Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Politique > La coalition prend Gao

La coalition prend Gao

dimanche 27 janvier 2013, par Nadia Mechiche

Les troupes françaises, maliennes et tchadiennes ont pris leur première grande villes de l’Azawad 26 janvier. C’est l’’occasion de revenir sur les étapes de l’opération Serval.

Une colonnes composée de Français, de Maliens et de Tachadiens a pris le contrôle la ville de Gao 26 janvier, jusque-là celle-ci était le fief du Mouvement pour l’unicité du Djihad (Mujao), un groupe proche d’Al Qaida. Il s’agit de la première grande ville de l’Azawad (ex Nord Mali) à être prise dans le cadre de l’opération Serval.

Chronologie de l’opération Serval

Dans la nuit du 9 au 10 janvier les islamistes et militaires maliens s’affrontent à Mopti. Les combats reprennent le lendemain.

10 janvier, les islamistes prennent Konna. Le même jour lors d’une séance convoquée par la France le Le Conseil de sécurité défend le droit du Mali à la « légitime défense ».

11 janvier Paris lance l’Opération Serval, raids aériens français contre des cibles islamistes. Ce premier jour un pilote d’hélicoptère français est tué. C’est le début de raids aériens.

14 janvier Alger soutient l’intervention " sans équivoque " et autorise le survol de son espace aérien par la France 12 janvier et ferme sa frontière avec l’Azawad (Nord-Mali). Le même jour la presse algérienne accusent le président François Hollande pour sa précipitation et d’ingérence, notamment sous la plume de Hacen Ouali et ine Cherfaoui d’El Watan. Le même jour les islamistes prennent Diabali.

15 janvier la France intervient au sol et lance une offensive vers Diabali.

17 janvier l’armée malienne affirme avoir repris Konna.

21 janvier Paris affirme avoir repris Diabali et Douentza. Le même jour on apprend que l’opération Serval mobilisera largement plus de 3 000 soldats français, c’est ce qu’indiquent plusieurs sources militaires au quotidien Le Monde.

24 janvier, une scission a lieu au sein d’Ansar Dine, le Mouvement islamique de l’Aawad (MIA) veut aller vers une solution « pacifique » du conflit. Alghabasse Ag Intalla est à la tête de cette nouvelle organisation islamiste.

Dans la nuit du 24 au 25 janvier, la coalition prend Hombori, sur la route de Gao.

26 janvier la coalition prend Gao, principale ville du sud-est de l’Azawad.

Pour la chronologie du 27 janvier au 24 février lire Attaque à In Khalil, trop près de l’Algérie

Commentaires

  • tout ce brouhaha mediaticopolitique n’a pour objectif que de spoli le peuple de l’azawad de sa libert et de son indpendance paye au prix du sang.la france doit assumer cette lourde rsponsabilit envers l’histoire et l’humanit.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.