rezki.net

Accueil > Société > Disparition de Hocine Benhamza

Disparition de Hocine Benhamza

lundi 19 janvier 2009, par Rezki Mammar

Il est né sous la colonisation française, il meurt en militant de la cause kabyle après une vie bien remplie qu’il avait racontée dans un ouvrage autobiographique. Hocine Benhamza s’est éteint à Paris le 16 janvier dernier. Un ultime hommage lui sera rendu le mardi 20 janvier avant son rapatriement en Kabylie.

Hocine Benhamza est né en Haute Kabylie en 1930 et a grandi dans une famille de onze enfants. Agent de liaison auprès de Krim Belkacem durant la guerre, le jeune homme a connu les internements et les interrogatoires. Dans un autobiographie intitulée L’Algérie assassinée (Editions de Paris), Hocine Benhamza raconte son parcours et exprime une profonde désillusion concernant le système mis en place après 1962. Ce témoin de l’histoire contemporaine est devenu un militant de l’émancipation politique des Kabyles jusqu’à sa mort le 16 janvier dernier à Paris.

L’homme vivait en France, on le voyait notamment suivre et animer des conférences sur la Kabylie. Avant l’enterrement prévu dans son village d’origine, un dernier hommage sera rendu à Hocine Benhamza le 20 janvier à 11h00 à l’Institut médico-légal de Paris 2, place Mazas.
Métro ligne 5 : Quai de la râpée
RER A - D - Métro ligne 1 : Gare de Lyon
RER C - Métro ligne 5 : Gare d’Austerlitz

Hocine Benhamza

Messages

  • J’ai connu Hocine à l’Ecole Nationale des douanes en 1959. J’arrivaus, comme lui, d’Algérie....j’étais pour une Algérie dans la France....il était contre... et pourtant ! Il fut de tous mes condisciples mon meilleur ami de même que je fus le sien... il me le répéta en me dédicaçant sa thèse de doctorat sur la valeur en douane....
    Son premier roman dont il me parlait souvent avait pour titre "Fleur de cactus" , je crois : il n’est jamais paru... c’est probablement dommage.
    Aujourd’hui, à l’occasion d’un détour hasardeux sur internet je découvre la nouvelle de sa disparition en janvier 2010.

    "C’était mon copain...c’était mon ami..."

    • Merci de votre témoignage et si cela peut un tant soit peu vous consoler, sachez qu’il y avait beaucoup de monde pour lui dire au revoir avant son départ.

  • J’ai créé une petite association POTHEAM, Poésie Théâtre Amitié à VILLEJUIF
    il était un grand homme, mais très humblement il est venu partager avec chacun et chacune de différentes horizons notamment les poèmes qu’ils savaient par coeur....
    et puis un peu de sa poésie
    J’ai toujours sous les yeux un poème de son cru intitulé "dans la vallée du chélif"
    un merveilleux sonnet
    j’aimerai tant en lire d’autres !!!!!
    je relirai ce sonnet samedi 28 novembre 2015 chez moi lors de ma réunion mensuelle
    tout mon respect et admiration vont vers lui

    ANNE KADRI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.