rezki.net

Accueil > Société > Le Courrier de l’Atlas, s’enflamme pour le Maghreb

Le Courrier de l’Atlas, s’enflamme pour le Maghreb

mardi 20 mars 2007, par Rezki Mammar

Pas facile de parler des Nord africains de France. Plusieurs journaux ont tenté de créer un marché " maghrébin " avant de jeter l’éponge. L’enjeu consiste à trouver les mots pour parler à un public hétérogène de plusieurs générations, de plusieurs cultures et différentes approches de la religion. Explosif. Les dirigeants du mensuel Le Courrier de l’Atlas ont juré de ne pas renouveler les erreurs de leurs pairs. Réponse dans les colonnes du journal.

Avec un prix modique (2,50 euros), un rythme mensuel et un tirage de 60 000 exemplaires Le Courrier de l’Atlas veut séduire un lectorat nord africain réputé difficile. Plusieurs titres en ont été pour leurs frais ces dernières années, comme Djazaïr, Salama et consort. Il faut savoir parler aux Arabes mais sans oublier les Berbères, éviter l’orientalisme, le folklore, parler vrai sans échauffer les lecteurs. Le tout avec un public qui ne lit pas beaucoup.
Interrogé par Afrik.com Hassan Zlady, rédacteur en chef du mensuel est clair " la communauté maghrébine n’existe pas. Comment faire entrer six millions de personnes dans une communauté ? Certains se disent arabes, d’autres berbères, il y a les musulmans, les laïques, ceux qui votent à droite... c’est un bordel innommable. ". En effet, l’appellation Maghreb ne reflète pas la diversité culturelle, car elle désigne l’Afrique du Nord ouest du point de vue de l’Orient arabe. Confondre ainsi l’aire géographique de l’islam et le monde arabe, c’est assigner aux autres population une identité qui n’est pas la leur. La déclaration du responsable du mensuel a de quoi rassurer quant à la pluralité.

Le Maghreb et une pincée de folklore

Sauf que dans les pages du Courrier de l’Atlas, c’est tout le contraire. Le numéro 2, sorti dans les kiosques en mars présente un dossier sur les jeunes femmes sous le titre " Maghrébines et fières de l’être ". Un autre sujet, en politique cette fois s’intitule " Reconnaissance tardive des Franco-maghrébins de gauche ". Le journal a même sa rubrique Religion et l’interview du mois a pour thème " La communauté maghrébine en France est encore dans un islam identitaire ".
Les Nord africains de culture berbère sont évoqués, à petite dose : un court article sur le livre Kabylie, belle et rebelle de Yazid Bekka et Yalla Seddiki (éditions Non lieu) et une annonce des concerts d’Akli D un peu perdue dans un agenda de plusieurs dizaines d’évènements, sans oublier une femme parée de bijoux, pour le folklore (pages 85). Le reste du temps les personnalités kabyles sont étiquetées " maghrébines " (notamment Mouloud Aounit conseiller régional et Salah Amokrane conseiller municipal).

Un nouveau Respect Magazine

Les jeunes femmes, l’entrée des Nord africains dans les grandes écoles, la diversité en politique et l’incontournable port du voile les sujets ne sont pas nouveaux, d’autres magazines comme Respect leur ont déjà consacré plusieurs numéros. Dans les deux cas, l’objectif est d’arrondir les angles.
Le Courrier de l’Atlas a interviewé Malek Chebel sur le plaisir charnel en islam ;. Par contre, la rédaction n’a pas apprécié le dernier livre de Robert Rdeker, Il faut continuer de vivre (Seuil). Le mensuel trouve que " quatre mois après sa diatribe provocatrice contre l’islam ", le professeur de philosophie " règle ses comptes ".

Messages

  • La Kabylie est d’après mon Altas du Monde située géographiquement dans une zone appelée Maghreb, correspond à l’Afrique du Nord. A ce que je saches, la kabylie n’est pas en Europe !!

    • Vous avez tout à fait raison, la Kabylie (et le reste) se trouve en Afrique du Nord.

    • En 195, un Yves Lacoste a écrit La géographie, ça sert aussi à faire la guerre. Ce livre avait fait scandale à l’époque mais on a bien fini par admettre que le rapport à l’espace n’est jamais neutre. La façon de désigner un endroit en dit long sur les convictions de celui qui parle.

    • Rectificatif, le livre de Lacoste date de 1951 (pardon pour l’erreur de frappe).

  • Ils prennent un malin plaisir à dire " Maghreb " au lieu de " Afrique du Nord ". Leur boussole c’est La Mecque.

    • si vraiment pour eux le terme maghrebin ne désignait que les arabo-musulmans, ils ne feraient pas des sujets par exemple sur les "maghrébins évangéliques". ils ne parleraient pas de juifs maghrébins.
      Pour le numéro de mai 2008, les Kabyles sont en couv ! enfin. Ils l’ont annoncé sur radio Soleil.

    • Non merci, on ne se reconnaît pas dans votre appellation. utilisez-là si ça vous chante mais ne l’imposez à personne. On n’est ni l’Orient des uns ni l’Occident des autres, juste nous-mêmes en Afrique du Nord.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.