rezki.net

Accueil > Brèves > Le Printemps berbère 2009 et autres brèves

Le Printemps berbère 2009 et autres brèves

lundi 27 avril 2009, par Rezki Mammar

Sale temps pour le mouvement kabyle. Comme chaque année, la célébration du Printemps berbère de 1980 et du Printemps noir de 2001 ont lieu en ordre dispersé. Les acteurs associatifs et politiques minés par leurs divisions se contentent de tenir ici ou là quelques rencontres culturelles. Seule exception, en Kabylie, les autonomistes du Mak ont organisé une manifestation imposante à Tizi Ouzou, ils ont également tenu un rassemblement à Paris. Tel est le programme des brèves parues sur notre fil info.

Quarante lycéens ont été hospitalisés le 18 avril dernier à El Kseur (est de la Kabylie) après une intoxication au yaourth d’après La Dépêche de Kabylie du 20 avril.

La Dépêche de Kabylie précisément n’a pas toujours été un quotidien bienveillant à l’endroit du régime algérien. Le militant berbère Mohand Loukaci a fait allusion à cette évolution dans une interview parue dans ce même journal le 20 avril dernier. Voici le passage : « J’ai été parmi les premiers à venir apporter mon soutien et ma modeste expérience à la Dépêche de Kabylie naissante. Malheureusement des vents contraires ont brisé cet élan spontané et désintéressé. Il n’est pas nécessaire de s’étendre sur ce sujet ici et maintenant. » Pendant les derniers mois, ce journal a été l’un des soutiens du président algérien Bouteflika pour sa réélection.

Le Mak (Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie) a organisé un rassemblement place de la République à Paris le 18 avril pour commémorer le 28ème anniversaire du Printemps berbère. Le Mak revendique 20 000 manifestants lors de la marche qu’il a organisée le 20 avril à Tizi Ouzou en Haute-Kabylie. Une vidéo témoigne de la participation. Ce succès a valu au Mak un message de félicitations de la part de Salem Chaker, l’un des initiateurs de l’idée d’autonomie kabyle.

Le Mouvement des Aarchs a rappelé 20 avril sa volonté de voir jugér les responsables des 126 morts de la répression du Printemps noir de 2001 à 2002.

Le cinquième Salon du livre et du multimédia amazigh aura lieu à Tubirett (Bouira, Kabylie du sud) du 2 au 7 mai.

Tamazgha a célébré le Printemps berbère pendant la journée du 18 avril à la mairie du Iième arrondissement de Paris. Quelques jours auparavant, l’association parisienne a pris la mesure de la désunion ambiante dans le mouvement associatif amazigh.

L’association Taferka a reçu Mohamed Benchicou dimanche 26 avril à Montreuil. L’ancien directeur du quotidien Le Matin et écrivain a présenté son dernier livre Journal d’un homme libre et fait état de ses inquiétudes concernant le contrôle croissant de l’Etat algérien sur la société, notamment dans les domaines de l’édition et de la presse.

Kamal Ahmane, poète kabyle, est l’auteur d’un recueil en danois intitlé Bindeled (Trait d’union) d’après La Dépêche de Kabylie.

Un colloque aura lieu à Tipaza (Algérie) sur les méthodes d’enseignement de la langue berbère, du 30 mai au 2 juin. Cette rencontre devrait mettre l’accent sur le rôle des nouvelles technologies.

François Alfonsi compare la question berbère à celle du Tibet. L’autonomiste corse candidat aux élections européennes s’exprime dans le cadre d’une interview parue le 23 avril sur Kabyle.com.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.