rezki.net

Accueil > Société > Les associations en Kabylie, le cas d’Ighil Lmal

Les associations en Kabylie, le cas d’Ighil Lmal

dimanche 3 août 2008, par Rezki Mammar

Nous arrivons à la troisième étape de notre périple à Ighil Lmal en Haut-Kabylie. Ce village a abrité une association à partir de 1997. Un groupe de jeunes y a ensigné le berbère, donné des cours de soutien scolaire et animé maintes activités culturelles. Ce fut une expérience unique dans cette localité. Hélas, les querelles de personnes ont pris le dessus et le groupe s’est dispersé au bout de quelques années. Si Amar faisait partie des fondateurs et il nous raconte ici comment nait, vit et meurt une association kabyle.

Messages

  • Tanemmirt a Rezki γef udewenni-yagi.

    Ad d-greγ kan yiwet n tamawt : Taqbaylit tewweḍ γer tγerγert.
    Amek gma-tneγ agi yettidiren di tmurt n Leqbayel , tameslayt-is deg-s ugar n wawalen n Tefrasist wala widak n teqbaylit, yernu imeslayen n Teqbaylit yekkes d widak nessexdam yal ass, widak ssnen ukk yemdanen. Nekk ad iniγ ma tkemmel akka Taqbaylit ḥesbit temmut yernu d arraw-is ara ttnyenγen.

    Tamawt
     : mačči d tiyta i riγ, i bγiγ ad wwteγ di gma-tneγ, imi tadyant-agi tuγ ukk timetti tmurt n Leqbayel.

    Voir en ligne : http://idlisen-nnegh.blogspot.com/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.