rezki.net

Accueil > Politique > Le Parlement européen rejette les langues régionales

Le Parlement européen rejette les langues régionales

dimanche 7 mai 2006, par Rezki Mammar

Strasbourg vient de refuser d’utiliser le catalan, le basque et le galicien entre les citoyens de ces régions et leurs eurodéputés. Les locuteurs de ces langues devront passer par le castillan (espagnol) pour correspondre avec le Parlement européen. La décision risque de pénaliser d’autres groupes linguistiques de l’Union. Mais les Catalans ne se démontent pas.

Le Conseil et le Comité européen des régions autorisent déjà les Catalans, les Basques et les Galiciens à utiliser leur langue maternelle au sein de ces institutions. Le Parlement, en revanche vient de refuser un tel droit, malgré le soutien de son président Josep Borrell (d’origine catalane). La décision est tombée le 28 avril dernier. La proposition du gouvernement espagnol a été soumise aux 14 vice-présidents du Parlement européen. 7 ont voté contre contre, 6 pour, les deux derniers étaient absents. Les opposants estiment que seules les langues des Etats indépendants peuvent prétendre à une utilisation européenne. D’autres rappellent qu’avec 21 langues, le Parlement dépense déjà suffisamment d’argent en frais de traduction (800 millions d’euros par an).
" Ils devraient prendre en compte la portée du message qu’ils envoient, à savoir : pour que nos droits linguistiques soient pris en compte, nous avons besoin d’être un Etat membre à part entière ", a déclaré à la presse Joan Bernat, eurodéputé espagnol représentant de la Catalogne. L’Union européenne n’a pas su donner de critères clairs concernant les langues en usage dans ses institutions.

Lire Eurolang.net (en) et LePetitJournal.com.
CaféBabel.com s’interrogeait déjà en juin 2005 sur les usages linguistiques dans les institutions européennes.

Messages

  • C’est d’autant plus déplorable qu’une brêche me semblait ouverte pour le catalan !

    Voir en ligne : Une brêche dans les langues officielles ?

    • Les Catalans ne resteront pas inactifs devant cette décision. En fait l’Europe a ouvert sans le savoir un débat : savoir quels sont les critères qui font qu’une langue a sa place au Parlement. Si seule la langue d(un Etat indépendant peut y prétendre, ce serait un peu léger de la part du Parlement.

  • je pleurait pas sur les catalans qui vraiment se defendent bien , contrairement aux kabyles, qui sombrant toujours dans l’algerianisme, et la peur de je ne sait quoi

    • Le statut de la Catalogne ne s’est pas fait en un jour : ils résistent depuis des siècles à l’assmilation par les rois d’Espagne. La Kabylie ne peut pas improviser. La conscience d’appartenir à un groupe partageant des valeurs communes, cela demande du temps. Le combat de la Kabylie pour sa culture et sa langue est juste, tout cela réussira si les uns et les autres ont des projets et que ces projets rassemblent des Kabyles. J’éviterai de porter des jugements. Par contre la comparaison avec les autres cultures dominées peut nous apprendre beaucoup. Il faut observer, apprendre, proposer et discuter.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.