Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Brèves > Le blogueur Tarek Mammeri condamné à huit mois avec sursis

Le blogueur Tarek Mammeri condamné à huit mois avec sursisLe blogueur Tarek Mammeri condamné à huit mois avec sursis

vendredi 28 décembre 2012, par Nadia Mechiche

Le jeune cyber militant écope d’une peine de prison avec sursis et d’une forte amende pour avoir notamment brûlé sa carte d’électeur et démonté des panneaux électoraux pour dénoncer la corruption.

Un tribunal d’Alger a condamné Tarek Mammeri à huit mois de prison avec sursis et une amende de 50 000 dinars d’amende (environ 350 euros) le 27 décembre. L’information émane de l’Observatoire des droits de l’homme de Tizi Ouzou, qui parle d’abord d’une peine « requise » puis d’une « condamnation », ce qui représente deux choses différentes. L’accusé est un blogueur, il a publié sur son compte YouTube des vidéos en langue arabe dans lesquelles il apparait en train de brûler sa carte d’électeur et de démonter des panneaux électoraux pour dénoncer la corruption. Tarek Mammari a par la suite été poursuivi pour « destruction de biens d’autrui, destruction de documents administratifs, incitation directe à attroupement et outrage à un corps constitué ». L’amende infligée représente à elle seule l’équivalent de plusieurs mois de salaire pour un Algérien moyen. Le militant s’est également fait confisquer son portable et son ordinateur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.