rezki.net

Accueil > Culture > La Kabylie de Bourdieu, colloque de l’ACB

La Kabylie de Bourdieu, colloque de l’ACB

vendredi 5 mai 2006, par Rezki Mammar

L’observation de la Kabylie a profondément marqué la réflexion du sociologue Pierre Bourdieu (1930 - 2002). Jusqu’en 1964, le jeune chercheur profite de ses vacances scolaires pour se rendre sur place. Esquisse d’une théorie de la pratique (1972), Le sens pratique (1980) ou encore La domination masculine (1998) doivent énormément à l’observation de la société kabyle. Le colloque organisé par l’Association de culture berbère (ACB) de Paris revient sur la relation de Bourdieu à la Kabylie et sur sa rencontre avec des intellectuels kabyle tels que Mouloud mammeri et Abdelmalek Sayad.

La Kabylie de Bourdieu, un colloque de l’ACB

Voici le programme des interventions communiqué par les organisateurs :
Ouverture du colloque, par Slimane Amara, président de l’ACB
Retour sur Bourdieu, par Camille Lacoste-Dujardin (sous réserve), ethnologue, directrice de recherche émérite au CNRS.

Relecture de l’œuvre de Mouloud Mammeri à la lumière des travaux de Pierre Bourdieu, par Boussad Berrichi, universitaire à Paris VIII et journaliste.

Une rencontre intellectuelle : Pierre Bourdieu et Abdelmalek Sayad par Malika Gouirir, maître de conférences de sociologie à l’Université Paris V, chercheuse associée au Centre de sociologie européenne.

Le sens de l’honneur chez les Kabyles selon Bourdieu : pour un complément de lecture avec la grille de Grégory Bateson, par Hacène Hirèche, enseignant de langue et civilisation berbères à l’université de Paris VIII.

La maison kabyle ou le monde renversé : hiérarchisation des relations familiales, par Ahsène Zehraoui, sociologue, chercheur au Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (CNRS/CNAM Paris).

Dialogue Bourdieu-Mammeri : un malentendu fertile, par Fanny Colonna, sociologue et directrice émérite au GTMS (Genèse et transformation des mondes sociaux), laboratoire CNRS/EHESS

Projection d’un diaporama photos de Pierre Bourdieu sur l’Algérie
(en partenariat avec Camera Austria).
Débat avec la salle

Le colloque La Kabylie de Bourdieu se tient le samedi 20 mai 2006 de 14h30 à 18h30 à la Maison de la CFDT au 2 boulevard de la Villette à Paris (métro Belleville).
Pierre Bourdieu dans Wikipedia

Messages

  • comment expliquer la formation d’une élite algérienne a partir d’une couche populaire et paysanne

  • Comme colloques on fait mieux, le public a eu 20 minutes pour poser ses questions.

  • L’amateursime de ce "colloque" a laissé un arrière-goût d’improvisation trop mal géré. L’exception concernait tout de même certains chercheurs, parmi lesquels Fanny Colonna.On peut à ce titre se poser une question bourdieusienne quant à sa venue : Quel "intérêt" pour elle d’être dans ce "colloque" ? (le terme est sans doute à réviser ...)

    La mauvaise diction de certains (Arezki Metref) a doublement fait regretter l’absence de Camille Lacoste-Dujardin ...

    Pis, la maigre pitance offerte par l’ACB comme "pot de l’amitié" a été aux limites du savoir-vivre : quelques modestes rations de chips et cacahuettes parcimonieusement distribuées.

    Bref, sur le mondain comme sur le scientifique, cette rencontre a laissé plus de regrets que de promesses.

    Moha

    • Parler d’amateurisme est exagéré. On peut ne pas être d’accord avec des intervenants ou regretter l’absence de Camille Lacoste Dujardin. J’ai trouvé qu’Arezki Metref était bon. Quant au pot :-) disons que dans un colloque il faut se contenter de nourritures spirituelles.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.