rezki.net

Accueil > Opinions > Autonomie de la Kabylie : le choix de l’éthique et du (...)

Autonomie de la Kabylie : le choix de l’éthique et du débat

lundi 31 mai 2010, par Auteur externe

Nous publions un texte signé de trois militants autonomistes kabyles. Les auteurs émettent des réserves à l’égard du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie sur la pertinence de son gouvernement provisoire à venir. Ce document est paru dans El Watan du 31 mai.

Les auteurs ont envoyé une copie de ce texte à plusieurs sites kabyles afin de les associer à un « débat ».


Saisissant l’opportunité du trentième anniversaire du Printemps berbère d’avril 1980, le président du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) a proclamé la constitution « d’un gouvernement provisoire kabyle, qui aura pour mission de mettre en place les institutions officielles de la Kabylie, et de représenter celle-ci auprès de la communauté internationale ».
Même si nous, militants autonomistes, comprenons que la situation d’impasse de la Kabylie peut conduire à des initiatives extrêmes, il est de notre devoir et de notre responsabilité de rappeler des principes d’éthique politique qui doivent s’imposer à tous les acteurs, et singulièrement les autonomistes, pour ne pas discréditer notre combat.
Tout militant, toute association ou organisation politique kabyle a le droit de parler de la Kabylie, de s’engager ou de proposer des projets politiques. Mais cela n’autorise aucun individu, aussi courageux et éminent soit-il, ni groupe, aussi engagé et sincère soit-il, à s’autoproclamer représentant de la Kabylie, de parler en son nom et d’engager son avenir, s’ils n’ont pas été légitimement mandatés.
A ce titre, les arguments mis en avant pour justifier la proclamation intempestive de ce « gouvernement provisoire kabyle » sont irrecevables.
Un gouvernement provisoire devrait tirer sa légitimité d’une situation de gravité exceptionnelle (guerre, répression massive ou climat insurrectionnel) d’une ampleur telle que l’émergence d’un groupe représentatif, issu d’un véritable mouvement populaire en sa faveur, devient nécessaire pour la négociation et la résolution du conflit.
Si la situation de la Kabylie est tragique sur les plans économique, social et sécuritaire, elle est toutefois loin d’une situation d’urgence qui pourrait justifier la mise en place d’un pouvoir de fait accompli. Sur le plan politique, et la commémoration du trentième anniversaire du Printemps berbère l’a mis en évidence, la Kabylie, dépolitisée, démobilisée, est réduite à l’impuissance. Engluée dans les difficultés quotidiennes, plongée dans l’insécurité, polluée par un environnement délabré, fatiguée par l’échec des luttes politiques, elle tourne le dos aux partis traditionnels, sans adhérer encore aux nouvelles propositions politiques.
Pour toutes ces raisons, ce « gouvernement kabyle provisoire » n’a aucune légitimité et ne peut être fondé à parler au nom des Kabyles et à représenter la Kabylie.
Défendre son peuple et vouloir le représenter, c’est d’abord le respecter et être à l’écoute de ses aspirations. C’est la Kabylie, au cas où elle choisirait démocratiquement la voie de l’autonomie, qui se donnera ses instances de représentation, et dont la forme dépendra de la réalité du moment. Car l’autonomie de la Kabylie ne saurait se faire sans – ou contre – la volonté du peuple kabyle.
Ce n’est pas en forçant artificiellement le cours de l’histoire et en se substituant à la volonté populaire que nous ferons l’économie du chemin, long et difficile, qui mènera vers l’autonomie. Il faudra du temps pour que le processus historique s’accomplisse.

Loin de résoudre les problèmes, l’incompréhensible initiative prise par le MAK piège les autonomistes et ouvre la voie à un aventurisme aux lendemains incertains.
Dans un climat délétère marqué par un quadrillage militaro-politique sans précédant, une décision aussi grave qu’irresponsable ne peut faire que le jeu des luttes claniques qui agitent le sérail et nous impliquer dans des enjeux qui ne nous concernent pas. Faute d’une réelle adhésion populaire encadrée par une organisation puissante, la Kabylie risque d’être une nouvelle fois le théâtre de dérapages violents, avec leur lot de sacrifices inutiles.
Les manipulations occultes, en favorisant les surenchères des uns et les provocations des autres, visent à compromettre la voie encore fragile de l’autonomie, laquelle a pour but de reconstruire la région non dans l’adversité avec le reste des Algériens mais dans la recherche de convergences et le respect des différences.

Option profondément démocratique dans son esprit, l’autonomie l’est aussi dans sa pratique et ne peut s’accommoder d’une reproduction jusqu’à la caricature des pratiques héritées du mouvement national et du FLN, comme le zaimisme, les tentations hégémoniques, l’arbitraire et la politique du fait accompli. Les luttes politiques kabyles (partis, mouvement, aarchs) au départ généreuses, ont été perverties par cette culture de mépris des fondamentaux démocratiques. Si la lourde responsabilité du pouvoir reste entière, ces dysfonctionnements expliquent aussi les échecs successifs et les limites de nos luttes. Malgré de lourds sacrifices, la Kabylie n’a récolté que des traumatismes collectifs, et des plaies encore béantes.
Sans la nécessaire rupture avec les méthodes anciennes, le combat autonomiste risque, à son tour, de sombrer dans l’échec programmé malgré l’engagement sincère de nouvelles générations de militants.

Pour éviter de nouveaux drames, dont seul le pouvoir pourra tirer profit, il est temps de faire le pari de l’intelligence et de la générosité pour restaurer la sérénité, loin des surenchères et de la fuite en avant. Il est grand temps d’instaurer un véritable débat démocratique, public, et nécessairement pluriel, seule et unique voie pour construire nos convergences, gérer nos divergences et sortir de l’impasse actuelle.

Ahmed Aït Bachir (membre fondateur du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie).

Malika Baraka (membre du Cercle d’Etudes et de Réflexion sur l’Autonomie de la Kabylie)

Aziz Tari (animateur du Printemps berbère au CUTO, militant autonomiste)

Messages

  • L’histoire est (presque) un éternel recommencement. Aziz Tari l’a dit le 18 avril, le régime algérien est très intelligent, tant pis pour nous.

    • Cette déclaration aurait pu etre utile au débat sur l’autonomie de la Kabylie. Sa publication la veille de la proclamation du GPK, qlqs contrevérités, les attaques sur la personne la classe dans le combat d’arrière garde.
      Je voudrais gloser sur la seule REPRESSION identitaire de la Kabylie. Ca fait 48 ans qu’elle continue l’oeuvre coloniale. Ailleurs, ça aurait été la guerre. Si ce n’est sa nature immatérielle, elle se serait vue sur nos peaux. Et puis que ça dure qu’on a presque fini par s’y habituer, que c’est devenu PAS URGENT
      fermeture des Radios. Interdiction des cours de langue et d’anthropologie berbères.
      Récupération de notre patrimoine, destruction de nos vestiges.
      Maintien par la force des patronymes et noms coloniaux.
      Dépecement du pays kabyles par des découpages administratifs criminels.
      interdiction d"associations culturelles berbères au 19, 34 et 18.
      Ostracisme sur les symboles kabyles.
      Imposition de l’arabe dans l’enseignement en Kabylie.
      Interdiction de l’histoire de la Kabylie et des berbères.
      Enseignement de l’histoire étrangère aux enfants.
      Prosylitisme à l’école...
      Légitimté ? qui a légitimé le GPRA, la France libre, Takfarinas, Firmus, Koceila ...?

    • Quand le FFS et le RCD sont interdits en kabylie...

      Que vous restent-ils ?

      Quelle restent-ils de leur crédibilité déjà entamée ?

      Assez d’humiliation de la kabylie et des kabyles !!

      MATOUB, ils sont devenus fous...

  • Le gouvernement provisoire kabyle ne tire pas sa légitimité du peuple kabyle, qui ne l’a pas encore élu. Sa légitimité, elle est celle du MAK. L’avenir nous dira si le GPK est un pas en avant ou une simple farce.

    • Dites-nous qui tire sa légitimité en Algérie ,les présidents ,les députés, les maires les religieux etc.. ?

      les ennemis sont ceux qui ont déjà servi en menant l’Algérie et la kabylie au chaos .Le Mak ,laissons -lui le temps de faire ses preuves et vous le critiquerez après s’il ne sert pas la kabylie.

      Mais commencer à le maudire avant qu’il n’est fait qq chose.,c’est injuste.

      La kabylie a besoin de vrais hommes pour la sortir des griffes de ceux qui vous empêchent de vivre dignement..

      Quant à la légitimité les personnes l’auront réellement le jouir où on pourra organiser un vote sans magouille..

  • toute chose en son temps.Mieux vaut avoir un gouvernement provisoire qui pourra défendre la cause kabylie en attendant l’officialisation que de rester comme dans le passé sans représentation qui défende la kabylie..

    Il faut bien un début à tout .

    Je vous ferais remarquer que les premiers maquisard n’avaient demandé à personne s’il étaient d’accord pour nous engager dans une guerre .LE mak tout de m^me c’est un autre combat plus politique d’autre chose..

    Je ne suis pas du mak .N’oublions pas qu’il y a urgence la kabylie se meurt ety les kabyles avec au nom de la faillites de ces pseudo enfants plus attiré par le mercantilisme et la fuite en avant..
    il faut être je ne sais quoi pour refuser de sauver la kabylie avant tout..que ceux qui sont contre ferhat ou le Mak nous propose au lieu de vouloir diaboliser ou de trouver des fausses excuses..

    Le GPK une aubaine..

    • Il faut un début à tout, c’est comme ça que disaient les arabophones, ils disaient la question berbère on verra après. alors vous vous dites que la démocratie on verra après. La belle affaire

    • Bon, OK, les arabes disent ceci cela, le MAK dit autre choses ; et vous vous dites quoi mis à part les croches-pied à ceux qui vous sont les plus proches ? A force de ne rien faire, on finira par vous trainer par les pieds vers la grande fosse. Mieux, on vous poussera avec une pelleteuse sans que vous réagissiez autrement que par des gémissements.

  • vous dites entre autre :
    Un gouvernement provisoire devrait tirer sa légitimité d’une situation de gravité exceptionnelle (guerre, répression massive ou climat insurrectionnel) d’une ampleur telle que l’émergence d’un groupe représentatif, issu d’un véritable mouvement populaire en sa faveur, devient nécessaire pour la négociation et la résolution du conflit.

    Les 127 mort ne vous suffisent peut-être pas ?
    Je trouve votre raisonnement irrecevable c’est une argumentation suicidaire et non justifié si ce n’est pour
    dé crédibilité les autonomistes mais c’est votre droit de raconter n’importe quoi.

    Laissons chacun se déterminer après tout chacun est libre de souscrire ou pas..

    Personne ne peut empêcher un kabyle de proposer qq chose pour sauver sa kabylie..

    • C’est ce que disaient aussi les Aarchs en 2001, eux au moins sont nés dans un élan populaire. Le MAK est légitime en tant que mouvement mais se réclamer du peuple kabyle c’est un coup de force, personne ne l’a investi pour cela. Le discours des partisans du MAK nous montrent à quel point il est difficile de discuter. Personne n’a même pas daigné répondre aux interrogations légitimes de ces militants autonomistes de la première heure. On ne sauve pas un peuple par une seule décision, mais par un projet de société partagé par tous.

    • Soyez rassuré ,je ne suis pas du MAK si c’est votre problème,mais un simple citoyen mal scolarisé qui essaie de participer si tant soi peu que cela puisse servir le débat et les intérêts de la kabylie..

      Vos propos sans inexacts tout au moins pour le projet de société.
      Tout mouvement et organisation n’ont été que le fait d’une poignée de gens "utopistes".

      Pour s’en convaincre,Il suffit d’interroger le passé et de voir le présent.

      Le Mak propose si les gens adhèrent,vous n y pourrez rien, pas plus qu’un autre.

      Proposez et soyez mieux pour faire prévaloir vos idéaux et pour le battre.
      Vouloir l’empêcher c’est peine perdue et ne sert pas la kabylie.

      Dites-nous à quelle époque et quelle organisation,fut-elle l’étoile nord africaine ou encore le FLN a été un projet de la société ,si ce n’est,une décision émanant d’un groupe de personnes autoproclamés ?
      N’est-il pas le cas pour FLN qui a usé de la peur la mort et la manipulation pour ramener les citoyens à sa cause ?

      Pour ce qui me concerne, toute action porteuse de liberté et de sauvegarde de la kabylie est mienne..le reste n’est qu’une vue de l’esprit .

      Je salue le GPK

  • Pour éviter de nouveaux drames, dont seul le pouvoir pourra tirer profit,mais qui a parlé de drame ?par votre inconsciense,vous etes en train de légitimer la repression qui pourra s’abattre sur la kabylie alors que le mak est un mouvement autonomiste et pacifiste,qui aspire a doter la kabylie d’un etat régional,pour lequel,méme le pouvoir en place ne s’est pas encore opposé.
    vous dites aussi .il est temps de faire le pari de l’intelligence et de la générosité pour restaurer la sérénité, loin des surenchères et de la fuite en avant. Il est grand temps d’instaurer un véritable débat démocratique, public, et nécessairement pluriel, seule et unique voie pour construire nos convergences, gérer nos divergences et sortir de l’impasse actuelle.sortir de l’impasse,d’accord !mais pour quel projet ?devrons nous comprendre que vous etes des autonomistes qui s’opposent a l’autonomie !si non,franchement,c’est ridicle comme raisonnement !

    • Les temps ont changé le pouvoir d’Alger déjà décrié ne pourra plus s’offrir le luxe d’un bain de sang.

      Ce n’est pas l’iran ,beaucoup, plus puissant...il signera sa mort.

      Donc il ne faut pas avoir peur de cà ni de lui..

      Vous devez comprendre qu’actuellement une nouvelle stratégie américaine est en route pour une redistribution de carte géopolitique..

      Les dictatures doivent tombées...

  • Ce communiqué qui vient un peu tard est une farce. Si ses auteurs étaient sincères, ils l’auraient publié depuis bien longtemps. Il n’est pas nécessaire de sortir de saint cyr pour comprendre que l’objectif de ce communiqué est de mettre des bâtons dans les roues au MAK.

    Un gouvernement provisoire est un des éléments pour mettre en œuvre l’autonomie. Certes il n’est pas élu par les Kabyles, cela n’est pas un scoop, mais son objectif est de défendre la Kabylie. D’ailleurs depuis quand et dans quel pays un gouvernement provisoire est-il élu par le peuple ? La Kabylie est dans une situation de survie et sous la répression continue du pouvoir et ce communiqué nous dit de façon surréaliste qu’il n’ y a pas de raison de guerre en Kabylie qui justifie un gouvernement provisoire !

  • Vous gerez le site avec legerete ,sinon comment vous laissez une telle information en premiere alors qu’un evenement grandiose vient de se produire a Paris avec l’installation du GPK .La preuve que vous etes en retard par rapport aux autres sites qui traitent l’actualite kabyle.Arezki ,vous etes gentil ,mais ce n’est pas assez pour etre militant et un defenseur de la Kabylie ,ma Kabylie qui est aussi la tienne.

    • Merci du compliment, nous sommes le premier site à faire un vrai article sur le GPK, pas un copié collé mais une explication du contenu, en gardant une distance parce que (comme vous le savez) nous ne sommes militants d’aucun parti, juste militants d’une information qui s’adresse à tout le monde.

  • Ok ,Nadia ,excuse .J’aime bcp votre site et c’est pour ca que je vous adresse tout le temps des reproches ,mais tjrs truffes d’ encouragements .Qui aime bien ,chati bien sans rancune et au prochain commentaire.

    • Je suis aussi une adepte de Ḥemmleɣ gma atewteɣ ur ḥemmleɣ win t ikkaten (J’aime punir mon frère je n’aime pas que d’autres le fassent).

  • IL Y’A DU VRAI :precipitation legerete dans la composition du GPK manque de concertation et autre chose. seulement la LEGITIMITE DU PROJET pas de l’equipe du GPK y est justifiee .la KABYLIE n’a pas d’ AUTRE SOLUTION ...Faisons en sorte qu il n yait pas DEVIATION...

  • azul et bienvenue a notre sauveur le GPK.cher freres ka byles , arretez svp de vous chamaillez jour et nuit. vous critiquez tout le monde, partis kabyle , militants sinceres et meme les morts. chiche ; avez vous le courage de participez a une marche ou un evenement quelconque en kabylie sans se soucier de votre vie ? laissez IRGAZEN bossez pour leurs idees et aidez -les si vous etes des hommes et a ce moment la vous avez le droit de critiquez.si non , fermez votre sale geule a j’amais. vive le GPK.

    akvaili si la hollande.

  • Je suis fière, Mesdames et Messieurs, de vous présenter des Femmes et des Hommes qui pensent : LAÏCITE, DEMOCRATIE et avant toute chose LIBERTE ! Alors, les canards boiteux, taisez-vous ! Ou bien, à l’instar des Autonomistes VRAIS, agissez ! Qu’ils cessent de jouer les autruches. Qu’ils cessent l’immobilisme. Ah c’est bien beau d’être contre lorsqu’on est loin de la misère sociale et intellectuelle ! Et comment se fait-il que des combattants d’hier, deviennent des soumis d’aujourd’hui ? Quelle déception ! Eh bien, oui, je suis à 200 pour 100 pour le Gouvernement Provisoire Kabyle. Car, moi, voyez-vous, j’aspire à une identité Kabyle, je veux vivre sur ma terre natale, je veux oeuvrer pour Tamourth iw ! N’en déplaise aux égos surdimensionnés de certain(e)s. Comme l’a si bien chanté Lounès MATOUB Amokrane : "Qui a tué la brebis ? C’est son sang  !" Les élu(e)s du G.P.K. sont légitimes et surtout dotés d’un PROFOND RESPECT pour la cause KABYLE. Alors, une dernière fois, AGISSEZ ou TAISEZ-VOUS ! Tamcicth.

    • Je suis entièrement d’accord avec vous. ATNEKHVEC...lqvail idan dudavu. arav

      Il faut faire trembler nos kabyles qui ont vendus leur Kabylie et la kabylie en se plaçant dans l’esprit de la servitude ,la négation et de l’enrichissement ,pendant que leur kabylie fiche le camps.
      Interpelons-les..
      Rentrons s’il le faut dans sans concession..n’acceptons plus ce silence et la trahison à servir nos bourreaux à notre détriment et celeui de la kabylie pour des raisons mercantiles..
      Vive le GPK !!

    • Je suis convaincu que la stratégie du MAK réussira à libérer la Kabylie,là où nos deux partis "gladiateurs" algérianistes et Hara-kiristes ont échoué après plus de 43 ans d’opposition stérile.Pourquoi le MAK va réussir,là où les deux frères ennemis ont échoué ? Le FFS et le RCD visent la libération de l’Algérie,c’est à dire ils demandent au pouvoir de se faire hara kiri,chose impossible en raison de la non adhésion des arabes à leur projet laique et démocratique.Le MAK ne veut pas à juste titre renverser le régime,ce n’est pas son affaire, et il a raison,il veut soustraire la Kabylie à l’emprise de l’état central archaique et anti-démocratique.Il n’appartient aux kabyles de libérer l’Algérie,à plus forte raison,lorsque vous n’avez pas le soutien de ceux que vous voulez "libérer".C’est pour cette raison que le MAK et le GPK ,avec un effort en matière de propagante (presse écrite,radio,tv..)peut s’imposer dans la société kabyle comme le représentant incontournable du peuple kabyle. ,

    • a l’heure ou la pensée des peuples va vers la suppression des frontiéres ,ou un nombre important d’organisations militent pour l’universalité pas de limite pour l’etre humain, on assiste a l’émiettement qui n’arange en fait que les tenants des pouvoirs de la grande dictature notamment les pays africains. l’intelligence doublée de notre éxperience car il y’en a il suffit de se mettre d’accord avec eux et ouvrir le debat, nous conduiront certainement a la grande réussite par le combat pour notre NUMIDIE. vous remarquerez certainement qu’a travers un MAGHREB des peuples les pouvoirs de la dictatures tomberont. en europe ,en amerique,en australie,au canada nous avons partout de grands militants a ce titre il suffit que se soit a l’étranger ou ici de faire des contactes avec les citoyens de nos 05 pays de la NUMIDIE de les sensibiliser de créer avec eux des organisations en associant le CMA et la machine se fera en marche merci a plus

    • surement quant on est convaincu, il est dificile de se prouver le contraire mais, a la limite il faud écouter les convictions des autres, il y’a des diférences.depuis tous les temps le mal qui nous habite émane du fait que nous n’avons pas assez de patience. la révolution qui était sous nos ordres nous a échappé vèrs la fin de la guerre a cause de certains parmi nous qui étaient animés d’un oportunisme béat,ont été utilisés par les rusés pour les retourner contre leurs frères ensuite vous connaissez le résultat. a la création du RCD ,FERHAT était dedans alors qu’il savait que ce parti est élaboré dans les bureaux de LARBI BELKHIR. comme il savait aussi ce qui s’était passé lors du kidnaping de MATOUB,comme il doit nous éxpliquer pourquoi l’ultimatum de 48 h signé par lui mème et qui est dérriére,il doit aussi nous éclairer pourquoi la création d’un deuxième MCB alors que lui et son éx chef SADI avaient déclaré le MCB EST MORT VIVE LE RCD. aussi pourquoi un troisième MCB.n’est ce pas une atomisation des énèrgies ? sinon croyez vous vraiment a l’autonomie de la kabylie ? sincèrement je trouve encore que c’est un leurre car croire a cette utopie c’est se masturber l’ésprit.

    • A mas "caractére",je vois bien que rien ne vous échappe !,mais au lieu de douter des autres dites nous ce qui vous remue et vous donne cette énergie de descendre tout le monde ?.

    • rien ne me remue a tayeda, sauf que ceux qui remuent depuis quelques temps veulent justement faire remonter quelque chose qui pue il est mème nauséabonde. arrétant les attaques il nous manque beaucoup de sérieux et crois moi l’autonomie n’est en aucune façon une solution non pas dans sa pensée mais plutot dans sa réalisation. on a assez souffert comme ça et je vois que l’histoire des aarouch ne vous a servi arien comme enseignement. pourtant c’est une révolte qui nous appartient pas créé de toute pièce par les laboratoire du DRS et l’objectif si au moins vous faites l’évaluation,vous trouverez certainement que le MAK n’est autre que le prolongement de l’émiettement avec comme principal objectif anéantir le combat pour la démocratie.la réussite est sur les plans a tayeda a cause des brebies galeuses

    • ceux qui saccagent et font tous pour que le combat regresse et n’avance plus,ce sont ceux qu’aujourd’hui tu soutiens dans leurs démarches de déscente aux enfèrs. en effet, le cheminement du combat pour la démocratie dans notre pays n’est pas difficile a localiser,ce qui est difficile a dénicher ce sont ceux qui changent de camps .le projet d’autonomie est pensé et mis en étude en 1994 par un groupe a sa tète AZIZ TARI que tu insulte. FERHAT a cette époque était dans le RCD et a mème participé a la création de ce parti alors qu’il savait que son acte de naissance est élaboré dans les bureaux de LARBI BELKHIR.peut-etre qu’il va falloir poser la question a FERHAT que c’est il passé avant et aprés l’enlèvement de MATOUB que tu chéri,pourquoi l’ultimatum de 48h signé par FERHAT placardé dans toute la kabylie et qui est derrière,pourquoi la création d’un 2éme MCB alors que lui et son éx chef SADI avaient déclaré a la création du RCD, le MCB est mort vive le RCD pourquoi ensuite un 3éme MCB et maintenant MAK. Efin sache que FERHAT n’a fait que volé le projet d’autonomie et a mème créé le GPK mais le tout en contradiction de fond en comble par rapport au projet. a tamcict en kabyle

  • Vous parlez d’éthique,de l’éthique des égorgeurs d’Alger ? Initiatives extrêmes. Avez-vous peur ? Rappelez vous de cette phrase de ce jeune et courageux manifestant kabyle à qui on demandait si il n’avait pas peur sa réponse « peur de quoi ? Nous sommes déjà morts ».
    Dans un pays occupé toutes les initiatives de libération sont bonnes. Bien entendu l’unité donne de l’éfficacité, malheureusement c’est pas le cas.
    Ferhat devait-il demander l’autorisation des Barbus égorgeurs ? Je salue son courage et espére que les kabyles seront nombreux à le soutenir.
    Voyez vous je trouve même que le M.A.K. perd du temps avec l’autonomie. Les barbesfln feront tout pour nous barrer la route.
    Remémorez-vous les écrits de nos écrivains : " Je partirai avec la certitude chevillée que quels que soient les obstacles que l’histoire lui apportera, c’est dans le sens de sa libération que mon peuple et à travers lui les autres, ira.
    L’ignorance, les préjugés, l’inculture peuvent un instant travestir ce libre mouvement,
    Mais il est sûr que le jour viendra où l’on distinguera la vérité des faux semblants.
    Tout le reste est littérature." MOULOUD MAMMERI

  • je voulais juste dire à tous, y a t il vraiment quelqu’un qui peut délimiter la kabylie et lui poser des frontières même vertuelles,je suis d’accord avec tout le monde que la kabylie est délaissée et se meurt et qu’il faut faire quelques choses, mais moi je suis un bérbére algerien kabyle qui pense aussi aux autres bérbéres algériens comme moi mais qui sont chouis, terguis,m’zab...
    donc l’autonimie de la kabylie n’est pas une solution par contre un état féderal je y suis pour.
    je pense d’abord bérbére, après algerien et en dernier kabyle.
    ce n’est que mon point de vue.
    vive la démocratie.

  • sincèrement je respecte profondément FERHAT pour son passé de grand militant des causes justes mais,arriver a décreter un gouvernement provisoir pour la kabylie est une trés grosse erreur a ne pas comettre. FERHAT a déjà été eu par le chef de son ancien parti SADI lors de l’enlèvement de MATOUB en affichant dans toute la kabylie un ultimatum de 48 heures si vous vous souvenez. comme il a été induit en erreur en créant un deuxieme MCB puis un troisiéme MCB. sincèrement cela s’appelle de l’irrésponsabilité ou de la tergiversation tout court.en tout cas ce serait de la pur masturbation de l’ésprit pour celui qui prétend réussir une autonomie en kabylie. sauf si l’histoire ne lui a rien signalé. enfin chapeau a AZIZ TARI pour cette declaration d’ouverture de débat a la seule condition quelle ne fait pas d’éxclusion ,ni de singularisation par rapport au reste du pays. j’en suis convaincu qu’il y’a plusieurs cotés qui ont peur de l’ouverture du débat a plus

  • j’essaierai d’apporter une idée plus ou moins structurée et plus ou moins synthétique.

    je vais être direct : le MAK connait le début d’un divorce que la majorité des formations (mouvements, partis, ...) a connu, c’est le traditionnel duel : conservateurs - réformistes, auquel nous avons assisté il y a quelque temps chez nos semblables du FLN et (celui moins médiatisé) du RCD. Ferhat, leader charismatique du MAK, dont le nom est souvent associé au mouvement, prend de l"ampleur par ses annonces fracassantes ou par ses communications faites depuis Paris ou New York (entre autres la création du GPK), ce qui crée de l’agitation soit en interne soit à l’extérieur du mouvement...d’abord une résistance de la part des co-fondateurs et des architectes du mouvement, ensuite, il y a "information descendante" vers la base militante... résultat : panique générale et la naissance imminente de deux ou plusieurs sous-MAK. cela ne se voit pas trop mais c’est une chose que j’ai pu constater... je voudrais aussi rajouter que cette séparation n’est qu’un épisode et que la question de l’autonomie qu’une fine partie du jeu géopolitique régional et international ... lire la suite

  • je veux dire que cela commence à échapper aux Kabyles et au MAK... et j’ai peur que notre chère région n’ y soit placée encore une fois comme simple pion.

    Vous savez, je remets en cause le caractère "démocrate" de la région (Afrique du nord, Kabylie en particulier puisque c’est notre sujet), il n y a jamais eu d"institution stable, jamais eu alternance au pouvoir, oui il y avait démocratie mais pas en dehors du CLAN. je ne dis pas cela pour diminuer du sacrifice des militants pour les causes justes mais arrêtons de nous prendre pour des démocrates alors que ses créateurs ont du mal à l’appliquer...bon faisons un trait sur cela.

    lire la suite

  • GPK ou pas GPK, il existe en dehors de cette question un réel besoin de mobilisation des forces de la société civile en Kabylie, qu’elle vienne des autonomistes ou d’ailleurs. Je dirai à M.Ait Bachir, Mme. Baraka et M.Tari qu’il y"a urgence en Kabylie et que les violences qu’elle endure au quotidien sont pires que toutes les formes de répression qu’elle a du subir par le passé. Donc, pour le moment toute initiative libératrice est la bienvenue (on ne peut pas faire pire). la légitimité du GPK est mise sur la sellette le jour de sa création... au peuple de juger... pour peu qu’il soit au courant de son existence... il y a beaucoup d’efforts à faire surtout sur le plan "communication", idée que tout le monde partage.

    je voudrais rajouter une petite idée générale sur le discours politique dans notre région du monde. lire la suite

  • je voudrais dire aux acteurs politiques de cesser de faire que dans le discours manipulatoire ; il faut d’abord inculquer aux citoyens un savoir et une culture politique afin de les immuniser contre tous les bla bla produits quotidiennement. Bon pour ma part, je suggère à tout le monde Philippe BRETON, la parole manipulée. paemi d’autres ressources bien sur.

    bon la discussion reste ouverte. je sais que je n’ai pas été bref et que le texte est assez fragmenté, néanmoins, j’espère que je n’ai pas été ennuyeux... je tiens à remercier Rezki pour cet espace de débat (que j’ai découvert un peu tard d’ailleurs) mais bon, mieux vaut tard que...

    thanemirth, que vivent l’afrique du nord et la kabylie (en dehors de toute opinion politique) car je le dis sincèrement..
    sahitou

    Yacine

  • bonsoir je suit boualemde tiziouzou

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.