rezki.net

Accueil > Politique > Ferhat Mehenni refoulé de Tunisie

Ferhat Mehenni refoulé de Tunisie

dimanche 13 décembre 2009, par Rezki Mammar

Le chanteur et responsable autonomiste a été empêché d’entrer sur le territoire tunisien, où il souhaitait rencontrer sa mère a annoncé le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie. Dans un communiqué, l’organisation accuse Tunis d’avoir cédé à des pressions venues d’Alger.

Ferhat Mehenni, le président du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie a pris l’avion 10 décembre de Paris à Tunis pour rencontrer sa mère et a été refoulé à l’aéroport. L’information a été annoncée sur le site de l’organisation autonomiste. L’homme fait l’objet d’un mandat d’amener en Algérie et ne pouvait donc se rendre en Kabylie. D’autre part, le communiqué précise que la mère, âgée de 84 ans n’a obtenu de visa pour venir en Europe, ce qui sous-entend un refus de la part de la France.

A son débarquement à l’aéroport de Tunis, M. Mehenni s’est vu refuser l’accès au territoire. Le communiqué rapporte les mots tenus par le service de contrôle des passeports : « Nous ne voulons pas de problèmes avec l’Algérie ». En d’autres termes, les autorités tunisiennes ne souhaitent pas froisser Alger en accueillant chez elles un homme recherché par Alger, ou plutôt selon le Mak, « la Tunisie se couche devant l’Algérie ». Le mouvement précise que les faits se sont produits le jour de Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.

Messages

  • Merci d’avoir mis en ligne ce titre a Rezki, il est nécessaire de sensibiliser les kabyles à cette énième injustice subie par l’un de nos compatriotes. Je tiens à affirmer publiquement mon soutien à Ferhat Mehenni et à sa mère :http://mazaris.blogspot.com/2009/12/apatride.html

    Le pouvoir argélien arabo-islamiste rayonne par sa nuisance et sa lâcheté (les égyptiens-masris, hashakoum, les traîtent de chiens et de "moins que rien" et ils laissent faire). Mais ça on le savait depuis longtemps. On est surpris et sidéré par l’attitude hostile de la Tunisie, un pays qui ferait mieux de garder sa neutralité. Là les autorités tunisiennes ont clairement pris position en faveur des arabo-islamistes argéliens et par la même occasion expriment leur hostlité aux kabyles. Notre attitude vis à vis de la Tunisie doit radicalement changer suite à cette acte expressivement hostile aux kabyles.

    Le calvaire des kabyles ne disparaitra pas de lui-même, il n’y a pas de recette magique. Il nous faut faire des efforts et vaincre ceux qui jurent par le mal pour rétablir nos citoyens dans leurs droits. On ne peut pas tolérer qu’un kabyle soit interdit de séjour ou menacé de mort sur ses propres terres, dans son pays, dans sa patrie. En clair il faut mettre fin à l’impunité dont bénéficient ces terroristes bourreaux des kabyles. A bon entendeur !

    • Bien sur un grand bravo à Rezki,Dda Stayevski et à tous les sites ayant repris l’info.Il appartient au peuple kabyle de dire non à l’intimidation et de garantir la libre circulation sur ses propres terres à cet authentique fils de chahid. Les internautes kabyles et patriotes ont déjà décerné la palme d’or de la lâcheté à certains titres et sites ayant fait l’impasse.On y parle encore et toujours des insultes égyptiennes à l’ endroit des algériens !!!

      M Wanes/ militant du MAK

      Slama Farid / signataire de la pétition

    • Continuons à nous masturber......... la jouissance n’est pas pour demain !!!!

      Vraham de tel aviv !!!

    • je suis kabyle et franchement monsieur ferhat a depasser toutes les limites du respect des autres et des fois je me demande si ce mec ne se drogue pas

    • Comme le "je suis kabyle" d’en haut, je dirai :

      Je suis ARABE et je suis fier qu’enfin un Kabyle nous permette d’établir une relation normale avec des Etres Humains comme nous...

      Ce n’est que la haine du juif que nous enseigne le coran qui nous motive, autrement si c’etait juste la mort d’arabes ou même la liberté pour les arabes, nous aurions manifesté contre les crimes commis par tous les despotes ARABES justement ou se prenant pour tels (pour le cas de l’afrique du nord)

      Vive les Kabyles, toujours en avance comme contre les turcs, les français et maintenant encore contre la dictature algérienne...

      Merci MONSIEUR FARHAT

      UN ARABE

  • Vive Ferhat !
    Le seul homme kabyle qui défend la dignité des kabyles.

  • I WADU MA A d-iEWWEL ... disait LOUNES MATOUB

    LA KABYLIE AUTONOME ou ne serait pas !!!

    Après un examen minutieux de la question relative à l’entité kabyle, du point de vue politique, identitaire, sociologique, religieux, culturel et géostratégique, tous les arguments invoqués plaident d’une manière incontournable pour la nécessité de l’instauration en Kabylie d’un Etat régional doté d’une large autonomie et rattaché à l’ensemble algérien, son milieu naturel. Les valeureux fils de Kabylie doivent se sentir tous interpellés pour la concrétisation de cet objectif sur le terrain. Ils sont sommés par l’Histoire de riposter efficacement, dans l’unité des rangs, comme un seul homme. Les Kabyles devraient donner libre cours à toute leur intelligence, en multipliant leurs activités régénératrices et vivifiantes dans tous les domaines de la civilisation contemporaine. Et qu’importe si d’aucuns, au sein même de l’ensemble algérien, par esprit d’égoïsme ou de jalousie bien étroit, trouvent déjà notre entreprise trop ambitieuse, débordant les limites qu’ils lui auraient arbitrairement fixées. Car ce faisant et à coup sûr, les fils de la Kabylie ne manqueront pas demain de se faire vite distinguer dans le concert des nations. Ainsi, l’activité et le renouveau kabyles susciteront la juste reconnaissance qui leur fait défaut, particulièrement dans le bassin méditerranéen, eu égard à leur précieuse et incontestable contribution au progrès de l’Occident dont désormais ils sont partie intégrante. En effet, la dimension méditerranéenne par excellence du peuple kabyle devra être soulignée et affermie davantage. Car la société kabyle est, pour le sociologue Pierre Bourdieu, un véritable conservatoire de l’inconscient méditerranéen et sa tradition culturelle constitue "une réalisation paradigmatique de la tradition méditerranéenne". Son histoire est imbriquée avec celles des peuples méditerranéens. Sa culture et sa langue portent les influences des cultures phénicienne, latine, grecque, arabe, française…. L’inverse est également vrai. Le peuple kabyle doit naturellement s’inscrire dans toutes les dynamiques méditerranéennes et entretenir une relation privilégiée avec les peuples de la Méditerranée, creuset des grandes civilisations que compte l’humanité.
    Cependant, cela relève même d’une loi dans l’évolution de l’être humain, le labeur et l’intelligence sont les seules conditions essentielles à tout homme qui aspire à l’émancipation, au bien-être et au progrès. Admirablement doué par la nature, le Kabyle, comme tous les êtres humains, a le droit et le devoir de chercher à perfectionner sa vie culturelle, économique et politique, de faire en sorte que tous ses efforts tendent vers la réalisation de son idéal civilisationnel ancré dans son patrimoine ancestral. Aujourd’hui, comme autrefois, les bienfaits et les acquis de la modernité, à l’accomplissement desquels il a cependant pris une part active, en Algérie ou sous divers cieux à travers le monde, ne laissent guère insensible sa patrie : La Kabylie. Engagée résolument et audacieusement dans cette voie de l’abolition du centralisme jacobin de l’Etat, relique du colonialisme français, la Kabylie est plus que jamais déterminée à affronter son destin. Elle doit se consacrer entièrement à la promotion de son indépendance socioculturelle et à la construction de sa propre économie moderne. Elle ne doit plus compter sur l’économie rentière du pouvoir central. Celle-ci est non seulement évanescente mais pernicieuse. En effet, la Kabylie, consciente de la force et de l’envergure de ses ailes, avide d’espace et de liberté, peut en toute sécurité quitter la cage dans laquelle on a de tout temps cherché à l’enfermer comme une bête féroce, en voie d’extinction, bien que trop exiguë pour la contenir. Elle a à s’envoler de ses propres ailes vers des horizons de liberté. Cette alternative bienfaitrice pour elle-même n’est pas incompatible avec l’ensemble algérien auquel elle pourra demeurer loyale, et solidaire comme ce fut le cas durant bien des épreuves à travers les tourments et les caprices de l’Histoire.

  • On n’en a rien à foutre des histoires de Ferhat. Un mandat d’amené ! un refoulement de tunisie !

    Qu’il nous parle de ses démarches pour l’autonomie de la Kabylie. C’est de celà qu’on a soif.

    Dans ce sens, il ne fait rien et nous fait avaler ces histoires à dormir debout.

    Loulouche

  • Azul Merra Fellawen,
    Comme disait Lounés Matoub :"l’kvayel n’Service",rien qu’en lisant les commentaires
    de part et d’autres,on reconnait tout de suite,les kabyles de souche et de sang,et les faux kabyles,qui critiquent un homme,un grand homme,de l’histoire du combat pour l’identité Amazighe,mais Da-Ferhat,il est grand sage,pour qu’il se rabaisse à
    écouter ces commérages,des grands hommes,comme Da-ferhat,Matoub,et tant d’autres,ne se rétractent jamais.
    Najim Awcic

  • ferhat il faut te defendre et demander au juif de te defendre puisque dans lencien temp notre reine etait juive hhhihhi

    • quand je lis un commentaire de ce niveau, je me dis que l’homme descend du singe, mais que toi tu es directement tombé d’un arbre

    • Bonjour,

      Ne tombons pas dans le piège ! ce "commentaire" est faussement naïf. Peut être que les administrateurs de ce site n’auraient pas dû le publier. Il ne contribue en rien, il nous discrédite tout simplement. Il n’y a pas de censure à ce qui porte atteinte au plus grand nombre.

      Mais vous connaissez la maxime : "à vouloir trop prouver on finit par prouver le contraire".

      Ce pseudo berbère ne trompe personne ;

    • La liberté d’expression s’arrête là où commence la diffamation, la menace et l’appel à la violence. La bétise n’est pas interdite et d’ailleurs l’auteur de ce commentaire se fait plus de tort qu’il n’en fait aux autres..

  • lui méme,il a rit de son commentaire.mais il n’est pas dénué de sens,dans le cas ou ferhat est menacé,c’est aux kabyles de le defendre pas aux juifs,car a ce que je sache,ferhat se bat pour l’interet des kabyles pas pour ceux des juifs."udayen zemren i yeman n’sen.quant a kahina,la reine,c’est une amazigh de confession juive,si on dissocie la religion de l’identité,c’est une bérbére tout court.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.