rezki.net

Accueil > Opinions > Hchicha, pourquoi parler kabyle ?

Hchicha, pourquoi parler kabyle ?

lundi 8 octobre 2007, par Rezki Mammar

Sur Internet, les échanges se font dans les langues les plus utilisées : essentiellement en anglais et dans quelques autres langues privilégiées, parmi elles le français. Les Kabyles passent généralement par le langue de Voltaire, car leur langue maternelle est encore réservée à un usage oral. Récemment, Hchicha, un blogueur algérien d’origine kabyle a publié quatre vidéos pour tenter d’expliquer pourquoi il ne publie pas des vidéos en kabyle. Hchicha parle devant une webcam. On assiste à une sorte de confession : selon lui le fait d’utiliser le kabyle « limite » la portée du message. Les internautes se disent outrés par cette idée, finalement, à quoi bon savoir parler une langue s’il faut renoncer à l’utiliser. L’échange est passionnant, même si les réponses ne sont pas d’une haute portée intellectuelle. On en retient surtout les interrogations d’une communauté linguistique menacée.

Une petite description est nécessaire. Sur Internet, la langue kabyle vit péniblement ses premiers balbutiements : il n’existe presque rien en dehors du portail Imyura.com et de la version kabylophone de Wikipedia. La quasi totalité du web kabyle est écrit en français. La plupart des sites tiennent un discours relativement virulent à l’encontre de l’Etat algérien et de sa politique d’arabisation. La France n’est pas épargnée, la société française est souvent accusée de favoriser l’assimilation des Kabyles, lesquels finissent par perdre leurs repères et à se fondre dans la culture arabo-musulmane.
En gros, tous ces sites utilisent le français pour plusieurs raisons : peu de gens ont une connaissance du kabyle à l’écrit, par ailleurs il faut utiliser certains caractères spécifiques à cette langue et être en mesure de les mettre en ligne.

Hchicha, un Algérien à Paris

Sur Hchicha.net le langage est très différent. L’auteur, d’origine kabyle définit son blog comme « le journal d’un Algérien installé à Paris pour le meilleur et pour le pire ». Moins alarmiste que les sites cités plus haut, Hchicha est engagé dans la promotion de la blogosphère algérienne. La culture kabyle est présente, mais sous forme d’hommages à des artistes. En 2005, sur le blog de Hchcha, on trouve des liens vers des sites kabyles et plus généralement berbères (Kabyle.com, Tamazgha.fr et d’autres), puis ils ont disparu. Le blogueur a pris ses distances, même s’il lui arrive de régler des comptes avec ceux qu’il appelle les " extrémistes ". Mais le contact n’est pas rompu, on a ainsi vu Hchicha soutenir la pétition pour la libération d’Arezki Aït Larbi en avril 2007.

Episode 2, la phrase qui tue

Tout commence avec la deuxième vidéo de Hchicha, postée sur le site Youtube. Le blogueur aborde une question qu’on lui a apparemment déjà posée : « Pourquoi moi hchicha je ne fais pas des vidéos en kabyle » Il avoue ne pas trop savoir, puis évoque le « besoin d’être compris par un maximum de gens ». Et Hchicha de conclure, « Le faire en kabyle, pour moi ça va me limiter à fond ». Le propos est sincère, mais ne fait pas plaisir aux internaute. Certains répondent sans détour.
« Si on suivait ton raisonnement personne ne parlerait en kabyle sur Internet (pour qu’il soit compris par tous le monde) » écrit Amchoume. Le même internaute propose d’utiliser le français et le kabyle et pense que Hchicha est « complexé » par son identité. Mankadda propose de passer par le français, tout en introduisant ici ou là des mots kabyles.

Episodes 3 et 4, Réponse de Hchicha

Hchicha revient devant la webcam, pour donner des explications. Il nie tout « complexe » (allusion au commentaire de Amchoume). En revanche pas de réponse à deux remarques pertinentes :
- « Si on suivait ton raisonnement, perdonne ne parlerait en kabyle sur Internet », commentaire d’Amchoume. On peut en effet craindre qu’une langue disparasse si on ne l’utilise pas.
- Pourquoi ne pas utiliser le français et en profiter pour introduire quelques mots par-ci par-là ? C’est la suggestion de Mankadda.

Sur ce dernier point Hchicha répond indirectement : dans cette vidéo, il utilise des mots en arabe dialectal (comme salam alekoum) et quelques autres en kabyle.
En toute franchise, Hchicha répond qu’il donne « juste un avis ».

Mais la suite du propos sur la vidéo 4 prend un tournant politique. Hchicha décrit le mouvement démocrate kabyle, à ses yeux très actif, tellement qu’un jour « .ils vont finir par abattre ce régime ». Selon lui, la méthode de l’Etat consiste à « isoler la Kabylie du reste de l’Algérie ».

La vidéo 4 va plus loin : aux yeux du blogueur, les Kabyles sont fautifs : « Le régime nous isole, mais nous aussi on s’isole nous-mêmes ».

Voici le passage le plus intéressant :
[...] Les Kabyles, pour la plupart, comme ils s’en prennent aux Arabes et tout ça, ben ils le font en kabyle. Donc wahed, ils fait un discours, qui c’est qui l’a compris son discours c’est juste son voisin, oula khou oula bouh, c’est son père. Donc son père il est d’accord. Qbayli i fhem son discours. Ya Khuya a mmis tmurt aheqq arrebi ar tessid lhaq ar d awali-ik. Tu as raison, c’est bien etc. Le problème, c’est que les Kabyles, ils se retrouvent d’accord, mais juste entre eux, juste entre eux. Cela veut dire que nous-mêmes si on ne s’exprime qu’en kabyle, si on veut changer le monde et qu’on ne s’exprime qu’en kabyle, il y a un problème. Cela veut dire que le régime, les Etats qui nous ont toujours gouverné, ils nous ont mis des oeillère et wehna on a dit, mais y a pas de problèmes ma tekhluch on va se mettre des oeillères. Et si on continue comme ça en fait, ça n’avancera jamais. [...]

Une lecture de ce passage

Les points soulevés ci-dessus méritent une explication. Les commentaires suivants n’engagent que leur auteur. Ils méritent un débat. Il ne s’agit pas d’un procès d’intention contre Hchicha, mais d’un constat.
- Les revendications sont exprimées en kabyle ?. Il s’agit d’une affirmation pour le moins étonnante. La presse francophone algérienne est animée pour une grande partie par des journalistes kabyles. Par ailleurs, Matoub Lounès, Ferhat Mehenni, ont mis leurs pensées en français le premier dans Rebelle en 1995, le second dans Algérie la question kabyle. Sans oublier les dizaines de sites kabyles : Même la plate forme d’El Kseur a été rédigée en français, comme celle de Yakouren en 1980.
Les partis kabyles (le FFS et le RCD) sont tenu par la loi de rédiger leurs textes en arabe, tandis que leurs cadres utilisent largement le français. L’utilisation du kabyle est tout à fait marginale dans le domaine politique.
- Le régime isole la Kabylie, et elle s’isole elle-même ?. Hchicha fait porter la responsabilité à l’Etat et aux Kabyles, jamais à la population algérienne dans son ensemble. Pourtant, les revendications kabyles ont toujours concerné toute l’Algérie. Entre 1994 et 1995, les écoliers ont boycotté l’enseignement pendant une année, la Kabylie s’est retrouvée sans soutien. En 2001, le soulèvement n’a pas suscité de solidarité dans le reste de l’Algérie. A partir des années 90, les Kabyles ont commencé à boycotter les élections. Depuis 2001, un courant autonomiste a fait son apparition en Kabylie tandis que des idées souverainistes ont commencé à éclore dans l’immigration.
- Les Kabyles sont d’accord, mais juste entre eux ?. L’histoire récente montre plutôt un émiettement de l l’opinion. Concisciemment ou inconsciemment, Hchicha montre à quel point les Kabyles raisonnent uniquement en fonction de l’opinion arabophone.

Messages

  • Yeqqar yiwen wenzi s Fransist : Abehlul ma ara ad teskneḍ aggur ad imuqqul adad-is

    Nekk Salah si Paris

    Tansa-inu : atwadi_y@yahoo.fr

    Agujil igujilen sγur Ideflawen

    Ay imeγban yennumen

    Innumen ṣṣber d tuggdi,

    Tetten deg ufus n medden

    Ayen i d-ḥellan s tidi.

    Tidi tenjer d igeḍman,

    Iṭṭef-iten ufus anekkaṛ,

    Afus-nni iten-yerran

    D igujilen s ičumar.

    A yigujilen ggiles !

    A tagmat izamaren !

    Win yusan ard a ten-illas,

    S uṣemmiḍ kan iḥulfan.

    Ṛṛay mačči d ayla-nnsen,

    Ayagi d ayla umeksa ;

    Nitni dacu ttalasen
    Siwa leḥcic ma yella.

    Igellil igellilen

    D win fi teḍṣa tili-s ;

    Tettmer γer wanda ttɛelffen

    Widak yesqaḍen amur-is.

    Agujil igujilen

    D win ittwten γer yiles,

    Tiyita-nni i t-issawḍen

    Γer tidderγelt ur ntekkes.

    Voir en ligne : http://www.dailymotion.com/video/x2...

    • cher frere hchicha bonsoir ou bonjour de temps en temps je regarde test video je tien beaucoup a vous faire savoir que j,apricer ta façons danalyser les chause les situation merci pour tout ce que tu fait pardone moi de ta voir tutoyer en si que les faute continu comme sa

    • hchicha ,un personnage qui se prend au sérieux mais ne vit pas la réalité de la discrimination des berbères en général et des kabyles en particulier. Ce n’est pas aux arabes oppresseurs qu’ils s’adressent pour nous comprendre non c’est aux kabyles qu’il demande de faire comme lui en s’aliénant.

      bravo pour votre aveuglement .Heureusement, vous ne représenter que vous même.En bon serviteur des arabes continuez à servir comme tout kds il y a plus d’argent que de défendre votre culture et kabylie...

      Hchicha un arabiste qui se la joue humaniste. tout simplement..

      T’as de l’avenir pour les pépètes.rouhkan

    • je suis pas tout a fait d’accord car beaucoup d algeriens arabisés ne s’interessent pas a leur langue d’origine alors quant on veut on peux la langue kabyle c pas l’allemand la langue algeroise c quoi c un melange de kabyle,francais arab c’est une langue batarde

  • Dans la vie on peut tout justifier, même les actions les plus abjectes.

    Donc arrêtez de chercher des arguments fallacieux pour justifier votre désir profond d’assimilation, qui est après tout votre stricte droit . Laissez le kabyle ( et Tamazight dans sa diversité) à ceux qui l’aime, à ceux qui le chérisse, car vous êtes franchement très mal venu pour nous suggérer ou nous conseiller sur la manière de nous exprimer ou de défendre notre langue.

    Petite remarque, il doit vous falloir faire beaucoup d’ efforts pour réaliser votre objectif . Car non seulement vous avez la tête d’un Maghrébin( comme moi, mais je n’ai pas aucun projet d’assimilation), mais en plus vous avez un très sale accent ( pour les gaulois) kabylo-algérois. Pour la tête, vous ne pouvez rien faire , mais pour l’accent vous pouvez toujours essayer avec un orthophoniste s’il peut faire quelque chose, ça sera difficile.

    Mais, n’est ce pas, dans la vie, qui ne tente rien n’a rien.

    J’habite en région parisienne . Mon prénom est Salah
    et mon mail atwadi_y@yahoo.fr

    J’ai posté ce message, en partie, sur l’emplacement hchicha de youtube.
    Mon blog :

    http://fr.360.yahoo.com/idlisen1

    Voir en ligne : http://fr.360.yahoo.com/idlisen1

    • Lemmer am kec’c’ i tt-waligh timsal, tili yifit a d-aghegh tamrart ad xenqegh iman-iw ay aqcic n ccuq !
      A nnger-im a tagheddiwt i yeqqar Muh’ya

    • Excusez moi mon ami mais vous faites perdre du temps auix personnes qui prennent la peinne de lire les commentaires comme moi. Je vois que vous avez des desonnances identitaires tres graves. Les mots "tetes de maghrebins " et "accents" assaisonnés à l’assimilation le tout dans un e purée pleine de confusion. Assimilation à quoi ?
      A qui vous adressez vous ?

  • Franchement Hchicha je ne partage pas du tout ton analyse. Si tu c rois que les kabyles doivent cesser de parler kabyles pour faire entendre enfin leur revendications tu te tropmes. Le probleme en Algerie n’est pas celui de la langue. c’est dans l’histoire de la cette region que s e trouve la plaie. L’etat algerien tel qu’il s’est constitué apres 1962 n’a jamais existé C e sont des regions comme la kabylie les mZAB ETC qui incarné des entités politique. En s’engageant pour l’idenpendance les algeriens s e sont en quelque sorte fereder pour que chacun recouvre son chez soi et son autonomie. la kabylie n’ jamais reconnu un rois ni preter allegence à Alger. Ce tableau devient compliqué lorsqu’on approfondit l ’analyse. Les kabyles et le reste des algeriens ne partagent pas les meme aspirations les kabylesaspirent à une certaine modernité occidentale disons le et les autres reve à l"orient

    Monsieur Hchicha le kabyle est tout ce qui reste au berbere d e leur autonomie d’antan et de leur identité. Le parler et l’imposer c’est d eja une forme de resistance. pour ce qui me concerne je n’attends plus rien des autres. En tant que kabyles j’ai un certains nombre de d roits naturels que les autres ne sont obligé de subir et vice versa. Arrettons toute sortes de s alades ideologiques de genre Nous sommes tous des berberes arabisés. C’est completement faux. Au Mghreb il ya les berberes et les arabes et tout le reste est litterature

    • je crois que ce n’est pas hchicha ni d’autre dzyoutubeurs qui sont derrière la décadence du kabyle, la division du MCB ce n’est pas lui non plus, la division de la classe politique dite régionale ce n’est pas lui non plus, il vous faut un dessin ou quoi, "amina ichetehen iwderghal", lisez mohamed sail vous allez comprendre la mentalité kabyle. les kabyle je n y crois plus pas plus que les arabophone.

    • Évidement ce n’est pas Hchicha que j’ai visé dans mon commentaire, ce sont ses propos et à partir du moment ou il osé donné son point de vue et de le rendre public, il doit accepté, lui et ceux qui pensent comme lui les réactions des autres.
      Quant à la mentalité des kabyles je prefere ne pas rentrer dans de tels débats.
      Moi je persiste et je signe, l’usage d’une langue est tout aussi important que defense. Défendre le berbère en ne parlant qu’ en francais ou en Arabe reviendrait à folkloriser le kabyle.
      Sensibiliser les ARABES (arabophones connais pas ) ne sert à rien. C’est à nous seul de prendre notre destin en main. ce n’est parce qu’ils se sont reproduit trop vite que nous en 14 siecle que nous alons leurs confier notre avenir.
      Timanit i tmurt n iqbayliyen

    • La chose la plus remarquable chez lnous autres kabyles est notre admiration de la démocratie lorsque le micro nous est tendu Mais au moment ou il faudrait le passer aux autres de drôles de frissons nosu attrapent. C’est important ce que tu fais hchicha mais tu dois quand même accepter la possibilité" de tromper et pour moi qui t’admire je trouve que cette fois ci tu te plantes. Que est ce que c’est défendre une langue si on ne prends même pas la peine de la parler pour la transmettre ?
      Le latin est une langue trés riche mais le fait qu’elle n’a plus d’interlocuteur l’a transformé en langue morte. Ce qui menace aujourd’hui notre langue ce n’est pas la pouvoir politique mais notre insouciance et les nouvelles perception que l’on a d’elle.
      J’étais chez des cousins à Alger l’année dernière et j’étais étonné à quel point des les kabyles vivent ce complexe. Des interlocuteurs kabyles maitrisant parfaitement cette langue glisse vers l’arabe car ca fait chic ou je ne sais pas quoi.
      Parler, ecrire et transmettre le kabyle est un grand acte de resistance . Cela fait des années maintenant que le kabyle ne se transmettait plus que par la chanson et la poésie. La nouvelle generation née apres le d eces de Matoub n ’ a gardé de la chanson kabyle que le rythmes. Comment survivras alors notre langue si on la parles plus ? Je suis desolé Hchichas mais notre cause consiste d’abord et avant tout à preserver notre heritage linguistique et culturel.
      Amicalement S tegmatt

    • Tu te trompes mon ami car les kabyles contrairement à ce que tu avance ne sont pas en décadence. Ceux qui défendent leur langue qui est plus que jamais menacée de disparition sont des des kabyles respectables. Et puis arrêtez d’utiliser le Phone pour les arabes.
      Au jour d’aujourd’hui les kabyles se battent pour leur survie identitaire et linguistiques et lorsqu’ils ne se font attaquer au nom de la religion ce sont des kabyles comme Hchicha qui se font instrumentaliser. Résultat, hchicha qui n’a rien de kabyle, se fait passer pour un modéré au moment ou les vrais battants de nos causes se sont fait taxer d’extrémistes racistes.

  • Un message anonyme posté sur cette page il y a moins d’une heure n’a pas été publié à cause du langage utilisé qui est en dessous de la ceinture.

  • Hchicha .. Je ne l’ai jamais porte sur le coeur. Cependant, je ne lui souhaitais pas de mal selon la theorie qui est "karhagh ghma, karhagh wini thikathen".

    Cependant, notre cher Hchicha n’a pas eu honte de poster une video ou il rencontraient un certain Canalbilahoudoud, anti kabyle notoire qui a dit, et je reprends ses mots "lekbayel rekhass" "lekbayel machi chaab" et d’autres choses insultes que je ne reproduirait pas, en respect a Lounes. Voila le genre d individu qu il est alle voir, qu il a appele "khouya" avec qui ils ont parle arabe et on eu un bon temps.

    Trop c’est trop. Sa maniere d’essayer de se faire aimer pour rallier et rencontrer ses DZyoutubeurs (et DZyoutubeuses bien sur ..) est pitoyable. Je trouve cet individus infame malgre ses pseudo zaama zaama videos sur la Kabylie ou je ne sais quoi.

    Hchicha,
    Si tu lis ce message, voila une quotation par Kurt Cobain specialement pour toi "I prefer to be hated for what I am that to be loved for what I am not"
    Tu me connais deja. Mon compte youtube a ete ferme mais je reparait sous "Gladiatoramazigh", j’aurais en tout cas essayer de te raisonner

    • Je ne connaissais pas ces événements survenus sur Youtube. Les Kabyles devraient utiliser Internet comme une ambassade de Kabylie en ligne pour faire connaître Yennayer, le 20 avril, nos mots kabyles. L’arabe dialectal de darja a peut être son charme, nous on a déjà du pain sur la planche avec taqbaylit.

    • Aw’ufan la critique soit limités aux arument s des uns et des autres. Jerefuse de participer au lynchage intellectuel de quelqu’un aussi maladroit soit il.
      Il nya q ue les arguments et les actes qui compte. Si Hchicha a esimé qu’il fallait parler aux arabes et aller vers certaines personnes moi je respecte son choix, Cela prouve qui plus est la vitalité du peuple kabyle, très diversifié dans s a composante. N’empêche que cela ne m’empêche pas de lui donner mon point de vue.
      Moi je suis tres reconnaissant à hchicha d ’avoir oser formuler un discours autour d e cette question de la langue.
      Mohand

    • Entre un message sur internet et "refuser de participer au lynchage de quelqu’un", il y a tout un monde. Il faut apprendre à relativiser et à utiliser les termes adéquats.

      Seuls les actes comptent ? C’est vrai en partie uniquement car la parole et les écrits comptent également. A l’époque ou il parlait aux arabophones en Arabe et qu’il faisait tous les 36 du mois une vidéo Kabyle, ca allait encore.

      Cependant, quand il s’est affiché sur youtube à serrer la main fraternellement à un anti Kabyle notoire, qui a fait des vidéos virulentes à expliquer que le Kabyle n’est pas une langue, que nous ne sommes pas un peuple etc., perso ca me rebute.

      Si tu respectes ca, c’est ton souci. Je n’ai peux être pas ta "grandeur d’esprit". Ta tolérance s’apparente à du masochisme à mon avis.

    • Moi j’ai bien relativiser et modérer mes propos. Internet ce n’est pas une autre planète c’est toujours la planète terre. Mais c’est aussi un media très propice à la rumeur. contrairement à la presse papier et aux médias classiques, sur le web les contenus publiés restent et s’accumulent Moi je te proposes de jouer cartes sur tables et de citer des noms pour que tout le monde sache qui fait quoi. Il ya un tas de kabyles qui ont fait des fautes Said sadi ne s ’est il pas rendu en Syrie dernier bastion du Baath mais en final c’est AIT Menguellet que s’est ait lyncher par la foule. Arretons tout cela. Moi je crois a sincèrement aux vertus de la transparence. Dites nous. A quoi sert de perde du temps si c’est un traitre autant le démasquer de suite.
      Mohand

    • Peux etre que tu relativise, c’est juste que j’ai du mal avec ce que ton style .. par exemple "Moi je te propose de jouer cartes sur tables et de citer des noms"

      J’ai deja cite le nom des le debut .. le compte de l’antikabyle notoire est canalbilahoudoud sur youtube. Si ca t’interesse va voir ses videos. Il avait notamment une serie de 10 videos destinees aux Kabyles. Y a egalement d’autres videos sur youtube pour le denoncer .. regarde la planete youtube si ca t’interesse.

      p.s. celui qui a fait le 100 eme de ce qu’a fait Ait Menguellette pour la Kabylie est authorise a la critiquer cad quasiment personne a mon avis.

    • Mohand, va falloir que tu me crois sur parole :)
      le compte canalbilahoudoud (appartenant à Noureddine Koumama) a été suspendu pour appel à la haine raciale.
      Désolé tu ne pourras entendre ses prêches de moins que rien

      Amazighement vôtre,
      GladiatorAmazigh

    • Salut j’ai effectivement fait un tour sur dailymotion et you tube pour voir ce personnage ; Mis a part une vidéo du FIS à tizi ouzou, je n’arrive toujours pas à trouver ces videos anti kabyle. Est que tu peux nous mettre le lien sur un commentaire.
      Mohand

  • Mais qui est ce type pour que vous nous fassiez tout un speech dessus ?

    http://www.youtube.com/watch?v=mnOS1Hz4uZc&feature=channel_page

  • Ayathmathen adarwich am hchicha siwa thasousmi idyebbi elhal !thagrawla nagh atsnerni bla imes’shaf amnetsa !
    nekini ad vourourou 1979 de youtube.com
    thanemirth iwrezki akud dh widh idyuran !

  • mi sligh i sin laqvayel
    t meslayen qaren fihel
    taqvaylit jitt kan i temsel
    tadert, nulni d lefhal
    ul iw nek yeqvar i mel
    am akan yecca rajj achel
    a yismaken tar3ad ur tewit

    C

  • a mmis n’tmurt,macci axatter ttemslayen s teqvailit edhgha edh leqvail !

  • la democratie c’est la verité

  • bsr MR l"administrateur veuillez valider mes messages que je vous ai envoyé c vous etes d’accord avec la verité je vous remerci ya rien de mechant

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.