rezki.net

Accueil > Société > Deux nouveaux cas de discrimination contre des prénoms berbères

Deux nouveaux cas de discrimination contre des prénoms berbères

lundi 23 juillet 2012, par Rezki Mammar

Un policier de Draa Lmizan a collé une amende plus lourde que prévu à un automobiliste parce qu’il s’appelle Massinissa. De son côté la mairie de Tizi Ouzou a refusé le prénom Daya à une petite fille née fin mai.

La scène s’est passée il y a quelques semaines à Draa Lmizan au sud-ouest de la Kabylie. Un jeune automobiliste se fait arrêter sur la route par un policier. L’agent découvre que le conducteur n’a pas collé la nouvelle vignette obligatoire. Théoriquement le chauffeur doit payer 2 OOO dinars d’amende (14 euros). Le policier regarde les papiers du jeune et déclare : « Puisque tu t’appelles Massinissa tu paieras deux fois plus » et a prélevé cette somme. Nous tenons l’information d’un membre de la famille du conducteur qui ajoute : « Massinissa aurait dû ne pas payer et crier pour ameuter la foule et dénoncer les faits de ce policier ». Massinissa est un prénom courant en Kabylie, il est issu de Masensen le nom d’un grand roi numide.

Autre fait récent lié à un prénom, l’état civil a de Tizi Ouzou a refusé fin mai à un père le droit d’appeler sa fille Daya, un prénom berbère. L’intéressé n’a pas voulu aller devant la justice, il a cependant obtenu que l’enfant porte un prénom proche à une lettre près, celui de Maya. La famille, qui habite Lmaatqa (Maatkas) n’a reçu aucune explication.

Messages

  • on va surement entendre les elus du ffs en kabylie denoncer l’apartheid de ce pouvoir infame et anti kabyle ?

    • De plus en plus, le pouvoir fait tout ce qu’il peut pour radier et effacer de nos mémoires et dans tous les fascicules les traces de nos origines, mais il n’a jamais réussi. TAMAZIGHTE a survécu à toutes les attaques. Je suis sùr et certain qu’elle ne disparaîtra jamais. Sauf qu’une grande menace nous guette, les kabyles qui se marient avec des arabophone ; je ne suis pas contre le mariage mais leurs enfants ne connaîtront jamais le kabyle, à 99.99% ils parleront l’arabe. croyez ce que je vous dis. (on a plein de belles filles kabyles en kabylie mes frères)

    • Mon pauvre ami. Je ne sais pas si c’est de l’ironie ou de la naïveté ?
      Il y a bien longtemps que les pseudo politiques kabyles se sont ralliés.

      Tu choisiras la formule qui te sied :

      Les Kabyles ont les politiques qu’ils méritent ou

      Les politiques kabyles correspondent bien aux électeurs qu’ils les ont élu.

      Dans les deux cas les ex hommes libres se sont soumis (musulmans). Il s ont perdu leur âme.

      Bravo MOMO tu les as bien eu !

  • il est apparu que la transformations des noms de personnages et même des lieux est une véritable stratégie d’occupation par les différents colonisateurs,gravement les arabes et notre pouvoir avec son islam politique ,alors la taxinomie comme premier niveau naissant de la transformation nominale en Kabylie devait aboutir a la Glottophagie c’est _a dire la perte de l’usage de notre langue comme dernier niveau triomphant, et donc de la destruction de de celle_ci...voila pour quoi il apparait urgent de faire attention et de rétablir les noms de personne et de lieux dans leurs langue d’origine dans notre Algérie et notre Kabylie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.