rezki.net

Accueil > Brèves > Boghni, nouvelle mobilisation citoyenne contre les enlèvements (...)

Boghni, nouvelle mobilisation citoyenne contre les enlèvements (Brèves)

dimanche 4 avril 2010, par Nadia Mechiche

Le kidnapping d’entrepreneurs est une pratique qui s’est beaucoup développée en Kabylie ces dernières années. Dans un premier temps, les victimes, réduites au silences ont la plupart du temps cédé aux ravisseurs. Fin 2009, les habitants d’Iflissen ont été les premiers à se mobiliser et à obtenir la libération de l’un des leurs. Ce scénario se renouvelle actuellement à Boghni. Il s’agit là d’un des thèmes de nos brèves.

Radio Tamurt (qui signifie en kabyle Radio Pays) emet sur Internet depuis le 26 mars.. Cette webradio est une création du portail Tamurt.info qui est né en janvier 2010. Sur Kabylienews, des internautes reprochent à Radio Tamurt d’être une copie déguisée de Radio Numydia. Parmi les réactions, celles de Sonia, de Numydia, qui accuse des animateurs d’avoir voulu prendre le contrôle de sa station avant de partir créer la leur.


Antigone voilée est une pièce pro voile inspirée de l’œuvre de Sophocle, Nadia Geerts analyse le détournement tactique de ce texte classique.


L’Ined publie une enquête sur les enfants issus de l’immigration en France. L’étude, Trajectoire et origines nous apprend ainsi que presque tous les jeunes concernés ont la nationalité française. Voici une synthèse parue sur LeMonde.fr du 30 mars.


Un groupe islamiste interrompt une lecture de l’écrivain Benno Barnard à Anvers le 31 mars. L’intervention de l’auteur, intitulée Vive Dieu, à bas Allah a pris fin avec l’irruption d’une cinquantaine de jeunes radicaux.


A Boghni, en Haute-Kabylie, la population se mobilise pour libérer un octogénaire kidnappé le 22 mars dernier. A plusieurs reprises, des milliers d’habitants des localités voisines se sont rassemblées au domicile de cet ancien entrepreneur. Cette mobilisation n’est pas inédite. En octobre 2009, ls habitants d’Iflissen ont réussi à obtenir la libération d’un homme enlevé et fin mars à Aït Zmenzer, plusieurs personnes ont réussi à faire échouer un enlèvement.


L’oléoduc reliant Hassi Messaoud au port de Bgayet a contaminé une nappe phréatique. El Watan du 3 avril cite un document d’experts.


Un groupe de miliciens a été attaqué par des terroristes le 3 avril à Tinebdar, près de Sidi Aïchi à l’est de la Kabylie. Le bilan n’est pas encore précis. Le détachement pris pour cible assurait la sécurité d’un société algéro-turque chargée de la construction d’une ligne à haute tension.


La moitié des étudiantes algériennes ignorent ce qu’est le Code de la famille d’après une étude connue 3 avril par l’association Femmes en communication. Le Code de la famille, instauré en 1984 a instauré la mise sous tutelle de la femme.


Les propriétaires des fusils confisqués par l’Etat algériens en 1993 ont créé une association le 29 mars à Tubirett au sud-ouest de la Kabylie. Ces civils veulent qu’on leur restitue leur arme.


Le Mouvement pour l’autonomie appelle à la grève en Kabylie pour le 20 avril pour les 30 ans du Printemps berbère. Le même jour, le Mak prévoit une marche dans les grandes villes kabyles et un rassemblement devant l’ambassade d’Algérie à Paris. Le Mak participe également au collectif Tafsut 2010 qui prépare un rassemblement pour le 18 avril dans la capitale française.


Le RCD, un parti laïc kabyle prévoit aussi une marche à Tizi Ouzou le 20 avril.


Une foule de jeunes a envahi le festival de Tikjda au sud de la Kabylie le 2 avril et surpris les autorités. D’après Le Soir d’Algérie du 4 avril, des responsables se sont même mis à pleurer, craignant pour l’avenir de cet événement expérimental. En Kabylie, les wali (préfets) multiplient les rencontres culturelles et étend ainsi son contrôle sur la scène artistique locale,

Messages

  • Bonjour tout le monde.
    Je voudrais attirer l’attention des autorités canadiennes sur un danger que je considère fort probable. J’aimerais être aidé et conseillé
    Le problème est le suivant ;
    L’ambassade du canada à Alger vient d’accorder un visa d’installation à une famille de "aroubia" (les arabes pures souches des khaimas). Cette famille se compose du chef de famille, de son épouse et de leurs trois enfants.
    Le hic est que cette famille est islamiste, fondamentaliste.
    Le père du chef de famille a déjà été incarcéré en 1991 en tant qu’élément dangereux du FIS (front islamique du Salut).
    En 2008, le chef de famille, accompagné de son père( l’islamiste notoire) a effectué un voyage en Arabie saoudite et ce hors saison de "el-hadj". D’aucuns croient savoir que c’est pour y rencontrer des militants d’el-qaida.
    Comme je suis kabyle, athée et que j’ai plusieurs membres de ma famille au canada, je ne voudrais pas que ces derniers courent le moindre risque à cause de ces énergumènes.
    Aussi j’aimerais attirer l’attention des autorités Canadiennes qui ont été induites en erreur sur le cas de cette famille.
    Merci d’avance pour votre aide et vos conseils

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.