Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Brèves > Les barrages du Djurdjura font le plein

Les barrages du Djurdjura font le plein

samedi 3 mars 2012, par Nadia Mechiche

L’enneigement exceptionnel a permis de remplir les barrages de retenue d’eau en Haute-Kabylie. C’est l’un des thèmes de nos brèves.

Suites aux fortes chutes de neige en Kabylie, les barrages profitent d’une quantité d’eau exceptionnelles. A Tizi Ouzou le barrage de Taksebt est plein à 88% d’après La Dépêche du 1er mars. A Tubirett, les trois barrages ont aussi fait le plein avec un taux de remplissage à 100% pour celui de Tilesdit ont indiqué les autorités. Reste à savoir si ces réserves seront gérées correctement et si elles éviteront des coupures d’eaux et le rationnement en Kabylie.

L’Etat promet de rendre les fusils

A Tubirett, le feuilleton des armes confisquées refait surface en pleine période pré électorale. Le préfet a promis 29 février de rendre à leurs propriétaires les fusils de chasse retirés pendant les années 90 en pleine période terroriste. C’est en tout cas ce qu’affirme La Dépêche de Kabylie du 1er mars. Les propriétaires ne sont pas convaincus par cette promesse.

Le CMA contre le Maghreb arabe

Le Congrès mondial amazigh (CMA) appelle à manifester 20 avril contre le « Maghreb arabe », rapporte l’agence Siwel le 29 février. Le Maghreb est une appellation arabe qui désigne les pays du « soleil couchant », c’est à dire l’Ouest du « monde arabe ». Les défenseurs de l’identité berbère trouvent cette appellation quelque peu ethnocentrique et préfèrent parler d’Afrique du Nord. Cette réaction du CMA intervient au moment où le président tunisien Moncef Marouki a affirmé début février qu’il souhaitait relancer la construction de Union du Maghreb arabe.

Interdiction de dire « islamiste »

Les journalistes de la télévision et de la radio algérienne ont reçu consigne de ne pas prononcer le mot « islamiste » a rapporté le site DNA Algerie le 1er mars.

Le FFS participe aux législatives

Le Front des forces socialistes a annoncé qu’il participera aux législatives à venir. Le parti kabyle créé en 1963 par Hocine Aît Ahmed avait boycotté les présidentielles de 2009. Le Rassemblement pour la culture et la démocratie, l’autre parti kabyle, qui a 19 députés dans l’assemblée sortante ne se présente pas.

Commentaires

  • FFS Ouyahia même combat

    • Pas seulement, c’est une hémorragie très grave ! La Kabylie est saignée chaque jour un peu plus ! Et quand des individus sans aucune valeur sont soutenus par le pouvoir colonial en place pour l’aider à notre anéantissement, le FFS et le RCD ne représentent que les parties visibles de l’iceberg !

      Le comble de la Honte, c’est Mohammed ALLAOUA, soutenu par tous les organismes qui ont prêté allégeance au pouvoir qui s’affichent sans vergogne comme des sponsors : Brtv and co... Le 20 avril était ce qui nous restait encore comme un bien collectif, respecté de tous et dans nos croyances intouchable. Eh bien c’est fait ! dorénavant on fêtera le "succès" honteux de Mohammed ALLAOUA et ses sponsors le 20 avril !

      Vous pouvez consulter l’article écrit par MAZIGH ( http://mazigh.blogg.org/) dénonçant cette supercherie !

      Honte à ces KDS

      Appelons tous au boycott de cette honteuse manifestation pour leur faire payer cher leur forfait ! Il n’y a que comme cela qu’ils réfléchiront par deux fois avant de tenter de nous insulter publiquement de la sorte !

      Tout Kabyle qui franchira le seuil du ZENITH ce jour là doit faire un bilan sur lui (elle) même...

      Fidèles à notre combat pour la liberté, fidèles à nos Martyrs et mutilés !
      La KABYLIE VIVRA !

    • Qu’est- ce que c’est ces kabylâches qui ne reculent devant rien pour le fric
       ?.
      Quel déshoneur !!.

      c’est à croire qu’ils n’ont de kabyle que le nom..

      ces kabyles indignes sont comme les trains ...

      un Bochus peut en cacher un autre.

      HOHO veut finir son contrat de destruction de la kabylie..
      BOUMEDIENE le renard s’il la libérer et GARDER sous la main il savait pourquoi.
      les vrais revolutionnaires il les a liquidé ; c’est tout dire...

      un faire valoir CE MINUS.

      QUANT A ALLOUA QU’IL FASSE DANSER SES SEMBLABLES..

  • Le Pouvoir militaire entreprend de rendre les fusils, et ressusciter les milices, crées par le DRS, dont le but est de maintenir « le point de non-retour » dans l’affrontement. En effet, la Junte a peur de faire appel aux unités de l’Armée, vu le risque de voir des subalternes se retourner contre les Généraux qui pillent les milliards du Pétrole, massacrent et affament la population civile pour laquelle ils vouent « la haine et le mépris », comme Colons naguère, la plupart des Généraux sont issus de l’Armée française et de l’Armée des frontières, l’Armée de l’intérieur(ALN) était décimée vers 1961 ! Quant à l’attentat d’hier, il y’a, la main du DRS. En 2001 et les années 90 , le DRS a montré ses horreurs et atrocités : assassinats, massacres, attentats, rapts, viols... La destruction du Port d’Anaba en 1964, l’attentat de l’Aéroport d’Alger en 92, les carnages du Bd Amirouche, du Palais du Gouvernement, La Bombe d’El Moudjahid en 76... Ces attaques « ciblées » à l’approche de la mascarade de mai s’inscrivent dans les « luttes intestines » au sein de la Junte. Les gens avertis savent que la rivalité entre la Police politique et la Gendarmerie remonte à l’origine même de la construction du Pouvoir militaire. La SM était liée au Clan d’Oujda, la Gendarmerie au Clan Bencherif. La SM avait, moult fois, attaqué la Gendarmerie, en Kabylie en 2001, mais aussi pendant la Guerre civile..

  • Un des assassins de Matoub Lounès libéré
    L’assassin du chanteur Matoub Lounès a été libéré, mardi 6 mars, après douze ans de réclusion à la maison d’arrêt de Tizi Ouzou, a appris TSA de sources judiciaires. Hakim Chenoui, l’un des condamnés dans l’assassinat de Matoub Lounès, a regagné son domicile mardi en fin de journée, a précisé notre source. Le désormais ex détenu est un ancien terroriste repenti qui a été arrêté en 1999, soit un peu plus d’une année après la mort du chantre de l’amazighité, assassiné le 25 juin 1998 sur la route de Béni Aïssi. Le second condamné, Malik Medjnoun, croupit toujours en prison en attendant sa libération, prévue pour le 2 mai prochain.
    La libération de Hakim Chenoui a révolté le comité de soutien de Malik Medjnoun qui a déploré la libération d’un ex terroriste repenti, comme il l’a affirmé lui même lors de son procès, alors que Malik Medjnoun, que son comité de soutien considère toujours comme un citoyen « innocent », ne sera libéré qu’en mai prochain.

    Malik Medjnoun et Hakim Chenoui ont tous les deux été condamnés à une peine de prison de douze ans lors de leur comparution devant le tribunal criminel de Tizi Ouzou, fin juillet dernier. Les deux condamnés n’ont eu droit à un procès qu’après une détention préventive qui aura duré douze ans. Un procès qui n’a pas manqué de provoquer la colère de la famille Matoub qui avait tenté de résister, mais en vain, à la transformation de l’affaire Matoub en affaire Medjnoun et Chenoui.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.