rezki.net

Accueil > Opinions > De la grandeur de l’Algérie

De la grandeur de l’Algérie

dimanche 4 juillet 2010, par Krim

Le prestige des nations se mesure à leur capacité à contribuer au bien de l’humanité par les réalisations de leurs citoyens dans les domaines scientifique, culturel et économique. Et puis il y a les Etats qui n’ont d’autres arguments que l’arrogance et dont les habitants survivent, sous la surveillance policière.

Messages

  • Salut Rezki,

    Tu dis que le prestige des nations se mesure à leur capacité à contribuer au bien de l’humanité, alors dans ce cas, les Europeano-Americains seraient les derniers de la planete, non ?

    • C’est une question très complexe, il est difficile de répondre. Le nom des Etat Unis, de la France et de la Russie (parmi d’autres) sont ternis par les pratiques occultes de leurs dirigeants. Tout dépend de la conception que tu as d’une nation. Pour moi, une nation est un groupe d’individus parmi lesquels on trouve des génies et des assassins. Est-ce que la France c’est Rabelais, Hugo, Boris Vian, Voltaire ? est-ce que c’est plutôt la colonisation, la Françafrique, la colonisation, les guerres ? C’est les deux et quand on parle de « grandeur » il faut surtout garder à l’idée qu’on est dans une forme de mise en scène, de mascarade tragique et malsaine. C’est de la poudre aux yeux et beaucoup de sang versé.

    • @soldat Amazigh
      Je crois que tu fais l’amalgame entre le peuple d ;un pays et les dirigeants d’un pays. Dans un peuple, il ya toujours des fachistes pour une cause et c’est cela qu’ils faut blamer. Ces fachistes peuvent representes un faible pourcentage ou meme minime de la population d’ ;un pays,

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.