’algérie ou d’afrique du nord. L’arabe en tant qu’individu n’est pas raciste également, mais son idiologie arabo-baathiste est dangereuse (voir pire que le nazisme ou le sionisme). Le saint coran est exempt de toute conotation raciste entre cryoyants, mais tout les musulmans ayant succédé au prophète (aalayhi salat oua salam) sont d’un racisme sidérant. Dire que les kabyles sont favorisés par la france est un exemple typique d’idiologie arabo-baathiste au service du pouvoir qui divise les algériens depuis l’indépendance. La france à plutôt favoriser les arabo-baathistes qu’elle a porté elle même au pouvoir pour mieux piller les richesses algériennes(exemple:ben ella,boumédienne,chadli...boutef).
      la france soutient toujours les arabo-baathistes en algérie et en france à présent(institut monde arabe,arabe enseigné en france et en algérie, soutient du candidat boutef aux élections....) et pratiquement rien pour le berbère. Il n’ya aucune égalité de traitement, mais allah est grand il a des réponses à tout. Sans parler des conquérents arabes (oqba,ben noucier,bnou hilalals....jusqu’aux alaouites),ils ont tous brulé des bibliothèques berbères,gommé les traces de la culture et de la civilisation bérbères.les arabo-baathistes n’ont aucune culture de l’histoire en dehors de l’istoire arabo-islamiste et comme preuve ils confondent islame et arabe.
      je m’excuse de ne pas parler de yenayer comme jour de l’an berbère et ces origines car le débat est polué, mais je pense qu’il marque la date de la première dynastie berbère en tout cas yen=1 chifre 1 en berbère ayer=ayur lune en berbère, ayer=mois également donc le tout 1er mois d’existance de la dynastie berbère qui réuni la Libye et l’Egypte sous Sochung.

    • YENNAYER

      En ces temps, on parle beaucoup de la journée de Yennayer dont la célébration trouve de plus en plus d’ampleur aussi bien dans les régions d’Afrique du nord qu’à travers les médias.
      Seulement, le sens donné à cette journée, à travers toutes les manifestations organisées ça et là, est malheureusement faussé.

      D’une manière générale, aucune mémoire, histoire ou culture ne peuvent être considérés uniquement sous un angle folklorique, comme c’est souvent le cas, dans la manière utilisée par l’occident, à réduire toutes les richesses civilisationnelles des peuples dominés, à de simples habitudes populaires, transmises de génération en génération, pour solliciter telle bénédiction, satisfaire tel saint ou attendre telle faveur du ciel, comme si on était de nouveau au siècle des oracles de l’époque grecque.

      Bref, pour revenir au Yennayer, cette journée n’est ni le souvenir d’une bataille, ni le symbole de je ne sais quoi que ce soit. Seulement, nos intellectuels, tombant souvent dans la légende, au lieu de transmettre la science, perpétuent l’ignorance.

      On dit que Yennayer est la porte de l’année. Ce qui veut dire : premier jour de l’an.

      On dit aussi qu’en ce jour, nait la saison chaude (yetslal ouzghal).

      A force de m’interroger sur ce deuxième dicton, j’étais amené à noter les levés de soleil d’hiver et je me suis rendu compte qu’à un moment donné, la nuit arrête de s’allonger pour commencer de nouveau à se raccourcir ; permettant ainsi au soleil de se lever, chaque jour, un peu plus tôt que le jour précédent.

      Cette journée qui nous amène un rayon de soleil supplémentaire, plus matinal que la veille, n’est-elle pas effectivement la porte de l’année.

      Et ce rayon de soleil qui met fin à la progression de la nuit, n’est il pas porteur de tous les signes prometteur d’espoir, de bonheur et de prospérité à des peuples qui vont se réveiller pour entamer un cycle nouveau de la saison chaude.

      Yennayer est donc une journée universelle, de signification astronomique. Le rayon de soleil qui vient l’annoncer tous les 365,2422 jours ne se lève pas forcément le 12 janvier du calendrier grégorien qui n’est qu’un calendrier bricolé au temps du Pape Grégoire en 1582.

      Par conséquent, au lieu de figer Yennayer suivant un calendrier reconnu non crédible par ceux-là même qui l’ont établi, ce jour de l’an plus véridique que le premier janvier doit être fixé par des spécialistes selon des données scientifiques et astronomiques.

      A ce moment là, on aura débarrassé le soleil de Yennayer de l’obscurantisme et des croyances de grand’mères ; un soleil qui brillera et rayonnera sur un peuple qui n’aura plus besoin de se tatouer le front avec le sang des volailles sacrifiées, jadis, à l’occasion.
      Saadi

    • C’est bien beau ton discours ou tu fais appel à de tres nobles sentiments d e fraternité et d e concorde. Mais si la culture arabe ne menace pas notre culture va expliquer aux indiens d ’Amérique que c’est par fraternité qu’on les encastrer dans des réserves.
      Nous vivons nous aussi dans des réserves culturelles. NON monsieur l’arabe et le berbère ne s e ressemblent pas etrangement ce sont deux langues et deux cultures différentes.Car cette logique de rapprochement et de fraternité n’a de visé que l’assimilation et l’absorption culturelle. Nous sommes differents et respectez nous comme te. quand au discours qui consiste à manipuler tantôt les origines biologiques tantôt la religion, c’est l’idéologie pan arabe qui en usé plus que d’autre. OUI TOUS LES HOMMES SONT freres, les différences sont linguistiques et culturelles alors respectez la notre.

    • Je partage le meme sentiment que vous. Tous ce qui est berbere est systématiquement suspecté et remis en cause. malheureusement nous participons activement à cette machinerie. Regardons par exemple les étymologies. aqvayli et Ta qvalit /kabyle est défini comme étant de l’arabe et ce sans aucun approfondissent.
      On s e pose jamais ce genre de question dans le cas du persan ou de l’espagnol (elle contient pourtant 60°/° de l’arabe.) Soyons conscient que le monde des chercheurs et des universitaires est un univers d’humains et pas d’anges.
      les rites et les mythes sont de l’avis même de l’anthropologie fondé en grande partie sur origines incertaine s et ce quellle que soit la culture auquelle ils appartiennent. L’important dans un mythe ou un rituel comme yennayer ce ne sont pas ses origines mais la manières avec lequel il opère et prend sens.
      Mohand

    • Ne pleure pas comme une femme ,ce que tes ancetres n’ont pas su defendre comme des hommes ,ce n’est pas de ma faute si mes ancetres sont venus et vous ont colonises ,pauvre arriere qui n’a rien compris a la vie et qui et qui se refugis dans des idees nazis style race superieure

    • Les sites amazighs sont ouverts et tolérants, on accepte la critique : comme ça on saura que vous n’avez pas d’arguments. Vous êtes convaincu que vos ancêtres sont arabes, c’est là le résultat d’une politique d’aliénation. La France coloniale aussi voulait nous faire croire que nos ancêtres étaient gaulois, ça ne les a pas aidé à rester.

    • Si tu veux voir comment sont venus tes anscetres et comment ils ont colonisé l’Afrque du nord je te conseil de lire l’histoire des berbères du grand historien arabe Ibn KHELDOUNE.
      Oui ce n’est certainement pas d e ta faute mais la vérité devrait triompher enfin sur toutes ces salades ideologiques qui endorment plus d’un. C’est important de retablir les distances. C’est une condition primordiale à toute entente entre communautés. OUI
      les nords africains ne viennent pas tous de la souche berbère. Il Ya les arabes et les berbères et UNE MINORITE METISSES arabisée. Mais tres tres tres peu d’ARABE berberisés.
      Mohand

    • e n’est pas du racisme et je te defie de relever dans mes propos un quelconque racisme. Je m"insurge seulement contre certaines technique de manipulation langagière dont font preuve certains intellos pan-arabes lorsqu’il s’agit de parler des berbères :
      - Nous sommes tous freres MAIS pas d ans l’islam, l’arabité ou un quelconque descendant de Nohé, nous sommes frères dans l’humanité
      - la manip qui consiste à dire que ns sommes tous mélangé et qui présupposerait que nous n’existons plus en TANT que culture et langue et que nous n’avons plus aucun avenir en tant peuple.
      Si melange il ya ca doit etre tt le monde qui doit se sentir mélanger et non seulement les minorités.
      - Le fait de revendiquer sa différence et sa culture ne peut pas etre entaché de racisme ou d e nazisme.
      Mohand

    • je te donne un conseil vas décoloniser d’abord ton pays arabe ,les arabes meurent tt les jours si c pas a cause de la guerre et les attentats ,c à causede vos heros qui vous gouvernent ,retourne la bas et vis pas avec c amazighs arriérés ,tes ancetres ne sont pas venus pour nous coloniser mais plutot chasses par la faim ,chich dis moi si la civilisation egyptienne ,asirienne ou phenicienne ou meme ce que vous appelez l’andalousie sont des civilisation arabes ,j’ausquau annes 70 vous vivez dans des tentes ,vous etiez des nomades vous allez le rester la preuve apres l’afrique du nord vous etes partout en europe ,australie ,amerique du nord et amerique latine y a une phrase d’ibn khaldoune qui te vixera mais je prefere que tu verse des larmes comme une femme sur vos victimes ,vous etes dans l’urgence , parce que à ta place je prefere me taire on dit en kabyle "tasusmi ed wetmas ntmusni" vive la libetre

    • J e te fais remarquer que ce sont les autres notamment les arabes qui abordent cette question des origines des berbères lorsque ceux-ci tentent de rétablir leur droit linguistique et identitaire.
      Moi je crois sincèrement que l’islam est tt comme tt autre religion une création humaine donc une culture comme vous le dites vous même.
      les ARABES la vivent en tant que marqueur identitaire tres puissant. C e n’est pas la foie qui est en vogue mais une volonté de se différencier des autres. On parle davantage de Système organisationnel Arabo-musulman. C’est la raison pour laquelle les autres peuples qui ont une profondeur historique et une mémoire
      soutenue par une réalité sociolinguistique tentent eux aussi de se démarquer à l’instar des berberes, turcs, iraniens etc
      Car face à la culture arabo musulmane dont la morale consiste à tyraniser les femmes, couper les mains et j’en passe, il ya d’autres culture pacifiste comme la notre qui est fondée sur l’egalité, la resistance et la democratie directe.

    • Ibn kheldoun est un historien arabe mon cher ami. Le contexte dans lequel il vecut ne lui permettait pas d’avancer des hypothèses qui s ortiraient du contexte historique religieux. Nous savons maintenant grace aux archéologues et aux scientifiques que la presence des berbères est antérieurs à celles des arabes. l’argument biologique est pour ma part un pur baratin. le sytemes de cousinage est une autre façon d e faire du racisme. Tous les hommes s ont frères et point à la ligne.
      Tout le reste e st culturel. Quant à toi tu doit pouvoir choisir entre ta mere et ton père. Mais ca doit etre plus facile plus pratqiue et plus e conomique pour toi de choisir l’arabité car etre berbere c’est une vie de resisitance.

    • Salut,je veux juste comprendre une phrase qui l’a ecrit(ibn khaldoun) chaabou el djazeir mouslimoun wa ila al ouroubati yantassib

    • C’est un beit (ver) d’un poeme composé par le précurseur de islamistes algérien Abdelhamid ibn badis dans les années 30. Un imam qui s e prenait pour un grand savant et que l’on adule en Algérie car ce sont
      les fidèles de sa secte" association des oulémas " qui s’est emparé du ministère de l’éducation nationale au lendemain de l’indépendance. Son association était pourtant opposé aux indépendantistes avant 1954.
      les militaires ont concédé l’eduction nationale pour bénéficier d’une certaine légitimité coranique qui contrebalancerait du moins pensaient ils, les rudesses du coup d’etat et les c ris d e l’opposition.
      Resultat des course : arabisation via des profs integristes du moyen orients et production à la chaine de l’integrisme qui a fait plus 100000 morts.

    • moi ce qui je sais c’est que les politiques les emirs et les chefs religieux ils ont toujours fait en sorte a nous cacher la véritée depuis quatorzes siècles

      dans mes souvenirs personnel dans les années 63 / 64 j’avais un livre d’histoire ecrit en arabe par AHMED TOUFIQ-ELMADANI KITAB-ELDJAZAIRde )l ancien ministre des hibous en algerie

      le livre disai des chercheurs disent que le peuple d afrique du nord il vien de hétiopé et d autres disent de la syrie et d autre disent de palestine ou du yemen
      et d autres lieus du moyen-orient ect ect ect -----

      et a la fin y as un qui dis ons vien de l europe de l ouest des rives de la meditéranée en traverssant jibraltar ( cart pour connaitre les origines d un peuple il faut chercher la ou il ya des ressemblences telle que la couleur de sa peau ou sa taille ou encore les lettres alphebitiques par exemple le V ou le TCH ou le G le J et d autres encore prononcer dans la langue berbere
      c’est des lettres inéxistentes au moyn-orient

      ET TOUFIQ-ELMADANI disai a la fin l’histoire d algerie est ecrite avec des IDÉES POLITIQUES ET NON SIENTIFIQUE LE BERBERE ETS PARTIE DE L ESPAGNE ( confirmation de nos origines)

      ET APRES QUELQUES MOIS DE L APPARITION DE CE LIVRE
      UNE PROPAGANDE EST SORTIE EN ALGERIE DISENT QUE CE LIVRE EST PLEIN D ERREURS CE QUI DIT C EST FAUT IL FAUT RENDRE TOUS CES LIVRE AU LIBRAIRIES et c est devenu un peut comme interdit de le posseder

      quelques mois apres TOUFI-ELMADANI a quitter le ministere pour un poste moin importent ou ont entend pas parlér de ( LUI pour toujours

    • Les berbères ne viennent de nul part ils ont poussé comme des arbres sur leur propre terre qui est l’Afrique du Nord. A celui qui te demanderait d’ou tu vient retourne lui la même question et tu verra qu’il ne saura pas lui non plus te répondre avec certitude. La reccurence de cette question cache quelque chose de malintentionné dans le cas des berbère. C’est POUR NOUS TRANSFORMER EN ÉTRANGERS SUR NOTRE PROPRE TERRE. EH oui du moment ou nous venons de quelque part NOUS sommes tout autant illégitime chez nous.
      NON nous sommes berbères et nous sommes CHEZ nous en Afrique du nord. C’est notre pays et rien ne pourra changer cela meme pas notre DISPARITION ;

    • Chasse le naturel et il revient au galop
      notre origine serait donc notre destiné et le chemin qui mene au paradis s erait sans aucun doute l’islam et l’arabité donc le reniement de notre identité
      Alors écoutez moi vive l’enfer

    • Que est qui serait constructif alors ? Demander aux autres de revendiquer aussi notre identité et de remplacer le Maghrab arabe par berbere. Vous avez un grand problème vous musulmans. Vous croyez que le prophete va exercer une sorte de piston tri balistes au paradis et vous vous précipiter à revendiquer la même origine que lui. Ce qui serait constructif est que nous suivions tous cette odeur de paradis ou selon certains les panneaux sont marqués en ARABE.
      Cessez votre mascarade

    • Que chacun sa croyance moi, je me base sur le savoir (tel cet outil qui nous permet de comminiquer). L’origine de l’homme rattachée à Adam et Eve n’est qu’une croyance générée et appartenant à l’histoire des juifs (origine des 3 religions monothéiste, d’où 90% du coran ne parle que des juifs et rien sur les arabes). Les sciences modernes (anthropotogie, archéologie...) rattachent l’homme au singe (Licie, Toumaï...) à une date préhistorique où Adam n’éxistait pas encore. Et que l’homme s’est développait puis parti de Taferka/Afrika/
      Afrique... Bref ! Si on révèle réellement la vraie origine du Peuple Amazigh (berbère), c’est toute la culture universelle qui sera remise en question. A bon entendeur azul !

    • Mrs. ou Mes. Hiziya et Algerinous, puisque vous dites que c’est pareil, mais alors pourquoi vous ne vous identifiez pas alors à l’amazigh et non à l’arabe et/ou musulman ?
      Vous dites que c’est pareil, mais alors pourquoi, en tant qu’algerien, marocain ou tunisien vous répondez "je suis arabe". A la connaissance du plus ignorant, "l’arabe" c’est pas en Afrique. Puisque vous citez la religion, le coran à coup sûr (où on trouve beaucoup de mots perses et même grecs : donc al-yah=allah/yah-ve manque de vocabulaire), alors je vous renvoi au chapitre (sourate)Attur (no.52) et versets 19 à 25 (?!!!).

    • ma mere me disait au jour de yeneyer,le soleil nait et a une grosseur d’un grain de blé.

    • Bonjour tout le monde,
      Azul akw fellawen.
      Je ne voit pas ce qui dérange dans le débat ! Chacun émet juste son avis et ça n’engage que sa personne.
      Le fait d’être le fils d’une berbère mariée à un Arabe est en soit une richesse et une fierté ! C’est mon avis et je le défend !
      Aujourd’hui on est avant tout Algérien, certes ! Mais que connaîs t-on de notre histoire, poutant millénaire et bien profondément ancrée dans les fins fonds de l’humanité.
      Comment peut on être fiers de nos origines si nous ne les connaissons pas !
      La connaissance de l’Histoire de notre pays est un besoin vitale et le meilleur ciment pour l’édification d’une nation forte, car réconciliée avec son âme.
      Les excès que certains laissent apparaitre sont dus au refoulement de notre identité par le système politique et surtout à l’amalgame, savamment entretenu, qui consiste à dire qu’être musulman impliquait d’être "automatiquement" arabe. Et nos frères musulmans Chinois, perses, russes...??? Mais ça c’est un autre débat !
      Afud iggerzen.

    • les kabyles ne sont pas des berbères ( touareg, mozabite...etc), se sont pour la plupart des vandales et autres peuplades d’Europe de l’est descendus en Afrique du nord par l’Espagne et qui se sont greffés aux vrais berbères.
      il n’ y a qu’a voir les différents profils génétique de cette tribus .
      si on remonte à qui été la avant qui et bien on va bien s’amuser.
      est ce que les indiens ( sioux, apache...) sont reconnu par les USA ? de même avec d’autres pays.
      quand on fait une fixation sur son identité à ce point , c’est qu’on est vraiment perdu.
      et puis,le racisme est chez les kabyles autonomistes car combien d’arabophone vive à tizi ouzou alors que eux parasites Alger , Oran , bba ,setif.

      à tous ceux qui crient sur les toits leur berberité , la science a fait d’énormes progrès ... faites un test ADN car au delà de révéler l’infidélité de beaucoup de vos femmes, cela vous donneras une certitude au moins.

      bien à vous Vandales et à vos descendant bruleurs de voiture qui perpétuent les traditions( en France 86 % des originaires d’Algérie sont des kabyles surtout dans le 93)

    • 100% d’accord
      bravo pour cette explication .

      "Parler des origines des berbères n’est qu’un signe de racisme aveugle et dévastateur. Ils acceptent qu’ils viennent de différents coins du monde, eh bien, une fois entre eux, ils seront aussi racistes."

    • Azul fellawen
      je suis tout a fait d’accord avec toi, sur l’origine de yanner, ca n a aucune relation n’est avec les romains, grece, egypte..etc..
      ennayer= yen ayyar : yen=le chiffre 1 (yiwen=yn) et ayyar= lune

    • Bonsoir Koukfif, vous avez posté un commentaire 6 minutes après celui-ci et le deuxième n’a pas été publié. Dire à un internaute d’aller se faire... ce n’est pas un langage à tenir. Il y a des manières de s’exprimer sans être grossier.

    • on ne s’unit pas par la religion ..grosse erreur.

      L’union c’est par un projet démocratique et laïque basé sur la liberté individuelle.

      La religion, c’est l’affaire de chaque personne ;il ne faut jamais la placer comme un lien commun car chacun doit choisir ou pas et décider comme un grand pour lui.

    • • voilà la civilisation d’où descendent IMAZGHENS

      La civilisation Capsienne en avance sur son temps qui a domestiqué les boeufs et différentes cultures agraires, la modernité de la coiffure etc...

      Le Capsien est une culture de l’Épipaléolithique d’Afrique du Nord. Il doit son nom à la ville de Gafsa en Tunisie, anciennement appelée Capsa, près de laquelle fut découvert le site d’El Mekta.

      Les gisements capsiens sont souvent des escargotières, amas de coquilles d’escargots et de cendres auxquelles sont mêlés des outils et des débris de cuisine. L’un des éléments culturels originaux du Capsien est la réalisation de gravures sur œufs d’autruche.

      Le Capsien s’étend essentiellement sur le territoire actuel de la Tunisie et de l’Algérie, surtout dans les Aurès . Inconnu sur le littoral, il ne semble pas présent au Maroc.
      Le Capsien dure d’environ 6 800 av. J.-C. à 4 500 av. J.-C. Il a été produit par des Hommes anatomiquement modernes.

      Tapez sur GOOGLE : civilisation Capsienne pour en savoir plus..

    • Retourne alors en Arabie !

    • Ouah, bravo, t’as trouvé cette idée tout seul ? Le premier arabiste venu te sort son discours débile et toi comme un perroquet tu lui réponds la première saleté qui te vient à l’esprit. Quand on n’est pas capable de dépasser le stade embryonnaire il vaut mieux se taire. Toi et lui vous êtes comme les doigts de la main.

    • les vrais berberes sont les chaouias ils sont arabes ni plus ni moins mais les kabiles sont venus de la mer egee ne sont ni berbers ni arabes

    • adyarhem rebbi lawaldinik ammis tfamilt.
      comme fellag l’a d, hchanaght wa3raben, le malheure dans tout sa c’est qu’il ya des Kabyle qui disent être arabisés, ayen tebram itbel gher wamen. Je suis né Kabyle, yemma est une Kabyle, vava aussi tte la famille l’est, je suis fière de l’être.

    • Un commentaire a été posté ici mais il n’a pas été publié ni signé. Nous prions l’auteur de le réécrire en n’utilisant pas de gros mots.

    • Un commentaire a été posté ici, mais il n’a pas été publié. Merci de le réécrire en enlevant les formules grossières. Merci.

    • il s’agit d’une date symbolisant le nouvel an Amazigh, c’est important d’apprendre par des échanges d’informations qu’il faut étayer par des sources crédibles pour ne pas désinformer et déborder vers d’autres sujets tout aussi importants auxquels il faut ouvrir d’autres éspaces pour éviter les polémiques stèriles qui minent tout débat sérieux et utile.

      je pense que le manque d’information concernant les Amazighs et leur histoire,découle du fait qu’il n’y a pas encore de règne Amazigh d’où découlerait une volonté soutenue de lancement d’études et de recherches scientifiques pour éffacer la falsification ordonnée et malveillante des pouvoirs succèssifs et usurpateurs.

      Par ailleurs en prenant connaissance de notre passé quelqu’en soit son rayonnement ou sa décadence nous aborderons l’avenir avec sérènité,et pour battre en brèche toutes les desinformations orchestrées y compris depuis 1962, il est important de comprendre qu’à partir du moment où on dispose d’une nationalité on devient citoyen d’égal droits et devoirs envers la patrie et à ce titre nous vivrons notre histoire avec fierté dans toute son Amazighité.

      N’est-ce pas que les démocraties occidentales, recourent à travers l’immigration au brassage de leur peuple pour redonner un second souffle à leur population vieillissante,

      Apprenons à nous écouter et à partager, qualités qui nous font défaut actuellement.

  • quand j’ai lu lees deux premiers mot j’ai sourit parce que je ne vois pas de ressemblance entre yenayer et janvier (avec tt mes respects bien sur) pour parler de l’origine de ce mot ,Le nouvel an amazigh est fêter par ts les amazighs ,mais moi j’ai une amie rifaine qui m’a dit que chez eux ils ne fêtent jamais yenayer ,et elle n’a jamais entendu parler de ça , j’etais etonnée .On m’a dit que les arabes aussi utilisent ce mot yenayer pour parler de janvier,donc pour quoi les historiens ne cherchent pas chez les phéniciens ? ;je veux parler de mot "berbère" moi personnellement je préfère AMAZIGH parce que c notre nom, et si vous continuez à l’utiliser les générations qui vont venir chercheront à leur tour l’origine de ce nom AMAZIGH ,comme c le cas avec yenayer ,asegas amegaz a toutes et à tous.

    • L’étymologie berbère de yennayer est vraisemblablement YEN AYUR OU AYUR WIS YEN , le premier mois de l’année. Il s’agit de la seule fete non religieuses qui est fêtée partout en Afrique du nord sous différentes appellations. l’important comme je l’avais dis dans un autre message c’est la signification qu’elle prend aujourd’hui même. Avec le 20 avril, il s’agit de la fête berbère par excellence. La plus importante s ans doute car elle nous relie à notre passé tout en nous projetant dans le présent et l’avenir.
      C’est la fete qui nous conforte dans notre berbèrité des origine s celle d’avant l’arrivée de l’islam et des arabes. En voila quelques unes d e s significations qu’elle revet de nos jours.
      Mohand

    • Azul fell-awen

      Pour moi c’est clair, yennayer, veut dire le 1er jour du mois (yen=yiwen=un ou premier et ayyer ou aggur=mois).
      La fête de Yennayer est reliée à la terre, c’est à dire à sa fécondité, sa richesse ; Les bérbères étant sédentaires, marquent chaque année leur attachement à la terre, par des souhaits ce jour là pour avoir une bonne récolte, en faisant imensi n yennayer (un repas copieux et convivial), en faisant des dons ou offrandes pour éloigner le mauvais sort etc...
      et je dirais que cela était toujours comme ça, bien avant l’entrée des bérbères en Egypte antique. Par contre, les bérbères se sont fait une référence à partir où un des leurs, du nom de Cecnaq( Shéshonq 1er) est devenu pharaon et ceci a pour nous et pour toute l’afrique du nord, une grande valeur historique et une grande fierté ; Cela prouve nous avions des hommes trés intelligents jusqu’à être considérés dans ces temps là comme des dieux, de plus ils ont réussis à unifier toute l’Egypte .

      Hmed. tannemirt

    • Ce qu’il nous faut c’est un cacnaq contemporain qui va nous unifier aujourd’hui même autour de n os valeurs et de nos intérêts.
      Aseggas igerzen i yeqbayliyen d imazighen.

  • Yennayer

    Une tendance douteuse, en mal de reconnaissance historique, toute honte bue, se lance dans une mystification de l’opinion publique, pour faire donner une ridicule mystification de Yennayer.

    Si l’adage bien connu « il faut rendre à César ce qui appartient à César » trouve sa pleine compréhension, c’est bien dans le cas qui nous préoccupe : c’est-à-dire celui de l’établissement du calendrier.

    C’est en 45 avant Jésus-Christ que Jules César, se basant sur les travaux de l’astronome Sosigène, un grec d’Alexandrie, instaure un nouveau calendrier, qui sera connu sous le nom de calendrier julien, débutant le premier janvier alors que le précédent commençait le premier mars. Le nom du mois de janvier provient du dieu Janus, le dieu aux deux visages regardant dans des directions opposées symbolisant la connaissance du passé et celle de l’avenir. Il a donné son nom au premier mois de l’année car il est aussi le dieu du Commencement. Le nom latin de ce mois est januarius (prononcer yanouarious) - dont la signification est mois de Janus - et a donné le janvier français, le january anglais ou le january (prononcer yanouari) allemand et le yenayer arabe. Nous savons que dans plusieurs langues le j et y sont interchangeables.

    La réforme julienne fut importante car elle permit de réguler le calendrier en douze mois de longueur presque égale - alors qu’auparavant l’année romaine ne comprenait que dix mois de 30 jours et deux mois de longueur variable d’une année à l’autre selon le bon vouloir du pontifex, l’autorité religieuse suprême romaine- et surtout d’introduire la notion d’année bissextile afin de coller au mieux à la durée de la rotation de la terre autour du soleil, pour permettre le retour des saisons à la même date. Cependant la mauvaise répartition des années bissextiles allait engendrer un décalage - au cours des siècles - par rapport aux saisons. Plus de seize siècles plus tard, en 1582, l’Eglise, en charge de la détermination de la fête chrétienne de Pâques - qui se base sur le calcul lunaire et solaire - décida sous la pape Grégoire XIII de rattraper le retard - calculé par des savants italiens de l’époque - et de corriger les années bissextiles. Mais l’Europe de l’époque était en pleine guerre de religion et l’autorité morale du pape ne s’exerçait que sur les pays catholiques : Empire espagnol, France, Italie et Autriche. Il fallut attendre par exemple 1700 pour que l’Allemagne adopte le calendrier grégorien, du nom du pape qui réforma le calendrier julien. Et ce n’est qu’en 1752 que le Parlement anglais décida de l’adopter aussi en décrétant que le 3 septembre de cette année sera le 14 septembre soit un ajout de 11 jours que nous retrouvons de nos jours entre le premier janvier grégorien et le premier janvier julien qui correspond au 12 janvier grégorien. Les pays d’obédience chrétienne orthodoxe n’abandonnèrent le calendrier julien qu’au XXème siècle : la Russie en 1918 après la révolution bolchevique qui voulait ainsi rompre avec la tradition de l’Eglise orthodoxe, la Grèce en 1923.

    Dans l’aire romaine qui s’islamisa à partir du VIIème siècle de l’ère chrétienne, comme le Maghreb et le Machrek arabes, c’est le calendrier hégirien qui rythmera dorénavant toutes les manifestations de la vie sociale, économique, politique ou religieuse. Cependant le calendrier hégirien, calendrier lunaire, a laissé subsister dans les campagnes, pour les travaux agricoles, le calendrier julien, calendrier totalement solaire, à tel point qu’il fut appelé El’am el filahi (l’année agricole) ou du nom romain de son premier mois yennayer ou par abréviation nayer.

    Vous voyez bien que yennayer n’est pas plus berbère qu’il n’est ... zoulou.

    Quant à la folklorique datation d’une pseudo ère berbère de 2958 après la montée sur le trône d’Egypte d’un Libyen (c’est ainsi que l’histoire dénommait les populations à l’ouest du désert égyptien), demandez à n’importe quel historien de nous donner un seul évènement historique daté en fonction de cette ère et sur n’importe quel support (stèle, pierre tombale, omoplate, papyrus ...).

    L’histoire est chose trop importante pour être manipulée sans précaution.

    • Le débat portait sur l’étymologie du mot yennayer et non sur le calendrier julien dont tout le monde connait la petite histoire.
      Il me semble cher ami que vous etes un fervent adorateur de la scientificité de l’histoire et pourtant vous ne vous vous laissez aucune marge d ’erreur devrait le faire n’importe quel historien qui se respecte. Vous êtes catégorique sur les origines incertaines de cacnaq. Soit sachez Monsieur l’adorateur d’une des plus manipulés et les plus subjectives des sciences humaines (l’histoire) que la présence d’une civilisation berbère en Afrique du nord remonte à plus de 3000 ans. On en a des preuves sur les pierres.
      Cependant, sachez tout de même que toutes les grandes nations ont fondé leur civilisations sur des mythes et non sur une quelconque objectivité absolue.
      Si vous êtes berbère, tirez votre nez de votre guidon et sachez que les savoirs se s construisent dans des situations de conflit. Parler d’objectivité nécessite une bonne dose de relativisme.
      Et si vous n"êtes pas berbère sachez qu’il existe désormais parmis les berbères des personnes qui se sont approprié un savoir d’un êtres grand niveau. C’est aussi c ela qui nous immunise contre les divagations intellectuelles aux quelles se plaisent à se livrer certains des lors qu’il est question de berbère.

    • "Une tendance douteuse en mal de reconnaissance historique" Vous êtes êtres fort l’ ami. Mais pourquoi est ce que vous ne divulguer pas votre identité ? Ne serait ce que pour éclairer cette opinion publique que nous avions tenté de mystifier nous les méchants.
      Dites moi qui vous êtes sauf si vous craignez que votre identité sappe l’objectivité superficielle dont vous vous êtes tuer à faire preuve dans ce commentaire.
      Il n’existe aucune preuve irréfutable que Jésus , Mohamed et encore moins de Moise aient jamais existé et accomplis tout ce que racontent leur fideles. Cela n’empêche pas quelque milliards d’individus de croire en leur religion( dont vous faites certainement parti). Pourquoi est ce que tout le monde se lache sur tan de thème et pète le feux en une pseudo objectivité lorsqu’il s’agit des berbères.

      Syfax

    • si vous aviez pris la peine de lire le contenu de l’article ca vous aurez epargnez bien des phrases inutiles. :
      "
      Pour finir, pourquoi est-on en 2956 ? Il s’agit en fait d’un repère fixé de manière rétroactive par l’Académie berbère dans les années 70. A l"époque, le but était d’établir un lien avec l’Égypte antique. Il y a 2656 ans, donc en 950 avant Jésus Christ, un Berbère est montée sur le trône égyptien. Shéshonq Ier (Cecnaq en berbère) inaugure la XXIIème dynastie, issue d’une famille venue de Bubastis. Il s’agit donc d’un choix récent, symbolique.

    • Vous parlez de repère fixé de manière rétroactive qu’on est allé chercher en Egypte antique alors qu’on pouvait tout simplement débuter notre calendrier à partir du règne de Massinissa. En réalité de tels repères n’ont aucune signification culturelle ou religieuse.
      Dans la grande civilisation humaine, un chronomètre ne démarre qu’à la suite d’un événement religieux qui a bouleversé l’humanité.
      En termes plus clairs, le calendrier juif commence avec la venue de Moïse,
      le calendrier que nous utilisons tous commence avec la naissance de Jésus-Christ et le calendrier musulman, avec l’avènement de l’Islam.
      Si-non, pourquoi n’a-t-on pas pris comme repères, le règne d’Alexandre Le Grand, Charlemagne ou autres ?

      Merci

  • Juste une réflexion ; mais pensez y....
    les douze mois de l’année que revendique Jules ou César ou mieux encore les théories Kabyles.
    ...Ma question ! Est ce que le Saint Coran aurait copié sur nous et nos théories ou sur le génie Mister César-Jules . Car on retrouve un versé qui dit que le nombre de mois est de 12 quand Dieu créa les cieux la terre et l’humanité ....Alors ????
    Mais vu que l’Islam est arrivé bien plus tard , donc par déduction ca doit être le Saint Coran qui copia la trouvaille a partir de nos recherche et théories.
    Personne ne veut se pencher sur le St Coran et pourtant tout y est.
    Messieurs Dames SVP.
    Cordialement

    • ilest interessant de faire des recherches,
      c’est quand meme passionant de decouvrir les origines non ?
      il faut des verités scientifiques , la science qui se specialise sur ces sujet existe, et les scientifiques font toujours de nouvelles decouvertes.

  • à propos de yennayer, les kayles chawi ..etc, ont sauvegardè la langue, et les autres regions de l’afrique ont plutot sauvegardè certaines coutumes commes les festivités ,

  • La clé du sol ouvre les cieux

    i en a yer
    premier mois

    Le premier jour du mois yen ayer
    est le premier acte de numérisation des jours
    c’est le jour de la naissance de Sidna Adam (Salut de DIEU sur lui)
    c’est le premier jour de cristallisation de son corps sur terre
    qui lui donna son nom car Adama veut dire terre
    et Assama veut dire ciel d’où il provient
    Adam est
    le premier prophète
    le premier savant
    le premier agriculteur
    car il tirait sa subsistance de la connaissance de la terre
    et du cycle de l’eau avec lequel il prit vie
    Voila donc le calendrier basé sur l’expression de la nature vivante
    et qu’on appelle aujourd’hui agricole

    A zul (Bénédiction) fellauen
    dans tout l’univers

  • On vient tous de quelque part. La question des origines à partir du moment où les données anthropologiques donnent l’est de l’Afrique comme le berceau de l’humanité, la question des origines reste posée, quoiqu’en dise Ibn Khaldoun, immense historien pour lequel cette terre (l’Afrique du Nord et non le maghreb pour ne pas froisser nos amis berbères ) aussi loin qu’on recule dans le temps a toujours été habitée par les imazighen. Si les premiers vagues humaines ont rayonné à partir de ce premier foyer vers le nord et le nord-est (proche et moyen-orient) comme les donnés linguistiques le confirment : parenté des langues nilotiques, éthiopiennes, égyptiennes et sémitiques alors le débat est clos.
    (suite)

  • Reste l’impossibilité de débattre sereinement sur tout sujet aussi anodin que l’origine de la fête de Ennayer sans que cela ne débouche immanquablement sur l’inévitable polémique arabo-berbère. Apprenons des britanniques, vainqueurs de l’histoire ( angles saxons et normands) ou vaincus ( celtes, gallois et écossais) qui ont pu se fondre dans une seule et même nation qui régné sur le monde pendant plus d’un siècle. C’est ainsi que les contingents d’écossais ont servi loyalement la couronne anglaise dans ses guerres coloniales.
    (suite 2)

  • Toujours Ibn Khaldoun qui non sans un brin de malice, s’amusait des biographies fantaisistes des souverains berbères qui faisaient remonter leur arbre généalogique jusqu’au prophète en citant ,comble du ridicule des patronymes bien berbères. Ainsi va l’histoire, mentalité bien algérienne : être avec celui qui est debout, le vainqueur de l’heure (sahib assa3a) quitte à s’en débarrasser comme des vieux oripeaux aux premiers signes de faiblesse. Par ailleurs,s’acharner sur l’ex colonisateur sur toutes nos turpitudes actuelles est ridicule. Le mal est en nous, bien ancré et c’est ce qui nous empêche de développer une vision commune de notre avenir, prompt à diaboliser l’autre, coupable de tous nos malheurs ( l’enfer, c’est les autres, de préférence ceux qui ne nous ressemblent pas, sinon ceux qui parlent une autre langue que la notre).
    Epilogue à l’usage de ceux qui tirent une fierté démesurée de leurs origines.
    Un paysan enrichi par le travail de la terre demandant la main d’une aristocrate désargentée s’est vu reproché son modeste origine. Ce à quoi il répondit que même les meilleures terres ont besoin de fumier.

  • Toutes les personnes qui ont participé au forum de " yennayer" écrivent en langue française ,langue que les habitants de l’afrique du nord pour rester neutre ont acquise d’une façon parfaite avant les indépendances des pays concernés et malheureusement mal apprise par l’arabisation à outrance surtout en matieres scientifiques d’ou le chomage croissant chez les jeunes ,mais alors aucune de ces personnes n’exprime son avis sur cette langue .Pour ma part j’ai appris le français avec amour et le considere comme langue personnelle et non nationale pour ne pas etre traité de vendu à la france ou je n’habite pas .En plus de cette langue j’ai appris l’arabe que j’adore et dommage que je ne connais pas la langue amazigh que les generations futures doivent apprendre .

    • "je ne connais pas la langue amazigh que ....les generations futures doivent apprendre".

      vous ce n’est pas la peine...

      cela dénote votre rejet de l’apprentissage de la langue amazigh.

      sinon comment après l’arabe et le français vous n’appreniez pas Tamazight qui véhicule une culture humaniste que vous refoufourguer bien volontiers aux autres.

      vous adorez finalement les langues des colonisateurs.

  • Vous êtes loin de donner des leçons d’histoire sur Yennayer,

    ce n’est pas Parce que les Bibliothèques de votre pays vous permi de faire des copies-coller. t’auffre le droit d’ecrire l’importe quoi sur un peuple, nous ne somme pas des "indigènes"

    Si vous connaissez pas yennayer ne signife pas que ce dernier n’appartient pas aux amazigh, si vous connaissez pas la langue amazigh ne signife pas que cette dernière est un patois bizarre.

    Cette article est tirée d’une pseudo conférence schizophrénique faite par un Français chez une association Tamazgha.

    Ce Francais qui se prend comme un kabyle, qui milite pour une politique d’assimilation diguisée sous le mot " intégration " des kabyles,

    Il a fait une tentative de détournement et de falsification de cette tradition Amazigh, dailleur il n’est pas le seul, dans les années 1970 certains ennemis de notre langue ont écrit que le mot "tifinagh" est d’origine Phénicien.

    Je ne voudrais m’intervenir dans ce site le fait que le propriètaire est un Français aussi.

    Je vous invite tout simplement de cesser cette démesure sur une civilisation qui vous appartient pas et que vous connaissez pas du tout.

    L’époque où les amazighs développe une civilisation universelle (la roue, le char,l’Agora, l’europe elle êtait encore dans l’âge d’homo Néandertal.

    Et pour vous faire plaisir, que ces noms ces cités, ce sont tous des noms Amazigh.

  • bonsoir
    j’aimerais bien recevoir un texte sur yennayer chez les kabyle.pour le présenter dans un exposé a l’université

  • J’ai vraiment du mal à croire que l’africain du nord d’il y 3000 ans parlait le kabyle ,autrement le latin aurait des origines kabyles...
    le latin a bel et bien disparu en puisant bien dans la langue arabe pour produire différentes langues : anglais , allemand, français ,italien…. Et bien d’autres .il n’y a que le kabyle qui a résisté pendant des millénaires, à tous : hébreux , arabes, portugais , turcs pour rester une langue différente d’une race a part ….

  • @Benaskrihssen Le sujet de l’article, c’est Yennayer, pas la langue kabyle en particulier. Pour parler des questions de langue il y a d’autres articles avec des forums.

  • ...Oui pardonnez moi…joyeux « one-a-year »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.