rezki.net

Accueil > Brèves > Les démissionnaires du MAK accusés de « complot »

Les démissionnaires du MAK accusés de « complot »

samedi 9 avril 2011, par Nadia Mechiche

Le printemps sera orageux chez les autonomistes. D’une part une partie de la direction du MAK a démissionné parce qu’elle estime ne pas avoir les mains libres. D’autre part le Gouvernement provisoire continue de demander à un ancien ministre de lui restituer 25 000 euros. En toile de fond on trouve une accusation récurrente de « complot » contre ces différents démissionnaires.

Une partie de la direction du MAK France a démissionné le 3 avril. Cinq personnes ont ainsi quitté leur fonction au sein du mouvement autonomiste, parmi eux la toute nouvelle présidente Djamila Amgoud et son secrétaire général Arezki Boussaid. Dans un communiqué, ils estiment que leurs initiatives et leurs actes sont « annihilés de l’intérieur ». De son côté, un responsable du mouvement [1] les accuse d’avoir tenté un « complot ».

Dans une vidéo postée le 1er avril, le leader autonomiste Ferhat Mehenni accuse Idir Djouder [2] d’avoir voulu « récupérer le MAK France ». Le premier est chef du gouvernement provisoire et il demande au second qui est son ancien ministre de rendre les 25 000 euros qu’il a reçus en 2010 pour développer sa radio.

L’intéressé ayant déclaré que le gouvernement était financé par l’Etat marocains plusieurs ministres sont montés au créneau pour défendre leur institution. Parmi eux Lyazid Abid, ministre de la Communication dans un entretien paru sur Kabyles.net 1er avril.

Il y a de cela quelques semaines, le MAK France a radié Mohamed Lalili, surnommé Firman, le 19 mars, annonce Kabyles.net. Ce site, tout comme Kabyle FM ont publié quelques jours plus tard un article peu élogieux sur le parcours de ce militant. D’après un responsable de site ce texte a été écrit par des autonomistes, qui en savent long mais qui ont finalement attendu le bon moment pour s’exprimer.

Les autres brèves

L’euro atteint un pic de 141 dinars sur le marché parallèle à Tizi Ouzou a indiqué Kabylienews ce 19 mars.

Des associations appellent à une commémoration collective des dix ans du Printemps noir pour le 23 avril prochain. En 2010, une trentaine d’associations berbères avaient organisé une commémoration unitaire en France, mais leur unité avait rapidement volé en éclats.

L’Internationale touarègue et Tamazgha appellent à un rassemblement à Paris le 9 avril à 15h.

L’autonomiste Ahmed Ait Bachir était l’invité de Berbère Télévision vendredi 7 avril à 21h. Ce militant devait parler du séminaire organisé à Takerboust au sud de la Kabylie par le collectif Forum Kabylie.


[1Le texte est signé « Abdenour Aouchiche, vice-président du MAK »

Messages

  • Je suis tjrs pour l’autonomie de la kabylie mais pas aveec c gens la. M’henni s’est deja exprimé sur ce probleme mais il n’ apas reussi à me convaincre. Vous etes devenus une risée et imaginez le nombre de chah que vous allez entendre.

    • La risee c’est des gens comme toi qui passent leur temps a critiquer et a ne rien faire. Proposes quelque chose d’autre et arretes ton baratin.

  • la kabylie a besoin de tous ses enfants .ça suffit la division

  • Ces gens n’ont pas démissionné ils ont été démissionné.

  • Ait Larbi dans le Figaro du 21/04/10, à propos de Ferhat : "Certains de ses conseillers, propmts à la surenchère, travailleraient, dit-on, pour les Services algériens, qui tentent d’instrumentaliser ainsi la région dans les jeux claniques du sérail".

    Ait Lari insinue les liens de R. Aissat, Colonel de la SM, avec FERHAT, et qui aurait poussé ce dernier à créer le MAK. Aissat avait aussi enrolé Ait Menguellet dans l’Association ACT qui organisait le soutien au Clan Boutef’-Zerhouni (ex-MALG/SM),rival du Clan Medienne-Djebbar(néo-MALG/DRS).

    Les frères Ait Larbi avaient tenté de créer un parti bien avant Ferhat, mais ils n’avaient pas trouvé de soutiens. Dans son périple en France&Canada, Mokrane n’avait pu trouver de soutiens. Un Politilogue et universitaire chevroné m’avait confié qu’il avait renvoyé Mokrane avec des propos assez durs : "Arréter de diviser et émietter l’Opposition !"Arezki(son frère,journaliste)avait alors encouragé son Ferhat dans l’aventure du MAK. Par la suite, dans le livre collectif "Avril 80...Ed. Koukou" coordonné par le meme Arezki Ait-Larbi, on y trouve curieusement les accusations graves et directes contre les frères Sadi, accusations avancées par Ferhat et Tari.Ferhat avançait que Sadi était retourné par la SM dès 1980...Il le savait donc, mais celà ne l’avait pas empécher de rejoindre le RCD en 1988 ! Et de participer aux compagnes de propagande pour casser le MCB, la LADDH et le FFS, ainsi qu’ils étaient missionnés par le Général Belkheir.

  • Témoignage de Ferhat Mehenni, dans l’ouvrage « Avril 80. Insurgés et officiels du pourvoir racontent Le Printemps berbère » (page 115) ,
    Editions Koukou :

    « En mars 1982, malgré la « liberté provisoire » qui empêchait les 24 détenus de sortir du territoire algérien, Sadi vint à paris et participa à un débat organisé à la fin de mon concert à Anthony par le professeur de psychologie Mohamed Lahlou. Il était venu proposer à Hocine Aï-Ahmed de rentrer le 5 juillet 1982, pour le 20ème anniversaire de la fête de l’indépendance ou de rompre, à notre insu, l’alliance avec lui. Sadi avait une proposition pour deux postes au Comité central du FLN ; Aït-Ahmed refusa après avoir pris soin de consulter ses amis dont moi-même ».

    Ferhat ne dit pas que Sadi était venu par deux fois. Une fois avec Rabah STAMBOULI,l’autre fois avec Salem CHAKER. Ce dernier n’a jamais pardonné à SADI de l’avoir induit en erreur, d’autant plus que la manoeuvre était orchestrée par la SM-Sécurité militaire dans le but de tromper Ait Ahmed pour l’emmener en Algérie, le Régime ayant promis une “ouverture” (hum !) !
    C’était en 1982,puis en 1984.Ait Ahmed, en fin connaisseur de ce genre de manipulations dont est accoutumée la SM, avait renvoyé ces “intermédiaires Sadi et Cie.

  • Ferhat limoge le Président du MAK Kabylie par un simple SMS
    LETTRE AUX KABYLES

    Alors que le Comité Exécutif du MAK était réuni pour discuter des modalités d’organisation du deuxième congrès du Mouvement dédié à la convergence des forces kabyles, M. Ferhat MEHENNI a envoyé, à partir de l’étranger, un message par téléphone (sms) à certains membres, lu par un récipiendaire dont voici la teneur :

    “Azul. À compter de ce jour, la présidence par intérim du MAK est confiée à M. Mouloud Mébarki.”

    Dans une confusion de genres inédit en politique, M. Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle (GPK) s’octroie un droit de préemption sur le MAK en piétinant les statuts, le Règlement intérieur du Mouvement et celui de l’Exécutif.

    Le GPK qui est une structure du Mouvement à l’étranger, créée conformément à l’article 14 des Statuts relève organiquement du MAK de Kabylie. Certains de ses ministres dont nous saluons la probité et le dévouement à l’objectif et la finalité du MAK l’ont bien compris.

    Le MAK, par le fond, la forme et l’objet, est dédié au seul objectif de faire recouvrer au peuple kabyle sa dignité et sa pleine souveraineté. Il n’est pas et ne peut être un comité de soutien à une personne ou un clan...

    Le MAK, avec son Président, Mohand Larvi Tayev et les membres de l’Exécutif tiennent à rassurer les militants, les sympathisants et le peuple kabyle...

    Kabylie, le 6 août 2011

    Le MAK

  • La déclaration du MAK signée par le nouveau président par intérim Mouloud Mebarki, et le président du conseil national Hachim Mohand Ouamer a souligné qu’« en s’autoproclamant aujourd’hui "président" avec un exécutif fantoche, Mohend Larbi Teyeb s’inscrit en porte à faux avec les textes fondamentaux et les aspirations légitimes du peuple kabyle ».

    « Il pourra toujours compter sur le pouvoir pour lui fournir ses agents et son argent afin de tenir le congrès des fossoyeurs de l’autonomie dont le seul objectif est de normaliser la Kabylie. Ces derniers vont essayer de se faire passer pour le vrai MAK et se présenter aux élections législatives », a dénoncé le MAK.

    Ces derniers, ajoute la déclaration transmise à Siwel, « vont ainsi discréditer les autonomistes en cautionnant le régime assassin des enfants du Printemps noir. Leur but est de tuer l’espoir de la Kabylie : le MAK et le GPK », tout en rappelant « les propos du ministre de l’intérieur algérien Dahou Ould Kablia, qui annonça la 29 mars dernier "une aide morale" à des relais kabyles pour barrer la route au MAK et au GPK ».

    suite
    .

  • suite et fin..

    La déclaration rappelle que le congrès constitutif du MAK, tenu le 14 août 2007, avait élu M. Ferhat Mehenni à sa tête. « En créant le Gouvernement provisoire kabyle, le 1er juin 2010, ne voulant pas cumuler des responsabilités, il a laissé la charge de l’intérim à Mohend Larbi Teyeb. M. Mehenni constatant des dysfonctionnements très graves et la violation des statuts du MAK par celui qui assurait jusque-là son intérim, sentant aussi le coup, ou de la naïveté, ou du complot rampant, l’a relevé de ses fonctions le 05 juillet 2011, en nommant à sa place M. Mebarki Mouloud. »
    La suite :
    http://www.siwel.info/index.php

    SIWEL 091300 AOUT 11

    • Je remercie le responsable de ce site de publier toutes les informations pour que le kabyles décident de la justesse de chacun .

      Je constate que le site" kabyle .net" qui n’est pas si net que cela envers l’autonomie et qui en veut à Ferhat en précipitant à vouloir faire un sondage orienté pour discréditer Ferhat et imposé un autre Mak ..

      Quelle incongruité !!

      Jamais les kabyles arriveront à construire qq choses.

      Sincèrement, est-ce le problème des kabyles c’est ferhat ?

      mais c’est connu les vrais hommes les kabyles les détruisent..

      il suffit de d’interroger l’histoire ancienne ou récente..vous êtes la honte..

  • c’est qui déjà mohand el arbi tayyev ? Le ridicule ne tue pas... Il y a longtemps que je me suis éloigné de vos sillages et autres enfantillages, mais là c’est trop ridicule... Les services du DRS d’Alger sont donc plus puissants que l’ancienne sécurité militaire ? J’en ai marre d’âtre Kabyle, je lance officiellement la création du KAM Kabylie Arabo Musulmane, et notre problème à tous est réglé par anticipation.
    J’attend vos demandes d’adhésion, et un site internet sera bientôt disponible. Une place de choix est réservée à tous les kabylo-énergumènes de mon espèce !

    Je lance un appel aux autorités algériennes pour me virer des fonds pour cette basse besogne dont je me charge pour eux, en tant que énième minable Kabyle

    • Toutes les révolutions sont marquées par des divisions et des luttes intestines, ce n’est pas pour cette cacophonie que je dois remédier à ma vive volonté d’avoir un état qui répond à mes aspirations, ce n’est pas parce que j’ai peur de perdre quelques attributions que je serai facile à être coopter par un pouvoir mafieux ; je ne suis pas belliqueux mais je suis prêt à prendre les armes

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.