Accueil Rezki.net

" Ils peuvent nous oter la vie... Mais ils ne nous oteront jamais notre liberté. " William Wallace - Braveheart

Accueil > Opinions > L’attentat contre Charlie Hebdo vu par deux Kabyles

L'attentat contre Charlie Hebdo vu par deux KabylesL’attentat contre Charlie Hebdo vu par deux Kabyles

jeudi 8 janvier 2015, par Nadia Mechiche, Rezki Mammar

Le coup est dur, mais derrière l’émotion des questions se posent. L’attaque qui a frappé Charlie Hebdo a un retentissement à la hauteur du coup porté aux libertés. En tant que citoyens, en tant que Français et en tant que Kabyles cet événement a aussi une portée particulière.

La rédaction de Charlie Hebdo reçoit des menaces depuis l’affaire des caricatures de Mahomet. Le siège de ce journal vient d’être attaqué avec des armes de guerre et par des hommes entraînés. Ces assaillants n’ont eu face à eux que des policiers, cela veut dire qu’il n’existe aucun dispositif sérieux de réaction rapide de type GIGN ou Raid. La présence de ces unités d’élite n’aurait peut être pas empêché le massacre, mais celles-ci auraient pu neutraliser les terroristes assez rapidement. On n’ose imaginer ce qui se serait passé si les tueurs étaient plus nombreux.

Nekwni d Charlie [1]

Parmi les victimes se trouve au moins un Kabyle. Mustapha Ourad venait d’obtenir la nationalité français. Cet homme, on sait peu de choses sur lui. Les médias parlent d’une personne cultivée, qui vient d’obtenir la nationalité française et qui travaillait comme correcteur à Charlie Hebdo. Ce n’est pas la première fois que des Kabyles sont victimes du terrorisme. On peut citer le cas d’une des victimes de Mohammed Merah et celui d’Alexandre Strens né de père kabyle, tué dans l’attaque du Musée juif de Bruxelles. On pourrait me répondre que ces gens sont d’origine algérienne, que face au terrorisme nous sommes tous des humains un point c’est tout. L’Algérie, Vous voulez rire ? L’Algérie officielle bannit toute référence à la kabylité. Les autorités de ce pays donnent aussi un bien mauvais exemple puisque le régime algérien utilise lui-même l’intégrisme musulman. Tantôt Alger prétend lutter contre l’islamisme armé pour se donner une légitimité sur la scène internationale, tantôt cet Etat utilise la religion pour réduire les libertés et imposer une culture islamique importée du Proche-Orient. Les Kabyles de France restent des anonymes. L’Algérie les a poussés à l’exil et la France ne veut même pas prononcer leur nom. Mustapha Ourad fait partie de ces gens qui revendiquait son appartenance à une nation kabyle éparpillée dans le monde et étrangère partout. Pour Ourad ayons le courage de dire que « Je suis Charlie » se dit « Nek d Charlie » en kabyle.

JPEG - 56.4 ko
Le numéro de Charlie Hebdo daté du 7 janvier, sorti juste avant l’attentat

Dès les premières heures qui ont suivi l’attentat contre Charlie, les chaînes de télévision ont commencé à inviter des spécialistes de l’islam et des imams. Les uns et les autres se sont mis à mettre la religion musulmane hors de cause. Ce sujet ne mérite pas qu’on s’y attarde. Une chose est sûre, c’est que ceux qui ont menacé Charlie Hebdo et traîné ce journal devant la justice par le passé viennent aujourd’hui déplorer le massacre pour se faire passer pour des gens respectables. N’oublions pas que Caroline Fourest, Maryam Namazie et d’autres encore sont toujours sous le coup de menaces et qu’aucun imam n’a le courage de casser même symboliquement les condamnations de leurs coreligionnaires.

Au fond il reste la douleur, celle d’avoir perdu des personnalités de talent, des humanistes qui aimaient rire. Quand on voit que tout le monde rend hommage à Cabu, Charb et à leurs camarades, il y a de quoi être étonné. Charlie Hebdo a été censuré et détesté par beaucoup de gens, toutes sortes de mouvements l’ont attaqué en justice l’un après l’autre. Ce journal a fait face à une cinquantaine de procès et il en a gagné les trois quarts. Et voilà que juste après l’attentat on assiste à une pluie d’hommages souvent sincères, parfois hypocrites. L’élite toute puissante et même les extrémistes y vont de leur petite larme. Cabu, Charb et Wolinski auraient bien rigolé d’un tel spectacle. Nos pensées les plus sincères vont aux proches des victimes, aux lecteurs de Charlie Hebdo et aux millions de personnes qui ont manifesté leur solidarité avec la liberté d’expression.


[1Nous sommes Charlie

Commentaires

  • Que dire de plus, à ce qui à été écrit.... À très bientôt ! Continuer ! Pour la liberté d’expression . Cyril

  • Tant que les prénoms Abdallah, Mustapha, Rachid, etc... seront portés par les kabyles, ils resteront aux yeux des européens des ARABES !

    Abandonner ces prénoms venus du proche orient et la distinction sera évidente.

  • Comment les abondonner puisque nos prenom amazigh il ne reste qu’une poignée d une main, a moins qu’on se convertisse, c est autre chose.
    Vous avez tout á fait raison, ce n’est pas seulment les prenom, mais aussi le visage.on revient á la citation de fellag : tu es arabe tu es coupable, où est la preuve ?...c est lui même la preuve.

  • @aylin
    Il faut changer de nom et passer a la chirurgie esthétique et chez un orthophoniste pur effacer l’accent.

  • @agawaw rien à voir avec le faciès, on est triplement victimes du racisme Un parce que nous subissons le racisme de la part des Européens (certains en tout cas) Deux parce que nos adversaires nous appellent des " Arabes " et Trois parce que les " Arabes " ce n’est pas nous mais ceux qui nous colonisent chez nous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.