rezki.net

Accueil > Politique > « La France participe à l’arabisation des Berbères », selon un (...)

« La France participe à l’arabisation des Berbères », selon un rapport remis à l’ONU

mercredi 30 avril 2008, par Rezki Mammar

Le Comité pour les droits économiques, sociaux et culturels tient sa 40ème session à Genève du 28 avril au 16 mai. L’institution examine la situation de différents Etats, dont la France. L’organisation Tamazgha s’est rendue sur place pour remettre un rapport alternatif qui pointe les négligences françaises à l’égard des berbérophones. Le texte dénonce l’absence de visibilité de la culture berbère, notamment sur la bande FM. Par ailleurs, la France, en vertu des accords passés avec les Etats nord africains, continue d’enseigner uniquement l’arabe aux enfants originaires de ces pays.

La France participe-t-elle à l’arabisation des berbérophones installés sur son territoire ? Un document remis Tamazgha aux experts onusiens laisse penser que oui. L’association a exposé un rapport alternatif le 28 avril devant le Comité pour les droits économiques, sociaux et culturels examine actuellement la situation des Etats membres de l’ONU. Parmi les points soulevés par les auteurs, figure l’enseignement de la culture et de la langue d’origine également appelés ELCO. Ainsi les petits Français d’origine algérienne et marocaine se voient systématiquement proposer des cours d’arabe et jamais de berbère, y compris lorsqu’ils ont celui-ci pour langue maternelle.

Deux millions de personnes

Par ailleurs, il n’existe aucune radio berbère sur la bande FM hexagonale, de même que la culture amazighe ne dispose pas de lieu dédié. L’association fait le constat suivant : « Quel que soit le bout par lequel on prend les réponses de l’Etat partie à la question du Comité, un seul constat s’impose à l’analyse de ces réponses : la France exclut tamazight (langue berbère). Pourtant, tamazight est une des langues de quelques deux millions d’individus en France, dont plusieurs centaines de milliers de nationalité française ».

Tamazgha rétitère ses propositions sur ces différents points, elle demande la création d’un Capes en langue berbère mais également la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

Le rapport 2008 sur Tamazgha.fr

Messages

  • Bonjour,
    Ce c’est pas la France qui propose des cours d’arabe aux élèves dont les parents ont émis le désir mais l’Algérie.Les enseignants sont installés par l’Ambassade d’Algérie et la France respecte cela.
    A bientôt peut-être.
    Devya

    • C’est les pseudo (arabes) qui ne sont même pas acceptés en tant que tel par les vrais arabes du moyen orient alors arretter de jouer la comedie, cêst bien ses pseudo avec la la france que je qualifie de prostituee qui veulent à tout prix que NOUS IMAZIGHN QU’ON DEVIENT CE QU’ON N’EST PAS ET CE QU’ON NE SERA JAMAIS,
      le respect mutuel des cultures est une richesse, soyons intélligents
      amazighement votre

  • Bonjour,
    Moi je suis trés fier d’avoir appris l’arabe au lycée car quand je vais en Algérie je ne reste pas qu’en Kabylie l’Algérie est belle et si tu ne parle pas l’arabe du moins le dialecte autant dire que tu ni communiquer ni voyager.
    Pareille pour le berbere, aujourd’hui en France et en Algérie on peut apprendre le Kabyle qui est surtout une langue orale chamito-sémitique et qui vient de l’arraméen (ançien arabe.
    Pour ce qui est du gouvernement dictadorial ce qui est bizarre c’est que la majeur partie de ces despotes sont d’origine Kabyles ou chaouis donc berbere, comment un berbere peut-il asservir sa région sa famille et ???? et sa langue ????

    • Cher ami, le berbère est une langue certainement bien plus ancienne que l’arabe. Vous voulez qu’elle vienne de l’Orient, elle est très bien là où elle est. Par ailleurs, le kabyle fait de beaux progrès à l’écrit, c’est une langue à part entière. Par contre, vous avez raison, on compte de nombreux Kabyles et Chaouis au sein de l’Etat algérien, mais aussi contre lui. Disons que les Berbères sont des deux côtés de la barrière, donc divisés. Il faut espérer que cela change.
      Vous dîtes qu’il faut apprendre l’arabe, mais si les arabophones ne font pas l’effort d’apprendre à parler berbère, alors un jour leur langue sera refusée. C’est comme ça, les échanges c’est comme le commerce, on se fait avoir la première fois et quand on a appris la leçon on devient vigilant.

    • « la culture amazighe ne dispose pas de lieu dédié »

      Ce n’est pas vrai, à Paris, quartier Ménilmontant, il y a l’Association de Culture Berbère :
      http://www.acbparis.org/

    • Vous parlez du siège de l’ACB, qui est un local associatif.. Un lieu dédié cela veut dire un institut, un centre culturel, un lieu public. Les Kurdes, les Arabes et d’autres groupes culturels en ont, pas les Berbères.

  • L’ Afrique du Nord est une terre Berbère.
    Si les arabes-colonisateurs ne sont pas contents, ils n’ont qu’a retourner dans leur chere arabie-séoudite, ainsi ils auront tout le loisir et ce tous les jours de la semaine, pour tourner autour du "caillou divin".

    • Des drapeaux Amazighs volontairement faussés sont actuellement en circulation en Algérie, et ont même travesrsé la méditerrannée...

      Nous appelons tous les responsables d’associations à faire attention à cette camelote et de ne pas continuer à l’écouler parmi la population Amazighe, sous peine de se rendre eux même coupables et responsables de cette machiavélique opération des dictatures arabo-islamistes.

      L’information est rapporté par le blogg de mazigh http://mazigh.blogg.org/

  • je suis l un des kabyles de ait misra de mitija adrar n atls nous sommes contre le mythe arabisation force depuis 62 . il faut mette fin a ce scandal merci atous les militant de la cause surtout les kabyles de zwawa

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.