rezki.net

Accueil > Politique > La rue Matoub Lounès, Paris multiplie les gaffes

La rue Matoub Lounès, Paris multiplie les gaffes

samedi 28 juin 2008, par Rezki Mammar

Dix ans après l’assassinat du chanteur Matoub Lounès, la ville de Paris va inaugurer une rue portant le nom de l’artiste le 3 juillet prochain. Cet événement est l’aboutissement d’un long feuilleton à rebondissements, qui illustre les réticences de la municipalité à mettre à l’honneur un opposant farouche au régime algérien. L’artiste a passé sa vie à défendre la langue kabyle et à combattre les fondements idéologiques de l’Algérie officielle. Le symbole était peut être trop important : la capitale a commis plusieurs erreurs. Voici quelques unes des étapes marquantes d’une commémoration surréaliste qui peut encore réserver des surprises.

La rue Matoub Lounès, c’est peu de choses en apparence, une plaque bleue portant le nom d’une personnalité comme il en existe des centaines sur les murs de Paris. Mais pour les Kabyles, qui ne possèdent ni radio, ni centre culturel, cet hommage prend des proportions quasi-historiques. Plusieurs villes françaises ont déjà donné le nom de ce chanteur à une rue, cette fois-ci, c’est Paris qui s’y colle, un peu contrariée il faut le dire.
En janvier 2007, le maire de la capitale,Bertrand Delanoë avait promis une rue portant le nom d’une personnalité berbère et il ajoute que cela aurait lieu « dans le courant de l’année 2007 ». Cette promesse abondamment applaudie ne devait pas se réaliser, pas cette année-là en tout cas.

2007 et l’affaire du colloque annulé

En 2007 toujours, la mairie a pris une décision peu appréciée dans les milieux militants kabyles. La veuve du chanteur Matoub Lounès avait prévu d’organiser un colloque intitulé « La consécration de l’impunité comme mode de gouvernance et son incidence sur la problématique des droits humains : le cas Algérie ». Après avoir accepté d’accueillir cette manifestation, la ville a choisi d’annuler au dernier moment. Cette rencontre devait permettre d’aborder deux affaires compromettantes : l’assassinat de l’opposant politique Ali Mecili et celui de Matoub Lounès.

La mairie n’est pas très motivée

2008 arrive et Bertrand Delanoë renouvelle sa promesse d’une rue, il précise que l’inauguration aura lieu en juin et que le nom retenu est celui de Matoub Lounès. Les mois ont passé et rien n’a filtré de l’événement proprement dit.
Le 23 mai dernier, Malika Matoub, la soeur du chanteur assassiné donnait une conférence à l’université Paris VIII. A nos questions, elle répond que l’inauguration est prévue pour le 3 juillet et que la rue portant le nom de son frère se situe dans le XIXème arrondissement, c’est à dire au nord-est de la ville.
Quelques jours plus tard, une source bien informée nous précise que l’inauguration aura lieu un matin, parce que « la mairie n’est pas très motivé ».
Chose curieuse, le 29 mai, le quotidien La Dépêche de Kabylie publie une information tout à fait étonnante : l’inauguration doit avoir lieu le 25 juin. Après vérification, il s’avère que le journal s’est planté de date. Voilà un mystère de plus.

Un rendez-vous sans adresse

Le 20 juin, le portail Kabyle.com publie enfin le programme des commémorations organisées autour du dixième anniversaire de l’assassinat de Matoub. Le site parle de « grandioses commémorations », pourtant le flou règne. Le 3 juillet, la ville de Paris donne rendez-vous au public « rue Matoub Lounès », un lieu encore inconnu puisque la rue en question ne sera inaugurée que le 3 juillet.
Au moment où nous écrivons ces ligne, une polémique de plus éclate concernant l’intitulé de la plaque. Matoub Lounès sera présenté comme un « poète algérien d’expression berbère assassiné en Kabylie ». L’association Tamazgha vient de publier une vidéo dénonçant les mots utilisés.
La mairie de Paris a évité la formulation « chanteur kabyle » ou « berbère », pour ne pas heurter la sensibilité des autorités algériennes.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.