rezki.net

Accueil > Société > Leonard Peltier et Mumia Abu-Jamal, deux erreurs judiciaires

Leonard Peltier et Mumia Abu-Jamal, deux erreurs judiciaires

mardi 7 février 2006, par Rezki Mammar

Un rassemblement se tient chaque mercredi entre 18 et 20 heures devant le consulat des Etats Unis à Paris, pour demander la libération de deux vitimes d’erreurs judiciaires, l’un noir, l’autre amérindien. Tous deux ont été condamnés au cours de procès à charge.

Mumia Abu-Jamal est mondialement connu. Né en 1954, il devient un journaliste radio apprécié et surnommé " la voix des sans voix ". Membre de l’organisation des Black Panthers, Mumia a été victime d’une machination judiciaire, on l’accuse du meurtre d’un policier (Daniel Faulknet). L’enquête est bâclée, les preuves inexistantes et Mumia Abu-Jamal se retrouve condamné en juillet 1982 à la peine de mort. C’est alors le début d’une campagne internationale pour obtenir sa libération. En 1996, Bill Clinton évoque l’affaire au cours de sa campagne. Réélu, le président n"a pas tenu parole. En 1999, un ancien tueur à gage avoue le meurtre du policier, mais la justice estime que le délai de procédure est dépassé. Par deux fois, en 1995 et 1999, une mobilisation internationale a pu empêcher son exécution, mais Mumia Abu-Jamal reste un coupable traité comme tel.

30 ans de prison

Leonard Peltier est moins connu mais c’est une des figures de proue du mouvement amérindien, membre de l’American Indian Movment. Sioux, il revendique des droits pour les tribus indiennes. Leonard peltier a été condamné à une double peine de prison à perpétuité pour le meurtre de deux agents du FBI. Là encore, la justice a rendu sa décision dans des conditions rocambolesques. Ce 6 février 2006, le militant aura passé 30 ans derrière les barreaux, il se trouve actuellement dans un pénitencier fédéral de Pennsylvanie.
Mumia Abu Jamal et Leonard Peltier ont plusieurs points communs. Tous deux sont membres d’une organisation de lutte pour les droits d’une minorité (respectivement les Noirs et les Indiens). L’un et l’autre étaient l’objet de la surveillance du FBI et du Contelpro, un programme d’infiltration et de contre-espionnage chargé de lutter contre les organisation classées " subversives ". Ils sont désomrais liés par la double campagne pour leur libération.

Le rassemblement se tient le mercredi 8 février 2006 de 18 à 20 heuresPlace de la Concorde, devant le consulat des Etats Unis
(angle rue de Rivoli - Jardin des Tuileries)

CSIA Nitassinan
Mumia Abu-Jamal
LeonardPeltier.org (en anglais)
L’affaire Leonard Peltier, un article du Monde Diplomatique de décembre 2002.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.