rezki.net

Accueil > Politique > Bouteflika à Tizi Ouzou : la mise en scène

Bouteflika à Tizi Ouzou : la mise en scène

mercredi 1er avril 2009, par Rezki Mammar

Le candidat sortant des présidentielles algériennes du 9 avril s’est rendu officiellement dans la capitale de la Haute-Kabylie le 27 mars. Huit ans après la répression sanglante des émeutes de 2001, le chef d’Etat aurait logiquement été sifflé et agoni d’insultes. Mais grâce à ses partisans sur place, Abdelaziz Bouteflika a mis a préparé une apparition très théâtrale avec des jeunes en uniforme, des repentis et une distribution de dinars à tous ceux qui savent applaudir en cadence. Voici un aperçu des préparatifs.

Abdelaziz Bouteflika est officiellement venu à Tizi Ouzou en Haute-Kabylie le 27 mars. En réalité, il était là la veille et a dormi à l’hôtel Amraoua, un établissement luxueux où il a diné avec quelques barons du régime, d’après un policier bien informé. Une autre source anonyme nous a expliqué que le président est venu exprès à Tizi Ouzou en pleines vacances scolaires, c’est-à-dire une période durant laquelle l’université de Tizi Ouzou est fermée. De ce fait, il n’y avait pas un chat sur le campus pour manifester. Même les grévistes du département de langue française ont étrangement été absents.

La Maison de la Culture transformée en siège de campagne au profit du candidat sortant

La Maison de la culture et les MJK

Trois lettres résument le voyage de Bouteflika dans la ville de genets : les MJK. Le Mouvement de la jeunesse en Kabylie est une organisation créée spécialement pour occuper l’espace visible, coller des affiches, animer les rues en attendant d’applaudir le président. Ce sont de jeunes garçons et filles recrutés sur place, on les reconnaît à leur casquette et leur tee shirt blancs ornés du slogan Bouteflika 2009 orné d’une colombe. A Tizi Ouzou, les MJK tiennent des petits locaux sur les grandes places, ils ont obtenu l’autorisation de mettre la sonorisation à fond et de pratiquer l’affichage sauvage sans limites.

Une drôle de conférence à la Maison de la Culture le 26 mars dernier

La pièce maîtresse de la visite présidentielle, c’est la Maison de la culture, qui est ici le seul lieu d’événements culturels. Ici, le visiteur tombe sur un portrait géant du président depuis le début de la campagne. Au premier étage du bâtiment, nous sommes tombés sur une curieuse conférence. Le 27 mars, en fin de matinée, une rencontre avait pour invités des soutiens au candidat sortant, l’un d’eux se présente comme un repenti et se fait applaudir par le public de la salle. Puis une partie de l’assistance crie le nom des organisateurs : « MJK ! MJK ! ». Quelques curieux, attirés par la foule jettent un œil médusé sur ce spectacle et repartent sans dire un mot, d’ailleurs ici, personne n’oserait critiquer publiquement les partisants du président, de peur d’être entendu par un policier en civil. Une rumeur dir que le clan présidentiel distribue les dinars et qu’il a a libéré des détenus pour assurer le service d’ordre, en général cela suffit à faire taire les critiques.

La grande rue des Genets a été couverte de graffitis jusqu’au 26 mars

Un autre détail est frappant : la ville de Tizi Ouzou n’est plus aussi belle que dans les années 70. Les rues sont sales, les trottoirs défoncés et quelques affiches sont arrachées à l’insu des MJK. Et pourtant, le jour de l’apparition du président, une partie de la ville a été soigneusement néttoyée et la circulation est étroitement filtrée. Le quartier des Genets, notamment la grande rue de l’hôpital est propre comme jamais. La Maison de la Culture est inaccessible aux personnes non munies d’une invitation. Dans notre prochain article, nous aborderons justement l’arrivée du président et nous parlerons de ceux qui sont venus l’applaudir.

Le 27 mars au matin, les graffitis ont disparu comme par magie, ils ont été effacés par le clan présidentiel

Après avoir décrit les préparatifs en question, nous relatons la visite présidentielles dans Tizi Ouzou, qui a applaudi Bouteflika ?.

Messages

  • Merci Arezki de toutes ces informations qui démontrent une enième fois qu’il y a encore des Kabyles de service minables qui sont prêts à vendre le sang de leurs frères et se vendre aussi pour quelques dinars sales, ces kabyles que sont les organisateurs de cette visite odieuse. Moi personnellement, je boycotte et je dis haut et fort en m’adressant à ces prétendus dirigeants qui ont sclérosé notre beau pays : "partez, partez, cassez-vous des affaires du pays, le peuple ne veut plus de vous, mais oùùùùùùùù !!!!! vous n’avez pas honte depuis 1962 vous sucez le sang du peuple, ça suffit, on est fatigué, moi j’éprouve de la haine et de la colère à l’égard de boutef et ses acolytes comme El hadi et Ammara qui ne se rendent pas comptent qu’ils sont en train de commettre des crimes contre nous. Je dis à Boutef, El Hadi et Ammara : " Casse toi pov’con", J’appelle d’ailleurs le TPI (Tribine Pénal International) à intervenir pour juger et arrêter ces dirigeants et les inculper pour génocide et crime contre le peuple algérien et contre l’humanité .
    Je constate que tous les peuples aiment leurs pays, car leurs présidents font tous pour cela. En revanche, en Algérie, les dirigeants font tous pour que le peuple éprouve de la haine vis-à-vis de sa terre natale. Ils ont d’ailleurs tous programmé et organisé pour que les vrais hommes et les vraies femmes, intellectuels et autres, quittent le pays. Et ils ont réussi malheureusement et minablement leur coup. Mais je vous jure et j’en suis persuadé que tous ces dictateurs algériens vont payer et que l’histoire les rattrapera et les jugrera.
    Il faut qu’on déclenche une guerre sans merci contre ce pouvoir pour faire sortir l’Algérie, notre beau pays, de l’impasse.
    vive la révolution.

  • Le conseil communal du MAK à Bouzeguene appelle tous les citoyens kabyles à se joindre à la marche du 08 avril 2009 à 11 heures, du CEM HAMMADI vers LA POSTE. Cette marche unitaire pour un rejet des élections présidentielles de 09 avril 2009, pour l’autonomie de la Kabylie et pour que cesse le harcèlement judiciaire à l’encontre de Ferhat Mehenni, sera suivie d’un meeting.

    Veuillez pubier cet appel

    Voir en ligne : Mache du MAK a Bouzeguene

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.