rezki.net

Accueil > Politique > L’autonomie de la Kabylie est l’unique perspective, selon Salem (...)

L’autonomie de la Kabylie est l’unique perspective, selon Salem Chaker

mercredi 30 avril 2008, par Rezki Mammar

Le quotidien algérien El Watan publie une interview de Salem Chaker.. Le professeur de berbère fait état d’une « impasse » concernant les revendications culturelle et linguistiques. L’universitaire estime que le culturalisme ne suffit pas à sauvegarder l’identité berbère et que les Kabyles n’ont d’autres perspectives que la création d’une « entité politique autonome ». Salem Chaker cite comme exemple la Catalogne mais ne nourrit aucun espoir quant à la bonne volonté d’Alger.

L’interview commence par une question sur l’état du mouvement culturel berbère en Algérie et elle est posée par le quotidien El Watan à Salem Chaker, actuellement titulaire de la chaire de berbère à l’Inalco (« Langues O ») à Paris. Le chercheur estime que la revendication se trouve devant une « impasse ». Explication : le mouvement est resté sur le terrain culturel, il n’a pas su construire un projet politique capable de relayer son discours.
« Je suis convaincu qu’il n’y aura pas d’autres perspectives pour les Kabyles en dehors d’une entité politique autonome » ajoute Salem Chaker qui cite l’exemple catalan. Sans ce cadre politique, le linguiste pense que les Kabyles, et les Berbères en général sont voués à la disparition.
L’universitaire évoque la responsabilité des élites kabyles « inféodées à l’Etat-nation ». L’interviewé ajoute que le régime en place ne se laissera pas faire et que « devenir autonome ne peut être que le résultat d’un rapport de force ». Reste à connaître la réaction des élites en question.

Né en 1950 à Aït Iraten en Haute Kabylie, Salem Chaker est l’auteur d’études de linguistique berbère.

Messages

  • OUI SALEM CHAKER est la seule personnalite qui peut mener l’autonomie de la kabylie a bon port....mais nos politicards ne le laissent pas faire de peur qu il leur face de l ombre....Salem CHAKER est une autorite morale respectable..

    • Oui seulement ton Chaker est le type d’illumine qui veut donner des lecons de loin a tout le monde sans jamais s’y compromettre.

    • Etes vous vraiment sûr de ce que vous avancez ?
      Personnellement, je ne suis aussi convaincu que vous.
      Mr S. CHAKER n’avait -il pas bloqué un projet pour l’enseignement de Tamazight en France pour la simple raison qu’il n’était pas désigné pour chapeauter (si j’ose dire) l’opération ? Cherchez un peu dans les archives et vous trouverez sûrement ce triste épisode de la guerre de chapelles (si j’ose encore dire) entre "personnalités" du monde culturel amazighe en France. Je crois savoir que cet épisode s’est produit du temps où Jack Lang a remplacé le ministre Claude Allègre à l’Education Nationale après les manifestations qui ont obligé Jospin de se séparer de son ami Allègre au profit de Jack Lang ( après février 2000 et avant avril 2002 ).
      Cordialement

    • Jugurtha, tu ne signes plus tes articles ? C pour faire croire a ta multiplicité pauvre de toi ? Ta haine de la Kabylie te trahira toujours pauvre boxus.

  • azul au lecteur au autonomistes salutations fraternelles ayant lu cette personne qui as ecrit que votre salem chaker se croit professeur je tiens juste a informer mes camarades kabyle qu’il n’’y as pas lieu de lui preter oreil car ces types en les connais en sait leur but innavouees c’est notre echec a travers soit disant une contribution juste une seul reponse a leur egard apportes nous qlq chose toi faites vous connaitre a travers ta contribution , rien vous verrez rien de concret ni dans sa cervelle et meme dans son anatomie biologique j’en suis sur que freres que vous me comprenderez c’est des 106 ces gens la vive salerm chaker vbive ferhat vive le mak on seras un etat sans vous

  • Je pense qu’il ne s’agit nullement de juger une personne ou une autre. Après les événement du printemps noir, plusieurs tendances sont nées. On peut par exemple citer la tendance "Aârouches", bien évidement bel et bien instrumentalisée par le pouvoir, comme les appelaient d’ailleurs Saïd SADI "Arraw n-uyahya" (Les enfants d’Ouyahia), une autre tendance est celle qui a pris contre pied le pouvoir, que SADI nomma les aventuriers, mais celle-ci possède un projet réel et pragmatique pour le peuple Kabyle. Donc, la question est de savoir si on adhère ou pas à ce projet ? Matoub ne disait-il pas dans sa chanson "d-aghurru" : t n-carag tura ! ? Quoi que vous fassiez ou disiez, le débat est lancé, l’idée est plantée, elle va germer et chaque génération lui apportera son petit sceau d’eau pour qu’un jour l’arbre fleurira et à jamais séparé du projet de Gamel Abd-ennacer : "La umma al-arabia", qui nous aurait absorbés et à jamais disparus. Vive la Kabylie libre et prospère.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.