rezki.net

Accueil > Société > Disparition de Shigeru Kayano, grande figure aïnou

Disparition de Shigeru Kayano, grande figure aïnou

dimanche 14 mai 2006, par Rezki Mammar

Homme de culture, militant de l’identité aïnou et premier parlementaire japonais issu de cette population, Shigeru Kayano est mort le 6 mai dernier. Itinéraire d’un ambassadeur de la diversité culturelle au pays du soleil levant.

Proches de certaines populations de Sibérie orientale, les Aïnous vivent au nord du Japon, sur l’île d’Hokkaido. Le territoire de cette population s’est réduit à partir du XIXème siècle sous la poussée japoniase. Forcés de parler japonais, les Aïnous sont également déposédés de leurs terres et finalement assimilés. Selon le site Aménagement linguistique dans le monde, il ne restait probablement pas plus de 15 locuteurs actifs de langue aïnou.

L’artisan d’une prise de conscience

Curieux et passionné de culture, Ghigeru Kayano (né en 1926) a très vite entrepris de rendre aux siens leur dignité. D’abord en collectionnant des objets anciens. Cela aboutit à l’ouverture du Musée de la culture aïnou en 1972. Notre homme est également auteur d’une centaine d’ouvrages dans lesquels il transcrit la littérature orale, mais également un dictionnaire de cette langue jusqu’alors non écrite. Autre acquis, la radio FM Pipaushi. Surtout, Shigeru Kayano devient le premier sénateur aïnou à siéger à Tokyo en 1994. La loi sur la défense des droits des Aïnous et de leur culture votée en 1997 doit beaucoup à Shigeru Kayano. Ce militant infatigable contre les discriminations est mort le 6 mai dernier à Sapporo, la capitale de son île natale d’Hokkaido.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.